background preloader

L'Afrique, continent fantasmé

L'Afrique, continent fantasmé
Les réactions suscitées par l’épidémie d’Ebola le montrent : l’Afrique effraie autant qu’elle fascine, comme si elle méritait un traitement à part dans la mondialisation. L’épidémie d’Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest depuis six mois oblige à repenser nos représentations de l’Afrique. L’image donnée par les médias, en effet, enferme à nouveau le continent dans une sorte de fatalité de la malédiction, qui tranche singulièrement avec les visions enthousiastes de ces dernières années. L’Afrique émergente vient une nouvelle fois de s’effacer, pour laisser place à ce perpétuel ostracisme, comme si, telles les sept plaies d’Égypte, tous les malheurs du monde ne pouvaient que l’affliger. Les compagnies aériennes ont suspendu leurs vols, les séjours touristiques et les manifestations sportives sont annulés, même à des milliers de kilomètres de l’épicentre de la maladie. Une extraordinaire hétérogénéité Ses trois visages 1_L’Afrique de la misère 2_L’Afrique exotique 3_L’Afrique émergente

http://www.scienceshumaines.com/l-afrique-continent-fantasme_fr_33360.html

Related:  AfriqueL'Afrique, les défis du développement

Actualisation des données sur l’Afrique - Histoire-géographie - Éduscol À l’occasion de la sortie d’une étude menée par le McKinsey Global Institute, les données concernant la croissance et le développement des territoires africains sont considérablement affinées. Intitulé « Lions en mouvement II », ce rapport permet de comprendre les récentes évolutions des territoires. Le précédent rapport de 2010 permettait une comparaison des indicateurs. Si l’ensemble est rédigé en anglais, de nombreux graphiques et tableaux sont aisément exploitables et utilisables en classe.

L'Afrique, le continent des problèmes, des possibles, des défis ?La Géothèque Mise à jour 7/6/16 : l’erreur de localisation du port d’Abidjan est corrigée (merci au lecteur attentif qui nous l’a signalée !) Au programme de Terminale figure un chapitre intitulé « Le continent africain face au développement et à la mondialisation ». Dans ce cadre, les élèves doivent pouvoir réaliser un croquis sur le thème « Le continent africain » : contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation ». Ce chapitre est intéressant et il oblige à une certaine gymnastique intellectuelle, qui doit montrer l’Afrique comme un continent des possibles, et tordre le cou aux idées reçues, sans tomber dans l’angélisme ou occulter les problèmes, bien réels du continent.

L'Afrique australe : Dynamiques actuelles dans la mondialisation. L’Afrique australe est un espace proposé à l’étude parmi d’autres dans le thème 3 du programme de 4e : "Des espaces transformés par la mondialisation". Le choix de l’Afrique australe peut s’imposer pour deux raisons pédagogiques : cet espace permet une réflexion régionale sur le modèle centre-périphérie et l’ébranlement de ce modèle dans la mondialisation ; De tous les Etats africains, l’Afrique du Sud est le seul Etat émergent, mais cette situation d’émergence est elle-aussi discutée en lien avec les échelles d’imbrication dans la mondialisation. Qu’est-ce que l’Afrique australe ?

Les Chinois, faiseurs de villes africaines L’Afrique est devenue le premier foyer de croissance urbaine dans le monde. Forte depuis les années 1950, la croissance urbaine africaine profite en priorité aux grandes villes. Sur un milliard d'Africains, près de 40 % vivent déjà en milieu urbain, contre seulement 28 % en 1980. Cette tendance à l’urbanisation rapide est appelée à se poursuivre dans les quinze prochaines années. Le taux d’urbanisation devrait atteindre 50 % en 2030. Le continent africain est plus urbanisé que l'Asie du Sud (34 %) et compte déjà autant de villes millionnaires que l’Europe. Géographie de l'Afrique Alain Dubresson est professeur émérite à l'université Paris Ouest-Nanterre-La Défense. Il a publié de nombreux travaux sur l’urbanisation, l'Afrique de l'Ouest et l’Afrique australe et dirigé la revue Politique africaine. Il aborde dans la 1ère partie de son intervention les principaux défis du continent africain : la croissance démographique, l’urbanisation, la question alimentaire liée à l’agriculture et la question des inégalités socio-spatiales qu'il traite à travers l’exemple de l’Afrique du Sud. La 2e partie est consacrée à une rapide présentation de l’Afrique australe dont l’espace géographique s’étend, selon Alain Dubresson, à la SADC (Southern African Development Community).

Comment les économies de la Côte d’Ivoire, de l’Éthiopie et du Kenya tirent leur épingle du jeu grâce au numérique L’expansion des nouvelles technologies porte le développement de certains pays africains, souligne une étude d’Euler Hermes. L’Afrique profitera-t-elle de la remontée des cours du pétrole observée depuis quelques semaines ? Tombé à 27 dollars en janvier, le prix du baril de brent s’établissait à 50,48 dollars lundi 31 octobre. Une lueur d’espoir pour les grands producteurs d’or noir de la région, qui ont particulièrement souffert de l’effondrement des cours en début d’année. De fait, la croissance africaine ne devrait pas, en moyenne, dépasser les 1,3 % en 2016, selon une étude publiée jeudi 27 octobre par Euler Hermes, le spécialiste dans l’assurance-crédit.

Géoconfluences - Afrique(s) : dynamiques régionales Aller au contenu. | Aller à la navigation Outils personnels Se connecter Recherche avancée Recherche avancée… Pourquoi on meurt encore de faim en Afrique "La pire crise humanitaire depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale" risque de se produire selon l'ONU, si aucune intervention d'urgence n'est menée en Afrique. Plus de 20 millions de personnes sont menacées par la famine dans quatre pays : Soudan du Sud, où la famine a été déclarée, Nigeria, Yémen, Somalie où l'insécurité alimentaire est critique. Quatre causes déterminantes sont expliquées en cartes animées pour comprendre pourquoi la famine réapparaît en 2017. Quand la famine est déclarée, il est déjà trop tard. En Somalie en 2011, 100 000 personnes étaient déjà mortes quand a été sonnée l'alerte internationale. Aujourd'hui, pour éviter une crise humanitaire d'une telle ampleur, l'ONU réagit vite : les appels à l'aide internationale, chiffrée à 4,4 milliards de dollars, retentissent depuis fin février.

Le Sahel dans quel État Recensé : Gregory Mann, From Empires to NGOs in the West African Sahel : The Road to Nongovernmentality, Cambridge, Cambridge University Press, 2015, 281 p. Pour qui s’intéresse à la politique en Afrique postcoloniale, une question revient toujours : pourquoi un grand nombre d’États africains se sont-ils trouvés, à différents moments et dans des contextes très divers, affaiblis voire menacés de disparition ? Dans certains cas, comme en Angola et en Algérie, une guerre d’indépendance brutale a laissé des fractures profondes ; dans d’autres cas, comme en Côte d’Ivoire et au RDC, les politiques néo-libérales de démocratisation et d’ajustement structurel des années 1990 ont étrillé ce qui restait des structures de l’État. Plus récemment, l’islamisme djihadiste a déstabilisé des États aussi différents que l’Algérie, l’Égypte, le Kenya et le Mali, tandis que d’autres – on pense notamment à la Guinée-Bissau – sont devenus des plaques tournantes du marché mondial de trafic de drogue.

L'Afrique reste la plus touchée par la crise des réfugiés Les pays européens font face à un afflux de réfugiés sans précédent en provenance de Syrie, d'Iraq, ou d'Afghanistan. Les médias diffusent en boucle des récits choquants de femmes et d'enfants noyés en Méditerranée. Mais la détresse provoquée par la crise des réfugiés en Europe a occulté les efforts fournis par les pays africains confrontés aux mêmes problèmes. Selon les Nations Unies, les pays en développement, notamment en Afrique, accueillent un nombre disproportionné de réfugiés - 80 % des réfugiés dans le monde - qui exercent une pression énorme sur les ressources en eau et les systèmes de santé. Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), le nombre de personnes fuyant la guerre, les conflits internes, la sécheresse ou la précarité économique est à un record historique de 65,3 millions, dont 21, 3 millions de réfugiés, plus de la moitié a moins de 18 ans ; le reste étant des migrants économiques et des déplacés.

Carte : l'Afrique, premier continent d'accueil des réfugiés À l’occasion de la Journée Mondiale des Réfugiés, Jeune Afrique fait le bilan sur la situation des camps de réfugiés en Afrique. Ce lundi, le Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR) a dévoilé dans son dernier rapport statistique annuel le nombre de déplacés et de réfugiés dans le monde, qui s’élèvait à 65,3 millions à la fin 2015. Ce chiffre alarmant, jamais atteint auparavant, est en forte hausse depuis 2014. L’Afrique des routes L’Afrique des routes31 janvier – 12 novembre 2017Musée du Quai Branly -Jacques Chirac Vous aviez des idées simples sur l’Afrique, l’exposition veut vous démontrer que vous avez tort. L’Afrique est à l’honneur cette année, c’est une bonne nouvelle. Elle sera aussi à l’affiche de l’Institut du monde arabe, de la Fondation Vuitton et du festival de La Villette.

Related: