background preloader

Simpleshow erklärt den Fall der Berliner Mauer

Simpleshow erklärt den Fall der Berliner Mauer

http://www.youtube.com/watch?v=x83OEzipiQo

Related:  Supports Audios/VideosVideo/kuunteluSocialisme communisme et syndicalisme en Allemagne

Trois histoires sur la chute du mur de Berlin Des témoins reviennent sur ce moment historique à l'occasion du 25e anniversaire de l'événement. C'était il y a 25 ans. Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin tombe. Dans la foulée, cette barrière de béton, qui séparait Berlin-Ouest de Berlin-Est depuis 1961, emporte avec elle la dictature communiste est-allemande.

allemand - La République de Weimar (1918 - 1933) La Révolution allemande de novembre 1918 entraîne la substitution de la démocratie parlementaire à la monarchie constitutionnelle. Pendant toute son existence, la République de Weimar, dénommée ainsi d’après le lieu de promulgation de sa Constitution, subira d’incessantes épreuves intérieures et extérieures. Dès le départ, ses partisans devront résister aux assauts de forces radicales de gauche et de droite, au sein et en dehors du Parlement. Le Parlement Élu pour quatre ans par législature, le Reichstag est l’organe constitutionnel central du pouvoir législatif de la République de Weimar. Le mur de Berlin raconté par un témoin d'époque Joachim Shröder parle du mur de Berlin avec une pointe de nostalgie. Berlinois pur souche, il est né dans cette ville; il y a vécu, et y vit encore. Il n'avait que 9 ans, lorsque les Soviétiques la coupèrent en deux, un jour de l'été 1961: à l'Est l'Allemagne communiste (RDA), à l'ouest, sa cousine capitaliste (RFA). La famille Shröder, elle, s'est retrouvée côté Est.

La métropole au temps de la République de Weimar Après la destitution et la fuite en exil aux Pays-Bas de l´empereur Guillaume II, un armistice bilatéral met fin, le 11 novembre, à la Première Guerre mondiale. Philipp Scheidemann, homme politique social-démocrate, proclame la „République Allemande“ le 9 novembre 1918, depuis une fenêtre du Reichstag. Le social-démocrate Friedrich Ebert devient Chancelier. Le 30 décembre, Karl Liebknecht, Rosa Luxemburg et Wilhelm Pieck fondent à Berlin, dans la Salle des Fêtes de la Diète de Prusse, le „Kommunistische Partei Deutschlands“ (KPD – parti communiste d´Allemagne). A Berlin, en janvier, la révolte „Spartakus“ soutenue par le KPD et l´USPD est réprimée dans le sang.

Mémorial du Mur de Berlin Deutsch English Français others (PDF) facebook Fondation Plan du site Portail:République de Weimar Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. État européen de grande taille (468 787 km²), la République de Weimar était divisée en 16 Länder et 3 villes-État. Sa population est estimée à 62 millions de personnes en 1925. Lumière sur... [ modifier ] Erich Honecker Pour les articles homonymes, voir Honecker. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Sortir les lesbiennes du placard (4/4) : Les persécutions nazies Quelqu’un qui était asocial dans le Reich des nazis se dirigeait contre la communauté du peuple, c’était une partie seulement de la société allemande. Être asocial était un stigmate donné par exemple aux lesbiennes. Ulrich Baumann Trouver des moyens de camoufler son identité cela me semble assez typique de la majorité des lesbiennes qui n’était pas repéré comme juive ou communiste, ou d’une façon ou d’une autre contraire à idéologie nazie.

ALLEMAND 21/11/2015 - Lu 657 fois Qui n’a jamais rêvé de pouvoir apprendre et pratiquer sa langue préférée grâce aux séries TV ? Plus facile à dire qu’à faire car bien souvent en l’absence de sous-titres et à cause d’un niveau en compréhension orale encore limité, on perd vite le fil. Il est vrai que regarder un film ou une série en VO demande une attention plus grande de la part du cerveau, et celui-ci fatigue rapidement. Les floués du communisme, ceux qui ont soutenu la RDA jusqu'au bout Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin est tombé. Depuis 28 ans, il séparait l'Allemagne en deux Républiques : la République démocratique allemande (RDA) et la République fédérale d'Allemagne (RFA). La RDA, l'Allemagne de l'Est, pensée et reconstruite par antifascistes communistes allemands retournés au pays, proposait et revendiquait un projet d'Etat sous la signe d'une démocratie populaire, « le premier État allemand des ouvriers et des paysans ». Dans cet Etat, peu d'opposition, peu de dissidents. Et par loyauté envers un régime dont ils approuvaient les buts, mais dont ils découvraient et désapprouvaient les méthodes, les marxistes est-allemands se sont tus. Comment penser cette loyauté des femmes et des hommes à ce régime, dont ils soutenaient les rêves mais non les actions ?

Le 9 novembre 1918, le jour où Guillaume II a été forcé d'abdiquer à Spa Le 9 novembre 1918, l’un des actes les plus importants de la fin de permière guerre mondiale a pour théâtre la ville de Spa. Dès septembre 1914, l’armée allemande occupe la ville d’eau. En mars 1918, Guillaume II, chef des armées, y installe son quartier général. 100 ans après l'assassinat de Rosa Luxemburg : la mémoire disputée d’une femme libre Ce 25 janvier 1919, des dizaines de milliers de Berlinois se pressent dans le froid autour d’une fosse commune du cimetière de Friedrichfelde. 32 cercueils y sont disposés. La plupart renferment les dépouilles de communistes massacrés les jours précédents lors de leur vaine insurrection, dont Karl Liebknecht, dirigeant fondateur du mouvement « spartakiste ». L’un est vide : celui de sa compagne de combat Rosa Luxemburg. La figure charismatique et théoricienne du socialisme a été assassinée le même 15 janvier par des sbires supposés la conduire en prison, mais ceux-ci ont, en outre, jeté son corps dans le canal.

Entretien avec Johann Chapoutot : le nazisme et Hitler Nicolas Charles pour Historiens et Géographes : Vous venez de publier aux PUF une courte biographie d'Hitler avec votre camarade Christian Ingrao. Pouvez-vous, pour commencer, nous dire comment vous avez construit cet ouvrage ? Johann Chapoutot : Il s'agit d'une proposition éditoriale des PUF qui inaugurait une collection de biographies de personnages historiques sous la forme d'audiolivres qui étaient ensuite retranscrits pour devenir des livres à part entière. J'ai longtemps refusé cette proposition car le personnage d'Hitler ne m’intéressait pas spécialement. Devant l'insistance de l'éditeur, j'ai eu l'idée de leur proposer de m'associer à Christian Ingrao pour faire un livre à deux voix qui, à nos yeux, devait être une biographie, en donnant des éléments essentiels du parcours d'Hitler, mais qui, par ailleurs, devait nous permettre de présenter Hitler comme produit d'une époque (sa jeunesse et de sa formation) et symptôme d'un phénomène (le nazisme).

Related:  VidéosDie Mauer