background preloader

The Task Force on Systemic Pesticides

The Task Force on Systemic Pesticides

http://www.tfsp.info/

Related:  NéonicotinoïdesPesticides et autres poisonsnotre nature en danger, biodiversité en dangerDiscours engagé

Du venin de mygale pour sauver les abeilles ? Une mygale au venin mortel pour l'homme pourrait venir en aide aux colonies d'abeilles, selon des chercheurs britanniques. Son venin, combiné à une protéine de perce-neige, a été utilisé pour élaborer un bio-pesticide sans danger pour les abeilles. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Une semaine pour dire non aux pesticides … toute l'année pour agir ! La Semaine pour les alternatives aux pesticides, coordonnée par Générations Futures s’est achevée hier. A cette occasion, en tant que partenaire de cet événement, nous avons organisé, à travers toute la France, de nombreuses mobilisations pour informer sur les dangers des pesticides et promouvoir des alternatives. Une addiction indéfectible Depuis les années 1950, les pesticides sont utilisés de manière intensive et alimentent un modèle agricole productiviste qui trouve maintenant ses limites. Les pesticides sont un fléau.

gaz-de-schiste-la-justice-interdit-de-regarder Le tribunal administratif de Melun a refusé à Hess Oil la possibilité de forer un puits d’exploration conventionnel sous prétexte qu’il s’intéresse aux hydrocarbures non conventionnels. Une première en France. Comme attendu le mercredi 12 mars, le tribunal administratif de Melun a interdit au pétrolier américain Hess Oil de forer un puits d’exploration pétrolière à Nonville (Seine-et-Marne), à la demande d’opposants au gaz de schiste. Ces derniers dénoncent le fait que l’industriel s’intéresse aux hydrocarbures non conventionnels. Aussi, ils se réfèrent à la loi du 13 juillet 2011 interdisant la fracturation hydraulique. Le pétrolier américain s’était pourtant engagé à n’utiliser que des techniques traditionnelles de forage.

Pesticides : des parlementaires invitent le gouvernement à agir auprès de l’UE Pour mémoire : les néonicotinoïdes sont une famille d’insecticides agissant sur le système nerveux des insectes. Ils sont extrêmement nocifs pour nos précieux pollinisateurs dont la population ne cesse de décliner. La pollinisation représente 35% de notre production alimentaire, et les services rendus par la pollinisation représentent 153 milliards d’euros. La réglementation en vigueur date de mai 2013, lorsque la Commission Européenne a restreint l’utilisation de trois néonicotinoïdes, suite à une décision rendue par l’Agence européenne de sécurité des aliments (AESA), constatant le risque grave engendré par ces pesticides sur les abeilles.L’Union Européenne reconnaissait alors le rôle de ces substances sur la disparition des pollinisateurs ! Mais le problème reste entier puisque certaines de ces substances sont, encore aujourd’hui, utilisées sur de très larges surfaces.

Stop neonics FR Pour une interdiction totale des pgesticides tueurs-­d'abeilles en Europe Madame, Monsieur, Vous le savez, les abeilles meurent par centaines de millions chaque année en Europe, ce qui met en péril l'ensemble de notre écosystème et menace nos productions alimentaires. Plusieurs études incriminant les néonicotinoïdes, une famille de pesticides particulièrement toxiques, et la mobilisation de la société civile ont amené l'Union Européenne à prononcer un moratoire partiel de deux ans, interdisant seulement l’utilisation de ces pesticides sur certaines cultures et en certaines saisons. Or des études récentes, menées par des laboratoires publics et indépendants, prouvent que ce compromis n’aura aucun impact sur le déclin et la mortalité des abeilles. Les résidus de néonicotinoïdes peuvent rester jusqu'à trois ans dans les sols et infecter ainsi les cultures suivantes même non traitées.

Les apiculteurs dans la rue contre les "insecticides tueurs d'abeilles" Montreuil (AFP) - Avec tenues de protection et enfumoirs, des centaines d'apiculteurs sont venus mardi près de Paris manifester leur mécontentement face à la mortalité des abeilles qui menace leur travail. A Montreuil, devant le siège de FranceAgriMer, organisme qui détermine les orientations stratégiques des filières agricoles, ils brandissaient des pancartes avec un message clair: "L'agrochimie m'a tuer", "Stop à l'hécatombe" ou encore "Non au Cruiser, non aux insecticides neurotoxiques tueurs d'abeilles". Quatre des cinq organisations professionnelles étaient réunies pour l'occasion: la Confédération paysanne, la Fédération des organisations sanitaires apicoles départementales (FNOSAD), le Syndicat national d'Apiculture (SNA) et l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf). Ils avaient réussi à réunir 8 à 900 apiculteurs selon les organisateurs, 300 selon la police. "Un plan de développement durable de l'apiculture dans une ambiance de pesticides, ce n'est pas possible.

35 chiffres sur l'état de la planète Photo : iStock Selon l’ONU, 6 % de l’aide internationale va à la gestion de l’eau, alors que d’ici 2030 la moitié de la population de la planète vivra dans une région qui manque d’eau. L’agriculture consomme 70 % de l’eau douce utilisée dans le monde. Depuis 10 ans, le nombre d’entreprises québécoises qui produisent et transforment des produits biologiques est passé de 325 à plus de 1 000. Résolution Européenne EN Madame, Monsieur, Les lobbys de l'agrochimie viennent de tenter un coup de poker magistral au Parlement européen. Et il s'en est fallu de peu que les députés adoptent, sans même en avoir conscience, un texte (1) qui aurait réhabilité sans conditions les pesticides tueurs d'abeilles dans toute l'Europe... ...Un texte qui aurait remis en question le rapport de l'EFSA, l'autorité sanitaire européenne, préconisant le retrait pur et simple des néonicotinoides de tout l'espace européen... Et tiré un trait sur plus d'une centaine d'études dénonçant la toxicité exceptionnelle de ces insecticides et leurs effets catastrophiques sur les abeilles, l'environnement et l'avenir même des cultures qui nous nourrissent aujourd'hui...

Echo phyto des jardins Avec cet automne doux, les mauvaises herbes voient encore la vie en vert. Un petit coup de désherbant ne peut pas faire de mal. Si vous pensez cela, c’est que vous ignorez tout du plan Ecophyto. Lancé en 2008 à la suite du Grenelle de l'environnement, sa première version visait à réduire de moitié l'usage des pesticides d’ici 2018, objectif qui sera très loin d’être atteint. La France demeure le premier utilisateur européen devant les Pays-Bas et la Belgique. Le sujet était à l’ordre du jour de la conférence environnementale des 27 et 28 novembre, alors que la loi d'avenir pour l'agriculture, adoptée le 11 septembre dernier, a engagé de nouvelles actions de réduction des pesticides. L'atlas du changement de notre environnement - Developpement durable, univers virtuel simulation L'Atlas du changement de notre environnement du PNUE Les écolo-sceptiques risquent de se trouver à court d’arguments face à cet atlas interactif de notre environnement, résultat étonnant de la rencontre entre Google Map et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). A l’écran, notre planète est recouverte de sigles PNUE, chacun témoignant de la fulgurance du changement de notre environnement au cours des dernières décennies.

L’amie de l’homme : l’abeille Les abeilles sont de curieux insectes. Elles fascinent et interrogent. Elles dérangent et nourrissent nos imaginaires. Elles accompagnent l’homme depuis le premier jour.

Faillite de l'évaluation de ces produits ! by alwen Jul 15

Related: