background preloader

Café-débat : "La Technique peut-elle nous sauver?"

Café-débat : "La Technique peut-elle nous sauver?"
Related:  L'homme augmenté`test 1014`test 1014

Hans Jonas: vingt ans de polémiques - 12 octobre 2012 Décidément, les Français ont un problème avec Hans Jonas (1903-1993). C’est vrai que «le Principe Responsabilité», c’est écrit tout petit ; mais quand on constate que, presque vingt ans après sa mort, et vingt-deux ans après la traduction française (et tardive) de son livre majeur, le philosophe allemand, élève d’Husserl et d’Heidegger, reçoit encore les mêmes critiques, il prend l’envie de mettre l’écologie au programme de philosophie des classes terminales – à défaut de la voir figurer au programme du gouvernement. Pour preuve, le billet caricatural de Roger-Pol Droit, dans «le Monde» du 23 août, à l’occasion de la sortie simultanée de deux livres: d’une part l’excellent ouvrage d’Eric Pommier, «Hans Jonas et le Principe Responsabilité» ; d’autre part, la traduction de textes inédits de Jonas sur «l’Art médical et la responsabilité humaine». Antihumaniste, Hans Jonas ? Tout bêtement kantien, Hans Jonas ? Bérengère Hurand

C'est quoi l'intelligence artificielle ? Johann Roduit: L'homme qui voulait devenir cyborg: conférence transhumaniste Conférence « Global Future 2045 » LINCOLN CENTER, NEW YORK. Le temps d'un week-end, la ville qui ne dort jamais a rêvé de devenir immortelle. A Manhattan du 15 au 16 juin 2013, on pouvait assister à la conférence « Global Future 2045 : vers une nouvelle stratégie pour l'évolution humaine » (voir également le slideshow ci-dessous). Au sein du prestigieux Lincoln Center était réuni tout le gratin du transhumanisme anglophone. Comme orateurs, nous pouvions entendre, entre autres, Ray Kurzweil, Anders Sandberg, Peter Diamandis, Ben Goertzel et Natasha Vita-More. Les deux jours furent donc bien chargés avec l'intervention d'une vingtaine d'orateurs, tous spécialistes dans leur domaine. Dans les couloirs du Lincoln Center, on pouvait également rencontrer le robot du Dr. Les deux jeunes suisses que nous sommes avions parfois l'impression d'évoluer dans un monde parallèle, en même temps que de rencontrer bien des humains tout à fait humains, avec ou sans prothèse. Créer notre futur

Des robots et des hommes Nao est un petit robot humanoïde développé par la société Aldebaran. Mignon avec ses deux grands yeux lumineux, sa démarche chaloupée, sa gaucherie mécanique, il enchante ceux qui l'approchent. L'objectif est simple : concevoir un robot compagnon. "D'ici quelques années, on espère qu'il pourra assister des personnes âgées, malvoyantes ou en difficulté chez elles", explique Rodolphe Gelin, directeur de recherche à Aldebaran. Nao réagit quand on lui parle, il vous répond, peut lire les informations, trier vos mails ou répondre au téléphone. La réalité dépasse la fiction, et ce n'est qu'un début. Développer des aptitudes sociales chez les robots "Il faut en finir avec le fantasme des robots méchants, qui vont se retourner contre nous ou qui sont là pour supprimer des emplois", souligne Rachid Alimi, directeur de recherche au LAAS, le laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes du CNRS. Des robots adaptés à leur environnement Mais il ne faut pas brûler les étapes.

Quatre raisons pour lesquelles Facebook investit la réalité virtuelle Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michaël Szadkowski Après WhatsApp pour 19 milliards de dollars, Oculus pour 2 milliards. Facebook continue son expansion dans les nouvelles technologies en annonçant le rachat, mardi 25 mars, de l'entreprise californienne qui développe des interfaces de réalité virtuelle. Un choix qui s'explique par le très fort potentiel du secteur. Oculus VR est une entreprise récente, mais qui suscite un fort engouement. Le créneau de l'entreprise, où travaillent 50 personnes : la réalité virtuelle. Lors du dernier salon du jeu vidéo au festival interactif South by Southwest à Austin (Texas), plusieurs stands démontraient la capacité du dispositif en termes d'immersion. Même chose à San Francisco, lors de la Game Developers Conference qui s'est tenue du 17 au 21 mars, où a été présenté le dernier modèle développé par Oculus : le Rift DK2, dont les caractéristiques techniques promettent une meilleure expérience sensorielle. Le secteur est néanmoins prometteur.

capital Le DG de Google, Sundar Pichai. Stephen Lam/Reuters Google travaille sur sa propre technologie blockchain afin d'améliorer ses services de cloud et proposer des possibilités de transfert de données beaucoup plus sécurisées, a rapporté Bloomberg mercredi 21 mars 2018. Interrogé par le média américain, un porte-parole de Google a confirmé que ces travaux étaient dans les cartons: "Comme de nombreuses technologies, nous avons des individus dans plusieurs équipes qui explorent les utilisations potentielles de la blockchain, mais il est bien trop tôt pour que nous spéculions sur les utilisations possibles." La blockchain a été développée à l'origine pour supporter le développement de crypto-monnaies comme le bitcoin. Pour Google, c'est une manière de rester compétitif devant la concurrence de nouvelles startups qui développent des technologies blockchain. Le marché de la blockchain pourrait valoir plus de 60 milliards de dollars d'ici 2024, selon une étude de WinterGreen Research.

Le transhumanisme: ce qui est possible n’est pas toujours souhaitable | Humanités numériques Sommaire Qu’est que le transhumanisme ? Passage de l’homme au posthumain. État de l’art : aujourd’hui ou en est on ? Qui sont les acteurs du transhumanisme? Innovation très controversée : extrait des arguments des partis Qu’est ce que le transhumanisme ? Dans cette partie je m’attacherais à définir la notion de transhumanisme pour pouvoir ensuite m’intéresser aux problématiques liées à l’intégration du numérique dans le corps humain. « Le transhumanisme est une classe de philosophies ayant pour but de nous guider vers une condition posthumaine. Les transhumanistes s’engagent dans des approches interdisciplinaires pour comprendre et évaluer les possibilités de dépasser les limitations biologiques. Il existe plusieurs sous catégories de courant de pensées dans le transhumanisme. (Schéma de Marc Roux, président de l’association française de transhumanisme, Passage de l’homme au post humain. Sources:

Des robots pour tout, des robots pour tous ? Le nombre de robots devrait dépasser le chiffre de 11,5 millions, selon l’institut de statistiques IFR (International Federation of Robotics). Les gouvernements japonais et sud-coréen ne s’y sont pas trompés et ont investi plusieurs centaines de millions de dollars ces dix dernières années. La robotique a fini par gagner les faveurs de l’Union Européenne qui multiplie également ses investissements et ses travaux en recherche et développement dans ce domaine. Mais quels robots ? Pour quels usages ? Le robot industriel est apparu dans les années 1960 dans le secteur automobile. De nombreuses universités (UPMC...), des instituts d'enseignement technologique (IUT, CNAM...), des organismes de formation continue, associations (Planète sciences, Pobot...) , ou même des écoles primaires dans le cadre de projets d'éducation scientifique, proposent aujourd’hui des formations à la robotique.

Inform'Action - Propagande de la BBC : « pourquoi je veux C'est quoi l'intelligence artificielle ? Le formateur transhumains Dans cette vidéo extraite d'une émission diffusée sur Arte, on voit un entretien d'embauche fait par une machine. A quand un formateur machine ??? Le concept du transhumanisme n'est pas nouveau, mais avec les avancées de la technologie on peut s'inquiéter de sa mise en application proche... Jusqu'où ira le couplage entre l'homme et la machine ? A ce jour, des implants électroniques stimulent le cerveau de patients atteints de la maladie de Parkinson et combattent la surdité; des souris paraplégiques remarchent sans que le Saint-Esprit semble y être pour grand-chose; l'ordinateur se met à lire dans nos pensées... Dans le documentaire d'Arte,David Dalrymple, jeune prodige des mathématiques entré à l'université à 9 ans puis au Massachusetts Institute of Technology (MIT) à 14, a ainsi séjourné en 2011 à Harvard pour s'initier à l'optogénétique. Avons-nous vraiment envie de cela ?

Une jambe bionique commandée par la pensée - 31 octobre 2013 BIOMÉCANIQUE. Permettre à un amputé de contrôler lui-même sa jambe artificielle, telle est la prouesse réalisée par l'équipe du Dr Levi Hargrove, du Centre de médecine bionique du Rehabilitation Institute de Chicago. Une réinnervation musculaire ciblée Le patient est un homme de 31 ans, victime d'un accident de moto en 2009. Zac Vawter avait bénéficié dans les 36 heures suivant son amputation au niveau du genou d'une réinnervation musculaire ciblée, une procédure chirurgicale consistant à dévier ce qui reste des nerfs moteurs vers ceux de la cuisse. 96 électrodes sur le moignon Cette jambe robotique renferme 13 capteurs mécaniques. Le principe de fonctionnement de la prothèse en vidéo : L'ensemble des données permet d'interpréter les intentions de mouvement. La vidéo de Zac Vawter marchant avec sa prothèse :

Related: