background preloader

Gérer ses signets en ligne (avec Diigo, Delicious ou Connotea)

Gérer ses signets en ligne (avec Diigo, Delicious ou Connotea)

http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/archives/juin-2011/signets

Related:  Diigooutils de veilleInformatique & Internet

Diigo et le social bookmarking : histoire d’une (r)évolution Jeune hyperconnecté et asocial Personne passionnée. Dans la bouche de ceux qui l’utilisent, le terme «geek» marque souvent un retrait voire une rupture avec les usages et les usagers du numérique. Un annuaire collaboratif et évolutif de comptes Twitter pour les enseignants. Deux professeurs documentalistes Sophie Bocquet et Nadya Benyounes ont créé un blog pour aider les collègues à débuter sur Twitter.Pour l’instant, il s’agit d’établir un annuaire des comptes twitter existants, réservoir de comptes à suivre pour celles et ceux qui se lancent dans la veille informationnelle sur twitter. Nous twittons et vous « Vous trouverez dans ce site tout le nécessaire pour débuter sur Twitter, les comptes à suivre en premier, un annuaire de comptes, des interviews… » Voici les comptes qui apparaissent dans l’annuaire, à ce jour. Ils sont classés par catégories qui elles-mêmes sont taguées par mots clés : InfoDoc, Institutionnels, média, éducation, CDI.

Mon identité numérique: Le blog de Réjane ALIOUCHE: un peu plus loin avec Pearltrees Je continue mon exploration de l'outil pearltrees et découvre petit à petit les avantages de ce type de mutualisation. Faire équipe sur un pearltrees donne par exemple l'opportunité d'enrichir un pearltree commun et de bénéficier de la récolte des autres membres de l'équipe. Cela nécessite a priori d'accepter de laisser un tiers avoir la main sur cet espace commun. Néanmoins, le tiers en question n'est pas un total inconnu... puisque c'est l'auteur du pearltree qui invite des coéquipiers ou valide les demandes extérieures à son cercle. Dans le cadre de nos activités ici, nous avons par exemple été invités à faire équipe avec C2i2eformateur sur un pearltree "VEILLE PAR LES TICE".

pdf, doc, epub... Tout ça, c'est du texte, non Dans un nom de fichier, ce qui se trouve derrière le point (monfichier....) a une importance capitale. Sans ces quelques lettres, vous ne pouvez pas ouvrir votre fichier, accéder à son contenu. Car pour ouvrir un fichier, il faut connaître son format. Et ce format est indiqué par les 3 lettres qui suivent le point : .doc, .jpg, .mp3, etc. Vous ne pouvez pas ouvrir un fichier au format .doc avec une application faite pour lire les formats .mp3, par exemple. Et inversement. Astuce sur Diigo pour une recherche croisée sur plusieurs tags Au début j'utilisais Delicious pour indexer des sites internet. Puis j'ai migré sur Diigo, qui offrait davantage de possibilités (notamment souligner des passages, ajouter des notes, avoir la mention des sites indexés directement dans les résultats de recherche Google). Les 2 comptes sont synchronisés : quand j'indexe un site sur Diigo, il est aussi ajouté sur Delicious. Ce que j'aimais avec Delicious, c'était de pouvoir faire de la recherche croisée sur les tags.

Pearltrees, marque-pages social. Pearltrees est un service en ligne créé en 2009 par Patrice Lamothe, François Rocaboy, Nicolas Cynober et Samuel Tissier, qui permet de mémoriser organiser, classifier et partager les trouvailles sur le web, c’est-à-dire constituer des dossiers thématiques et donner du sens aux marque-pages internet que nous sauvegardons. Broceliand est la société française située à Paris, chargée de concevoir, de réaliser et d’exploiter Pearltrees.Le nom Pearltrees résume bien la représentation visuelle de ces marque-pages constitués par des perles rassemblées en arbre. Fonctionnant par arborescence, l’arbre entier est le dossier/centre d’intérêt et chaque perle une page web qui s’y rattache pouvant elle-même s’ouvrir vers d’autres perles organisées entre elles en arbre et constituant au final une sorte de carte heuristique. Un dossier simple

un service en ligne pour gérer et annoter ses favoris Diigo est un très bon service en ligne qui permet de stocker et de partager facilement vos favoris. Après avoir créé votre compte (gratuit), vous pouvez sauvegarder une page web entière, seulement un extrait, une image, une vidéo ou en faire une capture d'écran, surligner un passage, ajouter des annotations et des tags, créer une liste d'articles sur un sujet donné et le publier sous forme de slideshow autonome et interactif (fonction WebSlide). Vous pouvez partager (ou non en mode privé) vos découvertes avec la communauté Diigo, par mail, sur Twitter ou sur un blog (Blogger, WordPress, etc) et plus encore. Même si ce service est en anglais, il est assez facile à prendre en main et s'avère être un bon outil de veille pour collecter des informations qu'on pourra se resservir par la suite.

Outil polyvalent pour modifier et convertir les fichiers PDF Le PDF est un format très pratique. Conservant la mise en page et facile à lire sur la plupart des supports technologiques, il est pratiquement devenu le format officiel des documents écrits numériques. Sa principale limite tient à sa raideur : difficile en effet de convertir un fichier PDF dnas un autre format, ou de manipuler les parties d'un document sans utiliser une application onéreuse. Les possesseurs de Windows seront donc ravis de mettre la main sur PDF Shaper, une application gratuite pour manipuler facilement les fichiers PDF.

Diigo : tout pour stocker, annoter et partager vos sites et articles favoris Diigo, pour simplifier vos recherches sur le web Je passe parfois plusieurs heures par jour à faire de la veille sur différents sujets. Pour ne pas que le fruit de ces recherches parte en fumée, les méthodes classiques sont les suivantes : La plus ancienne, mais qui marchera toujours : la recopie manuelle, avec un papier et un crayon (si, si!). Jamais essayé pour être franc!La sauvegarde manuelle à partir de votre explorateur (« Enregistrer sous »). Une veille de qualité à partir d'outils gratuits est-elle possible? Et si oui, comment? Ressources Veille Dans le billet qui restera sans doute le plus polémique et donc le plus utile de ce premier semestre pour les professionnels de la veille et de l'intelligence économique, Frédéric Martinet, le "veilleur intraitable" ;-) évoque plusieurs sujets sur lesquels je suis tout à fait d'accord avec lui (voir ici et là dans les commentaires), et un avec lequel je ne le suis pas, et ce ne sera une surprise ni pour lui, ni pour vous. Il s'agit bien sûr de ce que l'on peut faire en terme de veille avec des outils gratuits ou peu coûteux.

Pearltrees votre bibliothèque web sur iphone Pour ceux qui ne connaissent pas encore Pearltrees c’est un "cultivateur d’intérêts" seul ou en équipe. Via un système d’arborescence Peartrees propose d’organiser vos favoris, recherche du web, et plus généralement tous vos intérêts. (une vidéo de présentation) L’application ipad était déjà disponible depuis octobre 2011 mais l’application iphone vient tout juste d’arriver et vous propose de nouveaux services dans une appli simple et efficace. Pearltrees est multiplateforme il se compose d’un plug-in disponible pour tous les navigateurs permettant d’indexer du contenu et de le retrouver de n’importe où sur le web. Le site web et maintenant l’application iphone et ipad.

Effectuer une capture multiple d'écrans avec n'importe quel navigateur L'occasion nous est souvent donnée d'évoquer les nouvelles applications dédiées à la capture complète (ou partielle) d'écran ou à la récupération de flux audio-vidéos détectés en ligne. Attardons-nous quelques instants dans le présent article sur un nouvel arrivant sur le marché déjà pour le moins saturé des applications de capture d'écran, à savoir qSnap. Les spécificités de l'outil Diigo : au travail ! (ou l’art de faire bosser les autres à sa place) Jeune hyperconnecté et asocial Personne passionnée. Dans la bouche de ceux qui l’utilisent, le terme «geek» marque souvent un retrait voire une rupture avec les usages et les usagers du numérique. Scoop.it, un outil de curation A nouveaux usages, nouveau vocabulaire. A la fin de l’année 2010 le terme "curation" a fait son apparition dans le domaine de l’information-documentation directement influencé par les nouvelles utilisations du web 2.0 et la nécessité de filtrer, canaliser, exploiter, partager le flux pléthorique des informations. Ce néologisme, issu du terme curator anglo-saxon dénommant à l’origine le commissaire d’expositions d’art, désigne une activité que les documentalistes connaissent depuis longtemps : regrouper les informations, les sélectionner, les classer selon une thématique précise. La curation va cependant plus loin puisqu’il s’agit aujourd’hui de mettre en valeur ces données, de les éditorialiser et de les partager, valeur ajoutée rendue possible grâce à l’évolution des outils du web. Vous avez dit « Curation » ? La curation avec Scoop.it Présentation du service en janvier 2011 sur Le blog du modérateur

Related: