background preloader

Comment développer et transmettre une culture numérique

Comment développer et transmettre une culture numérique
Une émission un peu particulière aujourd’hui, sans Thibault Henneton, sans lecture de la semaine, sans son. Mais enregistrée ce matin au Forum de Libération à Nancy avec une question « Comment développer et transmettre une culture numérique ? ». Une question à étages, bien évidemment, car le présupposé même qu’il existe une culture numérique est à interroger, au moins dans les formes que pourrait avoir cette culture. A supposer qu’une culture numérique existe, sa transmission n’est pas moins problématique, dans quel cadre peut-elle se faire ? Les institutions éducatives sont-elles armées pour ce travail ? Cf. « La culture numérique, c’est d’abord celle que l’on construit soi-même » sur le site de Libération. Divina Frau-Meigs Professeure à l’Université Paris III en sciences de l’information et de la communication. François Taddéi Directeur de recherche à l’INSERM, directeur du CRI, le Centre de Recherche Interdisciplinaire. Pierre-Antoine Bataille Ingénieur de l’Ecole des Mines de Nancy.

http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-comment-developper-et-transmettre-une-culture-numerique-2012-12-01

Related:  Penser le numériqueCulture numériqueculture nulculture numerique

La société numérique Le numéro anniversaire des 50 ans de la revue Communications et intitulé « Cultures du numérique » dresse un panorama des différentes mutations initiées par le numérique dans notre vie quotidienne. Celles-ci concernent tout aussi bien l’audiovisuel que l’administration, le management, la santé, le marketing, le droit, ou encore le rapport aux autres autant qu’à soi. Le numérique avec ses innovations régulières, rapides, globales, rythme et induit de nouveaux usages et outils d’organisation. Nicolas Carr : “Est-ce que Google nous rend idiot ?” En introduction à un dossier à paraître sur le papier contre l’électronique, il nous a semblé important de vous proposer à la lecture Is Google Making Us Stupid ?, l’article de Nicolas Carr, publié en juin 2008 dans la revue The Atlantic, et dont la traduction, réalisée par Penguin, Olivier et Don Rico, a été postée sur le FramaBlog en décembre. Dans cet article, Nicolas Carr (blog), l’auteur de Big Switch et de Does IT matter ?, que l’on qualifie de Cassandre des nouvelles technologies, parce qu’il a souvent contribué à un discours critique sur leur impact, part d’un constat personnel sur l’impact qu’à l’internet sur sa capacité de concentration pour nous inviter à réfléchir à l’influence des technologies sur notre manière de penser et de percevoir le monde.

30 applications indispensables iPhone et iPad NOTE: n'hésitez pas à consulter le billet spécial iPad 2014 : 33 applications indispensables pour votre iPad Bureautique Voici quelques applications bureautiques bien pratiques. Malheureusement, la bureautique est un milieu où les grosses applications sont habituellement payantes. Ainsi, il n'existe pas, à l'heure actuelle, de suite Office gratuite sur iPhone ou iPad. Calengoo Non-usagers du numérique : 6 articles d’analyse La revue scientifique Questions de Communication (numéro 18, paru en 2010) qui propose un dossier sur les non-usagers des TIC (technologies de l’information et de la communication) est désormais consultable en libre accès. Ce dossier sous la direction des chercheurs Catherine Kellner, Luc Massou et Pierre Morelli proposent des articles de réflexion pour comprendre quelles sont les personnes qui n’utilisent pas ou n’utilisent plus le numérique en s’attachant à différentes analyses dont des facteurs sociaux, une réflexion sur les non-pratiques numériques, la question des usages limités des TIC, des pistes exploratoires pour revisiter l’expression « fracture numérique » ou encore un questionnement sur les non-pratiques du téléphone portable. Ces différents éclairages scientifiques offrent une vision renouvelée des différents aspects de l’exclusion numérique et de la fracture numérique.

La mort du cyberflâneur La lecture de la semaine est un très beau, et très nostalgique, texte publié récemment par Evgeny Morozov dans le New York Times. On connaît Morozov pour ses écrits dénonçant toutes les formes de technophilie béate (notamment The Net Delusion : The Dark Side of Internet Freedom). Ce texte s’intitule “La mort du cyberflâneur” et je remercie Eric Dobler, fidèle auditeur de l’émission, de nous l’avoir signalé. Evgeni Morozov raconte être tombé récemment sur un petit essai obscur datant de 1998. Dans ce texte, était célébrée l’émergence du “cyberflâneur”, et dépeint un avenir numérique plein de promesses, débordant de joie, de surprise et de sérendipité. LABO.bnf - Vidéos des rencontres Rencontre – Nouveaux supports : une chance pour la presse ? Dominique Delport, Pierre Haski et Frédéric Filloux animé par Agnès Chauveau rencontre du 8 juin 2011 durée : 93 min

Tiny Tap s’en prend à la #Twictee!!! Tiny Tap vient encore de sévir! Cette fois, la Twictee est sa victime… Après avoir suivi tout le protocole de la Twictee, à savoir après les phases de découverte, construction, structuration et enfin d’institutionalisation et donc juste avant de passer la Twictee de transfert, une séance d’entraînement est toujours de bon aloi! Histoire de consolider les acquis, de se rassurer, voire de reprendre certains points en îlot de différenciation ou en individuel.

Faut-il dire numérique ou digital ? Le débat est récurrent, et il n’est pas un article employant le mot digital sans la réponse tant attendue « digital c’est avec les doigts, en France on dit numérique ». C’est d’ailleurs l’avis de l’Académie française pour qui « l’adjectif digital en français signifie « qui appartient aux doigts, se rapporte aux doigts ». Il vient du latin digitalis, « qui a l’épaisseur d’un doigt », lui-même dérivé de digitus, « doigt ». C’est parce que l’on comptait sur ses doigts que de ce nom latin a aussi été tiré, en anglais, digit, « chiffre », et digital, « qui utilise des nombres ». Culture 2.0 et les technologies culturelles et de l'esprit : mythe et réalité Conférence d'ouverture du cycle "L’information : une nouvelle culture", organisée par l’ADBS PACA-Marseille, 6 octobre 2009 publié le 6 septembre 2009 Une conférence de Richard Collin, organisée par l'ADBS PACA Marseille, en partenariat avec l'Alcazar BMVR de Marseille, dans le cadre du cycle de conférences "L’information : une nouvelle culture".

Détisser la Toile 2/2 _________________________________________ >>> Détisser la toile (1) | Détisser la toile (2) Eric Delcroix © Radio France Avachis dans nos canapés ou la lueur blaffarde de l'écran éclairant notre visage à des heures indues... Internet, et plus particulièrement les réseaux sociaux, contrairement à ce que leurs noms indiquent, ont-ils tendance à nous couper du monde ? De “l’addiction” aux jeux vidéo à des social media qui nous empêcheraient de dépasser la simple étape du virtuel, les raisons de craindre la dilution de notre vie sociale dans l’océan du web sont nombreuses… mais néanmoins dépassées. “Ce sont les craintes qu’on avait avant l’arrivée de tout ce web social”, juge Eric Delcroix, co-auteur du livre “Les Réseaux sociaux sont-ils nos amis ?”

Dossier EMC - Education civique - ECJS Par François Jarraud La philosophie n'a vraiment pas de chance. Mercredi 17 juin, l'Éducation nationale diffusait elle-même les sujets avant l'heure limite mettant en danger l'épreuve. Quatre jours plus tard, le ministère supprime carrément la philosophie en séries ES et L à l'occasion de la publication des nouvelles grilles horaires incluant l'Éducation morale et civique. L'Éducation morale et civique entre ainsi à la rentrée 2015 de l'école au lycée dans une confusion encore jamais vue. Oublier l'oubli : mémoire et traçabilité numérique Cycle de conférences PACA-Marseille "L'Internet change-t-il le temps ?", 31 mars 2011 Une conférence de Louise Merzeau, organisée par l'ADBS Paca, en partenariat avec l'Alcazar BMVR de Marseille, dans le cadre du cycle de conférences "L'Internet change-t-il le temps ?". Connexions, navigations, consultations, évaluations, relations : dans l'environnement numérique, tous nos agissements déposent une trace, souvent à notre insu. Moins que des signes, mais beaucoup plus que des données insignifiantes, ces traces n'affectent pas seulement les contours de notre présence individuelle.

Détisser la toile 1/2 _________________________________________ >>> Détisser la toile (1) | Détisser la toile (2) Rumeurs, “on-dit”, détournements politiques… Les arcanes du Web laissent le profane sceptique, incapable de démêler le vrai du faux. Après le scandale Prism, a-t-on vraiment encore une vie privée en ligne ? Et qui nous surveille : les gouvernements ou les entreprises ? Internet est-il le dangereux repaire de pédophiles et de criminels anonymes dénoncé par certains hommes politiques ? Et d’ailleurs, est-ce qu’on peut vraiment tout y trouver, des paroles d’une chanson à de l’uranium enrichi ?

L’Union européenne, colonie du monde numérique ? Rapport d’information de Mme Catherine MORIN-DESAILLY, fait au nom de la commission des affaires européennes L’humanité a connu deux révolutions cognitives avec l’apparition de l’écriture puis l’invention de l’imprimerie. La création de l’internet, réseau des réseaux, représente assurément pour le monde une troisième révolution, analogue à l’invention de l’imprimerie, avec les formidables potentialités qu’elle recèle et en même temps les tensions inévitables qui en découlent.

Related: