background preloader

Euro-federalists financed by US spy chiefs

Euro-federalists financed by US spy chiefs
DECLASSIFIED American government documents show that the US intelligence community ran a campaign in the Fifties and Sixties to build momentum for a united Europe. It funded and directed the European federalist movement. The documents confirm suspicions voiced at the time that America was working aggressively behind the scenes to push Britain into a European state. One memorandum, dated July 26, 1950, gives instructions for a campaign to promote a fully fledged European parliament. It is signed by Gen William J Donovan, head of the American wartime Office of Strategic Services, precursor of the CIA. The documents were found by Joshua Paul, a researcher at Georgetown University in Washington. The vice-chairman was Allen Dulles, the CIA director in the Fifties. The European Youth Campaign, an arm of the European Movement, was wholly funded and controlled by Washington. The head of the Ford Foundation, ex-OSS officer Paul Hoffman, doubled as head of ACUE in the late Fifties.

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/1356047/Euro-federalists-financed-by-US-spy-chiefs.html

Related:  Gouvernance mondiale // 2011-2014Worth to knowComplot/Manipulation/subversifSources

Notes sur le BRICS, l’OCS et Poutine La nébuleuse de crise du Moyen-Orient (Syrie, Iran, notamment) bouleverse toutes les données générales des relations internationales et, en tant que ce que nous avons désigné comme archétype de la “crise haute”, ne cesse d’effectuer une poussée vers un élargissement constant. Nous abordons d’abord le problème de l’Inde au travers d’un plus vaste ensemble, qui est le fameux BRICS (rassemblement informel du Brésil, de la Chine, de la Russie, de l’Inde et de l’Afrique du Sud), – dont un sommet est justement prévu les 28 et 29 mars à Delhi. Puis nous élargissons notre propos à l'OCS (Organisation de Coopération de Shanghai), avec la proximité entre la Chine et la Russie...

Nouveaux renseignements fuités du Bohemian Grove: La Fin des Temps! EMP, Drones, WWIII et tout le tralala Share1 Par Lisa Haven, N’avez-vous jamais eu la sensation que ce pays partait en live? BOMBE: Le capitaine Barril, ancien commandant du GIGN : « J’ai la preuve de qui a tué Litvinenko – Ce n’est pas la Russie » On ne présente plus le capitaine Barril, qui fut au cœur de toutes les opérations secrètes menées par la France à une certaine époque. Parce qu’il a parlé un jour, les foudres du ciel lui sont tombées sur la tête à maintes reprises, parfois avec l’aide et la complicité des médias. RI Un ancien fonctionnaire français qui a occupé des postes importants dans la sécurité intérieure et le contre-terrorisme vient de faire une déclaration spectaculaire en annonçant qu’il détient des documents prouvant qu’Alexandre Litvinenko, l’espion russe qui est mort d’un empoisonnement au polonium, a été tué par les services spéciaux américains et britanniques.

Les Confessions d'un assassin financier Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Confessions d'un assassin financier - Révélations sur la manipulation des économies du monde par les États-Unis est la traduction en français du livre Confessions of an Economic Hit Man écrit par John Perkins et publié en 2004. Perkins y relate sa carrière dans la firme de consultants Chas. T. Ban Ki-moon salue le travail du Centre de prévention de la radicalisation «J'espère que l'expérience et les connaissances acquises par ce centre permettront de trouver des moyens plus efficaces et cohérents» pour lutter contre la radicalisation, a déclaré le grand patron de l'organisation internationale en mêlée de presse. Ce dernier a d'ailleurs présenté en janvier un plan d'action devant les Nations unies pour prévenir l'extrémisme. «Comme vous le savez bien, nous vivons dans un monde de périls en raison de l'expansion du radicalisme, de l'extrémisme et du terrorisme.

" Le moyen le plus facile de contrôler la population, c’est de mener des actes de terrorisme"( Staline ). Découvrez 53 fausses attaques avérées Les attaques sous faux drapeau (false flags, en anglais) sont des attaques commises par un gouvernement contre son propre peuple dans le but de faire porter le chapeau à un ennemi politique ou autre. Et lorsque l’on soupçonne un gouvernement d’avoir eu recours à cette pratique, il n’est pas rare de se faire traiter de complotiste, de conspirationniste, voire d’ennemi de la nation, souvent par des mougeons. Pourtant, de telles attaques ont déjà été envisagées très sérieusement par des gouvernements, ou ont véritablement eu lieu par le passé, et dans certains cas, le gouvernement a même admis les avoir envisagées ou commises. Voici 53 exemples… 1.

Comment Londres et Wall Street ont mis Hitler au pouvoir - Pour aller vers un nouveau monde...Pour aller vers un nouveau monde… Voici un article assez édifiant sur les origines des énormes organisations financières qui forment les sous-terrains de la globalisation bancaire d’aujourd’hui, et donne un éclairage sur une certaine histoire que l’on ne dit pas. Cet article est très renseigné et assez long à lire, prenez du temps ou mettez le en attente dans vos archives. Source : Solidarité & Progrès, par William F. Wertz, Jr. Hjalmar Schacht, directeur de la Reichsbank et protégé du directeur de la Banque d’Angleterre, était le cerveau de l’économie nazie et des arrangements avec les cartels anglo-américains.

La Zone du Silence - Mexique Les Anasazis et les Mésoaméricains Il y a 3000 ans, la civilisation Anasazi était installé au nord de la zone du silence dans le sud-ouest américain, Anasazi signifie « Les Anciens » et ces anciens prêtaient une grande attention aux étoiles, des scientifiques ont démontré qu’en 1054 après J.C, l’explosion d’une supernova a du se voir de la Terre. Les dessins trouvés dans l’un des habitats rupestre anasazi seraient les premiers à relater ces évènements. D’autres cultures installées au sud de la Zone de Silence, les mayas par exemple, aurait eu une connaissance étonnement précise de ce genre d’évènement céleste. Ces cultures auraient-elles pu d’une quelconque façon échanger des informations ?

Xp horizon #3 -Nos opinions sont-elles influencées par la majorité? Nouvel épisode d’XP ! Nous avons tendance à croire que nos opinions, nos avis, nos goûts, sont personnels, sans influence extérieure, et que nous pourrions tenir tête face à une opinion contraire à la nôtre majoritairement partagée. Et pourtant, nous sommes enclins naturellement à suivre la tendance, par automatisme ou par peur du rejet. Dans cet épisode, Gull présente deux expériences en psychologie sociale (expérience de S. Asch sur le conformisme, et expérience de M. Salganik sur l’effet Hit-parade) où vous pourrez constater que l’on préfère bien souvent avoir tort en groupe, qu’avoir raison seul.

Polémique autour du héros du film de Jean-Jacques Annaud. Un nazi au Tibet. Heinrich Harrer, l'alpiniste autrichien incarné par Brad Pitt dans «Sept Ans au Tibet», fut un SS, non pas de circonstance, comme il s'en défend, mais de conviction. Enquête. C dvt êtr n b crpscl. sr d s v d'vntrr, n v q l'n pt vstr ms q prt sn nm, Hüttnbrg, trch, Hnrch Hrrr pvt êtr fr. Hllywd nggt 70 mllns d dllrs (420 mllns d frncs) pr prtr l'crn sn bst-sllr, Spt ns Tbt: 1944-1951, l'hstr d'n ncrybl dyss, 2 000 klmètrs pd trvrs l'Hmly, pr n fbls vsn q l cndst n près d dx ns d'n cmp d prsnnrs brtnnq nrd d l'nd jsq dns l'ntmt d jn dlï-lm dns n vll ntrdt, Lhss, cr d'n pys ncnn, l Tbt.C'tt l y pls d'n n. Hnrch Hrrr, 85 ns, «drnr xplrtr d sècl» sln Vnty Fr, ltm tmn d'n Tbt mdvl dtrt pr l Chn, hrt d l rsstnc d c ppl pprm dps près d cnqnt ns, svrt l'dmrtn d Brd Ptt (q l'ncrn l'crn), vn l rndr vst vc l rlstr Jn-Jcqs nnd. «C'st pr m n hnnr xtrrdnr, dst-l. J' 50 mllns d lctrs. vc l flm, ds mllrds d prsnns dcvrrnt l Tbt.»jrd'h, Hnrch Hrrr st ntrvbl. Sn tlphn n rpnd pls.

Related: