background preloader

(90) Attention à la diffamation sur les réseaux sociaux

(90) Attention à la diffamation sur les réseaux sociaux

http://www.youtube.com/watch?v=EJ_IWWGxyI8

Related:  Droit et DGEMCLecture pro

Droit d’auteur et numérique : les mots pour comprendre la nouvelle directive européenne Le Parlement européen a finalement adopté, mercredi 12 septembre, une directive qui doit adapter le droit d’auteur à l’heure du numérique. Ce vote a lieu après une campagne intense de lobbying à propos de ce texte, dont une première version avait été rejetée par le Parlement en juillet. Pour les partisans de la directive — industries culturelles, médias, artistes… —, elle est en effet nécessaire pour assurer une meilleure rémunération des créateurs et des éditeurs dans l’économie actuelle d’Internet. Pour les opposants — les grandes entreprises du Web et les défenseurs des libertés numériques —, il s’agit d’un texte européen dangereux à la fois pour leur business et pour leur fonctionnement, ainsi que pour la liberté d’expression. Le contenu de la directive européenne : Que peut-elle changer pour les internautes ?

Enrichir et valoriser le fonds poésie du CDI : vers un enjeu sociétal ? - Doc'Poitiers - Le site des professeurs documentalistes A la croisée entre recension et document de collecte, principalement à travers 3 essais de Jean-Pierre Siméon, cette publication a pour objectif de présenter sa vision partisane de la poésie et de ses enjeux. Cette publication est aussi un article introductif aux dossiers bibliographiques liés à la poésie qui suivront durant les semaines et mois à venir, il nous semblait important de replacer ces bibliographies dans une réflexion plus large. Le fonds poésie est rarement le plus emprunté. Avant d’insuffler une envie aux élèves, peut-être avons-nous besoin nous mêmes de nous confronter aux préjugés dont elle fait l’objet et d’en mieux cerner les enjeux ?

Responsabilité d'une association de tourisme : le croisiériste tombe du lit ! Avant la réforme opérée par l'ordonnance 2017-1717 du 20 décembre 2017, une association de tourisme était responsable de plein droit de l'exécution des obligations résultant du contrat conclu avec ses membres ; elle pouvait, toutefois, s'exonérer de tout ou partie de sa responsabilité en apportant la preuve que l'inexécution ou la mauvaise exécution du contrat était imputable soit au membre, soit au fait imprévisible et insurmontable d'un tiers étranger à la fourniture des prestations prévues au contrat, soit à un cas de force majeure (C. tourisme art. L 211-1 et L 211-16, al. 2). Lors d'une croisière, un voyageur se retourne dans son lit, tombe et heurte la table de chevet.

Les algorithmes des moteurs de recherche Se questionner sur le traitement de l'information par les algorithmes des moteurs de recheRche, revient à s'interroger sur la manière dont les algorithmes sélectionnent et classent les résultats de la recherche : Ce processus est-il neutre, impartial ? De la responsabilité des moteurs de recherche : Un moteur de recherche est-il un simple objet technique passif ? Une sorte de tuyau, neutre et objectif qui se contente de faire passer tous les sites Web sans discrimination... Ou au contraire le moteur de recherche est-il un éditeur actif ? Subjectif, responsable de la liste de résultats qu'il a produit ?

Entreprises : le gouvernement veut permettre aux employeurs d'imposer des congés Publié le 15/04/2021 22:21 Mis à jour le 15/04/2021 23:11 Durée de la vidéo : 1 min. Article rédigé par Pour favoriser le redémarrage des entreprises, le gouvernement n’hésite pas à aménager le Code du travail. Le journaliste Jean-Paul Chapel fait le point sur le plateau du 20 Heures, jeudi 15 avril. ️□ Les énergies scolaires : la conception universelle des apprentissages - Extra classe - Podcast Une réponse à l'hétérogénéité en classe ? Comment prendre en compte la diversité des élèves dans son enseignement ? Professeure spécialisée, formatrice dans l’académie de Créteil, Isabelle Ducos-Filippi raconte avec passion son engagement auprès de tous les élèves. Elle partage avec nous ses réflexions sur la façon d’aborder les différences et sur la manière dont elle a transformé son enseignement pour que les élèves, notamment dyslexiques, parviennent à surmonter leurs difficultés. Isabelle Ducos-Filippi a publié Accompagner les élèves dys, c’est possible !

La notion de force majeure au prisme de l’IA et de la robotique. Par Brahim Oul-Caid, Juriste. « Seule notre chair divine nous distingue des machines : l’intelligence humaine se distingue de l’artificielle par le corps » [1]. La force majeure face à l’Intelligence artificielle (AI) et à la robotique est un sujet à double risque. D’une part, il s’agit d’un mariage entre des notions vastement différentes qu’il soit au niveau juridique ou au niveau factuel. De jure, elles sont différentes parce que l’une est une notion abstraite, de construction jurisprudentielle et adoptée par le législateur, alors que les deux autres sont des substantifs génériques désignant un ensemble de technicités constituant, à leur tour, un phénomène scientifique difficile à contenir ni par la doctrine ni par le législateur ni par le juge non plus. De facto, la force majeure existe depuis toujours. Elle peut être évoquée toutes les fois qu’un cocontractant, à titre d’exemple, est empêché d’honorer un engagement contractuel à l’égard d’un autre cocontractant.

Comment la France empêche le monde de produire plus de vaccins «Faire en sorte dès maintenant qu'un vaccin contre le Covid-19, lorsqu'il sera découvert, bénéficie à tous, parce qu'il sera un bien public mondial.» Ces mots sont ceux d'Emmanuel Macron, prononcés en mai 2020 lors du Sommet mondial sur la vaccination. Que s'est-il passé depuis? Très largement subventionnés par la puissance publique et réalisant un exploit scientifique historique, des laboratoires pharmaceutiques ont mis au point et testé, en quelques mois seulement, des vaccins efficaces et sûrs, armes fatales contre une pandémie qui, à ce jour, a tué plus de 2,6 millions de personnes dans le monde. Ces vaccins sont-ils devenus, pour répondre aux vœux du président de la République, un bien public mondial? Pas vraiment.

Le droit à l’oubli numérique après l’arrêt Google de la CJUE du 13 mai 2014. Par Thierry Vallat, Avocat. Dans son arrêt C-131/12 « Google Spain SL, Google Inc. / Agencia Española de Protección de Datos, Mario Costeja González », la CJUE précise que désormais l’exploitant d’un moteur de recherche sur Internet est responsable du traitement qu’il effectue des données à caractère personnel qui apparaissent sur des pages web publiées par des tiers. Ainsi, lorsque, à la suite d’une recherche effectuée à partir du nom d’une personne, la liste de résultats affiche un lien vers une page web qui contient des informations sur la personne en question, la personne concernée peut s’adresser directement à l’exploitant ou, lorsque celui-ci ne donne pas suite à sa demande, saisir les autorités compétentes pour obtenir, sous certaines conditions, la suppression de ce lien de la liste de résultats. Quelles étaient les circonstances de cette affaire ? En 2010, M. L’AEPD a rejeté la réclamation dirigée contre La Vanguardia, estimant que l’éditeur avait légalement publié les informations en cause.

Comprendre le fonctionnement d'Internet en 5 minutes Quand on évoque Internet, le cloud, la toile ou le courrier électronique, tout laisse à penser qu’on parle uniquement de virtuel. Internet est pourtant une réalité bien tangible. Pour le comprendre, il est important de se rappeler quelques éléments clés sur le fonctionnement de la « toile ». Commerce en ligne : l'UFC-Que Choisir poursuit Vinted pour "pratique commerciale trompeuse" Publié le 19/05/2021 16:34 Mis à jour le 19/05/2021 18:24 Article rédigé par S. Feydel, J. Du pré-photographique au selfie (Image, numérique et partage) par André Gunthert André Gunthert est enseignant-chercheur, maître de conférences à l’EHESS et historien des cultures visuelles.Il a fondé la revue Etudes photographiques (1996-2017), vouée à encourager une approche scientifique du médium. Animateur du Laboratoire d’histoire visuelle contemporaine (Lhivic, 2005-2016) et du site collaboratif Culture visuelle (2009-2014), il participe au développement des études visuelles francophones.Après avoir enquêté sur les débuts de la photographie, la révolution de la photographie instantanée, l’édition illustrée et le photojournalisme, il est parmi les premiers à avoir étudié la transition numérique décrivant le partage des images et leurs usages conversationnels.

Intelligence artificielle et lutte contre la discrimination dans le recrutement La promesse du marché Les RH sont l’un des secteurs les plus friands des nouvelles technologies liées au recrutement prédictif, convaincues par les arguments avancés par les promoteurs des outils de recrutement intégrant de l’IA : processus plus rapide, plus efficace et plus inclusif pour chacune des étapes de recrutement. Ainsi : en phase de sourcing, l’exploration et la collecte d’informations via les réseaux sociaux sont présentées comme un moyen d’optimiser l’adéquation entre offre et demande. A noter que les promoteurs de tels outils réfutent la volonté de remplacer l’homme dans sa tâche de recrutement et insistent sur l’intention d’augmenter les capacités humaines, soulignant que la décision finale appartient au recruteur. Les limites

Un lieu hybride (L’image-document) par Diane Dufour Créé il y a dix ans à l’époque où l’image devient omniprésente, LE BAL est dédié à l’image-document, terme offrant une définition plus large que celui d’’image documentaire. Cela inclut une diversité de pratiques visant à enregistrer la réalité : photographie, vidéo, cinéma et nouveaux médias. « LE BAL, c’est l’idée d’un lieu où se rencontrent langages visuels et pratiques concernées par le monde dans lequel nous vivons », explique Diane Dufour. Cela inclut un spectre très large de démarches : enquêtes, descriptions, analyses, innovations formelles, abstraction… Pas seulement lieu d’exposition, LE BAL abrite un restaurant, une librairie, et est aussi un espace de rencontres où se tiennent régulièrement des conférences réunissant artistes, chercheurs et spécialistes. A ces activités s’ajoute la Fabrique du Regard qui vise à former les jeunes de 6 à 18 ans à la lecture des images. Et un programme de publications intitulé Les carnets du BAL.

Related: