background preloader

Un appel de Vincent Lindon : « Comment ce pays si riche… »

Un appel de Vincent Lindon : « Comment ce pays si riche… »

http://www.youtube.com/watch?v=EdZBZUN2t-4

Related:  ltlsÀ LIRE, À VOIR POUR "L'APRÈS""Gestion" de la pandémiecommunojalá mi cerebro fuera una esponja

Le capital au XXI siècle , le film - 2020 synopsis LE CAPITAL AU XXIE SIECLE est l’adaptation d’un des livres les plus importants de ces dernières années. En mélangeant références à la pop culture et interventions d’experts parmi les plus influents de notre époque, le film est un voyage à travers l’histoire moderne de nos sociétés. Il met en perspective la richesse et le pouvoir d’un côté, et de l’autre le progrès social et les inégalités. Une réflexion nécessaire pour comprendre le monde d’aujourd’hui.

Aline Gubri - Zéro plastique, zéro toxique 101 astuces et DIY pour adopter un mode de vie écologique quand on n’a pas toujours le temps ni l’argent. Vous rêvez de réduire vos déchets, nettoyer votre intérieur sans polluants, fabriquer des cosmétiques sans toxique, moins gaspiller, consommer durable, éthique, recycler, réutiliser ? Suivez les pas assurés d’Aline Gubri. Voilà trois ans qu’Aline s’est créé un quotidien écologique, économique et bon pour la santé. 4 oct. 2020 - La confiance des Français envers le gouvernement à son plus bas niveau depuis le début de la crise La confiance des Français envers la capacité du gouvernement à lutter contre la propagation du Covid reste faible. Selon un sondage de l’institut Elabe, publié ce dimanche par BFM, elle se maintient à son plus bas niveau depuis le début de la crise épidémique, avec seulement 35 % de personnes interrogées qui accordent leur confiance à l’exécutif. Selon cette étude, les classes populaires sont les plus défiantes, avec un taux de confiance d’à peine 24 %. Mais chez les cadres, le gouvernement peine aussi à convaincre.

Sécurité - Est-il prudent d'utiliser Zoom pour une visioconférence L’application de visio-conférence Zoom a fait parler d’elle ces derniers temps du fait de différents problèmes de sécurité, mais aussi par rapport au respect de la vie privée. Afin d’y voir un peu plus clair, nous sommes allés à la rencontre d’Erwan Macé, spécialiste en cybersécurité. Bonjour Erwan, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Je m’appelle Erwan Macé, je suis un tech entrepreneur arrivé à Singapour avec mes parents il y a 32 ans et ayant passé un peu plus de la moitié de mon temps ici. J’ai eu la chance de découvrir ma passion pour la tech (qu’on appelait encore l’informatique à l’époque) dès l’âge de 8-10 ans et de débuter ma carrière dans l’internet dès la fin des années 90.

Confinement : le débat interdit Il n’a fallu que quelques instants, le 16 mars, pour que le chef de l’État et son gouvernement, au nom de la lutte contre la pandémie de coronavirus, assignent à résidence les Français et les privent de la plupart de leurs libertés civiles, politiques et sociales que l’on croyait inaliénables : liberté d’aller et de venir, liberté de réunion, liberté d’entreprendre, liberté de travailler, etc. La justice a été mise quasiment à l’arrêt, les avocats confinés, les détentions provisoires automatiquement prolongées, les forces de l’ordre (entendues dans un sens très extensif puisqu’elles incluent les policiers municipaux et assimilés) investies des pleins pouvoirs appliquer ces mesures privatives de liberté. Le confinement sans base légale Cette suspension de l’État de droit s’est faite sans base légale.

Tel un phénix, l’idée de justice sociale resurgit aujourd’hui de ses cendres. Dénoncée comme un « mirage » par les théoriciens du néolibéralisme, elle a disparu de l’agenda politique des gouvernements. Depuis la conversion des régimes communistes à l’économie de marché, tous les pays du monde sont engagés de gré ou de force dans une course au moins-disant social et fiscal, qui offre pour seule perspective à leurs peuples de « nager ou couler » dans une lutte de tous contre tous à l’échelle du globe. Ce race to the bottom a engendré un creusement vertigineux des inégalités, qui nourrit en retour un puissant sentiment d’injustice, ainsi que l’émigration massive de jeunes, privés de travail décent dans leur propre pays. Cette rage sourde contre l’injustice est aujourd’hui captée par des démagogues, qui la détournent vers des ennemis intérieurs ou extérieurs, sans remettre en cause les vertus supposées de l’ordre spontané du marché.

Pablo Servigne : "On vit une crise cardiaque du modèle industriel globalisé" Pablo Servigne est l'un des créateurs de la "collapsologie", qui étudie l'effondrement possible de la civilisation industrielle. Il revient pour France Inter sur la brutalité de la crise du coronavirus, qui met en évidence selon lui la vulnérabilité de notre modèle de société. Et donne l'occasion d'y réfléchir. 12 oct. 2020 - Allô Bercy : ces entreprises du CAC40 qui profitent sans contrepartie des aides publiques Covid En France, comme ailleurs, la pandémie de Covid-19 a poussé les gouvernements à ouvrir grande leur bourse pour protéger l’économie, sauver des emplois, préserver des entreprises de la faillite. Près de 300 milliards d’euros de prêts garantis par l’État, un plan d’urgence à 110 milliards d’euros, dont 7 milliards d’euros pour Air France et 5 milliards pour Renault, un plan tourisme, un plan automobile, un plan aéronautique, pour la relocalisation industrielle, des baisses d’impôts, un plan de relance annoncé à 100 milliards... Les sommes affichées sont d’une ampleur inédite. Elles profitent largement aux grands groupes et à leurs actionnaires, beaucoup moins aux salariés. Relance de l’économie : des actionnaires très peu mis à contribution

Trump : la fêlure du président fêlé Édito Toujours plus loin dans le surréalisme. La sortie de Donald Trump suggérant d’injecter du désinfectant dans le corps humain pour lutter contre le coronavirus a fait le tour du monde.

Related: