background preloader

Dossier : Face à l’« infodémie », des clés pour aiguiser l’esprit critique des jeunes

Dossier : Face à l’« infodémie », des clés pour aiguiser l’esprit critique des jeunes
Dès la mi-février 2020, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), soulignait : « Nous ne combattons pas seulement une épidémie mais aussi une infodémie. Les fausses nouvelles se propagent rapidement et plus facilement que le coronavirus et sont tout aussi dangereuses. » Tout en déconstruisant quelques-unes de ces rumeurs sur son site, l’organisation dialogue avec les acteurs phares de la toile pour tenter d’enrayer leur diffusion. Mais une part du travail se joue aussi à l’échelle individuelle. Pour armer les citoyens en herbe contre les infox, l’éducation aux médias se retrouve sur le devant de la scène. Les sciences apportent aussi aux enfants et adolescents des méthodes pour prendre du recul sur les données glanées sur Internet. A travers quelques analyses de nos auteurs, retour sur ces initiatives propices au développement de l’esprit critique. Épidémie d’infox : des « gestes barrières » numériques à adopter aussi

https://theconversation.com/dossier-face-a-l-infodemie-des-cles-pour-aiguiser-lesprit-critique-des-jeunes-136131

Related:  clairedeluneDIDACTIQUE en info-documentationEMI - Education aux médias et à l'informationGénéralitésVrac ...

Pratiques et usages numériques des jeunes : productions du GTnum 4 – Éducation, numérique et recherche Rappel : Les groupes thématiques numériques (#GTnum), animés par des laboratoires universitaires et autres opérateurs publics, sont coordonnés par le bureau du soutien à l’innovation numérique et à la recherche appliquée de la Direction du numérique pour l’éducation (sous-direction de la transformation numérique). Nous publions aujourd’hui les productions du groupe thématique numérique sur les “usages des jeunes”, animé par l’Université de Rennes 2 (CREAD Marsouin). Le traitement éditorial de ces productions a été réalisé par Réseau Canopé. Ce dossier est constitué des documents suivants :

Éducation aux médias et à l'information Partout dans le monde, nous assistons à une augmentation spectaculaire de l’accès à l’information et à la communication. Tandis que certaines personnes sont avides d’information, d’autres se retrouvent inondées de contenus imprimés, radiotélévisés et numériques. L’éducation aux médias et à l’information (media and information literacy en anglais – MIL) répond aux questions que nous nous posons tous à un moment ou à un autre. Comment chercher, évaluer de manière critique, utiliser et contribuer du contenu à bon escient, que ce soit en ligne et hors ligne ? Quels sont justement nos droits en ligne et hors ligne ? Quels sont les enjeux éthiques soulevés par l’accès et l’utilisation de l’information ?

Les écrans, atouts ou freins du dialogue familial ? / The conversation, mars 2020 Dans la plupart des pays, les enfants d’aujourd’hui sont immergés dans un monde numérique. Selon l’Insee, 87 % des familles avaient un accès à Internet en 2018 et 82 % des familles possédaient au moins un appareil numérique permettant un accès en ligne. Au fil des âges, les supports utilisés évoluent et le temps passé devant tel ou tel type d’écran varie. Les jeunes enfants ont encore un usage majoritaire de la télévision (87 % des enfants de 2 ans la regardent, dont 68 % tous les jours). Les 6-10 ans sont 50 % à passer trois heures ou plus par jour devant un écran, tandis que les 12-17 ans sont 86 % à posséder un smartphone et 70 à 87 % à passer 3 heures ou plus devant un écran. Quant aux les adultes, environ 80 % d’entre eux passent 3 heures ou plus par jour devant un écran, hors temps dédié au travail.

La fracture numérique n'épargne pas les jeunes On les appelle parfois les “digital native”" mais l’expression est trompeuse, car la génération des “enfants du numérique”" (c’est la traduction québécoise) n’est pas épargnée par l’illectronisme. Cette forme d'illettrisme des temps modernes touchait 17% de la population française en 2019 d’après l’Insee, et pas seulement des vieilles personnes en milieu rural. L’âge est un critère bien sûr, avec le niveau de revenu et d'éducation, mais il n'y a pas de profil type et la période du confinement a permis de le constater plus encore. Écouter

Apprenez à compter les oiseaux depuis votre fenêtre grâce à la LPO « Pourquoi ne pas profiter de cette immobilisation forcée pour observer ou écouter la nature de proximité, apprendre à mieux la connaître, en parler et même la protéger ?! » La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) a lancé dès le premier jour du confinement annoncé par Emmanuel Macron le lundi 16 mars un défi quotidien de sciences participatives. L'idée, c'est d'observer dix minutes tous les jours à sa fenêtre, son balcon ou depuis son jardin les oiseaux que vous voyez se poser. La LPO conseille « d’être le plus exhaustif possible en signalant tous les oiseaux qui fréquentent votre jardin durant ces dix minutes ». Ifé - Veille et analyses La motivation des apprenants dans une situation de formation à distance médiatée par un dispositif immersif Auteur(s) : BOUJIBAR Adil Date de soutenance : 2017 Thèse délivrée par : Université de Toulon Section(s) CNU : section 71 : Sciences de l'information et de la communication Sous la direction de : Michel DURAMPART

Anne Cordier : « La socialisation a un effet majeur sur les pratiques des jeunes en matière de protection des données » Vous travaillez depuis plusieurs années sur les pratiques informationnelles des adolescents au travers d’une approche ethnographique et longitudinale. Pourquoi avoir fait le choix de cette approche pour étudier cette thématique ? Sur quels terrains la mettez-vous en œuvre ?

L’utilisation des écrans en contexte de pandémie de COVID-19 — quelques pistes d’encadrement / INSPQ, mai 2020 Sommaire Suite à une demande du ministère de la Santé et des Services sociaux, le présent document vise à réviser les connaissances et les recommandations entourant l’utilisation des écrans chez les enfants et les jeunes et à proposer des orientations en ce qui concerne les principaux messages qui devraient être véhiculés afin de sensibiliser la population aux risques d’une surutilisation des écrans en contexte de pandémie. Une attention particulière est portée aux effets des écrans chez les jeunes, étant donné qu’ils sont de plus en plus exposés dans leurs différents milieux de vie et qu’ils constituent la cible de la plupart des recommandations existantes.

Related: