background preloader

Dominique Méda : "La crise du Covid-19 nous oblige à réevaluer l'utilité sociale des métiers"

Dominique Méda : "La crise du Covid-19 nous oblige à réevaluer l'utilité sociale des métiers"
Pour l’Eco. La crise sanitaire du Covid-19 semble redonner un statut à ceraines professions essentielles à notre vie de démocratie et de société : personnels soignants, agriculteurs… La pandémie peut-elle conduire à réinterroger la valeur travail ? Dominique Méda. Cette crise va nous donner l’occasion d’une double réflexion : sur le rôle social du travail, d’une part, et sur l’importance relative accordée aux différents métiers, d’autre part. Concernant le travail, le confinement va confirmer, comme l'ont fait de nombreux sociologues (1), le caractère très structurant de son rôle dans notre vie. Le travail, même à distance, va peut-être détourner notre esprit de ce moment angoissant. Mais il s’agit aussi d’un moment opportun pour prendre en considération l’importance sociale des différents métiers. Des bataillons d’aides-soignantes et d’aides à domicile – en très grande majorité des femmes - assument des tâches cruciales pour la solidarité entre les générations. Éco-mots Privatisation

https://www.pourleco.com/ca-clashe/debat-des-economistes/dominique-meda-la-crise-du-covid-19-nous-oblige-reevaluer-lutilite

Related:  Politique et sociétéCovid-19 Face à science, la philosophie, aux citoyens...Renaissance - Analyses et ProspectivesLeçons politiquesdaminoo

« Je n’ai jamais vu ça, un durcissement aussi violent » : des agents de Pôle emploi « horrifiés » par la réforme C’est une véritable machine à fabriquer de la pauvreté qui va se mettre en branle à partir du 1er novembre. Même les agents du Pôle emploi en prennent le vertige. « Je n’ai jamais vu ça, un tel durcissement, aussi violent, lâche Aurélie, agente dans l’ouest de la France depuis dix ans. On touche les gens au portefeuille, on ne leur laisse plus de solutions. » L’objectif annoncé de la réforme : économiser 3,4 milliards d’ici fin 2021.

«Plus on retarde l’épidémie, mieux le système pourra s’adapter» Entretien avec Josselin Thuilliez, économiste de la santé, à propos du coronavirus. Ce chercheur travaille sur les épidémies et l’impact sur celles-ci des comportements individuels, des différents systèmes de santé et des politiques de contrôle. Il fait partie de Reacting, un consortium de chercheurs mis en place pour coordonner la recherche sur les épidémies émergentes.

« Après le confinement, il nous faudra entrer en résistance climatique » Tribune. Depuis deux ans, les mobilisations pour le climat se multiplient sans être écoutées. La crise du coronavirus vient démontrer à tous qu’une bascule rapide est possible et ne nécessite que deux choses fondamentales : de la volonté politique et du volontarisme citoyen. Afin d’y forcer nos dirigeants sans attendre, après le confinement, nous devons adopter une stratégie plus ambitieuse. Il ne nous faudra pas revenir à la normale mais entrer en résistance climatique. Nous partons de l’idée qu’il est possible de maintenir une vie digne et heureuse sur Terre.

Coronavirus, néo-conservatisme et totalitarisme : le cas de la Chine « Une crise nous force à revenir aux questions elles-mêmes et requiert de nous des réponses, nouvelles ou anciennes, mais en tout cas des jugements directs. Une crise ne devient catastrophique que si nous répondons par des idées toutes faites, c'est-à-dire des préjugés. Non seulement une telle attitude rend la crise plus aigüe mais encore elle nous fait passer à côté de cette expérience de la réalité et de cette occasion de réfléchir qu'elle fournit ». Appliquée à la crise pandémique que nous vivons, cette phrase implique deux choses. D'une part de s'interroger sur les réponses apportées à la crise par les gouvernements et les sociétés. D'autre part d’essayer de tirer parti de « cette expérience de la réalité » pour mieux réfléchir à nos objets de recherche.

Bernard Harcourt: «La société numérique repose sur la folle divulgation de nous-mêmes» Scrutés par les algorithmes, bombardés par les «recommandations», nous sommes pistés, ciblés, exposés. A notre corps défendant, vraiment ? Professeur de droit à Columbia University et directeur d’études à l’Ehess, Bernard E.Harcourt s’est longtemps penché sur le système pénal américain et sur le fantasme de la justice à vouloir prédire les crimes à venir. Le voile, une hystérie française Tribune. Le voile est désormais le chiffon rouge qui cristallise toutes les peurs, les paniques et même les hystéries de la France. Pourquoi?

Coronavirus : suivez la propagation de la pandémie en France et dans le monde Cette page est obsolète Une nouvelle page de suivi est désormais disponible pour suivre l'état de la pandémie de Covid-19. Cette page, bien qu'automatisée, ne sera plus maintenue. Vous serez redirigé vers la nouvelle page de suivi dans 17 secondes. Stop La pandémie de Covid-19 qui sévit dans le monde a désormais touché plus de 170 pays à travers la planète, et progresse de plus en plus rapidement dans le monde, et notamment dans les pays européens, devenus le principal foyer mondial, après que le virus a durement frappé la Chine, d’où il est parti.

Assises du Design En dix ans, le design a fait une percée significative dans les administrations comme un des nouveaux moyens de transformer l'action publique. Que s'est-il passé durant cette période ? Les designers sont-ils parvenus à trouver leur place dans les collectivités territoriales, les services de L'État et les établissements publics ? Thomas Porcher : « Cette crise est un moment idéal pour faire passer les pires lois » L'épidémie de Covid-19 et le confinement de la population rendent-ils une nouvelle crise financière inévitable ? Que peut l’État face à la situation sanitaire inédite qu’il traverse aujourd'hui ? Entretien avec l’économiste Thomas Porcher, auteur du livre Les Délaissés (Fayard, 2020). Gilets jaunes, banlieusards, agriculteurs et cadres déclassés. Voilà les quatre catégories — pour le moins hétérogènes — que Thomas Porcher mobilise dans Les Délaissés (éditions Fayard, sorti le 26 février 2020) pour évoquer une France « archipel » où tous ne partagent pas forcément les mêmes intérêts mais ont pour point commun d’être « délaissés » par un système économique de moins en moins accepté, et qui ne profite qu’à une minorité. Le triptyque « mondialisation-financiarisation-austérité », pour reprendre les termes de l’économiste, arrive-t-il pour autant à bout de souffle avec la crise sanitaire inédite que traverse actuellement l’Europe ?

Mariage : les jeunes couples en mode DIY Ce week-end, le Salon du Mariage ouvre à Paris pour deux jours… (Alerte bon plan : l’entrée est gratuite). Qui a dit que le mariage était obsolète ? Ces dernières années, les Français sont un peu plus nombreux à se dire : O.U.I. Covid-19 : comment sont conçus les modèles des épidémies ? Avec la crise du coronavirus Covid-19, tout le monde scrute avec inquiétude et espoir les projections concernant l’évolution de l’épidémie. Trois experts nous éclairent sur la science derrière ces modèles et les précautions à prendre concernant leurs interprétations. Avec l’entrée en vigueur du confinement, l’épidémie de Covid-19 s’impose à toute la population française et au-delà. Impossible alors de ne pas tenter de savoir combien de temps la crise va durer et au prix de combien de victimes.

Managers, construisez votre dream team : l’expérience de Google [ Mise à jour : 17 mars 2020 ] Il n’est point de questions auxquelles le big data ne saurait répondre, même les plus complexes, celles portant sur le management. C’est du moins ce qu’on pense à Mountain View (Californie), siège de Google. Cette entreprise a lancé plusieurs programmes de recherche pour essayer de cerner ce qu’est une dream team, une équipe formidable, comment se caractérise un bon manager et ce qui fait un management efficace. Les résultats vont à l’encontre de bien des idées reçues. Le principal levier qui permet de construire un management efficace est la « psychological safety », que nous proposons de traduire par « sécurité relationnelle ».

Pierre Dardot et Christian Laval : « Aucune souveraineté d’Etat au monde ne permettra de prévenir les pandémies » Pierre Dardot et Christian Laval publieront le 27 août Dominer, une grande « enquête sur la souveraineté de l’Etat en Occident », aux éditions La Découverte (750 pages, 25 euros). Pierre Dardot est philosophe et chercheur à l’université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, Christian Laval est professeur émérite de sociologie au sein de la même faculté. Ils animent tous deux le groupe d’études et de recherche Question Marx, qui entend contribuer au renouvellement de la pensée critique, et ont notamment publié ensemble La Nouvelle Raison du monde (La Découverte, 2009), Marx, prénom : Karl (Gallimard, 2012) et Commun. Essai sur la révolution au XXIe siècle (La Découverte, 2014).

Joseph Stiglitz : « Sans croissance, ce ne sera pas la fin du monde » Le prix Nobel d’économie et ancien économiste en chef de la Banque mondiale publie un nouvel ouvrage dans lequel il dénonce les dérives antidémocratiques et la corruption d’élites qui s’enrichissent en creusant les inégalités. Renverser la logique est toutefois possible, nous a-t-il assuré. Une attaque en règle contre la politique de Donald Trump. C’est l’une des lignes directrices qui saute aux yeux dans le dernier ouvrage de Joseph E. Stiglitz paru le 25 septembre : Peuple, pouvoir & profits (Les liens qui libèrent). Destruction de la démocratie, de la science, politique économique catastrophique, le président américain n’est pas épargné.

Related: