background preloader

La répétition espacée et ses outils numériques

La répétition espacée et ses outils numériques
La répétition espacée La répétition espacée est une technique de mémorisation qui permet de retenir plus facilement ce qui est appris en suivant une procédure d’auto-questionnement réalisée à intervalles réguliers. La notion est expliquée ici clairement dans la vidéo issue du MOOC “Apprendre et enseigner avec les sciences cognitives” : Pour approfondir le sujet sur le fonctionnement de la mémoire, la bande dessinée en ligne “Comment se souvenir de tout pour (quasiment) toujours” – écrite par Nicky Case et traduite en français – utilise elle-même des exercices de mémorisation pour amener le lecteur à en comprendre le fonctionnement. Les outils Ces services présentés sont des services web qui proposent de créer ses propres cartes d’apprentissage ou d’utiliser des séries de questions créées par des internautes de la communauté: Quizlet et VocApp ont des interfaces faciles à prendre en main et disponibles en français. Studyblue pour sa part est accessible en anglais. Mise en oeuvre

https://latelierduformateur.fr/la-repetition-espacee-et-ses-outils-numeriques/

Related:  Apprendre à apprendreApprendre à Apprendre/Methodes d'apprentissageSondage, tests, quizz, exercices interactifscogni'classes`test 1012

Mieux connaître mon cerveau by anne.peignelin on Genially -->,Quand tu dis que tu n'es pas matheux ou que tu es nul en anglais comme tes parents, ce n'est pas vrai. En raison de la plasticité cérébrale, tu sais maintenant que rien n'est joué à la naissance. Il n'y a pas de fatalité, tu peux changer les choses. Quand tu dis que tu es multi-tâches et que tu peux donc faire plusieurs choses à la fois --> c'est faux car tu procèdes à un va-et-vient d'une tâche à une autre, ce qui est extrêment fatigant et peu efficace.Quand tu dis que tu sais parce que tu as compris --> attention, comprendre n'est PAS mémoriser.Quand tu dis que tu as une "mémoire visuelle" --> la situation est beaucoup plus complexe et il faut varier les méthodes d'apprentissage.,Je ne pratique pas, les connexions s'estompent et j'oublie ,1.

La mémorisation est sans doute l’un des aspects les plus fondamentaux de l’apprentissage d’une langue étrangère. En effet, notre cerveau n’est naturellement pas très doué pour retenir de nouvelles informations, il est donc nécessaire d’optimiser cette activité grâce à des techniques efficaces. La répétition espacée en fait partie et les avancées technologiques récentes l’ont consacrée comme un moyen incontournable d’apprendre du vocabulaire. Partons donc à la découverte de ce formidable outil qui vous fera dire adieu aux trous de mémoire. le cerveau_episode2 by eric.zahnd86 on Genially Un cerveau qui apprend.,Chaque semaine, découvre comment est fait ton cerveau et apprends comment il fonctionne.,Episode 2,Pour démarrer clique ici.,Te souviens-tu de ce que tu as appris dans l'épisode 1?,Clique ici pour tester tes connaissances,1,,C,Les neurones,,,1.

Apprendre à apprendre : 6 posters explicatifs Mathieu Hainselin, maître de conférences en psychologie à l’Université de Picardie Jules Verne (site ) a participé au travail de traduction en français des posters réalisés à l’origine par les auteurs du site . Ces affiches à destination des apprenants et de leurs enseignants apporteront des explications claires et précises afin que chacun apprenne au mieux à ancrer ses connaissances. Les 6 posters présentent les techniques suivantes : La récupération espacéeL’entraînement par la récupérationL’élaborationL’intercalageDes exemples concretsLe double codage Apprendre à apprendre6 posters Accès au site :

Klaxoon, c’est THE outil dont tout le monde parle, c’est « la start-up qui veut réveiller les réunions » pour le Figaro, c’est « la fin des réunions interminables » pour les Échos, c’est même « Apprendre à chaque instant » pour Klaxoon ! Nous ne pouvions donc pas ne pas tester un outil si prometteur… Klaxoon est une solution en ligne qui permet à un formateur de créer des activités pour animer ses formations/réunions/séminaires/etc. Ces activités sont rangées en 4 grandes catégories : Le brainstorm : les participants peuvent librement apporter des idées/messages qui se retrouvent sur l’interface du formateur. Les neurosciences cognitives et le jeu : calcul mental et Trio Pour moi qui suis venu aux mathématiques à partir du jeu, dissocier voire opposer jeux et mathématiques a longtemps été une énigme et une incompréhension. La place du jeu dans les apprentissages est une longue histoire, bien mouvementée. Le jeu Bien que le jeu ait toujours été présent dans les sociétés humaines et dans toutes les cultures, encore aujourd’hui, certains continuent à opposer jeu et apprentissage. Les fondamentaux religieux de nos sociétés n’y sont pas étrangers.

Comment apprendre efficacement ? – ImProfPsy : Improvisation, Pédagogie, Psychologie Le cerveau droit et le cerveau gauche, les styles d’apprentissage, la mémoire photographique…que de mythes sur l’apprentissage que nous entendons régulièrement chez les étudiants, et malheureusement chez certains enseignants. Le récent succès médiatique de Céline Alvarez, qui cherche dans les neurosciences et la psychologie des guides pour mieux apprendre montre un certain intérêt pour le sujet. Mais cet intérêt n’est pas franco-français, et certaines chercheuses et enseignants américaines ont développé un site qui explique aux principaux acteurs (enseignants, parents, apprenants de tous âges) comment apprendre efficacement. L’équipe de Learning Scientists a un formidable blog en anglais, et a récemment sorti 6 posters, à diffuser largement dans toutes les écoles, tous les collèges, lycées et dans les universités de France et de Navarre. Seule contrainte, ne pas utiliser le matériel dans un but commercial. Pour télécharger tous les posters en un seul clic, c’est par ici.

Cette BD interactive est aussi dans le DOMAINE PUBLIC ce qui veut dire que tu peux gratuitement l'utiliser pour des usages éducatifs, personnels ou même commerciaux. Tu as déjà ma permission ! (Télécharger le code) (Traduire cette BD) Cela dit, je ne suis capable de faire ça que grâce à mes plus de 1 000 mécènes sur Patreon. Lier apprentissage actif et engagement cognitif : le modèle ICAP (M. Chi) On apprend 10% de ce qu’on lit, 20% de ce qu’on entend, 30% de ce qu’on voit… Cette hiérarchie de l’efficacité des modalités d’apprentissage fait partie depuis longtemps de la grande famille des neuromythes. Elle nous permet toutefois de pointer un élément important : ce n’est pas tant la nature de l’activité qui favorise un résultat d’apprentissage, c’est l’engagement cognitif et social des étudiants dans une tâche d’apprentissage – combinée à la réflexion sur cet apprentissage (on apprend mieux à faire quelque chose quand on comprend ce que l’on fait et pourquoi on le fait) – qui leur permettent de passer d’un niveau d’apprentissage en surface vers un niveau d’apprentissage en profondeur, et de s’inscrire ainsi dans une démarche d’apprentissage actif. Apprentissage actif et passif : à quoi fait-on référence ? L’apprentissage actif fait référence à des approches pédagogiques centrées sur l’apprenant. 1. Qu’entend-on réellement par apprentissage actif ?

Related: