background preloader

Les nouvelles routes de la soie (Belt and Road Initiative)

Les nouvelles routes de la soie (Belt and Road Initiative)
Le projet chinois des « nouvelles routes de la soie » (One Belt, One Road) vise à l’origine à créer un réseau d’infrastructures dédié au transport de marchandises de la Chine vers l’Europe, en passant par l’Asie centrale et l’Afrique. Les « nouvelles routes de la soie » font référence à l’ancien réseau de routes commerciales entre la Chine, le Moyen-Orient et l’Europe, à une époque où grâce à son commerce, la Chine dominait le monde. Un enjeu économique et géopolitique pour la Chine C’est en 2013 lors d’une visite au Kazakhstan que le président Chinois Xi Jinping a présenté le nouveau projet pour la première fois. Au départ présenté comme un projet économique visant à désenclaver la Chine intérieure mais aussi l’Asie centrale, les « nouvelles routes de la soie » constituent aujourd’hui une opportunité économique, politique et stratégique pour la Chine, face à la Russie et l’Inde. La Chine face au reste du monde Découvrez aussi si la Chine est le nouveau maître du monde.

https://www.lumni.fr/video/les-nouvelles-routes-de-la-soie

Related:  Ch.1 - Dynamiques territoriales, coopérations et tensions dans la mondialisationG5 : Mers et océans : entre appropriation, protection et liberté de circulation

Les Etats-Unis dominent-ils toujours le monde ? Au XXe siècle, les États-Unis dominent le monde sur plusieurs plans : économique, politique, militaire et culturel. Les Américains sortent vainqueurs et indemnes de la Seconde Guerre mondiale et leur économie florissante aide à financer la reconstruction de l’Europe et du Japon. La première puissance économique mondiale Pendant un demi-siècle, les États-Unis vont se placer comme les champions du monde démocratique, face au communisme. Aujourd’hui, à lui seul, le pays représente un quart du PIB mondial.

Chine, le nouveau maître du monde ? Pour mettre la main sur les terres agricoles dont elle a besoin pour nourrir sa croissance démographique (stabilisée à 0,5 % en 2016) et économique (6,9 % en 2017), la Chine multiplie les achats de terres dans le monde entier, en particulier en Afrique et en Europe. Pour étendre son influence, elle développe ses investissements sur les cinq continents. La Chine investit aussi dans les terres rares, ces nouvelles matières premières qui permettent notamment de fabriquer les smartphones et tablettes. Son objectif, asseoir son quasi-monopole dans le secteur. Dans le même temps, son régime politique n'a jamais paru aussi stable.

L'eau, source des prochaines guerres ? Pourrions-nous déclencher des guerres pour un simple accès à l’eau ? L’image, qui pourrait ressembler à un film de type Mad Max n’est pourtant pas si futuriste. L’eau manque déjà. Disparition des espèces : la planète en danger Préoccupant par son rythme, alarmant par son ampleur, le déclin de la biodiversité du globe menace la survie de toutes les espèces… y compris la notre. Des grands singes aux baleines en passant par les abeilles, on estime qu'une espèce animale sur trois est aujourd'hui menacée de disparition dans le monde. Et la flore n’est pas épargnée puisqu’un cinquième des espèces végétales, sont elles aussi au bord de l'extinction. Depuis 1990, ce sont 239 millions d’hectares de forêts naturelles qui ont disparu, soit presque quatre fois la superficie de la France.

L'eau face à ses défis En 2017, selon l'Organisation Mondiale de la Santé, 1 personne sur 10 sur Terre n'a pas accès à l'eau potable. Plus précisément, au moins 663 millions de personnes dans le monde, boivent une eau qui n'est pas protégée des contaminations extérieures, comme les maladies ou les matières fécales. C'est une tragédie pour ces personnes qui pour près de la moitié vivent en Afrique sub-saharienne, et 8 sur 10 dans des zones rurales. L'eau, source de stress... hydrique Et pourtant, ces dernières années, la situation s'est améliorée.

Les transports sont les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre On entend parfois dire que les transports sont les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre. Qu’en est-il réellement ? Allons voir les chiffres ! Les émissions de gaz à effet de serre en chiffres En 25 ans, les émissions mondiales de gaz à effet de serre d’origine humaine, responsables du réchauffement climatique actuel, sont passées de 34 gigatonnes en 1990 à 49 gigatonnes équivalent CO2 en 2014. La Chine capitaliste en cinq cartes Depuis 2015, la Chine compte plus de milliardaires que les États-Unis : 596 contre 537. Ultime remise en question de l'égalitarisme maoïste, ce record est à comprendre à la lumière du double mouvement de libéralisation interne et d'ouverture au marché mondial imposé par les dirigeants chinois depuis les années 1980. La république populaire de Chine a certes mis en place un capitalisme singulier, tenu fermement par l’État, protectionniste encore par bien des aspects, mais dont l'insertion dans la mondialisation économique est évidente :

Russia says it would be ready to cut EU ties if hit with painful sanctions

Related: