background preloader

1914 Les facteurs de la guerre Le dessous des cartes [ Arte ]

1914 Les facteurs de la guerre Le dessous des cartes [ Arte ]

http://www.youtube.com/watch?v=jJEYM_ew_cI

Related:  Première guerre mondiale08_Guerre de 14-18

Les pigeons-soldats de la Première Guerre mondiale Savez-vous qu’il existe à Lille et à Charleroi, en Belgique, des monuments rendant hommage aux pigeons voyageurs ? Ceux-ci ont effet joué un rôle clé lors des combats de 1914-18 en remplaçant le téléphone, le télégraphe ou l’estafette, lorsque ces moyens de communication étaient indisponibles. Un épisode méconnu de l’histoire militaire. En 1914, la colombophilie militaire en est encore, en France, à ses balbutiements. Que s'est-il passé le 11 novembre 1918 ? Le 11 novembre est un jour férié : il célèbre l’anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918. C’est un accord mettant fin aux combats de la Première Guerre mondiale qui ont causé près de 10 millions de morts en 4 ans, entre 1914 et 1918. Il a été signé entre le pays vaincu, l’Allemagne, et les Alliés, les pays vainqueurs, notamment la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. Après une série de défaites militaires et l’entrée en guerre des Etats-Unis en 1917, les dirigeants allemands ont compris qu’ils avaient perdu. Sur une grande partie du continent, oui. Mais pas partout.

Cartographie des lignes de front – Historial de la Grande Guerre La guerre de mouvement en Europe Quand la guerre éclate, en août 1914, les Etats-majors appliquent des plans qui avaient été longuement mûris. Sur le front occidental, les offensives françaises en Alsace et en Lorraine (Plan XVII) échouent. Cependant, le gros des forces allemandes traverse la Belgique, conformément au Plan Schlieffen. Leur progression est stoppée sur la Marne, du 6 au 9 septembre, et le front se stabilise en décembre, de la frontière Suisse à la mer du Nord. A l’Est, les Russes attaquent en Prusse Orientale dès le 18 août, mais l’une de leurs armées est battue à Tannenberg et l’autre est repoussée. Origines et premières phases - L’Europe avant la guerre L'Europe avant la guerre L'Europe avant la guerreLa guerre commence en EuropePremiers combatsLe début de la guerre des tranchées Alliances rivales, conflits d’intérêts et traités secrets divisaient l’Europe d’avant-guerre. Ils ouvrirent la voie à une guerre qui allait balayer la plus grande partie du continent, et une bonne partie du monde. La Triple-Entente c. les Puissances centrales Au début de la guerre, les puissances de la Triple-Entente étaient :

Octobre 1918 : l'implosion de l'empire austro-hongrois Les événements qui se sont succédés au cours des dernières semaines semblent en effet annoncer la fin de l'Autriche-Hongrie. La défaite paraît inéluctable pour la double monarchie créé par le compromis de 1867 et dirigée par la famille des Habsbourg-Lorraine, alliée pendant la guerre à deux autres grandes monarchies d'Europe centrale et du Proche Orient, les empires allemand et ottoman. C'était ce même vieil empire héritier de Charles Quint qui avait enclenché la Première Guerre mondiale en déclarant la guerre à la Serbie le 28 juillet 1914. En octobre 1918, l'armée austro-hongroise a été défaite par les Alliés lors de la bataille décisive de Vittorio Veneto, sur le front italien. Agrégat de différentes nationalités (allemande, magyare, slaves et latines notamment), l'Autriche-Hongrie vaincue va devoir faire face aux revendications autonomistes de ces dernières.

Ainsi prit fin, il y a 100 ans, la Première Guerre mondiale L’histoire commence peut-être par ce combattant tué à Verdun en 1916 qui, juste avant de rendre son dernier souffle, avait exprimé une «préoccupation des plus lucides»: «Je voudrais au moins que le gaspillage des vies et des forces fût connu un peu plus chaque jour et que le péril qui nous menace, mourir de notre victoire, soit entrevu et conjuré.» Mais il faudra encore plus de deux ans pour que soudain «le climat change» à la fin d’un nouveau rude hiver qui a vu l’infâme boucherie se poursuivre dans les tranchées. Lire aussi: Verdun, l’abattoir du monde (19.02.2016) C’est le traité de Brest-Litovsk, en Biélorussie, signé le 3 mars 1918, qui entérine «la sortie du jeu de l’Union soviétique» et marque un tournant. La reddition de la toute jeune république bolchevique permet à l’armée allemande de se concentrer sur le front de l’ouest. Mais là-bas, les soldats des Etats-Unis sont entrés «sur les champs de bataille de France».

L’attentat de Sarajevo, révélateur des divisions suisses Il y a cent ans, des nationalistes serbes tuaient l’archiduc autrichien François-Ferdinand à Sarajevo. La presse suisse a largement commenté cet attentat, élément déclencheur de la Première Guerre mondiale. La lecture des journaux laisse apparaître des divisions qui marqueront la Confédération durant tout le conflit. Pourquoi le traité de Versailles a conduit à la Deuxième Guerre mondiale Pour l’essentiel, c’est le Britannique Lloyd George, l’Américain Wilson, l’Italien Orlando et le Français Clemenceau qui mènent les débats, dont la tournure montre que les vainqueurs ont dorénavant des visées différentes, voire opposées. Clemenceau veut infliger un traitement sévère à l’Allemagne par le biais de l’annexion de la rive gauche du Rhin, mais aussi par le versement de réparations d’un montant vertigineux, une politique qui ne peut aboutir qu’à une hégémonie de la France en Europe continentale. Lloyd George et Wilson sont, quant à eux, opposés à cette paix qui humilierait l’Allemagne et la mènerait à sa ruine, ce qui aurait des conséquences politiques et commerciales désastreuses. Les négociations sont âpres et le deviennent plus encore avec les exigences d’autres alliés, dont le Japon qui souhaite annexer les possessions allemandes dans le Pacifique, ainsi que ses concessions en Chine – ce qui provoque le départ de la délégation chinoise en mai 1919.

Cartes et Histoire de l’Europe : Traité de Versailles, Saint Germain et Trianon, Accords de Munich Cette carte fait partie d’un ensemble de 19 cartes animées portant sur L'Europe et les Nations entre les deux Guerres Après plus de quatre ans d’une guerre dévastatrice et synonyme de déclin de la puissance européenne dans le monde, les quatre grands vainqueurs : France, Royaume-Uni, Italie et États-Unis, redessinent les frontières du continent lors de différents traités signés en 1919-1920. Défaits, les empires autoritaires s’effondrent. Le premier à s’écrouler est l’empire russe. Pour mettre fin à la guerre, Lénine signe le traité de Brest-Litovsk en mars 1918 et abandonne de nombreux territoires à l’Ouest. Au centre de l’Europe, ce sont les empires allemand et austro-hongrois qui disparaissent : par le traité de Versailles, l’Allemagne est amputée de plusieurs régions et la Prusse orientale se trouve coupée du reste du territoire.

Il y a 100 ans, la grippe espagnole: une tueuse sur Québec Les résultats annoncés mercredi sont issus du premier test humain de modification génique dans le corps, une tentative de modifier l’ADN d’une personne de façon permanente pour soigner une maladie - dans ce cas, une maladie génétique appelée syndrome de Hunter, qui tue souvent dès l’adolescence. Chez deux patients ayant reçu une dose moyenne du traitement, les taux urinaires de gros sucres caractéristiques du syndrome de Hunter avaient diminué de moitié, en moyenne, quatre mois plus tard - signe possible de l’efficacité du traitement. Deux autres personnes ayant reçu une faible dose ont connu peu de changements dans ces sucres jusqu’à présent. Il n’y a aucun moyen de savoir si le changement constaté chez les patients à dose moyenne est attribuable à la modification de gènes ou à un autre facteur, mais le fait que leurs sucres aient diminué de manière constante depuis le traitement permet de le croire. Le docteur Muenzer a dévoilé les résultats de l’étude lors d’une conférence en Grèce.

1914-1918 - Afrique : la « petite » guerre en marge de la Grande Durant la Première Guerre mondiale, les combats sur le sol européen ont fait passer au second plan la guerre qui se déroulait au même moment en Afrique. Alors contrôlé dans sa quasi-totalité par les belligérants, le continent africain fut pourtant un enjeu non négligeable du conflit. Loin des tranchées et de la boucherie européenne, les guerres du front africain, en raison du nombre réduit de combattants et des faibles moyens matériels, apparaissent comme un conflit d’une autre époque, marqué par un profond respect entre des adversaires contraints de faire face à un milieu hostile. L’épopée du général allemand von Lettow en Afrique orientale en constitue sans nul doute l’une des plus belles pages. Julien Colliat

La grippe espagnole : le tueur invisible de 1918 Plus terrible que les grosses Bertha et le gaz moutarde ? Plus terrifiant encore que l’artillerie lourde et les grenades à fragmentation ? A l’automne 1918, alors que le monde s’apprête enfin à tourner la page de la Première Guerre mondiale, un mal étrange touche toutes les catégories de la population. Riches et pauvres, hommes et femmes, enfants et vieillards, tombent comme des mouches, frappés par cette fièvre pernicieuse.

L’attentat de Sarajevo Contexte historique Un retentissement international Survenu dans un contexte international tendu entre les grandes puissances européennes, l'assassinat de l’archiduc François-Ferdinand héritier de l’Empire austro-hongrois et de son épouse Sophie Chotek duchesse de Hohenberg, le 28 juin 1914, connaît un immense retentissement dans tous les pays européens. Actualités filmées, radio ou journaux font leurs gros titres sur cet événement, animant alors toutes les discussions, suscitant d’innombrables débats ou nourrissant diverses conjectures sur la suite politique et diplomatique qui lui sera donnée. Sans rentrer ici dans les controverses sur le rôle exact qu’a pu jouer cet attentat dans le déclenchement du premier conflit mondial, il convient d’en rappeler brièvement le récit (aujourd’hui encore partiellement incertain). Analyse des images

Quelles sont les causes profondes de la guerre ? by nandrieux Jun 17

Related: