background preloader

Le « numérique », une notion qui ne veut rien dire

Le « numérique », une notion qui ne veut rien dire
Nous parlons de plus en plus de « numérique » en substantivant un adjectif qui – initialement – comporte une signification technique précise et qui devient désormais davantage un phénomène culturel qu’une notion liée à des outils technologiques particuliers. Cette universalisation du numérique nous permet de comprendre des changements qui affectent l’ensemble de notre société et notre façon de penser, comme l’a bien expliqué notamment Milad Doueihi par son concept de « culture numérique ». Cet usage pose pourtant un problème majeur : nous avons de plus en plus tendance à penser « le numérique » comme un phénomène uniforme et homogène (sur ce sujet, il est intéressant de lire le débat entre Morozov et Johnson) alors que, de toute évidence, il ne l’est pas. « Le » numérique n’existe pas en tant que tel. Changement de discours Les modes changent : nous sommes passés d’un technoptimisme généralisé à une technophobie universelle. Quelques exemples : Or deux considérations :

http://theconversation.com/le-numerique-une-notion-qui-ne-veut-rien-dire-116333

Related:  SNT - Culture numérique - E.M.I.Culture numériqueBibliothèques, numérique et médiation sur le WebProf-doc et compétences numériques`test 1017

Article de Libération: Intelligence artificielle : IA quelqu’un Elle va changer le monde. Des experts très sérieux le disent. Des experts moins sérieux aussi. Culture : les jeunes à l’ère numérique Les données des enquêtes Pratiques culturelles des Français laissent entrevoir une jeunesse contrastée, qui tire parti des opportunités des nouveaux médias pour apprendre, se construire et partager. Vous aimez cet article ? Partagez le ! Comprendre la culture numérique aujourd'hui : 25 vidéos Découvrir des vidéos courtes pour comprendre les usages et les avantages du numérique pour les professionnels (par Allianz) La transformation numérique se vit à plein en interne dans les entreprises. Ainsi, dans le cadre d'’un projet de formations pour ses collaborateurs sous l’appellation générique Digital Academy, le groupe d’assurances Allianz a réalisé des vidéos d’animation sur la culture numérique : tendances d'usage, innovations et stratégies de présence en ligne. Ces web-séries à épisodes ultra-courts (format de moins 3 minutes pour chacune d'entre elles) présentent les mots du numérique d'aujourd'hui, des outils, des concepts, des services en ligne avec un ton plutôt humoristique qui permettent à des personnes novices (dont les professionnels des TPE PME) de mieux comprendre ce qu’est le numérique de nos jours et aussi pour l'avenir.

Non, il ne faut pas combattre la «fracture numérique» Tribune. Popularisé en 1996 par Bill Clinton qui parle de «digital divide», le concept de «fracture numérique» est dès ses origines marqué par une forte empreinte idéologique et s’inscrit en France dans la lignée de la «fracture sociale». Bien que contestée par la plupart des chercheurs, la notion revient fréquemment dans le débat public.

Article du Monde : La reconnaissance faciale pour s’identifier en ligne inquiète les défenseurs des libertés numériques Scanner la puce de son passeport biométrique à l’aide de son téléphone et prendre une vidéo de soi pour créer son compte et pouvoir accéder à des services administratifs en ligne : c’est le principe de l’application « Authentification en ligne certifiée sur mobile », surnommée « AliceM ». Ce système, présenté comme très sécurisé par le ministère de l’intérieur et utilisable uniquement sur Android, devrait permettre de s’authentifier sur les sites liés au portail d’accès FranceConnect : celui des impôts, de la Sécurité sociale… Mais AliceM, qui est encore en phase de test, suscite des interrogations et des inquiétudes, venant notamment des défenseurs des libertés numériques. Le 15 juillet, l’association spécialisée La Quadrature du Net a déposé un recours devant le Conseil d’Etat pour annuler le décret du 13 mai autorisant le dispositif.

Le grand malaise technologique en éducation Marc-André Girard Directeur des services pédagogiques, Collège Durocher Saint-Lambert, doctorant, conférencier et auteur Nous vivons dans une société qui juge le présent à partir de ses rapports au passé. En ce sens, nous saisissons souvent la réalité de nos jeunes en fonction de notre propre rapport nostalgique au passé. On le sait, la nostalgie, c’est la mémoire embellie où le souvenir qui est retenu de la situation est glorifié par rapport à la perception que nous avions de ce même moment lorsque nous le vivions. Or, le regard critique et acerbe des adultes envers ceux qui leur succèdent dans les passages de la vie (lire les jeunes) n’est pas nouveau en soi et il n’épargne aucune sphère de la vie courante, allant de l’habillement aux mœurs sociales, en passant même par les postures professionnelles, le cas échéant.

Une brève histoire de l'Europe numérique On connaît les grandes lignes de l’histoire de la Silicon Valley. Peut-on parler d’une histoire européenne du numérique ? Quelles en ont été les étapes ? Cours : MOOC CHATONS #1 : Internet, pourquoi et comment reprendre le contrôle ? Le MOOC CHATONS est un parcours de formation visant à apporter un regard critique et des prises de conscience sur la façon dont les géants du numérique agissent pour imposer leur web et sa place dans nos sociétés. Dans ce premier module intitulé Internet : pourquoi et comment reprendre le contrôle ? les participants et participantes sont invité⋅es à découvrir ce que seraient un Internet citoyen et un web décentralisé.

Related: