background preloader

Les chiffres clés

https://www.agencebio.org/vos-outils/les-chiffres-cles/

Related:  A7 Analyse du marché bioEn France, des esp. rurx entre initiative locales et pol. europ.MARCHE DU BIO ALIMENTAIREEntourageProduit Alimentaire Bio

Quelle est la part de l’alimentation bio?  Le Particulier Pratique Par La rédaction du particulier Publié le 02/04/2015 à 15:05 Recevez toutes les actualités Vie pratique À lire votre article de février, la seule façon d’échapper aux toxiques présents dans le saumon d’élevage est d’opter pour le bio. Je m’y suis mis depuis et, à voir la taille des rayons bio, je m’interroge sur la part de marché de ce mode de production dans l’alimentaire en France.C.L., Aubusson Le périurbain au centre de la question urbaine Laurent Cailly introduit son propos en rappelant que le périurbain est associé à un processus migratoire. Il s'agit d'une catégorie d’espace associée à un mode d’habiter constituant un phénomène d’ampleur et qui pose d'emblée un problème de définition. 1 français sur 5 (ou sur 4) vit dans une commune périurbaine. Le périurbain représente près d’1/3 des communes. Le géographe souligne que le périurbain bouleverse notre modèle urbain hérité : étalement, polycentrisme, flux et réseaux, segmentation fonctionnelle et sociale accrue. Il constitue un modèle d’urbanisation controversé et jugé pathogène. Il déchaine la critique.

Présentation du marché de la distribution bio en France En prise directe avec le consommateur, le maillon « distribution » du marché de la Bio se montre à la hauteur. Face aux commerçants, de plus en plus nombreux, des consommateurs de plus en plus convaincus, dont les achats pour la consommation à domicile ont atteint, en 2017, 8 milliards d’euros TTC. Le constat du baromètre 2017 Agence Bio/CSA est sans équivoque : 69% des Français disent consommer au moins une fois par mois du Bio et 85% des consommateurs de bio expriment une envie de proximité, qui peut se traduire par l’émergence de magasins spécialisés, mais aussi par la présence de produits bio chez les artisans et commerçants.

Le blog du dirigeant - L'étude de marché, méthodologie et plan Plus généralement, le marché représente l’environnement dans lequel va évoluer l’entrepreneur. Il se constitue de nombreux acteurs qui vont interagir avec lui et influencer le devenir de l’entreprise. L’étude de marché revient à étudier ces différents acteurs. Elle se compose avant tout d’une collecte d’informations variées concernant votre secteur d’activité. Les Echos Études ALIMENTATION BIO : UN MARCHÉ DE PRÈS DE 12 MILLIARDS D’EUROS Grâce à l’élargissement de son offre et au développement d’enseignes spécialisées, la grande distribution renforce ses positions sur le marché. Le marché français des produits alimentaires biologiques a enregistré une croissance de 13,5 % en 2019, soit un gain de 1,4 Md€. En 12 ans, il est ainsi passé de 2,1 Md€ à 11,9 Md€, selon les derniers chiffres publiés par l’Agence Bio. La consommation de produits biologiques s’ancre profondément dans les habitudes des Français qui ont dépensé en moyenne 178 € pour leurs achats d’aliments bio en 2019. Elle concerne désormais l’ensemble de la population, quel que soit l’âge ou la catégorie socio-professionnelle. « Le bio représente aujourd’hui 6,1 % des achats alimentaires des Français, un chiffre multiplié par deux en 5 ans » détaille Philippe Henry, président de l’Agence Bio. Dans ce contexte porteur, le marché continue à attiser les convoitises des distributeurs.

Peut-on manger bio avec un budget serré ? Il faudrait manger bio, écolo, avec peu de viandes pour être en bonne santé tout en prenant soin de la planète... Mais ce type d'alimentation est-il possible lorsque l'on a de faibles revenus ? Les réponses de Frédéric Denhez. Quand on a juste quelques euros par jour et par personne pour manger, on fait ce qu’on peut. Et le "on", concerne environ 5 millions de Français ! Toutes les études menées dans le monde occidental le démontrent, le "profil nutritionnel" des plus démunis affiche peu de micronutriments, peu de fibres, peu de vitamines parce qu’ils mangent peu de fruits et de légumes (études Abena, ministère de la Santé)… En revanche, on retrouve dans le sang des personnes les moins riches des fructoses libres en grande quantité, à cause notamment d’une consommation plus élevée de sodas (riches en fructose libre), d'après la chercheuse Maria-Isabel Mesana.

Entre bagarres et projet de ZAD, le futur surf park d'une petite ville de Loire-Atlantique fait des vagues La tranquillité des rues de Saint-Père-en-Retz a été perturbée ces derniers mois par un projet de parc de loisirs permettant de faire du surf sur une vague artificielle. Ce dernier divise autant les habitants de la commune que les militants écologistes. #AlertePollution Les Français s’emballent pour le vrac La Recharge, Le Bocal, Le Gramme de folie, Day by day… Les épiceries 100 % vrac ont le vent en poupe. De plus en plus de points de vente ouvrent leurs portes aux quatre coins de la France et on estime aujourd’hui que 1,5 % de nos concitoyens achètent des produits en vrac au moins une fois par mois. Moins de déchets, moins de gaspillage alimentaire et moins de dépenses, le concept attire les consommateurs français de tous horizons. « Le vrac séduit tous les types de population, tous les âges, tous les milieux sociaux, explique Célia Rennesson, directrice de l’association Réseau Vrac. Ce type de commerce répond toujours au moins à un besoin. À ce stade, il convient de faire un point sur ce que l’on appelle « vrac ».

La restauration traditionnelle et les cafétérias Le rapport « Conjoncture et prévisions » vous offre trois fois dans l'année une analyse des derniers chiffres du secteur et des événements de la vie des entreprises. Il vous livre surtout nos dernières prévisions. Cette synthèse attire l'attention du lecteur sur les conséquences de la modification de l'environnement économique, les tendances majeures du secteur, les évolutions prévisibles, en tirant parti des analyses sur les perspectives du marché et des stratégies des acteurs. Vous trouverez ici les derniers chiffres sur l'activité des entreprises du secteur ainsi que nos prévisions mises à jour trois fois par an.

Marché bio français: +15,7% en 2018 29 août 2019 La consommation de produits biologiques en France a connu une croissance annuelle inégalée en valeur, supérieure de 1,2 milliard d’euros, pour la troisième année consécutive. Une croissance qui vient conforter les attentes des Français pour une plus large présence des produits bio(1). Les produits et les circuits de distribution qui progressent le plus reflètent une démocratisation de la consommation des produits alimentaires bio qui représente désormais 5 % des achats alimentaires des ménages. Cette vigueur du marché profite à une production bio française, elle aussi en plein essor. Près de 5 % d e la consommation alimentaire des ménages en bio

Persona et insights des consommateurs de bio en GSA - 3/4 Partager Tweet Email En 2017, la vente de produits bio a atteint plus de 7 milliards d’euros. Les grandes et moyennes surfaces sont les leaders, elles obtiennent les meilleures ventes avec une progression de +18% par rapport à l’année 2016. La gentrification rurale, un regard critique sur les évolutions des campagnes françaises Bibliographie | citer cet article Le regard porté sur les espaces ruraux français de la part de géographes et sociologues a beaucoup évolué au cours des dernières décennies. Les relations avec la ville, les modes de vie, la périurbanisation, ont fait que les espaces ruraux , longtemps considérés essentiellement comme agricoles et peu dynamiques, sont progressivement devenus des espaces attractifs et porteurs de nouvelles dynamiques.

L’EXPLOSION DU MARCHÉ DU VRAC EN FRANCE Triporteur Mazaki - Mazaki Motor Petit rappel : la vente en vrac c’est la vente de produits non pré-emballés. Ainsi les fruits, les légumes et tous les produits qui s’achètent à la coupe tels que le fromage, la crèmerie, la charcuterie et la boucherie, sont du vrac. On parlera de « vrac frais » pour ces produits et de « vrac hors frais » qui est celui qui bourgeonne depuis quelques années dans les épiceries vrac spécialisées et les rayons des magasins bio et conventionnels.

Nombre de bars par habitant : Lille deuxième, Calais sixième Le Nord comme le Pas-de-Calais ont une réputation à tenir : une région chaleureuse, un sens de l’accueil inégalé et… une bonne descente ! Il est donc normal de la voir bien représentée dans le classement des villes ayant le plus de bars par habitant en 2017 élaboré par Datamix. Lille (Nord) y occupe la deuxième place avec 18 bistrots pour 10 000 habitants, Calais (Pas-de-Calais) la sixième avec 15 établissements pour 10 000 habitants. La première place est occupée par une ville bretonne (dont la réputation dans ce domaine n’est plus à faire non plus) : Lorient, dans le Morbihan.

Related: