background preloader

Pourquoi s’habiller pollue la planète

https://www.lemonde.fr/planete/video/2018/12/13/pourquoi-s-habiller-pollue-la-planete_5396969_3244.html

Related:  QuatrièmeRESSOURCES HUMAINESindustrielEconomie

Les cargos à voile de Neoline veulent verdir le transport maritime Des voitures qui traversent l'Atlantique à la voile. Voilà le pari un peu fou de Neoline, une start-up nantaise qui développe un bateau d'un nouveau genre: le cargo à voile. «Le projet est né en 2015 d'une conviction qu'on avait depuis longtemps : il faut réduire l'impact environnemental du transport maritime», explique Jean Zanuttini, directeur général de Neoline et ancien de la marine marchande. Pression du chronomètre, pénurie de personnel... Les aides à domicile, premières victimes des accidents du travail Le domaine d'activités de l'aide à domicile affiche un taux d'accidents trois fois supérieur à la moyenne. Même les maçons, les menuisiers et les mécaniciens s'en sortent mieux. Villeneuve-la-Guyard, ses 3 500 habitants, sa foire aux oignons et, pour Sylvie Guillemot, la fin des haricots.

L'eau en bouteille, une industrie qui crée du gâchis et nuit à la santé Le corps d’un adulte de 70 kilogrammes est composé à 65 % d’eau et de 45 litres de ce liquide. De fait, on ne cesse de nous rappeler combien boire de l’eau est crucial pour être en bonne santé. Et si cet or bleu est un enjeu à bien des égards et que nombreux sont ceux qui cherchent à l’économiser, d’autres se posent des questions plus pragmatiques comme sur le fait de boire l’eau du robinet ou plutôt l’eau en bouteille. Avec notre article, vous verrez que la deuxième option est bien moins désirable. 1) Eau embouteillée, un choix moins économique Evasion fiscale : comment font les multinationales En août 2016, Apple a été condamnée par la Commission européenne à verser 13 milliards de dollars d'impôts à l’Irlande; l’entreprise avait payé moins de 1% d’impôt sur les bénéfices de sa filiale irlandaise alors que le taux normal est de 12,5% dans ce pays. Apple est accusée d’avoir bénéficié d’un régime fiscal de faveur de la part de l’Irlande, raison pour laquelle elle y a transféré des dizaines de milliards de bénéfices réalisés à l’étranger. Ce cas n’est pas isolé : beaucoup de multinationales paient très peu d’impôts. L'évasion fiscale de Starbuck En 2011 Starbucks ne payait aucun impôt sur les bénéfices en Grande-Bretagne malgré 400 millions de livres de ventes ; la même année Google payait 6 millions pour 395 millions de ventes, et Amazon 1,8 millions pour 3,35 milliards de ventes.

Tourisme spatial : Virgin Galactic atteint l'espace pour la première fois Sujets d'actu Sujets d'actu | Neïla Beyler | 14/12/2018 Tourisme spatial : Virgin Galactic atteint l'espace pour la première fois Virgin Galactic a envoyé pour la première fois un vaisseau à la frontière de l'espace, devenant le premier vol habité dans l'espace parti du sol américain depuis 2011. Sujets d'actu | Neïla Beyler, Nicolas Richaud | 17/12/2018 à 10:12

Rédaction d'une offre d'emploi et responsabilité La rédaction d'une offre d'emploi ne se limite pas à la description du poste et des compétences nécessaires pour l'occuper. Il existe des règles à respecter. L'employeur qui ne les respecte pas risque des sanctions. Une vie de T-shirt Avant de finir en boule au pied du lit, le T-shirt en coton a poussé dans un champ. Votre préféré, celui avec un marsupilami, mais aussi tous les caracos, foulards, caleçons et pyjamas du monde ont réclamé quelque 36 millions d’hectares de terres agricoles. « Pour un T-shirt de 200 grammes, nécessitant près de 250 grammes de fibres en raison des chutes de transformation, une surface cultivée pendant un an de 5 mètres carrés est nécessaire », explique Gérard Bertolini, dans une étude passionnante publiée dans Le Courrier de l’environnement de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique). Comptez le nombre de T-shirts dans votre armoire : parions que certain(e)s d’entre vous ont réquisitionné l’équivalent du Champ-de-Mars ! Le coton Le premier exportateur mondial de coton, les Etats-Unis, n’a besoin que d’une poignée d’ouvriers pour récolter mécaniquement la plante. En comparaison, l’Afrique de l’Ouest en emploie 18 millions, avec une productivité dix fois moindre.

Serge Latouche : « La décroissance vise le travailler moins pour travailler mieux » Serge Latouche est l’un des principaux théoriciens de la décroissance en France. A 78 ans, cet économiste de formation promeut une société alternative qui ne soit plus basée sur l’hyperconsommation et l’accumulation illimitée de biens matériels. Malgré la multiplication des rapports démontrant l’impact de nos modes de vie sur le réchauffement climatique, la transition semble avoir bien du mal à se mettre en place. Pourquoi ? L'Île-de-France prépare les transports du futur Brexit qui fait revenir les investisseurs européens et asiatiques, Jeux olympiques et paralympiques de 2024 qui braquent les projecteurs sur la région, Grand Paris Express, symbole de la mobilité intelligente et décarbonée, qui devrait arriver à destination d'ici à 2030... L'Île-de-France a tous les voyants au vert. Première région de France, voire d'Europe, en termes de population et de richesse, elle revient de loin.

Vos droits - Vie professionnelle Télétravail : du nouveau ! Recours au télétravail, prise en charge des coûts, droits du télétravailleur... L'article 21 de l'ordonnance sur la prévisibilité et la sécurisation des relations au travail publié au Journal officiel du 23 septembre 2017 apporte un certain nombre de précisions sur la question du télétravail. Pour rappel, le télétravail consiste à travailler hors des locaux de l'entreprise en utilisant les technologies de l'information et de la communication. Indemnité légale de licenciement : quel montant ?

L’avenir de la mode durable En fibres naturelles, végétales ou animales, voici les alternatives aux matières synthétiques issues du pétrole ou de la cellulose. Sur les 80 milliards de vêtements vendus chaque année dans le monde, les trois quarts sont fabriqués à partir de deux fibres : le polyester et le coton. En 2018, 1,4 tonne de polyester était produite chaque seconde dans le monde, soit 45 millions de tonnes par année, essentiellement pour l’industrie textile. Cette fibre synthétique est issue de la pétrochimie et fait appel à des ressources non renouvelables et polluantes. Quant à la fibre végétale la plus consommée, le coton (26,7 millions de tonnes en 2018), sa culture nécessite beaucoup d’eau.

« Economie circulaire et climat : nouveaux usages, nouvelle économie » : une conférence Le Monde Cities à Orléans Extraire, fabriquer, consommer, jeter : l’économie circulaire veut rompre avec ce modèle linéaire. Pour accélérer cette transition, un projet de loi, actuellement en discussion au Parlement, entend mobiliser et responsabiliser davantage les producteurs. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Déchets : un projet de loi pour mettre fin au gaspillage et renforcer la responsabilité des producteurs Mais l’économie circulaire ne se résume pas à la question des déchets. "Sous les fraises", quand l'agriculture urbaine sème et veut essaimer Des fraises évidemment, mais également des framboises, du cassis, des mûres, des baies de goji, des tomates, de la sauge, des fleurs comestibles... Depuis 2015, avec leur foisonnement de verdure, les 1.200 mètres carrés du toit des Galeries Lafayette détonnent dans le paysage minéral du 9e arrondissement de Paris. Ils sont l'oeuvre de "Sous les fraises", startup pionnière de l'agriculture urbaine, qui a conçu puis construit cette ferme dès 2013. Créée par un ancien biologiste, Yohan Hubert, et avec Laure-Line ­Jacquier, l'entreprise se distingue d'ailleurs encore aujourd'hui de ses désormais nombreux concurrents.

Related: