background preloader

Magazine éducation, revue éducation, dossier sciences de l’éducation, Sciences Humaines

Magazine éducation, revue éducation, dossier sciences de l’éducation, Sciences Humaines
Une éducation bienveillante stimule le développement cérébral Marc Olano Soutien affectif, empathie, réassurance, encouragements et félicitations font partie des éléments essentiels dont un enfant a besoin pour se construire. Qu'est-ce qu'une bonne école ? Participez à notre enquête ! Qu'est-ce qui fait la qualité d'une école ? Comment éduquer à la sexualité ? Diane Galbaud Les enfants manquent souvent d’informations sur la sexualité. Comment apprendre en groupe ? Les élèves peuvent-ils apprendre ensemble, tout en devenant autonomes et responsables ? Mieux vaut paraître virtuose que bosseur Florine Galéron Elon Musk (Space X), Steve Jobs (Apple), Mark Zuckerberg (Facebook)…, ces trois entrepreneurs stars sont devenus milliardaires et sont salués pour leur génie. Ma thèse en 180 secondes, saison 3 Héloïse Lhérété Ma thèse en 180 secondes, c’est un peu À la recherche de la nouvelle star chez les doctorants. Les petites tricheries des lycéens Christine Leroy À quoi sert la neuropédagogie ? Olivier Houdé

http://www.scienceshumaines.com/_education

Related:  Sites & articles intéressantsENSEIGNEMENT

Et si on enseignait vraiment le numérique ? Il faut relancer la Déclaration d'indépendance du cyberespace proclamée en... 1996 Le Monde | | Par Olivier Ertzscheid, maître de conférences à l'université de Nantes. Ils sont nés en 1996. Ils ont aujourd'hui 16 ans. L'ensemble de leur scolarité s'est faite dans l'ombre et la lumière du numérique. Harcèlement à l'école: comment je m'en suis sortie  ÉDUCATION - Tout le monde en parle. Comme si tout le monde l'avait vécu. Des articles, des reportages, des documentaires et même des clips maintenant. Le harcèlement à l'école. On en fait du bruit. Du bruit pour couvrir finalement ce que personne ne voulait voir.

Enseigner chez les «riches» n'est pas toujours plus simple qu'en ZEP - Des élèves du lycée Clemenceau à Nantes passent une épreuve du Bac REUTERS/ Stéphane Mahe - La figure du jeune enseignant parachuté en ZEP, dans un de ces collèges de France concentré des malaises urbains et sociaux du pays, décrit comme hostile ou du moins difficile n’est plus à raconter. C’est dans ce milieu qu’une grande partie des enseignants français apprennent leur métier.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Car c’est précisément ce qui nous permet d’apprendre. La bonne idée pour l'école qu'on ne verra pas en France: un tronc commun primaire-collège Un tronc commun de 6 ans à 16 ans qui correspondrait à la scolarité obligatoire. Voilà l’idée déjà ancienne que Terra Nova relance dans un rapport publié mardi. Rapport qui se fonde sur un constat: la césure élémentaire primaire est à la source de nombreuses difficultés pour les élèves, leurs résultats, leur bien-être et donc pour l’école: «A 11 ans, avec le passage du Primaire au Secondaire, les élèves font l’expérience d’une triple rupture: en termes de contenus enseignés et de relation au savoir, de pédagogie et de relation au(x) maître(s), enfin d’éducation et de relation aux normes sociales et morales.» Les parents de collégiens peuvent en témoigner, le passage à un nouveau système de cours avec de nombreux professeurs dans des établissements représente un choc pour les «petits sixièmes». D’ailleurs, l’Education nationale publie régulièrement des recommandations pour faciliter cette transition.

Agir contre le harcèlement à l'École La lutte contre le harcèlement est une priorité du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Priorité car le harcèlement va à l’encontre des valeurs défendues par l’école : le respect de chacun, l’acceptation des différences, l’apprentissage de la citoyenneté. La loi du plus fort ne peut pas régir les rapports entre élèves.

A l’école, on instrumentalise la Shoah sans réfléchir à ses origines Luc Chatel, alors ministre de l’Education, en visite au Mémorial de la Shoah, à Paris, avec des élèves en janvier 2010 (MARTIN BUREAU/AFP) Fixée au 27 janvier, la « journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité » – c’est son nom – s’est accompagnée, dans les établissements scolaires, des traditionnelles injonctions administratives, si souvent revenues qu’on n’y prête plus guère attention. Elle prend place néanmoins cette année dans un contexte très particulier, qui voit des polémiques inopportunes, sans guère de rapport avec la réalité historique, obscurcir considérablement la cause que l’on prétend défendre. Polémiques politiciennes mal venues Après beaucoup d’autres, et s’appuyant sur des sources aussi peu sérieuses, le ministre de l’Education nationale a cru nécessaire de joindre sa voix aux déplorations habituelles pour regretter « la connaissance totalement insuffisante par la jeunesse française de l’histoire » de la Shoah. La Shoah détournée

Les trésors en éducation spécialisée Sign in Outils d'observation Comportement.net Dépistage des élèves à risque à partir d’une fiche d’observation à six entrées Grille d'analyse fonctionnelle

Related: