background preloader

Comprendre la situation à Gaza en cartes

Comprendre la situation à Gaza en cartes

http://www.youtube.com/watch?v=FhSJL9wOwcc

Related:  Objet de travail conclusif - Le Moyen-OrientOBJET CONCLUSIF THÈME GUERRE ET PAIXChap1 - Nouveaux rapports de puissance et enjeux mondiaux

La révolution iranienne Le 8 septembre 1978, des milliers d’étudiants se rassemblent sur la place Jaleh, à Téhéran. Ils protestent contre le pouvoir en place, le régime autoritaire du chah d’Iran, Mohammad Reza Pahlavi, et réclament son départ. L’armée ouvre le feu et tire à vue, faisant de nombreuses victimes. Lumni - Les États-Unis inaugurent leur ambassade à Jérusalem - 14 mai 2018 Les APIs permettent de charger des scripts : géolocalisation, moteurs de recherche, traductions, ... Les APIs permettent de charger des scripts : géolocalisation, moteurs de recherche, traductions, ... Services visant à afficher du contenu web.

De la fin de l’URSS à l’affirmation de la Russie - Vidéo Spécialités Le 25 décembre 1991 marque le début d’une nouvelle ère. Boris Eltsine proclame la dissolution de l'URSS et l'indépendance de la Russie. Le bloc communiste s’effrite. Les forces soviétiques stationnées dans les anciens pays du bloc de l'Est se retirent, tandis qu’apparaissent au grand jour les faiblesses militaires et économiques du pays. Iran/Arabie saoudite : un duel de colosses Une autre guerre froide fait frissonner le Moyen-Orient. Elle se joue entre l'Iran et l'Arabie saoudite. Comme celle qui a opposé pendant près de 40 ans l'Union Soviétique et les Etats-Unis, cette guerre larvée a des conséquences sur d'autres pays, tiraillés entre la puissance saoudienne et l'influence iranienne. Cette rivalité entre Perses et Arabes est millénaire. Elle remonte aux origines de l’islam et aux premières conquêtes musulmanes. Aujourd’hui, ces deux pays musulmans divergent quant à leur confession et leur langue.

Lumni - Intervention américaine en Irak en 2003 Le 20 mars 2003, le gouvernement américain, soutenu par certains pays européens (dont l'Espagne, la Grande-Bretagne et l'Italie) déclare la guerre à l'Irak après l'expiration de l'ultimatum lancé par George W. Bush à Saddam Hussein, lui ordonnant de quitter l'Irak dans les 48 heures. Les 250 000 soldats de la force d'intervention "Liberté en Irak" progressent rapidement : l'armée irakienne, composée théoriquement de 300 à 400 000 hommes, est mal équipée et les désertions sont nombreuses.

CARTE. Depuis le 11-Septembre, le terrorisme a fait près de 190 000 morts dans le monde Cet article date de plus de trois ans. A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le terrorisme, franceinfo dresse une carte qui recense toutes les attaques dans le monde depuis le 11 septembre 2001 et jusqu'au 31 décembre 2016. Article rédigé par Publié le 11/09/2017 17:22 Mis à jour le 12/09/2017 09:03

Guerre en Syrie : un conflit international La guerre en Syrie Le 15 mars 2011, dans le sillage des révolutions tunisienne et égyptienne, les Syriens se soulèvent pacifiquement contre la dictature du président Bachar el-Assad. En réponse, l’armée syrienne qu’il dirige tire sur les manifestants. Plusieurs dizaines de personnes sont tuées, les arrestations se multiplient, les militants arrêtés sont torturés. Cette réponse violente pousse un grand nombre de militaires à déserter l’armée régulière.

L'ONU - Vidéo Enseignement moral et civique « Si tous les gars du monde voulaient se donner la main, » disait le poète Paul Fort… Après la terrible Guerre mondiale de 39-45, c’est un peu ce que se sont dit les dirigeants des pays qui avaient gagné la guerre… Si tous les pays du Monde… Ainsi est née l’ONU, l’Organisation des Nations unies. Déjà, après la Première Guerre mondiale qui avait été monstrueusement meurtrière, on avait dit « Plus jamais ça. » Et les chefs d’Etat, victorieux, avaient tenté de créer une organisation qui s’appelait la Société des Nations. Mais ça n’avait pas marché. Dans cette organisation, incapable de prendre une décision, tout le monde se disputait. En 1945, l’ONU en a retiré les leçons. "Des conflits géopolitiques sous couvert de religion" Moyen-Orient Et si les conflits du Moyen-Orient contemporain n’étaient pas de nature religieuse ? Pour l’historien et économiste libanais Georges Corm, cette approche réductrice de la géopolitique ne sert qu’à légitimer la thèse du « choc des civilisations ». Dans son livre Pour une lecture profane des conflits*, l’universitaire démontre les nombreux mécanismes qui ont permis de légitimer des guerres injustes depuis la fin de la Guerre froide. Une politique qui passe par l’instrumentalisation du religieux.

La crise du canal de Suez Le 29 octobre 1956, la France et la Grande-Bretagne lancent avec Israël une intervention militaire contre l’Egypte dans la région du Sinaï. Organisée dans le plus grand secret, cette opération a pour objectif de reprendre le contrôle du canal de Suez, nationalisé quelques mois auparavant par le président égyptien. Qu'est-ce que le canal de Suez ? Ouvert en 1869, le canal de Suez relie la mer Méditerranée à la mer Rouge. Point de passage stratégique pour le transport du pétrole, il génère d’importantes recettes dont l’économie égyptienne ne bénéficie pourtant que très peu. Le Tribunal Pénal International (TPI) d'Arusha pour le Rwanda Publication : 14 juil. 2008 Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale et de la découverte du génocide juif, l'Assemblée générale des Nation Unies (ONU) reconnaît la nécessité de créer une cour internationale permanente ayant la compétence de juger les crimes commis quel que soit le pays concerné. La guerre froide rend impossible la création d'une telle instance et ce n'est qu'au début des années 90 que la question se pose à nouveau. Les atrocités commises en ex-Yougoslavie (où le terme de "purification ethnique" a été utilisée par les dirigeants serbes) ainsi que l'ampleur du génocide tutsi au Rwanda expliquent la décision de l'Assemblée générale de l'ONU de créer deux tribunaux internationaux chargés de juger les responsables de ces crimes contre l'humanité. Ce reportage est diffusé cinq ans après la création du Tribunal Pénal International pour le Rwanda : il dresse un bilan assez positif de son action.

Sionisme et création de l'Etat d'Israël L’origine du sionisme La volonté de former un Etat juif s’inscrit dans le contexte de revendications égalitaires inspiré de l’idéologie des Lumières au XVIIIe siècle, et des évolutions liées à la révolution industrielle au XIXe siècle. Les Juifs d’Europe vivent alors en collectivité dans des ghettos. Leur assimilation dans la société est rendue difficile par une série de lois discriminatoires leur interdisant, par exemple, l’accès à certains métiers ou limitant leurs droits à la propriété. Les pogroms de 1881-1882 contre les Juifs suite à l’assassinat du Tsar Alexandre II en Russie font prendre conscience à certains penseurs de l’impossibilité de leur intégration dans le pays. Deux millions et demi de Juifs sont obligés de quitter la Russie dont un grand nombre partent vers les Etats-Unis.

Lumni- Israël-Palestine : sources du conflit - Au fil des siècles, de nombreux peuples ont cherché à s’approprier le Proche-Orient israélo-palestinien, une zone grande comme la Bretagne. La terre y est fertile et permet une agriculture variée depuis des décennies. Mais ce qui fait de ce territoire un espace convoité, c’est d’abord le fait que c’est ici que se sont déroulés la plupart des événements contés dans les textes sacrés chrétiens, musulmans et juifs. Pour le comprendre, il faut revenir plus d’un siècle en arrière. Les violentes persécutions dont ont été victimes les Juifs dans certains pays d’Europe aux XIXe et XXe siècles, poussent les Européens de confession juive à s’installer massivement dans la province ottomane de Syrie-Palestine.

Related: