background preloader

HandiBib, des ressources pour des bibliothèques accessibles

HandiBib, des ressources pour des bibliothèques accessibles
Deux professionnelles des bibliothèques ont mis en ligne le site HandiBib, pour référencer les animations en bibliothèques destinées à un public en situation de handicap, mais aussi rassembler des ouvrages sur le sujet ou encore lister les différentes associations susceptibles de travailler avec les bibliothèques et médiathèques. Le tout pour les rendre plus accessibles et ouvertes à tous. Des équipements pour des activités accessibles sur le stand de l'éditeur Mes Mains En Or (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Camille et Nayeli, respectivement adjointe territoriale du patrimoine et des bibliothèques et assistante de conservation, se sont retrouvées autour d'un projet de recherche lors de leurs études à l'Université Paris-Descartes. « [N]ous avons eu envie de [le] développer de manière plus professionnelle une fois notre cursus terminé », expliquent les deux cocréatrices de la plateforme HandiBib.

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/handibib-des-ressources-pour-des-bibliotheques-accessibles/87310

Related:  Publics empêchés et bibliothèquesBibliothèques et publicsAccessibilité en bibliothèque : inclusion des publics en situation de handicapfal dys lire autrementHandicap

Situations de handicap et bibliothèques, des documents de référence Les documents en gros caractères, une forme d'accessibilité (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Plus d'un an après la remise d'un rapport d’inspection interministériel aux trois ministres concernés, Culture, Affaires sociales et Éducation nationale, le ministère de la Culture propose plusieurs textes et ressources pour permettre aux professionnels de la documentation de mettre en œuvre une politique d'accessibilité. « Dans un contexte de pénurie de l’offre de documents accessibles, et où le numérique (texte ou audio) représente la modalité la plus prometteuse d’accès au livre et à la lecture, l’enjeu principal est d’améliorer la diffusion des œuvres accessibles ou adaptées dans le cadre de l’Exception handicap au droit d’auteur, au bénéfice des personnes empêchées de lire du fait d’un handicap ou d’un trouble (dyslexie, dysphasie, dyspraxie…) », rappelle la rue de Valois.

Bibliodys, conseils de lecture pour les personnes dyslexiques Un nouvel outil est désormais à disposition des prescripteurs (bibliothèques, libraires, familles, enseignants...) qui cherchent des idées de lectures à recommander aux personnes dyslexiques : le site Bibliodys a été mis en ligne en octobre 2018 par Livre et lecture en Bretagne, en collaboration avec la Bibliothèque des Champs libres de Rennes Métropole. C'était à l’occasion de la deuxième édition des Rencontres régionales « Lecture et dyslexie » organisées à Landerneau et Lesneven (29). Ce site dédié, en permanente évolution, propose de nombreuses fonctionnalités : une bibliographie d’ouvrages conseillés pour les personnes dyslexiques, une recherche d’ouvrages par critère (type de public, de documents, ou par thèmes). en partenariat avec Livre et lecture en Bretagne

Bibliothèques et Exception handicap On estime actuellement que 25 000 personnes seulement ont accès à une offre de lecture adaptée. Dans un contexte de pénurie de l’offre de documents accessibles, et où le numérique (texte ou audio) représente la modalité la plus prometteuse d’accès au livre et à la lecture, l’enjeu principal est d’améliorer la diffusion des œuvres accessibles ou adaptées dans le cadre de l’Exception handicap au droit d’auteur, au bénéfice des personnes empêchées de lire du fait d’un handicap ou d’un trouble (dyslexie, dysphasie, dyspraxie…). Le rapport d’inspection interministériel IGAC-IGAS-IGAENR sur l’adaptation des œuvres a été remis aux trois ministres concernés en décembre 2016. Traducmed Accueil migrants : un outil pour l’accueil des personnes étrangères allophones Avec les conflits au Proche-Orient, en Europe de l’Est ou en Afrique, les équipes des permanences d’accueil de La Cimade et d’autres associations accueillent de plus en plus de personnes étrangères qui ne parlent ni ne comprennent le français. Elles ne disposent pas généralement des compétences linguistiques nécessaires, du moins dans le cadre d’un premier accueil et en l’absence d’interprète, la communication est souvent difficile. Pour bien les accompagner, il est important d’être sûr que les informations précises concernant leur situation, leur statut, les services dont ces personnes peuvent bénéficier, soient bien comprises. Il faut donc pouvoir communiquer avec elles dans leur langue d’origine. Des bénévoles de La Cimade se sont mobilisés pour développer des outils informatiques de traduction et répondre à ce besoin.

​Compte rendu de la journée professionnelle consacrée à l’accueil des publics dyslexiques en bibliothèques Sept millions de Français souffrent de troubles de l’apprentissage ou troubles dyslexiques, soit 10 % de nos concitoyens. Le succès de cette journée, qui a rassemblé plus d’une centaine de bibliothécaires, révèle combien la communauté professionnelle, investie ou souhaitant s’investir dans l’accueil de ces publics, est en quête de supports pour mener à bien sa mission de service public. Juridiquement, mais aussi techniquement, l’accès aux services et aux contenus conçus pour les publics dyslexiques est facilité : la loi LCAP1 du 7 juillet 2016 étend l’exception au droit d’auteur à toute personne empêchée de lire, et plusieurs acteurs travaillent à la promotion des ressources et outils disponibles pour favoriser leur médiation et leur appropriation.

Combattre l’illettrisme en lecture publique Le plus souvent rapprochés des publics « empêchés » ou « éloignés de la lecture », les hommes et les femmes qui se trouvent en situation d’illettrisme comptent parmi les grands effacés des bibliothèques publiques, non parce qu’ils ne sont pas pris en compte dans les démarches des établissements mais parce qu’ils sont majoritairement associés – en général par raccourci, parfois par recherche de la facilité – à d’autres types de publics en fragilité linguistique (analphabétisme, FLE). Dans les faits, les difficultés spécifiques de ces personnes amènent les professionnels du secteur à entamer une réflexion sur leurs attentes, et à fournir une réponse concrète touchant notamment à l’accueil, à la médiation et à la place du bibliothécaire. « Ah bon, c’est encore un thème d’actualité, l’illettrisme ?

Consommation culturelle en ligne des 15-24 ans : une propension à payer supérieure aux autres consommateurs ! L'Hadopi publie son nouvel Essentiel du mois de décembre 2018. Ultra-connectés à Internet, fortement consommateurs de biens culturels dématérialisés, les études d’usages récentes menées par l’Hadopi confirment les tendances déjà bien connues concernant les pratiques numériques des Digital natives. Leur rapport à la licéité et leur consommation révèlent un tableau plus complexe. Très habile en ligne, la population des 15-24 ans se montre également très versatile dans ses usages culturels dématérialisés : gratuits et payants, licites et illicites, les jeunes internautes recourent à une variété de modes d’accès aux œuvres.

Subventions aux bibliothèques- CNL Ces subventions constituent un soutien global à des projets de qualité, intégrant notamment des collections, des actions de médiation et de valorisation des fonds développés en faveur de publics spécifiques. Elles bénéficient aux publics empêchés de lire du fait de leur handicap, de leur détention, de leur hospitalisation, de leur perte d’autonomie, ainsi qu’aux publics géographiquement, culturellement ou socialement éloignés du livre et de la lecture, prioritairement via des actions menées en réseaux visant les usagers des plus petites communes ou des appels à projets publiés par le Centre national du livre. Sont éligibles les bibliothèques de tout statut et les associations, à l’exception des bibliothèques scolaires, universitaires et de celles pratiquant la location d’ouvrages, qui développent des projets qualitatifs s’adressant aux publics empêchés suivants :

Première sélection pour le Prix “Facile à Lire” Bretagne 2019 Après une première édition en 2017, Livre et lecture en Bretagne organise de nouveau à partir de janvier 2019 le Prix « Facile à lire » Bretagne, soutenu par la Direction régionale des affaires culturelles, la Région Bretagne, les quatre départements bretons, l’association Les Chemins de lecture, le CLPS et l’AMISEP (organismes de formation spécialisés dans le champ de l’illettrisme). Le dispositif sera élargi : 13 communes participaient au Prix en 2017, elles seront 37 en 2019, réparties sur l’ensemble du territoire breton. Les bibliothèques de 37 communes bretonnes, déjà engagées dans la démarche « Facile à lire », participeront à ce Prix : en lien avec des partenaires sociaux et du champs de la santé, elles organiseront des temps de médiation spécifiques, à l’attention de publics plutôt éloignés du livre et de la lecture, autour des 8 ouvrages de la sélection.

Test - StorySign l’appli qui traduit les livres en LSF Au mois de décembre nous vous parlions de StorySign une application de lecture dédiée aux enfants sourds (lire notre article). Cette appli fonctionne avec un livre papier et un smartphone. Elle a pour objectif de faciliter la lecture pour les enfants et traduit le texte en langue des signes (LSF). StorySign facilitateur de la lecture Développée par Huawei, des experts de l’intelligence artificielle du constructeur, et des organismes caritatifs issus de la communauté des sourds cette application se révèle utile lorsqu’on la teste.

Publics sourds et malentendants en bibliothèque Le 27 mars 2017 à la médiathèque de Vandoeuvre s’est tenue une journée d’étude organisée par l’ABF Lorraine, avec pour thème : les publics sourds et malentendants en bibliothèque. En ouverture de cette journée, Colette Gravier (DRAC région Grand Est) a dressé un rapide bilan des offres culturelles actuelles à destination de ces publics : elles restent pauvres dans la région malgré certaines actions déjà menées. Elle rappelle les aides possibles de la DRAC et du CNL à destination des publics empêchés et en situation de handicap.

Affiche à imprimer : C'est quoi, l'autisme ? J’ai fait cette courte bande dessinée pour expliquer l’autisme aux enfants. Évidemment, je n’y ai mis que ce qui entrait dans une image d’une seule page; ceci est un résumé très sommaire. Vous pouvez utiliser cette ressource pour démarrer des conversations ou pour simplifier le concept. Je ne suis pas une experte en matière de TSA. Accueillir des publics empêchés en bibliothèque, mode d'emploi L'accueil des publics empêchés fait partie des missions incontournables des bibliothèques, étant donné leur statut de service public. Mais mettre en place des actions à destination de ces publics peut s'avérer intimidant ou compliqué lorsqu'il s'agit d'une grande première. Voici donc, en quelques points, un mode d'emploi pour bien organiser leur venue ou des actions spécifiques. Médiathèque Françoise Sagan (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Dyslexiques, dyspraxiques, des jeux vidéo pour les dépister et pour les aider - Actualité Les troubles DYS, c’est le cauchemar des parents. Avoir des enfants intelligents mais perdus dans la brume des lettres et des chiffres …..Pourtant la plupart des jeunes souffrant de troubles DYS sont trop peu souvent dépistés et rééduqués bien tard. La faute à un système scolaire qui ne forme pas ses enseignants à ces troubles hyper courants (6 à 8 % des élèves)et qui n'alertent pas les parents.

Related:  Projet Malle Accessibilité numérique