background preloader

Une agriculture 100 % biologique pourrait nourrir la planète en 2050

Une agriculture 100 % biologique pourrait nourrir la planète en 2050
Selon une étude scientifique, le scénario est possible à condition de réduire le gaspillage alimentaire et de limiter la consommation de protéines animales. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Les bénéfices du bio pour la santé et pour l’environnement sont aujourd’hui prouvés. Mais pour ses contempteurs, ce type de production ne pourrait pas être généralisé, faute de rendements suffisants pour subvenir aux besoins d’une planète à la démographie galopante. Une idée répandue que réfutent des chercheurs européens dans une nouvelle étude publiée par la revue Nature Communications, mardi 14 novembre. Dans ce travail, le plus abouti sur la question, ils affirment qu’il est possible de nourrir plus de 9 milliards d’êtres humains en 2050 avec 100 % d’agriculture biologique, à deux conditions : réduire le gaspillage alimentaire et limiter la production et la consommation de produits d’origine animale. Lire aussi : Les bénéfices d’une alimentation bio pour la santé

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/11/14/une-agriculture-100-biologique-pourrait-nourrir-la-planete-en-2050_5214822_3244.html

Related:  Ressources, développement durableNutrition et malbouffeAgriculture bio vs agrobusiness et permacultureConsommer et vivre Bio

L'agriculture de demain Le salon de l'agriculture s'est tenu 25 février au dimanche 5 mars 2017. Soumis à une très forte exposition médiatique en raison du passage obligé des candidats à l'élection présidentielle, il est l'occasion de mettre le monde agricole à la une, à la manière d'un « marronnier ». La fin du salon 2017 est l'occasion d'évoquer l'agriculture de demain dans une veille de prospective. Comment le fructose engraisse le foie Pourquoi c’est important Le fructose se trouve naturellement dans les fruits, dans le sucre mais il est ajouté dans la plupart des produits ultra-transformés sous différentes formes. Le problème avec le fructose c’est qu’il est rapidement absorbé et pris en charge par le foie. Lorsqu’on en consomme trop ou trop souvent et surtout sous forme de fructose ajouté, il induit une résistance à l’insuline, un stress oxydant, une infiltration graisseuse du foie, qui peuvent conduire au surpoids, au diabète et à une stéatose hépatique non alcoolique (NASH).

10 Astuces De Maraîcher Pour Faire Pousser De Beaux POIVRONS.  Quel délice de manger un poivron du jardin fraîchement cueilli ! On les consomme généralement crus, avec des crudités et des tomates. Mais les poivrons se mangent à toutes les sauces : cuits, sautés, farcis ou en ratatouille… Et rien de tel qu’une délicieuse salade maison avec des bons poivrons du jardin.

Le bon goût des pesticides Les pesticides auraient-ils un goût ? Peut-on les repérer à l’aveugle dans un verre de vin ? Peut-on apprendre à les reconnaître pour mieux les boycotter ? C’est ce que révèlent Gilles-Éric Séralini et Jérôme Douzelet dans leur ouvrage Le Goût des pesticides dans le vin. Étudier le projet de ferme des 1000 vaches, un espace productif agricole contesté Cette séquence a été présentée dans le cadre des ateliers numériques de l’édition 2017 du festival international de géographique de Saint-Dié. Elle s’inscrivait dans la thématique "Territoires humains, mondes animaux". Contexte

Du poison dans l'eau de robinet - ARTE Sophie Le Gall, la réalisatrice de ce documentaire, a parcouru la France pour recueillir les preuves de la contamination de l'eau. Produit par Ligne de Mire, avec la participation de France Télévisions. C'est un danger invisible qui menace les foyers, une menace pour la santé des Français, des plus jeunes aux plus âgés. En août au potager, c'est le moment de produire ses graines maison Produire ses propres graines est parfois plus complexe qu’il n’y parait, mais c’est aussi un excellent moyen de mieux comprendre à la fois la nature et ce que vous cultivez. Les plantes ont en effet des cycles de vie que l’on ne soupçonne pas ce qui nécessite quelques connaissances. Pourquoi et comment produire ses graines maison ?

Lettre à une petiote sur l'abominable histoire de la bouffe industrielle Pourquoi ne peut-on rien faire contre l’industrie de l’alimentation ? Pourquoi finit-elle toujours par gagner ? Pourquoi le sel, le sucre et le gras dans les plats ? Pourquoi l’huile de palme ? Pourquoi le suremballage et les minidoses qui coûtent dix fois plus cher, pourquoi les colorants, les additifs, la pub mensongère, et surtout, pourquoi notre impuissance complète à obtenir la moindre amélioration ?

La production de bœufs peut-elle être durable aux Etats-Unis ? Selon des chercheurs, l’industrie bovine ne devrait pas dépasser 45 % de sa production actuelle pour être soutenable d’un point de vue environnemental, soit 205 grammes de bœuf par semaine et par personne, contre 460 g aujourd’hui. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Garric C’est à l’un des symboles de l’Amérique que s’attaque une équipe de scientifiques : la pièce de bœuf. Dans une étude publiée, lundi 4 décembre, dans la revue Nature Ecology & Evolution, des chercheurs américains et israéliens concluent que, pour être soutenable d’un point de vue environnemental, l’industrie bovine des Etats-Unis ne devrait pas dépasser 45 % de sa production actuelle. Dit autrement, les Américains ne consommeraient plus que 205 grammes de bœuf par semaine et par personne, contre 460 g aujourd’hui. Division par deux de la production

Related: