background preloader

Consommer et vivre Bio

Facebook Twitter

Content Not Found. Enfants pas égaux face aux repas servis à la crèche - Vaud. Certaines garderies de la ville offrent des produits bio tandis que d'autres ont massivement recours aux produits contenant des pesticides.

Enfants pas égaux face aux repas servis à la crèche - Vaud

Ces disparités culinaires dans les crèches publiques lausannoises déçoivent des parents. Selon les établissements, la qualité des produits proposés varie du tout au tout. La charcuterie tue des milliers de gens chaque année. La faute aux nitrites ?

La charcuterie tue des milliers de gens chaque année

Sans titre. Quoi de plus propice que la fin des vendanges pour discuter de vin ?

sans titre

En tant qu’amatrice de bons vins (rouge ? ), cela faisait un moment que je voulais faire cet article. Le vin et moi c’est une grande histoire d’amour, mon péché mignon en sorte (avec modération bien entendu).. car pour moi, il est avant tout synonyme de plaisir, de bons moments partagés. Un bon vin se déguste avec délicatesse, il se partage et invite à la convivialité (Que celui ou celle qui n’a jamais refait le monde autour d’un très bon vin se lève… ou se taise à jamais haha). Mais qu’est ce que le vin ? En ce qui me concerne, j’ai commencé à apprécier le vin par les vins de Bordeaux (rouge) il y a presque 20 ans (Ahuumm). 10 ans plus tard, mes goûts ont évolués vers le Bourgogne et les vins (toujours rouge) de la vallée du Rhône. Calendrier pratique des fruits et légumes de saison. Alimentation : les nouveaux risques invisibles. La distance entre les produits avec lesquels nous composons nos repas quotidiens et leur origine est de plus en plus grande.

Alimentation : les nouveaux risques invisibles

Cette déconnexion, ainsi que les polémiques croissantes autour des modes de production industrielle en agriculture et en agro-alimentaire font planer des zones d’ombre sur nos assiettes. L'alimentation n'échappe donc pas à la notion de risque, qui sera l'enjeu de la prochaine Tribune du Muséum, intitulée « Vivre avec les risques », qui aura lieu samedi 30 novembre de 15h à 17h à l'Amphithéâtre Verniquet du Jardin des Plantes (57 rue Cuvier, Paris Ve). Avant d’être cancérigène, la viande est polluante pour la planète. Jamais nous n’avons produit et consommé autant de viande qu’aujourd’hui.

Avant d’être cancérigène, la viande est polluante pour la planète

En 2014, 312 millions de tonnes ont été produites dans le monde, ce qui représente en moyenne 43 kg par personne et par an. Médecine anthroposophique : «Lumineuses carottes et mauvaises cacahuètes» Pour l’anthroposophie, l’alimentation doit répondre aux besoins du corps, de l’âme et de l’esprit tout en tenant compte de la nature des aliments. « Ce qui nous intéresse, explique Joël Acremant, à la fois cuisinier à l’école Rudolph Steiner de Chatou (78) et animateur de formations en alimentation dynamique, ce n’est pas seulement que l’alimentation réponde aux besoins corporels, c’est aussi qu’elle agisse sur l’état de conscience.En allégeant le corps, on rend vivante la vie de l’esprit. »

Médecine anthroposophique : «Lumineuses carottes et mauvaises cacahuètes»

« Pouloducs », élevages intensifs, aliments importés : les dérives de l'œuf bio industriel. Des élevages industriels de poules pondeuses bio apparaissent en France, encouragés par un règlement européen qui n’impose aucune limite de taille.

« Pouloducs », élevages intensifs, aliments importés : les dérives de l'œuf bio industriel

Sur le terrain, les agriculteurs et organisations soucieux de préserver les petits élevages et les valeurs fondamentales de l’agriculture bio lancent l’alerte. C’est un marché en pleine expansion. Un œuf sur cinq vendu aujourd’hui dans l’hexagone provient d’un élevage labellisé en agriculture biologique [1]. A la différence des poules élevées en cage ou « au sol », qui ne voient ni soleil ni herbe, celles élevées en plein air, en bio ou label rouge, ont accès à un parcours extérieur. Ces élevages peuvent cependant être assez imposants : la majorité des œufs bio vendus en grande surface proviennent d’exploitations comptant au minimum 3000 poules [2].

Il n'y a jamais eu autant de terres agricoles bio en France. L’agriculture bio conquit les champs français. Selon les derniers chiffres de l’Agence bio publiés mardi 4 juin, la production agricole bio a enregistré une "année record" en France en 2018. Le cap des 2 millions d’hectares cultivés en bio a été franchi, représentant 7,5 % de la surface agricole utile, contre 6,5 % en 2017.

Au total, "14% de l'emploi agricole est en bio" a ajouté Florent Guhl, directeur de l'Agence bio, soulignant "un effet emploi très significatif des fermes bio". De fait, en 2018, le secteur bio a employé 18 714 personnes dans la production, la transformation et la distribution. Les nouveautés de 2018 portent surtout sur les céréales, oléagineux et légumes secs qui rattrapent leur retard, avec un bond de 31 % de ces surfaces agricoles en bio, à 513 000 hectares.

Alimentation : le Nutri-score bientôt obligatoire en Europe ? Eat To Live Daily - McDonald's? NEVER AGAIN. Emmanuel Macron renonce à sa promesse d’interdire le glyphosate en 2021. L’alimentation bio réduit significativement les risques de cancer. La présence de résidus de pesticides dans l’alimentation conventionnelle pourrait expliquer la baisse de 25 % du risque chez les grands consommateurs de bio.

Pour les agences réglementaires, les résidus de pesticides dans l’alimentation ne présentent aucun risque pour la santé. Mais un corpus scientifique récent, sur les effets des mélanges de molécules et des expositions chroniques à faibles doses, suggère que les risques posés par les traces de produits phytosanitaires sont, au contraire, bien réels pour le consommateur. Une étude épidémiologique française, publiée lundi 22 octobre dans la revue JAMA Internal Medicine, est ainsi la première à pointer de tels risques dans la population générale, s’agissant du cancer. Santé VS Nourriture ? Isabelle Saporta [EN DIRECT] Le bon goût des pesticides.

Une agriculture 100 % biologique pourrait nourrir la planète en 2050. Selon une étude scientifique, le scénario est possible à condition de réduire le gaspillage alimentaire et de limiter la consommation de protéines animales.

Une agriculture 100 % biologique pourrait nourrir la planète en 2050

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Les bénéfices du bio pour la santé et pour l’environnement sont aujourd’hui prouvés. Mais pour ses contempteurs, ce type de production ne pourrait pas être généralisé, faute de rendements suffisants pour subvenir aux besoins d’une planète à la démographie galopante. Une idée répandue que réfutent des chercheurs européens dans une nouvelle étude publiée par la revue Nature Communications, mardi 14 novembre. Dans ce travail, le plus abouti sur la question, ils affirment qu’il est possible de nourrir plus de 9 milliards d’êtres humains en 2050 avec 100 % d’agriculture biologique, à deux conditions : réduire le gaspillage alimentaire et limiter la production et la consommation de produits d’origine animale.

Lire aussi : Les bénéfices d’une alimentation bio pour la santé. Lettre à une petiote sur l'abominable histoire de la bouffe industrielle. Pourquoi ne peut-on rien faire contre l’industrie de l’alimentation ?

Lettre à une petiote sur l'abominable histoire de la bouffe industrielle

Pourquoi finit-elle toujours par gagner ? Pourquoi le sel, le sucre et le gras dans les plats ? Pourquoi l’huile de palme ? Pesticides : l’Italie a montré qu’il existe des alternatives. Se nourrir sainement quand on est pauvre. L’importance de consommer des produits de qualité entre peu à peu dans les consciences, et dans tous les milieux.

Se nourrir sainement quand on est pauvre

Mais l’alimentation reste un marqueur d’inégalité sociale. Pour le petit déjeuner, Laïla a un rituel bien défini : elle dispose les bols de ses quatre filles sur la table, sort le lait pour les céréales, et des verres pour le jus d’orange. Du « faux jus », industriel, « couleur jaune fluo » parce que « le vrai est trop cher », confie-t-elle. Impossible de passer à une agriculture 100% bio sans changements majeurs (étude) Les chercheurs se basent pour leurs modèles sur une population de plus de 9 milliards d'êtres humains en 2050 et sur une augmentation nécessaire de 50% de la production agricole pour nourrir la planète à cette date. Selon l'étude, l'agriculture biologique ayant de moindres rendements que l'agriculture traditionnelle, il faudrait pour atteindre cet objectif sans modifier le comportement alimentaire actuel augmenter de 16 à 33% les surfaces cultivées, accroissant dans le même temps la déforestation de 8 à 15%.

Bio : une nouvelle réglementation européenne d'ici 2021. Le document fixe avant tout le principe d’un cahier des charges du bio commun à l’ensemble de l’Union européenne, contrairement au principe actuellement en vigueur, selon lequel chaque pays membre établit son propre cahier des charges. Pour une agriculture bio plus « bio » et plus accessible. Le marché bio s’envole, les paysans bio craignent de perdre leur âme. Nantes, correspondance Le marché de la consommation de produits bio en France ? Une agriculture 100 % biologique pourrait nourrir la planète en 2050. CO2 mon Amour par France Inter sur Apple Podcasts. François Ruffin - "Monsieur le Ministre, notre cap est...

Une vidéo à partager pour soutenir le... - Zéro phyto 100% bio. En France, le boom du bio fait décoller l’emploi et la consommation - Sud Ouest.fr.