background preloader

La vie à bord d'un navire porte-conteneurs en vidéos

La vie à bord d'un navire porte-conteneurs en vidéos
Pour faire suite à notre brève d'hier : L'actualité des mers et des océans : inquiétudes, appropriation, conflits, solutions, la brève d'aujourd'hui est consacrée à la vie à bord des porte-conteneurs. Relayée sur les médias sociaux, cette vidéo permet à l’internaute de se croire sur un porte-conteneur. Près de 80 000 photos ont été utilisées pour réaliser un time-lapse de 30 jours passés en mer sur un porte-conteneurs entre la mer Rouge, le golfe d'Aden, l'océan Indien, Colombo, le détroit de Malacca, Singapour et la mer de Chine. Un autre projet artistique nous a été signalé par une internaute, le Projet océan. Voir aussi également un autre timelapse, de Hong Kong à Singapour et « Un jour de vie en mer », une vidéo sur le site de l’Organisation internationale du travail. En audio, « Cargo », une pièce sonore de 2015 (Durée 62') Voyage à bord d'un porte-conteneur, du Havre à la Chine - et retour. « J’ai embarqué sur un porte-conteneur pour une rotation complète entre l’Europe et la Chine.

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/video-porte-conteneur

Related:  Mers - Océans - TransportsEspaces maritimes espaces géostratégiquesRessources de documentsgéographie

L'impact des méga-navires - Agnès Stienne, Olaf Merk, Philippe Rekacewicz et Philippe Rivière L’International Transport Forum, une unité de recherche de l’OCDE, a publié en mai 2015 un rapport sur « L’impact des méga-navires », piloté par Olaf Merk (PDF). Nous en reprenons ici les principaux graphiques, réalisés par Agnès Stienne, Philippe Rekacewicz et Philippe Rivière. Cette analyse s’intéresse aux conséquences de la croissance constante de la taille des porte-conteneurs.

L'actualité des mers et des océans : inquiétudes, appropriation, conflits, solutions. Le site Our Ocean, ouvert à l'occasion de la 4ème conférence du même nom qui s'est tenue à Malte les 5 et 6 octobre 2017, donne un très grand nombre d'informations concernant l'acutalité des mers et des océans. La page médias, notamment, propose une quantité de documents vidéo (par exemple sur l'économie bleue durable ou les aires marines protégées), ou d'infographies : pêche durable, AMP, pollution marine... Un autre site internet offre de nombreuses ressources pour les enseignants : la Fondation Maud Fontenoy. La page consacrée aux ressources pédagogiques est classée par niveaux de classe. Actualité récente autour la question « mers et océans » Product (Arte) : la vie des produits avant leur consommation Fermer AccueilEnglish Product (Arte) : la vie des produits avant leur consommation Product est une série de documentaires de 3 minutes, chacun proposant de suivre, en vue subjective, toutes les étapes de la vie de différents produits, de leur production jusqu’à leur consommation. D’où viennent leurs matières premières ? Qui les a transportés, travaillés, transformés ?

L'ouragan Harvey aux États-Unis : douze ans après Katrina, des circonstances différentes Fin août 2017, une tempête tropicale (ou cyclone, ou ouragan en Amérique du Nord) a touché la côte nord-occidentale du Golfe du Mexique, provoquant des inondations de grande ampleur, en particulier à Houston, la ville la plus peuplée de l'État du Texas. La presse a comparé la catastrophe à celle qui avait touché la Louisiane en 2005, en soulignant les importantes différences entre les deux phénomènes : La diffusion massive des smartphones et l'accès immédiat à l'information a permis aux populations d'être informées rapidement.

Carte des 150 premiers aéroports de passagers dans le monde. Carte des 50 premiers aéroports de fret dans le monde La mondialisation passe notamment par le transport aérien de passagers comme de fret. Les deux cartes présentées en disent long sur les "pleins" et les "creux" de la mondialisation à la date considérée. La comparaison entre la Chine et la Russie exprime mieux qu’un long discours leurs rangs différents dans ce processus complexe. L’Afrique peine encore à s’inscrire dans ces flux, ce qui vient modérer la "petite musique" de son émergence, même si des dynamiques différenciées sont enclenchées depuis le début du XXIe s.

Saint-Jacques. La coquille sous haute protection - Économie 1. Un produit saisonnier prisé. On l'oublie trop souvent, il en est des produits de la mer comme des fruits. Il faut attendre leur maturité pour les prélever. Pour la Saint-Jacques ou Pecten maximus, il s'agit de maturité sexuelle. Soit trois hivers sur les fonds marins en Manche ou dans l'Atlantique. Le concentré de tomate, un produit agro-industriel mondialisé La parution de l'ouvrage de Jean-Baptiste Malet, L’Empire de l’or rouge. Enquête mondiale sur la tomate d’industrie (Fayard, 2017, 288 pages) a conduit la presse d'actualité à publier de nombreux articles sur la tomate dans la mondialisation. L'auteur enquête sur l'histoire et la géographie du concentré de tomates, produit phare de l'industrie agro-alimentaire. Il s'agit d'une géographie entièrement mondialisée, dans laquelle la province chinoise du Xinjiang est intégrée aux circuits mondiaux par l'intermédiaire de conglomérats agro-industriels détenus par des généraux de l'Armée populaire de Chine, comme l'entreprise Cofco. Les pays occidentaux n'en sont pas les seuls débouchés : le concentré de tomate en boîte envahit les marchés des pays en développement, y compris dans les populations les plus pauvres qui peuvent l'acheter à la cuillère dans certains pays, alors que c'est déjà l'un des produits alimentaires les moins chers. Pour compléter :

Aborder des questions socialement vives par le jeu - Histoire-géographie - Éduscol Cet article s’interroge sur la pertinence de l’utilisation du jeu numérique comme levier didactique et pédagogique pour aborder une question socialement vive comme la crise des migrants. Il fait le point sur les approches possibles : favoriser l’immersion, la compréhension, l’empathie, à travers une présentation des différents jeux sérieux existants (Envers et contre tout, Passengers, Crise au quai d’Orsay, Réfugiés). Ensuite, après retour d’expérience, les intérêts comme les points de vigilance sont soulignés. Océans, conteneurisation, mondialisation Café géographique de Saint-Brieuc, le Vendredi 13 Octobre 2017 Antoine Frémont est agrégé de géographie et directeur de recherche à l’IFSTTAR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux). Il est l’auteur de l’ouvrage « Le monde en boîtes. Conteneurisation et mondialisation » Presses de l’INRETS, 2007. Il est également l’auteur avec Anne Frémont-Vanacore du dossier « Géographie des espaces maritimes » documentation photographique, mars/avril 2015. Il a dirigé avec Laetitia Dablanc l’ouvrage « La métropole logistique » Armand Colin, 2015.

La route maritime du Nord, eldorado ou miroir aux alouettes ? La diminution de la couverture de glace en Arctique, le premier voyage du brise-glace « Christophe de Margerie » et la nomination de Ségolène Royal comme ambassadrice des pôles relancent le débat autour de l’océan Arctique. Cet océan de 13 millions de km2 est recouvert par une couche de glace dont l’épaisseur et l’étendue varient. Son potentiel minier et le raccourci qu’il offre pour le passage entre les océans Atlantique et Pacifique cristallisent actuellement l’attention. De la France moche à la France morte? Temps de lecture: 10 min Dans Comment la France a tué ses villes, une enquête publiée l’année dernière, le journaliste Olivier Razemon propose un petit jeu de psychologie géographique. «Plantez-vous à une soirée en plein Paris et lâchez, à la cantonade, “Brive-la-Gaillarde”, “Bourg-en-Bresse” ou “Romorantin-Lanthenay”», parmi d’autres villes au statut comparable comme Charleville-Mézières, Vierzon, Vesoul ou Digne-les-Bains. Observez les réactions, entre rires entendus et gêne: «Certains chefs-lieux administratifs, qu’on le veuille ou non, portent dans leur nom même à la fois leur apogée et leur tragédie, de la forteresse médiévale à la préfecture déclassée d’une province oubliée», note avec justesse Olivier Razemon. Ces villes comme beaucoup d’autres partagent un sentiment d’abandon qui se manifeste depuis plusieurs années par des rangées de rideaux fermés en centre-ville, une dévitalisation commerciale au centre de l’enquête du journaliste.

CARTE. La moitié de la population française vit sur moins de 3% du territoire Le chiffre est frappant : la moitié de la population mondiale vit sur seulement 1% du territoire de la planète. La carte, réalisée par le site Metrocosm (en anglais) à partir des données de la Nasa, a été beaucoup partagée ces derniers jours sur les réseaux sociaux : elle montre que si l'espace ne manque pas à la surface de la Terre, une grande partie de la population est concentrée en Asie, notamment en Inde et en Chine. Qu'en est-il dans l'Hexagone ? Francetv info a cherché la réponse, en s'appuyant sur les données du dernier recensement de l'Insee (qui portent sur les données 2012, publiées en juin 2015). Nos calculs montrent que, sur plus de 63 millions d'habitants en métropole, la moitié vit sur moins de 3% du territoire. A l'inverse, 1% de la population française profite de beaucoup d'espace : les habitants qui vivent dans les zones les moins denses de l'Hexagone se répartissent dans 17,4% du territoire de la métropole.

Related: