background preloader

La Réforme luthérienne en 3 minutes (vidéo)

http://www.youtube.com/watch?v=4NFxRTAFDdE

Related:  III. Les réformes religieusesCh.2 - Renaissance, humanisme et réformes religieusesCours 5°- HIII- L'Europe à l'époque moderneCh2- Humanisme, Renaissance, Réformes

Martin Luther (Wikipedia) Martin Luther [maʁtɛ̃ lytɛʁ][1] (en allemand : [ˈmaʁtiːn ˈlʊtɐ][2] Écouter), né le 10 novembre 1483 à Eisleben, en Saxe-Anhalt[3] et mort le 18 février 1546 dans la même ville, est un frère augustin[4] théologien, professeur d'université, initiateur du protestantisme[5],[6],[7],[8] et réformateur de l'Église dont les idées exercèrent une grande influence sur la Réforme protestante, qui changea le cours de la civilisation occidentale[9]. Scandalisé par le commerce des indulgences instauré par les papes Jules II et Léon X pour financer la construction de la basilique Saint-Pierre de Rome, il publie le 31 octobre 1517 les 95 thèses. Sommé le 15 juin 1520 par le pape Léon X de se rétracter, il est excommunié, le 3 janvier 1521, par la bulle pontificale Decet romanum pontificem.

Le massacre de la Saint-Barthélémy François Dubois, peintre protestant né à Amiens en 1529, a échappé aux massacres qui se sont produits à Paris le 24 août 1572 et les jours suivants, puis dans une douzaine de villes provinciales.Réfugié à Genève, la capitale calviniste, Dubois réalise un grand tableau dénonçant les violences commises par les catholiques parisiens les plus exaltés. L’amiral de Coligny, chef des protestants, est défenestré puis décapité. En bas, le duc de Guise, chef du parti catholique, tient sa tête. Les nobles protestants, réunis à Paris pour le mariage d’Henri de Navarre avec la sœur du roi Charles IX, sont massacrés par les nobles catholiques et les gardes royaux. Les corps sont jetés dans la Seine. Au centre de l’image, à l’arrière-plan, se trouve le Louvre dont la porte noire s’ouvre comme une sorte de bouche infernale crachant des démons enragés qui assassinent hommes, femmes et enfants.

18 octobre 1534 : affaire des Placards Les réformateurs s’en tinrent dans un premier temps à des attaques contre les mœurs du clergé ; les Colloquia d’Érasme, tirés à vingt-quatre mille exemplaires, furent épuisés rapidement. Les psaumes, traduits par Marot, furent bientôt chantés sur des airs de romances par les gentilshommes et les dames, tandis que l’ordonnance en vertu de laquelle les lois devaient être désormais rédigées en français mettait tout le monde à même de connaître et de discuter les matières politiques. La cour de Marguerite de Navarre, sœur du roi, et celle de la duchesse de Ferrare, Renée de France, étaient le rendez-vous de tous les partisans des nouvelles opinions. Marot et Calvin se rencontraient à Nérac.

Renaissance : une géographie européenne - Arts et culture C’est à Florence qu’il connut ses premiers développements, entre 1400 et 1430, incarnés par le sculpteur Donatello, l’architecte Brunelleschi et le peintre Masaccio. Le David de Donatello (vers 1386-1466) synthétise les ambitions de cette première Renaissance. D’un point de vue technique, la statue entre explicitement en rivalité avec l’Antiquité en ressuscitant l’art de la fonte d’un bronze grandeur nature, perdu depuis lors. D’un point de vue iconographique et formel, la nudité de la figure, d’autant plus frappante pour les esprits que l’oeuvre était relativement accessible au regard public, témoigne d’une approche radicalement nouvelle de la représentation d’un personnage biblique, qu’on investit en outre d’une signification politique contemporaine. L’oeuvre fut en effet présentée au gouvernement républicain de la ville de Florence comme une allégorie prorépublicaine évoquant le renversement du pouvoir tyrannique des Médicis.

27 septembre 1540 - Fondation de la Compagnie de Jésus Le 27 septembre 1540, le pape Paul III signe la bulle qui porte fondation de la Compagnie de Jésus. Cet ordre, consacré à l'évangélisation et à l'éducation, est issu de la rencontre en 1529, à l'Université de Paris, d'un étudiant savoyard, Pierre Favre, d'un jeune noble navarrais, François de Jassu y Xavier (François-Xavier), et d'un vieux routier basque de 37 ans, boiteux de surcroît, Íñigo de Loyola (Ignace de Loyola). Ils partagent la même chambre au Collège de Navarre. Raphaël - L'école d'Athènes L’École d’Athènes est une fresque de Raphaël qui se trouve dans la salle des signatures (les Stanze) du musée du Vatican. Elle symbolise la Connaissance : les pères de la philosophie occidentale sont rassemblés dans cette composition de plus 5 m de large pour presque 8 m de haut. Platon et Aristote, au centre, sont entourés de Socrate, Héraclite, Diogène, mais aussi de philosophes mathématiciens comme Euclide ou Pythagore, de l’astrologue Zoroastre ou encore de Ptolémée. Le philosophe arabe Averroès, avec son ruban blanc, représente la philosophie et la science orientales. Platon montre le ciel, et tient Le Timée, l’un de ses derniers dialogues philosophiques, tandis qu’Aristote, L’Éthique dans sa main gauche, montre le sol. Raphaël évoque ainsi deux concepts philosophiques opposés depuis l'Antiquité : la transcendance (dont les principes sont extérieurs) et l’immanence (qui trouve ses principes et ses causes en l’homme lui-même).

18 octobre 1534 - L'Affaire des placards Dans la nuit du 18 octobre 1534, des protestants français placardent des proclamations contre la messe en différents lieux du pays et jusque sur la porte de la chambre de François Ier, à Amboise. C'est la première manifestation d'hostilité entre protestants et catholiques en France. Elle mènera vingt-cinq ans plus tard aux guerres de religion... Les germes de la division Née en Allemagne une quinzaine d'années plus tôt, la Réforme luthérienne avait lentement pénétré en France. En 1522, un moine français défroqué se marie à Wittenberg, la « Rome » de la nouvelle religion. La chapelle Sixtine, le chef-d'œuvre de Michel-Ange Pendant ce temps, le pape Jules était si impatient de voir Michel-Ange achever son projet que, selon Ascanio Condivi, biographe de l'artiste, il aurait menacé de jeter le peintre de l'échafaudage et de le frapper « avec un bâton ». Enfin, en 1512 , après quatre ans de dévouement physique et créatif, Michel-Ange a achevé son œuvre monumentale. La contribution de Michel-Ange à la chapelle Sixtine n'était cependant pas terminée.

Compagnie de Jésus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Compagnie de Jésus (Societas Jesu, SJ ou s.j.) est un ordre religieux catholique strictement masculin dont les membres sont des clercs réguliers appelés « jésuites ». La Compagnie est fondée par Ignace de Loyola en 1537 et approuvée en 1540 par le pape Paul III. Au début du XXIe siècle, elle constitue numériquement, avec un peu plus de 19 000 membres en 2013, l'ordre religieux masculin pleinement intégré le plus important au sein de l'Église catholique, où elle n'est devancée que par l'ensemble divisé des branches franciscaines[1].

Léonard de Vinci, une poétique de l'inachevé (1452-1519) Un demi-millénaire a passé depuis la mort de Léonard de Vinci le 2 mai 1519 à Amboise, dans le château du Clos Lucé que François 1er avait mis à sa disposition. L’artiste y avait apporté ses derniers tableaux, devenus depuis les joyaux du Louvre. Léonard s’intéressait à tout avec passion, mais Vasari, l’auteur de la première biographie de Léonard au XVIème siècle, dit de lui qu’il ne « terminait rien ». Associée à la figure du génie universel, cette affirmation étonne. Dans ce documentaire, nous sommes guidés par l’exploration de ce paradoxe. Léonard de Vinci est celui qui ouvre un nouveau chapitre de la Renaissance italienne. Louis XIV et les protestants : conversion forcée au Grand Siècle Le 18 octobre 1685, à Fontainebleau, Louis XIV signait l’édit qui révoquait celui de Nantes, promulgué par son aïeul Henri IV le 13 avril 1598. L’édit de Fontainebleau mettait fin à une situation qui était unique en Europe occidentale à cette époque : par l’édit de Nantes, la minorité religieuse, celle des protestants dits « huguenots » ou réformés, disciples de Calvin, avait joui d’une reconnaissance légale dans le royaume de France, la foi catholique et romaine restant celle du roi et de l’immense majorité des Français [1]. A l’inverse, la Révocation frappait d’illégalité tout exercice du culte en public, ne laissant aux protestants que la liberté de conscience en privé, dans l’attente de leur conversion. Les dragonnades (le logement de soldats, les dragons, dans les foyers protestants pour pousser ces derniers à renoncer à leur foi) précédèrent et suivirent la Révocation. L’étranglement progressif du protestantisme

Lorenzo Valla et la donation de Constantin - Vidéo Histoire S’il est un personnage qui illustre parfaitement le renouveau, dès le XVe siècle, de la maîtrise des langues de l'Antiquité, c’est bien Lorenzo Valla. Retour avec Manon Bril sur son étude de la « vraie-fausse donation de Constantin » qui permet de mieux mesurer la portée du travail des humanistes. Qui est Lorenzo Valla ?

Related: