background preloader

Peut-on souffrir des tragédies vécues par nos ancêtres ?

Comment le cerveau influence-t-il le comportement ? Les spermatozoïdes peuvent ils être modifiés par l'environnement et transmettre certains caractères acquis à travers les générations ? Traumatismes en héritage : quels sont les effets de l’environnement et de la culture sur les mécanismes biologiques, en particulier au niveau du cerveau ? Comment ceux-ci peuvent-ils influencer le comportement ? Comment les cellules germinales mâles, c’est-à-dire les cellules de sperme, peuvent-elles être modifiées par l’environnement de façon à transmettre certains caractères acquis à travers les générations ? Chacun de nous est déterminé par nos gènes, on hérite d’un set de gènes paternels et maternels (…), en réalité nous sommes plus que nos gènes, nous sommes une combinaison de gènes qui sont influencés par des facteurs environnementaux, et ils sont nombreux : notre vie, notre comportement, notre physiologie… Une conférence enregistrée en 2016.

https://www.franceculture.fr/conferences/palais-de-la-decouverte-et-cite-des-sciences-et-de-lindustrie/peut-souffrir-des

Related:  CONSTELLATION SYSTÉMIQUEinconscient

Les villes françaises et l'esclavage: la fin d'une longue amnésie? Quiconque s'est rendu un jour à Pontoise dans le Val-d'Oise (95), ville connue pour son tribunal ou son maire et ex-député filloniste Philippe Houillon, n'a pas pu passer à côté de cette statue bien particulière. Épée au fourreau et uniforme militaire, le général Charles Victoire Emmanuel Leclerc règne sans partage sur la rue reliant la gare SNCF à la Cathédrale Saint-Maclou. Comme lui, je suis né et j'ai vécu dans cette commune riche en histoires et en arts, mis en avant chaque année dans un festival médiéval réputé. Et je suis certainement passé à côté de lui des dizaines de fois pour rejoindre la mairie, la bibliothèque ou le cinéma Utopia. Mais ayant déménagé relativement jeune quelques kilomètres plus à l'ouest, je n'ai jamais eu le temps (ou plutôt l'envie) de m'intéresser à l'histoire de cet homme que je croisais pourtant souvent et que la mairie présente comme un «illustre Pontoisien». Il aura fallu que l'Amérique se déchire pour que je repense au général Leclerc.

La dépression a progressé en France entre 2010 et 2017 La dépression a progressé en France entre 2010 et 2017, en particulier chez les femmes, les chômeurs, les étudiants, les personnes à faibles revenus et les moins de 45 ans, relève une étude du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publiée mardi 16 octobre. A partir d’un questionnaire réalisé auprès de 25 319 personnes, le BEH conclut qu’« en 2017, près d’un adulte de 18 à 75 ans sur dix avait déclaré avoir vécu un épisode dépressif caractérisé ayant eu un retentissement sur ses activités habituelles au cours des douze derniers mois ». L’épisode dépressif caractérisé ou EDC ne correspond en rien à la « déprime » passagère qui peut gagner tout un chacun, il répond à des critères précis, tels qu’une période de quinze jours au moins de tristesse ou de perte d’intérêt associée à au moins trois facteurs secondaires – baisse ou augmentation du poids, difficultés de sommeil, pensées morbides, etc. Lire aussi La dépression, un mal flou à redéfinir De 35 % à 45 % des arrêts de travail

Les technologies d'assistance pour le soutien de la mémoire dans la démence Question de la revue Nous voulions déterminer à partir d'une revue des preuves si les technologies d'assistance peuvent aider les personnes ayant une démence à surmonter certains des effets de leurs problèmes de mémoire. Contexte La démence entraîne des problèmes de mémoire compliquant progressivement la réalisation des activités quotidiennes, par exemple, cuisiner, se rappeler des rendez-vous ou prendre ses médicaments. Les problèmes de mémoire vécus peuvent avoir un large impact négatif sur les personnes ayant une démence, et peuvent être source de confusion, d'anxiété, de gêne, ou mener à une dépression. La diminution de la capacité à réaliser des activités quotidiennes peut causer du stress pour les proches aidants qui sont alors préoccupés par la sécurité et le bien-être de cette personne.

Mille nuances de discrimination  C'est en parlant avec mes filles que j'ai récemment appris un nouveau terme : lightskin. Saviez-vous que les adolescents se classaient entre eux selon la nuance de leur peau : lightskin pour les noirs à peau claire, charbon pour les plus noirs? Ils valorisent ainsi, inconsciemment, les peaux les plus claires, au détriment des peaux les plus foncées. Ce qu'ils ignorent, c'est que cette échelle de beauté basée sur les nuances de carnation se nomme le colorisme, une forme de discrimination héritée du passé. Le colorisme, un héritage du passé Lors d'un précédent article (Ne nous appelez plus jamais mulâtres), j'avais déjà abordé la question de la couleur de peau au temps de l'esclavage et la classification des Noirs en mulâtres, quarterons et octavons par les maîtres blancs. L'esclavage est aboli depuis le XIXe siècle, mais la hiérarchisation a perduré, renforcée par la colonisation.

Psychiatrie : « Il est possible de soigner mieux en enfermant moins » Dans une tribune au « Monde », Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté, plaide, alors que l’hôpital public est en crise, pour une remise en question de la « culture de l’enfermement ». LE MONDE | 17.09.2018 à 06h24 • Mis à jour le 17.09.2018 à 10h48 | Par Adeline Hazan (Contrôleure générale des lieux de privation de liberté) Tribune. La psychiatrie vit aujourd’hui une grave crise, comme en témoignent les mouvements sociaux en cours dans plusieurs hôpitaux.

La mémoire en héritage 1La matérialisation des processus mnésiques, l’identification, et la localisation de ces traces mémorielles constituent une part importante du programme de recherche des neurosciences contemporaines1. Leur signification est âprement discutée2. Plus que ces développements, ce qui nous retiendra ici est que, de leur côté, les historiens se sont consacrés à démontrer l’extrême ancienneté de la notion de trace. La description du fonctionnement de la mémoire, qui se prétend aujourd’hui débarrassée de toute métaphore ou de toute analogie, unique résultat d’une reconstruction des différentes fonctions mnésiques et de la recherche patiente de « corrélats » organiques par les moyens les plus sophistiqués, fait suite à la permanence de métaphores dont la réalité, et souvent la valeur heuristique, sont désormais en effet historiquement bien attestées3. Cahier de travaux de pratiques de Paul Langevin et actinomètre de Féry. © CNRS Photothèque/ Édouard Golbin

Plonger dans l’histoire des migrations européennes pour résister à Trump Des témoignages de descendants d’immigrés dressent des parallèles entre la trajectoire de leurs familles et celle de l’Amérique d’aujourd’hui. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Violaine Morin « Nous sommes tous des immigrés », pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants dans les aéroports américains, le week-end qui suivit l’arrêté anti-immigration signé par Donald Trump le 27 janvier.

Les « pervers narcissiques » ou le triomphe d'un concept flou La presse et certains professionnels emploient avec trop peu de précaution la notion de « pervers narcissique », toujours débattue par les professionnels de la psychiatrie, souligne Emilie Seguin, psychologue clinicienne. Méfiez-vous des pervers narcissiques : ils sont votre mari, votre patron, votre belle-mère. Coupez les ponts, fuyez. C'est votre magazine hebdomadaire qui vous l'a dit, voire votre… psy. Comment contenir son agacement aujourd'hui face à l'exploitation effrénée et peu scrupuleuse de la formule pervers narcissique ?

Activités de courtes durées pour malades Alzheimer - Je t'aime Alzheimer Ces troubles qui nous troublent Le malade atteint de la maladie d’Alzheimer présente des troubles du comportement, de la mémoire, et ces terribles trois A (Aphasie, Apraxie, Agnosie), c’est-à-dire des troubles du langage, de l’exécution et de la reconnaissance. Toutes les facultés de la personne se détériorent petit à petit avec pour conséquence une transformation de ses comportements. Chacune de ses nouvelles attitudes sont le fruit de ses fonctions cognitives altérées. Pour réduire les inégalités, rien ne vaut la peste noire ou une guerre mondiale «Vous voulez réduire les inégalités? Essayez la peste noire.» Sous ce titre provocateur, l'éditorialiste conservateur du Washington Post George Will chronique le récent ouvrage d'un historien de Stanford, Walter Scheidel, intitulé The Great Leveler: Violence and the History of Inequality from the Stone Age to the Twenty-First Century:

Peter Madsen, un savant fou danois à « tendance psychopathe » Au premier jour de son procès, l’accusé a nié le meurtre, en août 2017, de la journaliste Kim Wall dans son sous-marin. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne-Françoise Hivert (envoyée spéciale à Copenhague) Sur son visage coiffé d’une épaisse tignasse blonde, aucun signe d’agitation, mais un large sourire. « Je vais très bien », lance Peter Madsen, le pouce levé vers le ciel, aux curieux rassemblés dans le petit port de Dragor, au sud de Copenhague. Il est environ 11 h 30, le 11 août 2017.

Related: