background preloader

EdTech Observatoire

EdTech Observatoire
Related:  Ecole numériqueStartupculture numérique

Les EdTech ont désormais leur Observatoire L’observatoire de la EdTech rassemble les acteurs du numérique pour l’éducation et la formation en France. Plus de 240 organisations innovantes (startups, pme, et associations) dessinent l’école de demain, l’université du futur et promettent de révolutionner l’apprentissage tout au long de la vie. Cap Digital et la Caisse des Dépôts, à travers sa structure EdFab, et en partenariat avec la la MAIF, vous présentent l’Observatoire EdTech : un outil interactif conçu par et pour l’écosystème du numérique pour l’éducation et la formation. Aujourd’hui, l’EdTech française, ce sont plus de 240 organisations innovantes, principalement des startups, et demain ? Avec plus de 100 nouvelles start-up ou associations créées depuis 2015, et plus de 200 depuis 2010, le développement de l’écosystème de l’EdTech s’accélère en France. Retrouvez les sur le site web dédié : www.observatoire-edtech.com Un écosystème jeune et peu structuré, mais destiné à rayonner Un marché prometteur à promouvoir et investir

Ces entreprises qui préparent l'éducation du futur - Capital.fr Former les femmes et les hommes de demain, c'est en principe une mission dévolue à l'Etat. Pourtant, de plus en plus d'entrepreneurs misent sur ce secteur pour faire du business. Feront-ils école ? Aux oubliettes, le cours magistral... ou presque. La vague digitale touche aussi le monde de l'enseignement. Quand le code remplacera l'écriture... Profitant de la vogue des produits ludonumériques, Tralalere a lancé Code-Décode, une série d'applications visant à initier les élèves du primaire et du collège au code informatique. >> A lire aussi : Investissez dans la réussite sociale de vos enfants Conférences interactives avec les meilleurs spécialistes pour tous Etre élève dans un village de la Creuse et dialoguer avec l'explorateur Jean-Louis Etienne, c'est possible. Pour se connecter, la classe utilise une box qui permet ensuite de revoir les séquence et de travailler sur le contenu de la conférence. >> En vidéo : Découvrez l'école du futur. Fini la classe en solitaire. Cognition.

Casper Marketing: From Zero to $750 Million in 4 Years (Case Study) Strategy #1: Reinvent The Buying Experience Buying a mattress was once a complicated affair. First, you had to browse several furniture stores to compare prices. Then, you had to choose a type of mattress (open spring, pocket spring, etc.). More, you had to test its firmness depending on your preferred sleeping position, height, and weight. Next, you had to choose an appropriate size (single, double, king size, etc.). And that was just the beginning. Once bought, you had to guide the delivery man through your home, praying he wouldn’t damage your new mattress before setting it down. Today, it’s a VERY different experience. While buying a mattress in-store is still common, Casper has reinvented what it means to buy a mattress. Gone are the days of awkwardly lying on a mattress in front of a salesman and then waiting around all day for a delivery. Casper’s reinvention of the buying experience runs throughout their marketing, beginning top-of-funnel with their Google search ads.

Qui sommes-nous ? - Unowhy En 2017, 37% des Français cuisinent avec une tablette. Une intuition qu’ont eue les créateurs de la tablette QOOQ dès 2009 en lançant la 1ère tablette de cuisine tactile. Kitchenproof (résistant aux éclaboussures et se nettoyant d’un simple coup d’éponge), QOOQ est une alliée pour cuisiner avec plus de 3000 recettes de Chefs, leurs techniques et leurs tours de main. Les équipes QOOQ ont développé des contenus et services exclusifs qui plaisent aux gourmands quels que soient leurs niveaux en cuisine. Elles travaillent avec plus de 150 Chefs Français et Internationaux qu’elles accueillent dans un studio TV professionnel pour réaliser et tourner pas à pas leurs recettes. En 2017, l’expérience QOOQ s’enrichit avec MyQOOQ, un service unique pour créer et partager son livre de recettes personnelles sur le web.

ProSoTIC – TIC(E) et Numérique dans l'enseignement de promotion sociale catholique Bienvenue sur le site dédié au projet ProSoTIC, qui vise le développement de l’usage des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans l’enseignement de promotion sociale. Ce projet concerne l’enseignement du réseau libre catholique. L’enseignement de promotion sociale a pour vocation de concourir à l’épanouissement individuel tout en répondant aux besoins et demandes en formation émanant des entreprises, des administrations, de l’enseignement et d’une manière générale des milieux socio-économiques et culturels. Dans ce cadre, il est au cœur des évolutions sociales et technologiques et les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) sont un enjeu à côté duquel l’institution ne peut rester indifférente. ProSoTIC a donc comme objectif de soutenir le déploiement des TIC(e) dans l’Enseignement de Promotion sociale catholique. Il y a actuellement un groupe de travail (GT) en action : GT e-Learning

Réalité augmentée et réalité virtuelle en classe La réalité augmentée et la réalité virtuelle seront-elles des technologies utilisées couramment dans la classe de demain ? Peut-être bien. En attendant, quelques expérimentations existent déjà dont celles menées par Nicolas Houpert – professeur de mathématiques au lycée François-Bazin à Charleville-Mézières –, qu'il présentera au salon EduSpot le vendredi 10 mars à Paris. Réalité augmentée et réalité virtuelle en classe : des initiatives prometteuses Nicolas Houpert a intégré ces technologies dans plusieurs de ses projets inscrits dans l'action européenne eTwinning. Réalité augmentée Avec des classes de Pologne et d'Islande, les élèves français ont réalisé des cartes d'identité de nombres particuliers (Pi, Phi, etc.) accompagnées de vidéos explicatives insérées en réalité augmentée. Réalité virtuelle Avec des classes de Pologne et d'Islande, un élève regardait, à l'aide du Cardboard – visionneuse en carton accueillant un smartphone –, un environnement virtuel qu'il devait décrire.

Start-up: comment Mounir Mahjoubi veut diversifier la "French Tech" - Challenges.fr Challenges. La French Tech fête ses quatre ans. A quoi doit-elle servir ? Mounir Mahjoubi. Nous travaillons sur le dynamisme start-up régional, national et aussi à l'étranger, les trois à la fois. Il y a moins d'un an, nous avons mis en place des réseaux thématiques transterritoriaux pour compléter les Métropoles French Tech. Quatorze métropoles sont labellisées. Nous n'avons pas encore décidé, mais nous allons faire grossir le dispositif. Les financements ne restent-ils pas trop concentrés à Paris ? Il y a des fonds territoriaux qui émergent, d'autres qui investissent régulièrement dans une métropole, comme Alven Capital à Nantes. Comment changer la donne ? Nous lançons une initiative " French Tech diversité " pour valoriser un nouveau type d'entrepreneur. La French Tech est encore socialement discriminante ? Prenons le chemin par lequel je suis passé, le master en finances et stratégie à Sciences-Po. Qu'est-ce que cette diversité va apporter économiquement ?

Et si vous n’intéressiez personne ? - Maddyness - Le Magazine des Startups Françaises Chez idiot. nous pensons qu’il y a deux conditions sine qua none à respecter pour créer du contenu vidéo engageant : sur le fond il va falloir parler aux gens de quelque chose (message) qui les intéresse sur la forme il va falloir leur montrer quelque chose (format) qui attire leur attention Jusque là rien de révolutionnaire. Car oui, si vous avez quelques mois et dizaines (centaines) de milliers d’euros devant vous, vous pouvez vous cantonner au vieux schéma de la pub TV. Mais si ce n’est pas le cas ce qui suit pourrait vous intéresser. Stop au monologue : pourquoi s’intéresser aux gens ? C’est vrai ça. Un exemple. Rien de très sexy. Ce n’est pas seulement vrai pour du contenu didactique. C’est ce qu’on appelle les fameux “insights”. Après l’objectif n’est pas forcément de leur parler. Mais c’est une autre histoire. Comment comprendre les gens ? Piste #1 : les forums, les réseaux sociaux et les moteurs de recherches. Aujourd’hui tout le monde donne son avis sur tout et n’importe quoi.

Culture numérique - Le référentiel CNIL de formation des élèves à la protection des données personnelles Pourquoi un référentiel international de formation à la protection des données ? À l'ère numérique, l'éducation à un usage citoyen, responsable et éthique des nouvelles technologies constitue une priorité d'action, tout particulièrement auprès des jeunes en âge scolaire.La protection des données et de la vie privée constitue un volet clé de l'éducation au numérique. En ce sens, les personnels éducatifs ont un rôle essentiel à jouer dans cette éducation citoyenne au numérique.Acquérir une connaissance et une compréhension critiques de droits et responsabilités numériques, développer auprès des jeunes une démarche réflexive sur les usages qui sont faits des données personnelles, sensibiliser sur les risques et enseigner les pratiques permettant de se mouvoir dans l'environnement numérique avec confiance, lucidité et dans le respect des droits de chacun : tels sont en effet les objectifs de formation à atteindre. Pourquoi ? À propos du référentiel Les 9 domaines structurants

OUTILS EN LIGNE POUR ENSEIGNER ET APPRENDRE (ÉLÈV... L'Agence des Usages Les chercheurs du domaine tendent à élaborer des environnements de réalité virtuelle dédiés à l’enseignement de savoirs ou de concepts abstraits. En effet, il s’agit de fournir un apprentissage plus adapté, grâce à l’immersion, à l’interaction et à la possibilité de naviguer et de dévoiler des caractéristiques du monde réel, difficiles voire impossibles d’accès (par exemple, les abysses, l’espace, l’infiniment petit, l’infiniment grand, etc.). Ainsi, plusieurs d’entre eux sont particulièrement destinés à l’apprentissage en sciences. Dès 2003, des chercheurs de l’Institut des sciences de l’éducation (Shim et al., 2003), en Corée, ont ainsi développé et évalué l’efficacité d’un environnement de réalité virtuelle dédié à l’apprentissage de la biologie pour des élèves de collège (15-16 ans). Cet environnement vise plus particulièrement à enseigner aux élèves la structure et la fonction de l’œil à travers un apprentissage participatif.

Educapital, le nouveau fonds d’investissement français dédié aux EdTech Le microcosme attendait son lancement avec impatience. Régulièrement invitée à s'exprimer au sein de la communauté française des EdTech, Marie-Christine Levet, à la tête du projet, ne s'en cachait pas : elle travaillait à la création d'un fond d'investissement dédié à l'éducation. La naissance d'Educapital est désormais officielle. "Depuis 2015, aux États-Unis, les investissements dans le secteur de l'éducation ont représenté 7 milliards de dollars, précise la fondatrice de Lycos et l'ex-PDG de Club Internet. de xavier niel à la famille leclercq Pour réunir 45 millions d'euros, Educapital a tissé son réseau tant dans le secteur public que dans le privé. À terme, Marie-Christine Levet entend attirer les acteurs institutionnels (banques, assurances) et se donne encore dix-huit mois pour atteindre, voire dépasser les 50 millions d'euros. Premiers financements avant fin 2017

Comment j’ai planté ma startup - Maddyness - Le Magazine des Startups Françaises J’étais en décalage avec les réels besoins de mes clients Dave Sloan, le fondateur de TreeHouse, a fini par se rendre à l’évidence : sa plateforme de personnalisation pour des sites e-commerce n’arrivait pas à séduire les marques. «Les clients n’étaient pas prêts à céder à un tiers un élément aussi stratégique que leur identité. Du coup ils préféraient tout gérer eux-mêmes à partir d’une interface gratuite comme WordPress», reconnait-il. L’entrepreneur s’est aussi aperçu qu’il ne parlait pas le même langage que ses clients. «Toutes les startups sont persuadées que toute leur valeur réside dans leur technologie», explique Dave Sloan. J’ai cherché à faire un produit trop parfait Lorsqu’il a lancé Shotgun, son site de covoiturage entre étudiants, Alexandre Hanot avoue n’avoir pas trop réfléchi. J’ai choisi le mauvais associé Passionnée par la nutrition, Louise Eggrickx a démarré seule l’aventure Picorest, sa startup de livraison de box d’encas sains au bureau. Je me suis dispersé

Related:  VeilleFrench EDTechmanonadÉducation