background preloader

Code de déontologie du bibliothécaire

Code de déontologie du bibliothécaire
Mise à jour le 23 novembre 2020 En adoptant le Code de déontologie du bibliothécaire en 2003, l'Assemblée générale de l'ABF comblait une lacune. Selon les décomptes de l'IFLA, un très grand nombre d'associations nationales de bibliothécaires s'était doté d'un tel document. La France était en retard. Cependant, 15 ans plus tard, il a paru aux membres du comité d'éthique que ce Code, qui demeurait dans l'ensemble un texte de référence solide, comportait des obsolescences et insuffisances de formulation et de contenu. Le personnel des bibliothèques est chargé par sa collectivité de répondre aux besoins d’une population en matière de culture [1], d’information, de formation, de recherche, de loisirs, de création, de recueil et conservation du patrimoine. Ce code de déontologie complète : Il prend en compte les droits culturels énoncés par la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles du 20 octobre 2005 . Related:  CAPES-DOCBbf/abf/bibliothèque/bpi/enssibBibliothèques

En 2050, internet sera-t-il toujours debout ? Le numérique fonce-t-il droit dans le mur ? Risquons-nous un jour de nous retrouver sans internet ? Alors que de plus en plus de gens semblent tentés par la déconnexion, ou au moins par les digital detox, va-t-on en fait vers un monde futur totalement déconnecté ? Depuis déjà 5 ans, Andrew Ellis, chercheur en télécommunications à l’université de Birmingham, répète à qui veut l’entendre que le Net risque de s’effondrer, entre 2030 et 2050. Facture écologique salée… et impasse technologique ? Le Shift Project, think tank dédié à la transition énergétique en Europe, réfléchit depuis plusieurs années à la façon de limiter, en pratique, l’impact environnemental du numérique. La production d’équipements numériques est aussi une grande consommatrice de métaux rares et critiques, qui sont très faiblement recyclables et dont les réserves sont limitées (15 ans pour l’indium, dont la consommation a été multipliée par 7 en 10 ans). Devrons-nous couper Netflix pour sauver le monde ?

Se positionner dans sa collectivité Mise à jour le 08 août 2019 Vademecum à destination des personnels de bibliothèque - Juin 2016 Régulièrement, des collègues sollicitent l'aide et les conseils de l'ABF quant à des situations difficiles voire conflictuelles qu'ils rencontrent dans le cadre de leurs missions. Si chaque cas peut être différent, il nous est apparu qu'une des clés se trouvait souvent dans le positionnement à adopter en tant que professionnel et agent public. Ce vademecum a donc pour objectif de rappeler le cadre règlementaire dans lequel nous exerçons, mais surtout de guider le bibliothécaire pour qu'il se trouve moins démuni, puisse s'appuyer sur des arguments légitimes et adapte sa posture à un contexte précis. Ce texte publié dans une première version en septembre 2015 est disponible dans une version mise à jour après la promulgation de la loi n°216-483 du 20 avril 2016 relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires. Vademecum

cobiac Fonctions, missions Cette circulaire abroge la circulaire n° 86-123 du 13 mars 1986 définissant les missions des « personnels exerçant dans les CDI », B.O. n° 12 du 27 mars 1986. Conformément à l'arrêté du 1er juillet 2013 relatif au référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation, les professeurs documentalistes exercent leur activité dans l'établissement scolaire au sein d'une équipe pédagogique et éducative dont ils sont les membres à part entière. À ce titre, ils partagent les missions communes à tous les professeurs et personnels d'éducation. L'existence du Capes de documentation depuis 1989, le développement de la société de l'information et l'évolution des pratiques sociales en matière de communication ainsi que l'essor du numérique imposent de renforcer et d'actualiser la mission pédagogique du professeur documentaliste. La mission du professeur documentaliste est pédagogique et éducative.

Aux armes citoyens ! « La bibliothèque est un lieu propice à l’exercice public de la raison. »Gabriel Naudé, 1644 « La bibliothèque est le lieu privilégié où peut s’exercer une influence idéologique en profondeur : ne sous-estimons pas cet outil de reconquête des esprits ! »Éric Stetten, directeur de la BM d’Orange nommé par le Front national, 1997 En France et ailleurs, l’alerte fut chaude au printemps 2002, quand on apprit que le candidat du Front national, Jean-Marie Le Pen, serait présent au second tour de l’élection présidentielle. Pour finir, Le Pen fut battu après avoir recueilli 17,79 % des suffrages, tandis que, dans un formidable regain de mobilisation, le pays essayait de comprendre comment il en était arrivé là. Pour beaucoup, le Front national représente en effet un mouvement nationaliste et raciste qui remet en cause la tradition démocratique de la France 1. La montée du Front national « L’affaire d’Orange » Orange n’était d’ailleurs pas un cas isolé. Aux armes, citoyens ! La situation actuelle

Éduveille | Autour des recherches en éducation et formation Charte du droit fondamental des citoyens à accéder à l'information et aux savoirs par les bibliothèques La charte du droit fondamental des citoyens à accéder à l'information et aux savoirs par les bibliothèques a pour principal objectif d’affirmer le rôle essentiel et stratégique des bibliothèques dans les dispositifs des politiques publiques favorisant l’exercice des droits fondamentaux du citoyen à s’informer, apprendre, partager et inventer ses usages. Il s’agit aussi d’encourager et de valoriser auprès des publics, des professionnels et des tutelles ces lieux publics d’accès à la culture, à la formation et leurs actions en faveur du partage des savoirs et savoir-faire. 1 - Le droit d'accéder librement et sans discrimination à toutes les cultures et à une information plurielle Les bibliothèques sont des institutions publiques qui garantissent aux citoyens un libre accès aux savoirs et à l'information sur place ou à distance. Elles déploient leurs activités dans le cadre de politiques publiques qui, pour être démocratiquement débattues, doivent être rendues publiques. À télécharger

La bibliothèque dans les quartiers populaires – Mondes Sociaux CC Flickr Nozav L’indifférence des habitants des quartiers populaires vis-à-vis des bibliothèques/médiathèques peut sembler un paradoxe. Depuis cinquante ans, les politiques de la culture tentent une démocratisation poussée du savoir et des œuvres littéraires et artistiques, et les bibliothèques, transformées en médiathèques, incarnent le fer de lance de cette volonté de démocratie culturelle. Or les ouvriers et les jeunes des quartiers populaires ne se sentent pas concernés par cette offre. Alors que des architectes et des économistes de la construction s’évertuent à implanter dans les quartiers de relégation et les banlieues des chefs-d’œuvre de style contemporain et design, élancé et aérien, lumineux et quasiment luxueux à l’intérieur, alors que les budgets de construction, puis de fonctionnement se chiffrent à plusieurs millions, ni le verre, le bois, l’acier ou le béton, ni les collections et les ordinateurs ne captent l’attention des classes populaires. Ben Hur, 1959, William Wyler

Formation des enseignants AnnexeRéférentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation Refonder l'école de la République, c'est garantir la qualité de son service public d'éducation et, pour cela, s'appuyer sur des personnels bien formés et mieux reconnus. Les métiers du professorat et de l'éducation s'apprennent progressivement dans un processus intégrant des savoirs théoriques et des savoirs pratiques fortement articulés les uns aux autres. Ce référentiel de compétences vise à 1. affirmer que tous les personnels concourent à des objectifs communs et peuvent ainsi se référer à la culture commune d'une profession dont l'identité se constitue à partir de la reconnaissance de l'ensemble de ses membres ; 2. reconnaître la spécificité des métiers du professorat et de l'éducation, dans leur contexte d'exercice ; 3. identifier les compétences professionnelles attendues. Chaque compétence du référentiel est accompagnée d'items qui en détaillent les composantes et en précisent le champ. 1.

Quand peut-on établir qu'une bibliothèque dispose d'une politique documentaire ? S’il est un terme largement répandu aujourd’hui dans les bibliothèques françaises, c’est bien celui de politique documentaire. L’émergence du phénomène est récente et mérite qu’on se penche sur lui : il y a une douzaine d’années, presque personne n’évoquait cette perspective… La profusion des chartes et autres plans de développement publiés durant ces dernières années pourrait faire penser que l’ensemble des bibliothèques s’est immergé dans une relation nouvelle aux collections, et au développement de celles-ci. Certes, l’État et parfois les collectivités locales ont encouragé ce développement par l’utilisation de la « politique documentaire » comme critère d’appréciation estimé pertinent pour juger de l’action d’une bibliothèque : chartes d’objectifs pour la Bibliothèque nationale de France ou la Bibliothèque publique d’information, contrats quadriennaux pour les universités, condition – formelle – d’accès aux subventions du Centre national du livre, etc. Une définition inachevée

Revue Esprit 2019/9 Le dossier, coordonné par Anne-Lorraine Bujon et Isabelle de Mecquenem, remet le sens de l’école sur le métier. Il souligne les paradoxes de l’école de la confiance, rappelle l’universalité de l’aventure du sens, insiste sur la mutation numérique, les images et les génocides comme nouveaux objets d’apprentissage, et donne la parole aux enseignants. À lire aussi dans ce numéro : un inédit de Paul Ricœur sur la fin du théologico-politique, un article sur les restes humains en archéologie et un plaidoyer pour une histoire universaliste. Le dossier, coordonné par Anne-Lorraine Bujon et Isabelle de Mecquenem, remet le sens de l’école sur le métier. Il souligne les paradoxes de l’école de la confiance, rappelle l’universalité de l’aventure du sens, insiste sur la mutation numérique, les images et les génocides comme nouveaux objets d’apprentissage, et donne la parole aux enseignants.

[Communiqué] Les premières propositions de l’ABF en vue d’un plan sur les bibliothèques mise à jour le 13 mars 2018 13 mars 2018 Placer les bibliothèques au cœur de l’actualité et dépoussiérer leur image vis-à-vis de certains décideurs et du grand public, voilà la vertu principale du rapport Orsenna. Il est heureux que les auteurs du rapport se soient très rapidement affranchis de la lettre de mission focalisée sur les horaires d’ouverture pour dresser un portrait partiel mais fidèle de ce que sont et font les bibliothèques publiques aujourd’hui. En effet, les bibliothèques changent depuis les années 1980 et se transforment peu à peu en lieux de vie. Elles favorisent ainsi toutes les pratiques culturelles et innovent sans cesse dans leur relation aux différents publics de leur territoire. Dans les 19 propositions, le rapport met en lumière des actions existantes qui pourraient être approfondies ou amendées et ouvre d’autres pistes qui méritent d’être développées avant toute mise en œuvre. Le premier enjeu est territorial. Télécharger le communiqué Contact info[at]abf.asso.fr

Paul Otlet et sa vision d'Internet La Bibliothèque Nationale de France archive le web (dans le cadre du dépôt légal), la BNF a avec Gallica une des plus formidables base de données d’oeuvres numérisées, et au-delà même de Gallica, ses ressources électroniques sont innombrables. Et ce que je dis de la BNF, on pourrait l’étendre à bien des bibliothèques du monde qui entretiennent avec le numérique un rapport très intime (jusqu’à la Bibliothèque du Congrès à Washington qui archive Twitter). Cela suffirait à contredire le lieu commun qui voudrait que le livre et les écrans soient ennemis. Pourquoi cette intimité entre les bibliothèques, l’?? Intimité Cette intimité a bien des causes, mais pourrait presque tenir en une personne. Cet homme, c?’ Paul Otlet dans son bureau - DR Paul Otlet a une idée vaste de ce à quoi sert le livre et donc les bibliothèques : faire accéder le plus grand nombre, et le plus facilement possible, au savoir que contiennent les livres. Wikipedia avant la lettre Avec 30 ans d’avance Un homme du livre

Responsabilité civile de l'enseignant La responsabilité civile de l'enseignant Le régime de responsabilité professionnelle des enseignants est complexe... car issu d'une législation vieillissante et sans cesse amendée au fil de l'évolution du métier. L'enseignant peut être déclaré responsable des dommages qui résultent d'un accident subi ou causé par l’un de ses élèves : Sa responsabilité civile peut être engagée s'il a commis une faute qui a concouru à la réalisation du dommage. Responsabilité civile de l’enseignant : ce que dit la loi Définition La responsabilité civile est l'obligation pour une personne de réparer le préjudice qu'elle a causé à autrui par ses actes. Le statut des enseignants Il est régi par le Code civil (article 1 242 alinéa 6 et 8), et par le Code de l'éducation (article L 911-4). À savoir Le Code de l’éducation s'articule autour de deux principes : Principe de la responsabilité pour faute de tous les enseignants Principe de substitution de l'État à la responsabilité de l'enseignant Avertissement ! Récréation :

Related: