background preloader

L'impact de la viande sur les humains, les animaux et l'environnement

L'impact de la viande sur les humains, les animaux et l'environnement
Related:  AP- Alimentation et agriculturePrise de conscienceThème 15/INDUSTRIE ET ELEVAGE

La consommation de viande bovine La viande de bœuf est la deuxième viande la plus consommée après la volaille. Pour de nombreux consommateurs, l’idée selon laquelle la consommation de viande de bœuf est élevée est courante. Cette idée de surconsommation tient notamment au fait que les chiffres de consommation de viande diffusés par les instances publiques se basent sur des données émises en tonnes équivalent carcasse (tec ou kilo équivalent carcasse si l’on considère la consommation individuelle). Ces chiffres sont très utiles pour les comparaisons internationales mais donnent une image faussée de la consommation puisqu’entre la sortie de l’abattoir et l’assiette du consommateur, des quantités importantes d’os, de gras et de déchets sont éliminés. D’autres sources, permettent d’obtenir des informations sur la consommation de viande. Tous les quatre ans, le CREDOC réalise une étude de la consommation alimentaire en mesurant les quantités dans l’assiette, à domicile et en restauration.

Le guide des véganes en devenir | Version Vegan Une nouvelle année commence avec son lot de résolutions. Peut-être que certain.e.s d’entre vous entreprendront de devenir végane ou débutent juste leur transformation. C’est une belle intention, et avoir entamé une réflexion sur cette nouvelle approche de la vie est déjà un grand pas. Introduction au véganisme Le véganisme (francisation de l’anglais veganism) est un mode de vie consistant à ne consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation. […] Plus généralement, le véganisme peut s’inscrire dans une action pour la défense des droits des animaux. Autrement dit, devenir végane entraîne un changement de comportement dans beaucoup de domaines comme l’alimentation, l’habillement, les loisirs, le soin du corps, l’entretien de la maison… Devenir végane implique de revoir ses pratiques et sa manière de consommer, et de se déconditionner de notre vision du monde profondément spéciste. Cela passe par le refus : Bien démarrer Être végane au quotidien Rejoindre une communauté Saoyiste

Alerte Nucléaire en Norvège - 12 Mars 2017 Message relayé "Le 12 mars, nous avons appris (par la bande) que la Norvège contamine toute l'Europe avec de l'iode 131 radioactive depuis plusieurs semaines (on évoque même fin octobre). Un accident nucléaire sur le réacteur de recherche atomique de Halden en est à l'origine. Le risque de contamination des populations du nord et jusqu'à la France n'est pas négligeable notamment pour les enfants et adolescents. Les autorités norvégienne comme française pratiquent la rétention d'informations (comme d’habitude). Le cœur de réacteur atomique expérimental serait, comme à Fukushima, hors de contrôle... De l'hydrogène radioactif s'accumulerait dans son enceinte. L'exploitant et l'équivalent de notre ASN procèdent à des rejets radioactifs dans l'atmosphère pour éviter l'explosion et la catastrophe atomique européenne. La Norvège exploite 4 réacteurs de recherche à Kjeller : - NORA (activé en 1961, arrêté en 1967), - JEEP I (activé en 1951, arrêté en 1967), - JEEP II (activé en 1966) et à Quels dangers?

Pourquoi la viande est-elle si nocive pour la planète ? Jamais nous n’avons produit et consommé autant de viande qu’aujourd’hui. En 2017, 323 millions de tonnes ont été produites dans le monde, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Chaque année, ce sont 65 milliards d’animaux qui sont tués (soit près de 2 000 animaux… par seconde) pour finir dans nos assiettes. Une production massive qui n’est pas sans conséquences sur notre environnement. L’élevage responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre La viande, plus que tout autre aliment, coûte cher à la planète. Toutes les viandes n’ont toutefois pas un coût égal et certaines sont plus gourmandes en ressources que d’autres. Un kilogramme de viande bovine équivaut à une émission de 27 kg de gaz à effet de serre (GES, en équivalent CO2), tandis que produire la même quantité de viande d’agneau émet 39 kg de GES. En comparaison, le porc, viande la plus consommée au monde (36,3 % de la consommation), ne représente « que » 9 % des émissions.

Végétarisme « Végé » redirige ici. Pour l’article homophone, voir VG. Un régime végétarien est dérivé de plantes, avec ou sans œufs ou produits laitiers. Plusieurs études font état d'un risque réduit de diverses maladies (notamment les maladies cardiovasculaires et le diabète insulinorésistant) et d'un risque global de mortalité réduit chez les personnes suivant un régime végétarien (ou quasi-végétarien), végétalien ou pesco-végétarien, par rapport à celles qui consomment régulièrement de la viande ; cette réduction du risque est plus marquée chez les hommes[4],[5],[6],[7],[8]. Selon d'autres études plus anciennes, cet effet positif est toutefois également observé chez les personnes non végétariennes attentives à leur santé, et pourrait être associé au style de vie général plus qu'à l'alimentation elle-même[9],[10]. Étymologie[modifier | modifier le code] Le mot « végétarien » est emprunté à l'anglais, et apparaît comme adjectif en 1873 et comme substantif en 1875. Formes[modifier | modifier le code]

impuesto-carne-roja-procedada-salvaria-vidas Un estudio del Departamento de Salud Pública Nuffield y del Programa sobre el Futuro de los Alimentos de la Escuela Oxford Martin, ambos pertenecientes a la Universidad de Oxford, refleja que un impuesto a la carne podría salvar más de 220.000 vidas. Una tasa que se sumaría a la que reciben otros productos que afectan a la salud, como el tabaco, el azúcar o el alcohol. Basada en los últimos datos de la Organización Mundial de la Salud (OMS), la investigación destaca que la carne roja y la procesada (como las salchichas, el bacon o la cecina) contiene elementos cancerígenos y que su consumo aumenta el riesgo de padecer enfermedades cardiovasculares. Por ello, el responsable del estudio, el doctor Marco Springmann, sugiere que una forma de evitar las muertes (y de cubrir los costes sanitarios que provocan las enfermedades asociadas: infartos, diabetes, etcétera) sería aumentar en los países desarrollados un 20% el precio de la carne roja y un 50% el de la carne procesada.

Cruelty-Free: textiles 100% Vegan | Parcours Creatifs Aujourd’hui j’ai le coeur léger. A l’heure ou je vous écrit je pense que l’on peut dire que nous avons fait une avancée majeure, et que nous sommes – je l’espère – à l’aube d’une révolution pour le respect des êtres vivants. Le Parlement l’a décidé après moults retournements: les animaux sont officiellement et définitivement « des êtres vivants doués de sensibilité » depuis le 28 janvier 2015 en France. De nombreux créateurs, en plus d’être végétaliens ou vegans s’engagent et réalisent des collections 0% cruauté animale, excluant la fourrure, le cuir, la laine et la soie. Stella Mc Cartney: » En tant que créatrice, j’aime travailler avec des matières qui ne font pas couler de sang. » Faites comme Vivienne, jetez-vous à l’eau. Je vous passe les détails sur les conditions et les traitements barbares infligés aux bêtes. Il existe des matériaux 100% vegan, qui sont une véritable alternative écologique et éthique et qui respectent non seulement la planète mais aussi les êtres vivants. WordPress:

Quand le Conseil constitutionnel se fait le gardien des intérêts des grandes entreprises Le 21 février, la loi sur le devoir de vigilance des multinationales [1] est définitivement adoptée par les députés français. Elle vise à combler ce qui était jusque-là une lacune béante du droit face à la mondialisation : l’impossibilité de poursuivre une multinationale pour des atteintes graves aux droits humains ou à l’environnement occasionnées par leurs filiales ou leur chaîne de sous-traitance. Cette nouvelle législation suscite déjà un grand intérêt au-delà de nos frontières, et les parlementaires et associations qui l’ont portée en France se préparent à mener la bataille au niveau européen. Proposée dès 2012, elle n’a été définitivement adoptée que quatre ans plus tard, en troisième lecture, l’avant-dernier jour de la législature, au terme d’une laborieuse procédure, et malgré un contre-lobbying acharné des milieux patronaux. « L’Afep à tous les tournants » Pour autant, la cause est-elle vraiment entendue ? Précédents inquiétants Au nom de la « liberté d’entreprendre »

L'élevage en cage des poules pondeuses En France, 48 % des poules sont maintenues à vie dans des cages. Les œufs issus d'élevage en batterie sont numérotés "3FR" sur la coquille et sur leur emballage. Dans les bâtiments de ponte De l'extérieur, il est difficile de se rendre compte de la fonction des bâtiments, seuls les silos laissent deviner qu'il y a des animaux à l'intérieur. Les fenêtres sont inexistantes. A l'intérieur, les cages sont entassées sur des rangées de plusieurs dizaines de mètres de long et une dizaine de mètres de haut. Il y a des passerelles et des échelles pour monter voir les cages du haut. Dans les cages Dans chaque cage, 15 à 60 poules doivent vivre ensemble dans un espace si restreint qu'il y est difficile d'étendre les ailes et de se déplacer sans déranger les autres. Les poules développent souvent des anomalies du comportement : mouvements stéréotypés prolongés, agressivité (voire cannibalisme) envers leurs congénères. Après un an passé à pondre, c'est l'abattoir... S'informer et agir Bibliographie

Véganisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un bus-restaurant végane à Londres. L'inscription au-dessus de la porte dit : « Je veux être un poisson dans un monde végane ». Le véganisme est un mode de vie fondé sur le refus de l'exploitation animale. Au-delà de l'adoption d'un régime alimentaire végétalien, le véganisme exclut la consommation de tout produit issu des animaux, de leur exploitation ou testé sur eux (cuir, fourrure, laine, soie, cire d'abeille, cosmétiques, loisirs, etc.). Par rapport au végétarisme et au végétalisme, qui désignent simplement des régimes alimentaires, le véganisme vise plus largement un mode de vie rattaché à des choix moraux et politiques, comme ceux du mouvement des droits des animaux[1]. Définition, origines et terminologie[modifier | modifier le code] « Le véganisme est la doctrine selon laquelle les humains doivent vivre sans exploiter les animaux. »[6] En 1979, les nouveaux statuts de la Vegan Society donnent une explication plus facile d'accès :

Les batailles de la viande (3/4) : Dans la cuisine des abattoirs La conjonction entre l’augmentation de l’intérêt pour le bien-être animal, le souci d’une meilleure consommation alimentaire et une prise de conscience des ravages du productivisme font de l’abattoir un laboratoire sociétal des crises que notre société traverse. Troisième épisode de notre série consacrée à la viande. Aujourd’hui, nous allons pénétrer dans la cuisine des abattoirs. Références sonores Sylvain Tesson, extrait de la nouvelle les Porcs dans le recueil Une vie à coucher dehors (Gallimard, 2009) Raphaël Girardot et Vincent Gaullier, extrait du documentaire "Les Saigneurs" (2016) Michel Simon, acteur, revient sur son travail de jeunesse dans un abattoir / archive INA (1961) Florence Bergeaud-Blackler, anthropologue et sociologue / Cultures Monde - France Culture (22/04/2014) Emilie Jeannin, éleveuse / Web Agri (19/11/2018) Musique Générique : Time is the enemy / Quantic La fille des abattoirs / BourvilThe lamb & the slaughter / LE SKELETON BAND

Sain et Naturel De Fillon à Macron : offensive générale contre le principe de précaution aux dépens de la santé publique Il y a bientôt vingt ans, le Conseil d’État s’appuyait sur le principe de précaution pour empêcher la culture de maïs transgénique en France. Depuis, le principe de précaution est invoqué pour tenter de freiner la banalisation de produits toxiques, des pesticides aux perturbateurs endocriniens, en passant par les nanoparticules. Ce principe est désormais la cible de François Fillon. De son côté, Emmanuel Macron affirme vouloir concilier le principe de précaution avec un « principe d’innovation », s’alignant ainsi sur les exigences de l’industrie chimique, pétrolière ou du tabac et de leurs lobbies. Une manière de neutraliser cet acquis essentiel pour l’environnement et la santé, au profit du libre-marché. A chaque élection présidentielle, le principe de précaution est remis en débat. « Tous les candidats en parlent, soit pour dire n’importe quoi, soit pour l’attaquer », s’agace Arnaud Gossement, avocat environnementaliste et membre du think tank La Fabrique écologique. Sophie Chapelle

Related:  Antispécisme, Animalisme & Véganisme