background preloader

Comment les économies de la Côte d’Ivoire, de l’Éthiopie et du Kenya tirent leur épingle du jeu grâce au numérique

Comment les économies de la Côte d’Ivoire, de l’Éthiopie et du Kenya tirent leur épingle du jeu grâce au numérique
L’expansion des nouvelles technologies porte le développement de certains pays africains, souligne une étude d’Euler Hermes. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Jonathan Grelier L’Afrique profitera-t-elle de la remontée des cours du pétrole observée depuis quelques semaines ? Tombé à 27 dollars en janvier, le prix du baril de brent s’établissait à 50,48 dollars lundi 31 octobre. Une lueur d’espoir pour les grands producteurs d’or noir de la région, qui ont particulièrement souffert de l’effondrement des cours en début d’année. De fait, la croissance africaine ne devrait pas, en moyenne, dépasser les 1,3 % en 2016, selon une étude publiée jeudi 27 octobre par Euler Hermes, le spécialiste dans l’assurance-crédit. Lire aussi : Au Nigeria, la récession économique s’enracine Investissements en recherche et développement Mais ce tableau d’ensemble bien sombre occulte les résultats encourageants de certains pays africains. Ces pays misent aussi davantage sur l’innovation.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/10/31/comment-les-economies-de-la-cote-d-ivoire-de-l-ethiopie-et-du-kenya-tirent-leur-epingle-du-jeu-grace-au-numerique_5023413_3234.html

Related:  L'Afrique, les défis du développementRose

Pourquoi on meurt encore de faim en Afrique "La pire crise humanitaire depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale" risque de se produire selon l'ONU, si aucune intervention d'urgence n'est menée en Afrique. Plus de 20 millions de personnes sont menacées par la famine dans quatre pays : Soudan du Sud, où la famine a été déclarée, Nigeria, Yémen, Somalie où l'insécurité alimentaire est critique. Quatre causes déterminantes sont expliquées en cartes animées pour comprendre pourquoi la famine réapparaît en 2017. Quand la famine est déclarée, il est déjà trop tard. En Somalie en 2011, 100 000 personnes étaient déjà mortes quand a été sonnée l'alerte internationale.

L’Afrique au bout des doigts L’Afrique a basculé dans l’ère mobile. Près de sept Africains sur dix vivent un portable à la main, et la tendance s’accélère. D’ici à 2017, plus de neuf habitants du continent sur dix détiendront un appareil, et pour près de la moitié d’entre eux, ce sera un smartphone estime Karim Koundi, associé spécialiste des technologies chez Deloitte Afrique francophone. En moins de cinq ans, la société africaine s’est emparée de cet objet devenu un véritable outil à tout faire. « Ce n’est pas Internet qui a le vent en poupe, mais les applications mobiles accessibles sur des appareils de moins de 30 dollars », analyse M. Koundi. Les Chinois, faiseurs de villes africaines L’Afrique est devenue le premier foyer de croissance urbaine dans le monde. Forte depuis les années 1950, la croissance urbaine africaine profite en priorité aux grandes villes. Sur un milliard d'Africains, près de 40 % vivent déjà en milieu urbain, contre seulement 28 % en 1980. Cette tendance à l’urbanisation rapide est appelée à se poursuivre dans les quinze prochaines années. Le taux d’urbanisation devrait atteindre 50 % en 2030.

Quatorze start-up qui font bouger l’Afrique Que ce soit dans l’agriculture, le commerce, l’informatique, l’éducation ou la santé, des initiatives fleurissent aux quatre coins du continent. Voyage dans neuf pays à la découverte de quatorze aventures entrepreneuriales. L’Afrique numérique est en effervescence. Au Kenya, en Afrique du Sud, au Nigeria, au Ghana… des start-up se créent dans l’agriculture, le commerce, l’informatique, l’éducation, les énergies renouvelables, la santé… Des initiatives dans le sillon de certaines entreprises déjà phare, telle la plate-forme d’alerte Ushahidi ou M-Pesa utilisée par 12 millions de Kényans pour leurs paiements par téléphones mobiles interposés. Pour stimuler cette croissance, le Nigérian Tony Elumelu, 26e fortune africaine, a annoncé, lundi 23 mars, la liste des 1 000 entrepreneurs qui seront financés par sa fondation. Attirer des talents et faire surgir des idées

L'Afrique, le continent des problèmes, des possibles, des défis ?La Géothèque Mise à jour 7/6/16 : l’erreur de localisation du port d’Abidjan est corrigée (merci au lecteur attentif qui nous l’a signalée !) Au programme de Terminale figure un chapitre intitulé « Le continent africain face au développement et à la mondialisation ». Dans ce cadre, les élèves doivent pouvoir réaliser un croquis sur le thème « Le continent africain » : contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation ». Africa 4 Tech, un sommet à Marrakech pour l’innovation du continent Plus de 150 innovateurs, chercheurs, entrepreneurs et « hackers » se retrouvent du 2 au 4 novembre au Maroc sur les thèmes de la santé, de l’agriculture, de l’énergie et de l’éducation. Comment réparer une pompe à eau avec des imprimantes 3D ? Comment accompagner la reforestation des zones frontalières grâce aux drones ? C’est un véritable sommet de l’innovation numérique et technologique au profit du développement humain sur le continent africain qui se tient à Marrakech du 2 au 4 novembre, en prélude à la COP22, qui aura lieu dans la même ville marocaine la semaine suivante. Le bootcamp (camp d’entraînement, de survie) Africa 4 Tech, dont Le Monde Afrique est partenaire, a pour ambition d’éclairer les enjeux du numérique en Afrique en matière d’éducation, de santé, d’énergie et d’agriculture.

L'Afrique, continent fantasmé Les réactions suscitées par l’épidémie d’Ebola le montrent : l’Afrique effraie autant qu’elle fascine, comme si elle méritait un traitement à part dans la mondialisation. L’épidémie d’Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest depuis six mois oblige à repenser nos représentations de l’Afrique. L’image donnée par les médias, en effet, enferme à nouveau le continent dans une sorte de fatalité de la malédiction, qui tranche singulièrement avec les visions enthousiastes de ces dernières années. L’Afrique émergente vient une nouvelle fois de s’effacer, pour laisser place à ce perpétuel ostracisme, comme si, telles les sept plaies d’Égypte, tous les malheurs du monde ne pouvaient que l’affliger. Les compagnies aériennes ont suspendu leurs vols, les séjours touristiques et les manifestations sportives sont annulés, même à des milliers de kilomètres de l’épicentre de la maladie.

La « Silicon Savannah », morceau de Californie high tech au Kenya Notre chroniqueur Samir Abdelkrim a sillonné durant dix-huit mois l’Afrique des entrepreneurs et des incubateurs. Le minibus est cabossé de partout, comme s’il avait croisé malencontreusement la route d’un rhinocéros, et son moteur toussote : bienvenue en Afrique. C’est pourtant ce véhicule improbable, mille fois ressuscité par des mains expertes, qui m’emmène de l’aéroport de Nairobi au cœur de la « Silicon Savannah », le creuset de l’innovation numérique au Kenya, où chaque jour des start-up trouvent, à coups d’applications mobiles, des solutions à toutes sortes de problèmes : gouvernance politique, insécurité, santé, système bancaire, agriculture, transports, éducation. On est fin novembre 2014. Cela fait sept mois qu’avec le projet #TECHAfrique je parcours l’Afrique de l’innovation pour rencontrer et faire connaître ces jeunes Africains qui brisent les codes et prennent des risques pour entreprendre. Lire aussi MEST, l’incubateur de Silicon Valley africaines

L'Afrique reste la plus touchée par la crise des réfugiés Les pays européens font face à un afflux de réfugiés sans précédent en provenance de Syrie, d'Iraq, ou d'Afghanistan. Les médias diffusent en boucle des récits choquants de femmes et d'enfants noyés en Méditerranée. Mais la détresse provoquée par la crise des réfugiés en Europe a occulté les efforts fournis par les pays africains confrontés aux mêmes problèmes. Selon les Nations Unies, les pays en développement, notamment en Afrique, accueillent un nombre disproportionné de réfugiés - 80 % des réfugiés dans le monde - qui exercent une pression énorme sur les ressources en eau et les systèmes de santé.

Related: