background preloader

Où va l’argent de l’Etat ? Visualisez en un coup d’œil le budget 2017

Où va l’argent de l’Etat ? Visualisez en un coup d’œil le budget 2017
Pour la première fois depuis cinq ans, l’éducation nationale sera en 2017 le premier poste de dépenses de l’Etat. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maxime Vaudano Le gouvernement a procédé mercredi 28 septembre au rituel annuel de la présentation de ses grandes orientations pour le projet de loi de finances 2017, c’est-à-dire du budget de l’Etat pour la dernière année du mandat. Lire : Budget 2017 : le gouvernement maintient son objectif d’un déficit public ramené à 2,7 % du PIB Pour vous permettre de vous faire une idée des grandes masses de ce budget, nous l’avons représenté sous la forme de 100 petits carrés : avec un peu plus de 50 milliards d’euros, l’école (ou, plus précisément, l’« enseignement scolaire »), représente presque 13 % du budget. Le gouvernement veut utiliser les moyens supplémentaires dégagés cette année pour l’école, avec en ligne de mire la concrétisation de la promesse présidentielle de créer 60 000 postes avant la fin du quinquennat. Related:  ÉconomiePOLITIQUE ACTUELLE

Plus de 75% des Français travaillent désormais dans le secteur tertiaire LE SCAN ÉCO - L'Insee offre un tableau complet des 28,6 millions de Français actifs. On y apprend que plus des trois quart travaillent dans le secteur tertiaire, que presque 90% des actifs sont salariés, et que les trois-quarts sont en CDI... Dans les «Tableaux de l'économie française 2016» publiés ce mardi, l'Insee consacre une partie de sa vaste étude sur l'emploi en France, et sa répartition par activité. On y apprend notamment que la France est devenue plus que jamais un pays de service. • 25,8 millions de Français occupent un emploi en France Sur les 50,8 millions de Français de plus de 15 ans (en 2014), 28,6 millions sont «actifs» au sens du Bureau international du travail. • 75,2% des Français «occupés» travaillent dans le secteur tertiaire Sur les 25,8 millions de Français «occupés», plus des trois-quarts travaillent dans le secteur tertiaire, tandis que l'industrie ne représente plus que 13,9% des emplois, la construction, 6,6%, et l'agriculture, 2,8%.

Juppé n'est pas "un robinet d'eau tiède". En se droitisant, il tombe dans le piège Sarkozy Nicolas Sarkozy et Alain Juppé à un congrès Les Républicains, le 30 mai 2015. (WITT/SIPA) Décidément, Nicolas Sarkozy a le talent d’énerver ses adversaires politiques et de les faire sortir de leurs gonds. Non seulement il impose à la fois ses thèmes de campagne et son tempo à ses rivaux de la droite et du centre, mais en plus, à coups d’injures et de provocations, il parvient à les faire tomber dans ses pièges, même les plus grossiers. Juppé toujours "droit dans ses bottes" Ainsi Alain Juppé – dont on dit qu’il a changé, qu’il a désormais le cuir tanné et acquis une sérénité de vieux sage – vient de prouver que cette thèse est juste, lors de son grand meeting de Villeurbanne. Au lieu de cela, il a voulu faire taire tous ceux qui alimentaient son image de bisounours, incapable d’incarner cette autorité, cette fermeté, voire cette violence verbale prétendument nécessaire (du moins selon le clan Sarkozy) pour diriger la France. Il tire sur les fonctionnaires Il s’affiche avec Hervé Mariton

Âge de départ, cotisations, régimes spéciaux… les grandes lignes de la réforme des retraites dévoilées Mercredi 10 octobre, le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a présenté aux organisations syndicales et patronales ses premiers arbitrages. Les choses se précisent. Après six mois de concertation, les premiers contours de la réforme des retraites se dessinent. Sans surprise, il s’agira bien d’un système universel qui remplacera les 42 régimes de retraite existants. Derrière ce concept général, voici les principales mesures qui doivent encore faire l’objet de négociations et d’ajustements techniques : Qui sera concerné par la réforme ? Seuls ceux qui sont à plus de cinq ans de la retraite seront impactés. Les revenus d’activité pris en compte Pour englober l’ensemble des régimes actuels de la retraite de base et complémentaire, le régime universel prendra en compte les revenus d’activité dans la limite de trois plafonds de la sécurité sociale soit 9.933 euros par mois. Le taux de cotisation Âge de départ à la retraite Attribution de points supplémentaires

Les 7 chiffres marquants de la croissance de la fin d'année 2015 LE SCAN ÉCO - Hormis les dépenses de consommation des ménages qui ont diminué au quatrième trimestre de 2015, la production, les investissement, les stocks, les exportations et importations ont augmenté. La croissance du Produit intérieur brut (PIB) en France affiche 0,3% pour le quatrième trimestre de 2015, a indiqué ce vendredi matin l'Insee. Pour l'ensemble de l'année 2015, la croissance française atteint donc 1,1%. Au quatrième trimestre 2015, le PIB en volume croît de 0,3%, soit la même progression qu'au troisième trimestre. Les dépenses de consommation des ménages se replient (−0,2% après +0,5% au troisième trimestre 2015). Les exportations rebondissent (+1% au quatrième trimestre après −0,6% au troisième) du fait des matériels de transport. Les importations accélèrent (+2,5% au quatrième trimestre après +1,7% au troisième) notamment en matériel de transport. La production totale accélère au quatrième trimestre de 2015 (+0,6%) contre +0,3% au trimestre précédent.

La voie de l'épée Une nouvelle réforme des retraites se justifie-t-elle En 2019, un projet de loi doit porter sur les fonts baptismaux le système de retraite universelle à points, promesse phare de campagne du candidat Macron. Le processus de concertation sera long avant un projet de loi attendu pour l’été 2019. Jean-Paul Delevoye, le Haut-commissaire à la réforme des retraites, a en effet entamé dès la fin 2017 un long cycle de discussions avant de rendre des premières conclusions en décembre prochain. Dès demain 10 octobre, les partenaires sociaux devraient être reçus à Matignon par Jean-Paul Delevoye et la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, afin d’aborder les grands axes de la réforme. Depuis le 1er janvier, 60 % des retraités (soit 7,5 millions de personnes) ont déjà subi la hausse (1,7 %) du taux de la contribution sociale généralisée De quoi faire remonter d’un cran l’inquiétude des futurs retraités qui observent leurs aînés contribuer davantage à la solidarité. 1/ La réforme répond-elle à une urgence financière ? Y aurait-il péril en la demeure ?

Pensions de retraite : les difficultés sont à venir Départ des baby-boomers à la retraite, allongement de la durée de vie et recul du taux de fécondité sont autant de facteurs démographiques qui réduisent inévitablement le nombre d’actifs pour financer les pensions des retraités. Résultat : pour éviter d’alourdir encore les charges pesant sur les actifs, on joue sur les pensions des retraités, qui devraient baisser dans les années qui viennent – au moins en pourcentage des revenus d’activité. Tour d’horizon, en images, des principales données concernant les pensions de retraite. Un financement des pensions de retraite par les salariés de plus en plus difficile En 2014, le Ministère des Affaires Sociales recensait près de 17 millions de retraités percevant une pension, dont 1,1 million uniquement via une pension de réversion Définition Pension versée au survivant d’un couple dont le conjoint est décédé, correspondant à une fraction de la pension dont il bénéficiait ou aurait bénéficié.

Il faut créer les conditions pour qu’Hollande ne soit pas candidat François Hollande a le droit de se présenter aux élections, mais nous, gens de gauche, n’avons pas envie d’être “suicidés” avec lui. Or c’est ce qui se produira: Hollande n’arrivera pas au second tour. Il ne pourrait y arriver que dans un cas extrême: une multitude de candidats à droite les empêchant tous d’accéder au second tour, une multitude à gauche autorisant très éventuellement Hollande à être le mieux placé, le tout face à Marine Le Pen. D’innombrables gens de gauche ne voteront à nouveau pour Hollande que dans ce cas extrême: s’il est opposé à M. Le Pen. Mais notre souhait ne peut être de remettre en selle celui qui a trahi la gauche et l’hypothèse évoquée ci-dessus est très incertaine. Tout se passe comme si, à gauche, nombreux étaient ceux décidés à laisser gagner la droite. Vu la différence si ténue entre elle et Hollande-Valls, il n’y aurait plus d’enjeu et donc plus d’inconvénient à ce que chaque courant présente son propre candidat. Raisonner ainsi est erroné.

Retraite : les 5 démarches essentielles avant de demander vos pensions

Related: