background preloader

Violences policières : le rapport qui dit les faits

Violences policières : le rapport qui dit les faits
La situation devenait insupportable : manifestation après manifestation, nous observions des violences de plus en plus nombreuses de la part des forces de police, bien au-delà de ce que pourrait exiger le maintien de l’ordre. C’est pourquoi, fin avril, avec l’appui initial de plusieurs députés, nous avons lancé une Mission civile d’information sur les actions de maintien de l’ordre menées depuis le début, en mars 2016, des manifestations d’opposition à la loi sur le travail. Ce rapport, établi par les correspondants de Reporterre à Nantes, Rennes, Toulouse et Paris, nous le présentons ce mercredi 29 juin, alors qu’à l’Assemblée nationale, une conférence de presse réunit des députés, des organisations des droits de l’homme et de la société civile, des syndicats de salariés et de policiers, pour tirer l’alarme sur la dérive dangereuse en matière de maintien de l’ordre. Nous avons conduit cette mission avec le souci d’assurer que le droit de manifester soit pleinement respecté.

https://reporterre.net/Violences-policieres-le-rapport-qui-dit-les-faits

Related:  -Répression manifestations loi travail 2016FrancePolitique et partageFrance

De la désastreuse manipulation des mots « Il faut mettre fin aux grands écarts entre les discours et les actes » réclame le politiste Yves Sintomer. C’est, selon lui, l’un des moyens de la « démocratisation de la démocratie » qu’il appelle de ses vœux, mais surtout une condition sine qua non de l’endiguement du risque de dérive vers un régime autoritaire. Le chemin inverse est pourtant emprunté par les gouvernants français actuels.

Comment briser l’argumentaire anti-grève en six exemples – LE BILAN Les grévistes prennent les gens en otage, pour leur intérêt égoïste qui conduit à la ruine de la France : tel est le concentré de l’argumentaire des opposants aux mobilisations sociales, qui s’éveillent au moment où la pénurie de gazole s’étend sur l’hexagone. Attaqués dans leur intérêt propre, alors qu’ils n’ont « rien demandé », les automobilistes crient au scandale alors même qu’ils sont une majorité à s’opposer à la loi travail, à l’origine des troubles. A leur argumentaire, préconçu par les médias dominants, nous devons opposer une analyse de fond capable de répondre aux interrogations et aux mécontentements. Par Benoit Delrue. Lien court : 600 mots environ. Temps de lecture estimé : 15 minutes.

Benoît Hamon ou le retour des ruses de Mitterrand Il revient à la mémoire des habiletés d’au temps de la gauche, quand le bonheur nous était promis sur cette terre. Un homme faisait ronfler des mots. Nous changerions la vie «ici et maintenant», à peine gagnées les élections, et les masses populaires y crurent. En ce temps-là, pour surmonter la méfiance du peuple et les accusations des rivaux, François Mitterrand avait inventé une stratégie: «Être unitaire pour deux.» Les barbares sont parmi nous, par Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, avril 2016) Le pays de la liberté a déclaré la guerre à la barbarie. A un empire lointain qui frappe la France et la Belgique, méprise les civils et tue des enfants. « Nous sommes en guerre ! » Soutenus par la population, les dirigeants claironnent leur volonté de détruire l’ennemi. On pavoise. Mais pendant que les soldats combattent, les civils s’activent.

[DOSSIER] LOI TRAVAIL : ENCYCLOPÉDIE DES VIOLENCES... Bientôt quatre mois de mobilisation contre la #LoiTravail en France, avec de nombreuses accusations visant les méthodes de la Police. Et comme ils nous ont mis en “Rétention Administrative” avec StreetPolitics pour la manif du 23 juin : ça nous a libéré du temps pour faire un petit florilège ! En plein mouvement social, la Commission européenne demande à la France d’être encore plus néolibérale Le 18 mai, à la veille d’une nouvelle journée de manifestations contre la loi travail, la Commission européenne publiait ses recommandations aux pays de l’Union européenne en matière d’économie. C’est ce qu’on appelle le “semestre européen”, un dispositif chargé depuis 2011 de surveiller les politiques économiques et budgétaires dans l’UE. Dans les faits, ces recommandations régulières de la Commission aux gouvernements des pays membres ont pour rôle de leur forcer la main pour réformer leur droit du travail.

Raymond Marcellin? Je m'en souviens... Raymond Marcellin, décédé mercredi à l'âge de 90 ans, aura été l'un des ministres les plus contestés de la Ve République. Titulaire de l'Intérieur du 31 mai 1968 à février 1974, il a été l'incarnation du retour à l'ordre musclé après les événements de Mai, dissolvant à deux reprises (1968 et 1973) des organisations politiques d'extrême gauche, dont la LCR, et d'extrême droite, dont Occident. «Mon devoir est de maintenir l'ordre, je le fais, voilà tout», explique-t-il sans état d'âme. Sous son égide, la police, renforcée de 19 000 agents, avait multiplié les bavures contre les manifestants «gauchistes». Leur presse est poursuivie, interdite. Jean-Paul Sartre est arrêté lors d'une vente de la Cause du Peuple.

"Pour les femmes qui le portent, le burkini est un compromis entre la modernité et la foi" En pleine polémique sur le burkini, plusieurs mairies de villes côtières de France, de Corse jusqu'au Pas-de-Calais, ont pris des arrêtés pour interdire ce type de tenue de plage qui couvre le corps et la tête des femmes. La mairie de Cannes a été la première à s'être opposée, le 28 juillet, à "une tenue de plage manifestant de manière ostentatoire une appartenance religieuse, alors que la France et les lieux de culte religieux sont actuellement la cible d'attaques terroristes". Professeur à l'Institut universitaire européen de Florence (Italie), où il dirige le programme méditerranéen, Olivier Roy est un spécialiste de l'islam.

2017 : j’appuie sur la gâchette? 24 Juin La police a pris l’habitude de braquer la population. Elle le fait dans le consensus quasi total depuis trente ans dans les banlieues. De l’intimidation, on est passé au tir. La plupart du temps avec des armes non létales allant du « flashball » ou au pompe chargé au caoutchouc. C’est passé crème et ça s’est inscrit dans nos mœurs.

Médias : Faut-il refuser de payer la taxe audio-visuelle Quand on pense avec optimisme aux médias et bien on peut se réjouir de voir émerger des web tv indépendantes, des films ou documentaires qui n'ont pas vocation d’aliéner, bien au contraire, des journaux non corrompus, des relayeurs d'informations alternatifs. Le service public peut désormais être considérer comme de l'imposture. Tout cela est en marche mais il semblerait que malgré notre indifférence voire notre boycott face à l'ancien monde médiatique que ce soient la TV archaïque, les radios lobo ou autres invasions publicitaires quotidiennes, malgré notre vive motivation à tous, nous déplorons l'obligation de devoir payer quelque 133€ de redevance télé à l'état en fin d’année. En effet, avec 26,7 millions de foyers-contribuables à ce service (chiffre de 2011), c'est plus de 3 milliards d'euros qui sont récoltés. Une augmentation est prévue de 3 euros pour 2015.

Comment Macron m’a séduit puis trahi Je suis Adrien de Tricornot, je suis journaliste au Monde. En 2010, le groupe Le Monde avait de grosses difficultés financières et j’étais vice-président de la Société des Rédacteurs du Monde. Nous les journalistes, au travers de la Société des Rédacteurs du Monde, étions les principaux actionnaires du groupe*. Martin Winckler : “'Hippocrate' m’a ramené trente ans en arrière !” Saisi par le réalisme d'“Hippocrate”, Martin Winckler a aimé le film de Thomas Lilti. L'écrivain-médecin nous explique pourquoi. Dans ses romans (La Maladie de Sachs, Le Chœur des femmes, En souvenir d’André, etc.), Martin Winckler ne cesse de décrire, avec un grand sens critique et sa propre expérience de praticien, les absurdités de la médecine. Depuis Montréal, où il vit depuis 2008, il explique pourquoi il a aimé Hippocrate, de Thomas Lilti. Qu’avez-vous pensé d’Hippocrate ?

Liberté manifeste Depuis des semaines, le gouvernement et les médias utilisent les mêmes « éléments de langage » pour faire croire que les manifestations seraient composées de gens raisonnables qui ne comprennent pas encore les avantages de la « loi travail », loi européenne et non El Khomri, d’une part et, de l’autre, de casseurs, délinquants, étrangers et dangereux. Mais qui fréquente les têtes de manifestation afin de se joindre à ces personnes et de vérifier ces propos ? Il me semble donc très étonnant que les commentaires des journalistes et hommes politiques participent de fantasmes superbement élaborés, même dans les milieux intellectuels. L'équivalence faite entre manifestant et casseur est une manipulation politique et médiatique que nous refusons.

Médias français sous contrôle Voilà pourquoi finalement, nous ne sommes pas informés correctement, car chaque média appartient à un financier. Par contre, non signalé dans l’article mais un oubli est toujours possible, TF1 appartient à auteur de 10% à la sulfureuse banque Jp Morgan Chase. Les médias ne sont donc pas libres, pourtant, nous n’avons pas réellement d’autres choix que de les consulter pour être informés, sachant que la presse écrite délivrent nettement plus d’informations que les médias télévisés. Voyons à qui appartiennent certains médias français… Intéressons nous tout d’abord au Groupe Lagardère. Ce groupe contrôle « Europe1″ via Lagardère Active, « Le Monde » a hauteur de 17%, Le Journal du Dimanche via Hachette Filipacchi Médias.

Related: