background preloader

Les sept paradoxes de la formation face à la génération Z

Les sept paradoxes de la formation face à la génération Z
« Le plus difficile pour la génération Z, c’est qu’elle doit se débrouiller seule, car le système éducatif ne les prépare pas encore à tous ces changements qui ont déjà eu lieu. Ils ont grandi dans un monde scolaire qui ne correspond pas à l’univers professionnel actuel et futur ». Cette citation du blogueur Patrick Douag (1) illustre bien le défi auquel doivent répondre les institutions éducatives (lycées, CFA, organismes de formation…) qui accueillent aujourd’hui les jeunes de la génération Y et Z pour les préparer à une entrée dans le monde du travail. Pour mémoire : la génération X regroupe les personnes qui sont nées entre 1960 et 1980. Ces générations ont connu trois évolutions marquantes du web (la dernière restant à venir) comme le montre le schéma ci-dessous : Notons toutefois que ces catégories sociologiques sont loin d’être homogènes. On pressent bien qu’une préparation à ces « nouveaux codes du travail » devrait se faire dans un environnement peu ou prou isomorphe. Related:  Culture numériquepédagogie nuériqueNumérique 2

Qu’est-ce que le Digital Labor ? Cet article sur le Digital Labor sort du champ habituel du contenu que le Siècle Digital vous propose quotidiennement. Consulté par des étudiants, des professionnels ou des lecteurs avec une appétence pour ce qui touche au webmarketing, il me semble intéressant de dézoner et d’apporter, s’il est besoin, un éclairage sur un courant qui prend de l’ampleur. Celui-ci me semble incontournable, et ne peut être écarté d’un revers de main, dans les « pratiques métier » du digital de demain. Digital Labor, kezako? Le Digital Labor est avant tout une somme de travaux de chercheurs en Sciences humaines et sociales qui, coagulant [1], se transforme en véritables champs de recherche. C’est un lieu commun que de dire que les activités des internautes génèrent de la valeur, en témoigne la célèbre expression « si c’est gratuit, vous êtes le produit ». Des chercheurs comme le sociologue Antonio A. Dans un dossier de la Harvard Business Review d’Avril 2015, Michael E. Ne pas faire l’autruche

Le modèle de co-construction de savoirs : un enjeu d'innovation pour les bibliothèques ? (1/3) Par Pascal Desfarges Pascal Desfarges, spécialiste des territoires et de la médiation numérique est le fondateur de l'agence Retiss qui accompagne les organisations culturelles et les collectivités territoriales dans une démarche résolument innovante, réticulaire et collaborative autour des enjeux et usages liés au développement des technologies et des cultures numériques. Il intervient régulièrement auprès des bibliothèques pour décrypter les nouveaux moyens d'innover dont elles disposent pour hacker, détourner, remixer, partager, participer et inventer la bibliothèque de demain. Le point de départ de cet article est de questionner le croisement de deux identités en mouvance : l’une qui doit repenser ses modèles et l’autre qui en invente de nouveaux : la bibliothèque et le tiers-lieu de fabrication (FabLab, Hackerspace, Makerspace). Les bibliothèques en mutation et les tiers-lieux, dont les modèles sont pluriels et en devenir ont ils à voir ensemble ? Du design vers la bibliothèque spéculative Notes

Apports du numérique dans les apprentissages 23 Shares Share Tweet Email [callout]Christine Fiasson est chargée de mission numérique dans l’académie de Versailles. Elle a notamment pour mission de mesurer les apports réels du numérique dans les apprentissages. L’entrée que nous avons choisie dans l’académie de Versailles est celle d’un positionnement des activités pédagogiques proposées par les enseignants. Elle identifie tout d’abord quelle est l’approche pédagogique de l’enseignant : pédagogie transmissive, pédagogie inversée, pédagogie socio-constructiviste etc. Avec un outil créé par l’académie, « la spirale de la e-éducation », « nous essayons de voir si oui ou non l’activité proposée utilise le numérique éducatif de façon pertinente ». Nous sommes plus dans un objectif en termes de compétences pour les élèves ; c’est l’objectif qui prime plutôt que les moyens utilisés. En savoir plus avec Christine Fiasson dans la vidéo ci-contre : Retrouvez tous les articles et retours d’usages des NetJournées mars 2016 ici lu : 3353 fois

"Dans le monde numérique, il n'y a plus de hiérarchie". Point de vue et dernier épisode par François Taddéi La Recherche française a un problème structurel lié au cloisonnement des disciplines. Le numérique, qui fait émerger des nouveaux sujets, confronte le monde de la Recherche à la difficulté d’appréhender de nouveaux questionnements. « Aux Etats-Unis, si des jeunes chercheurs veulent s’emparer des nouvelles questions qui émergent dans la société, le monde de la Recherche leur donne la possibilité de le faire ». Pour François Taddéi, il manque un degré de liberté à donner aux chercheurs qui pourraient puiser dans plusieurs disciplines, à la fois vers les sciences dites molles que vers les sciences dures ou les sciences biologiques etc, pour construire leur projet. « Aujourd’hui, il est très difficile pour un chercheur de prendre l’ensemble des cours, issu de disciplines différentes, dont il aurait pourtant besoin pour son projet de recherche ». Voir les deux précédents épisodes avec François Taddéi et Jacques-François Marchandise. A propos de la Chaire de recherche du collège des Bernardins

La formation ouverte et/ou à distance (FOAD) Les prestataires qui réalisent des actions de formation sous forme de Foad sont soumis aux obligations légales et réglementaires qui régissent l’ensemble de la formation professionnelle. Cependant, les conventions de formation conclues entre l’organisme de formation et le client doivent comporter, outre les mentions obligatoires habituelles, des indications spécifiques. Les conventions de formation Dans le cadre de la Foad, les conventions de formation conclues entre l’organisme de formation et le client doivent notamment comporter indications relatives : aux séquences d’apprentissage à distance (objectifs poursuivis, nature et périodes de réalisation des travaux incombant aux stagiaires, durée estimée, etc.) ; aux moyens pédagogiques et techniques mis en œuvre, suivi et évaluation des travaux accomplis par les stagiaires, prix des différentes prestations. Le protocole individuel de formation Le contrôle par l'administration

25 vidéos pour comprendre la culture numérique aujourd’hui Dans le cadre d’un projet de formations internes pour son personnel réunies sous l’appellation Digital Academy, le groupe d’assurance Allianz a conçu des vidéos d’animation sur la culture numérique au sens large et utilitaire. Ces web-séries à épisodes ultra-courts (format de moins 3 minutes chacune) proposent d’aborder des termes, des outils, des concepts, des services en ligne avec un ton humoristique permettent à des novices de mieux comprendre ce qu’est le numérique aujourd’hui. L’ensemble des vidéos sont rassemblées sur la chaîne YouTube Allianz France sous la forme de 4 playlists : Internet (8 vidéos) Les réseaux sociaux (7 vidéos) La communication digitale (4 vidéos) Nouvelles tendances digitales (6 vidéos) (Via Skoden) Licence : Contrat spécifique : merci de prendre contactGéographie : France Tags: culture numerique, lexique, reseau social, video

Pédagogie et technologie : ne pas se tromper de priorité ! On m’a demandé à plusieurs reprises si l’on apprenait mieux avec le numérique. Ma position est assez claire à ce sujet : le numérique ne fait pas mieux apprendre par principe, par contre, il permet de créer des situations d’apprentissages riches, qui elles, permettent de développer des apprentissages en profondeur. Voyons donc quelques éléments de réflexion à ce sujet. 1 – Le syndrome NSD NSD pour No Significant Difference ! En effet, des méta-analyses ont été faites à ce sujet et dans un premier temps, aucune conclusion n’est généralisable : des études montrent que le numérique apporte une plus-value, d’autres montrent que le numérique est contre-productif et d’autres encore n’arrivent pas à conclure sur la pertinence (ou pas) du numérique … 2 – le modèle ICAP (ou CoCAR, dans une traduction libre en français) Une nouvelle méta-analyse menée par Michelene T.H. 3 – Discussion Et vous, qu’en pensez-vous ? WordPress: J'aime chargement…

FOAD mode d’emploi: La distance au secours des modules « soporifiques  en présentiel | «E-Entraînement, E-Formation et Educ Pop 2.0 FOAD mode d’emploi: La distance au secours des modules « soporifiques » en présentiel Contenu de la fiche:- Objectif: quand la distance devient atout pédagogique- En pratique: prendre le module le plus "ennuyeux" et en faire un défi à distance- Expérience partagée: la vidéo du retour d'expérience d'Olivier Nier sur un module traitant de l'organisation du sport en france- Pour aller plus loin: des liens pour approfondir ou élargir le cas pratique présenté- Autres modes d'emploi Objectif: Il existe toujours des cours ou modules qui sont plutôt « ch…. » ou soporifique, l’objectif de cette fiche est donc de montrer que la formation à distance, par son côté distant de l’organisme de formation mais à contrario proche du lieu de pratique, peut devenir un atout pédagogique et générer dynamique et apprentissages poussés. En pratique: On prend le cours le plus ennuyeux (dixit Olivier Nier dans la vidéo à 1’44 du début) et on le repense totalement. Expérience partagée: Lundi 8 juin (distance)

Comprendre le plan numérique pour l’éducation La ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Najat Vallaud-Belkacem porte depuis sa mandature au ministère un « plan numérique pour l’éducation » qui concerne les collèges. Ce programme a été inauguré en 2015 avec un travail expérimental de préfiguration conduit dans plusieurs centaines d’établissements et le lancement d’un appel à projets. L’objectif, hautement louable, est celui de la transmission d’une culture numérique aux futures générations et la réduction des inégalités grâce aux technologies (exclusion sociale, handicap…). Intégrer le numérique aux programmes Le premier axe d’intervention est incitatif. Le gouvernement demande ensuite aux collèges d’engager des actions de sensibilisation des élèves aux discours médiatiques, ce qui est une chose excellente quand on sait l’impact que les nouveaux canaux de circulation de l’information ont sur les jeunes générations (notamment les réseaux sociaux). Former de futurs citoyens connectés

Related: