background preloader

Combien d'eau est utilisée pour produire les aliments?

Combien d'eau est utilisée pour produire les aliments?
Le 22 mars est la journée mondiale de l’eau. Il est bon de prendre un moment pour se rappeler que cette ressource, qui est absolument essentielle à la vie, n’est malheureusement pas infinie. Chaque année, pendant cette journée, on nous bombarde de trucs pour diminuer l’utilisation de l’eau à la maison. Prendre des douches plus courtes, fermer le robinet pendant qu’on se brosse les dents, ne pas arroser la pelouse trop fréquemment… Bien que tous ces conseils soient utiles et qu’il soit important de ne pas gaspiller d’eau, il est également important de mentionner que seulement 4% de l’eau douce utilisée sur la Terre est utilisée à la maison. Même si on ne la voit jamais vraiment nous-même, la très grande majorité (environ 90%) de l’eau que nous consommons est associée à l’agriculture! L’empreinte d’eau Quand on parle des aliments, l’empreinte d’eau est considérée comme la quantité d’eau douce utilisée pour produire un aliment, durant toutes les étapes de la production. Références

http://nutritionnisteurbain.ca/infographiques/combien-deau-est-utilisee-pour-produire-les-aliments/

Related:  Territoire agricole à risqueAgricole

Désertification des sols La désertification est un phénomène d'érosion et de dégradation des sols, qui provoque une perte des nutriments et des matières organiques : les terres deviennent sèches, et ne jouent plus leur rôle d'alimentation des végétaux. La désertification est caractérisée par l'appauvrissement des sols et la baisse du rendement agricole dans les zones arides, semi-arides ou sub-humides sèches. Elle s'intensifie chaque année pour diverses raisons : déforestation, déboisement surpâturage mauvaises pratiques en terme d'irrigation mauvaises pratiques agricoles mauvaises gestion de l'eau et des végétaux déplacements de population perte de fertilité du sol, érosion pollution des sols avancée du désert réchauffement climatique Les conséquences humaines et environnementales de la désertification sont multiples et graves : accroissement de la pauvreté famine pénurie d'eau perte de la biodiversité migration de population instabilité politique, conflits, guerres, dus aux réfugiés environnementaux

Une ferme écologique en plein cœur des gratte-ciel de Tokyo La Japon ne cesse décidément de nous surprendre. Dans l’hypercentre de Tokyo, Pasona, une multinationale nippone spécialisée en ressources humaines a concilié ferme urbaine et travail de bureau au cœur de ses activités. Des centaines de cultures sont dispersées au sein du bâtiment, fournissant des légumes et des fruits frais à la cantine des employés.

Le réchauffement de la Terre de 1880 à 2015 en 31 secondes “C’est officiel : 2015 était l’année la plus chaude depuis le début des relevés de températures”, en 1880, rapporte Nature. Et de loin, précise le magazine scientifique, qui cite les données publiées mercredi 20 janvier par trois institutions qui font autorité : la Nasa, la National Oceanic and Atmospheric Administration américaine (NOAA) et le Met Office britannique. Selon eux, c’est un puissant El Niño dû à des eaux plus chaudes dans le Pacifique qui a contribué à pousser les températures bien au-delà des valeurs records de 2014 qui, elles-mêmes, constituaient un record. Adaptation agriculture pluviale Adaptation au changement climatique pour l'agriculture pluviale Atouts et faiblesses des techniques mécaniques de lutte contre la désertification ou d'adaptation au changement climatique au Sahel Quelques pratique innovante d'adaptation au changement climatique au Sahel A/ Adaptation au changement climatique pour l'agriculture pluviale et quelques pratiques d'adaptation ou gestion durable des terres (GDT) au niveau local L'agriculture pluviale est caractérisée par la précarité climatique qui oblige les agriculteurs à mettre en oeuvre plusieurs stratégies d'adaptation afin de gérer l'eau, la terre, les nuisibles des cultures, les intrants, etc.

Les produits maraîchers du Québec à l'honneur L'abondance règne dans nos marchés, les légumes et les fruits du Québec volent la vedette. Ils sont beaux, ils sont frais, ils sont savoureux et en prime, ils sont cultivés avec tellement de passion. Outre le travail intense dans les champs, plusieurs producteurs poursuivent leur mission le soir en se rendant au marché central pour vendre leurs récoltes de la journée. Incursion du côté d'une nuit effervescente !

Quels pays ont accès à une eau potable de qualité? Un texte de Jérôme Labbé Les OMD ont été adoptés par 189 pays en septembre 2000 à l'issue du Sommet du Millénaire, à New York. La cible 7.C visait à « réduire de moitié, d'ici à 2015, le pourcentage de la population qui n'a pas accès à un approvisionnement en eau potable ni à des services d'assainissement de base » par rapport à 1990, l'année de référence. Ce cycle de 25 ans s'est clos l'année dernière. L'accès à l'eau potable a constitué une réussite majeure pour la communauté internationale, puisque la cible a été atteinte cinq ans plus tôt que prévu. En 2010, 88 % de la population mondiale y avait déjà accès.

DOSSIER SPÉCIAL ICI EXPLORA vous propose d'écosser le sujet des légumineuses afin que germe dans votre esprit l'idée que ces plantes sont bénéfiques à plusieurs niveaux et gagnent à être mieux connues. Le contenu multimédia de notre dossier spécial vous permet d'explorer pois à pois l'univers des haricots et des lentilles! Powered by Cincopa <a href=' Hosting</a> for Business solution.<span>Fabuleuses légumineuses</span><span>ICI EXPLORA,Légumineuses,dossier spécial</span><span>Les légumineuses parmi les premières plantes cultivées dans le monde</span><span>ici.exploratv.ca/legumineuses</span><span>originaldate</span><span> 1/1/0001 6:00:00 AM</span><span>height</span><span> 1080</span><span>width</span><span> 1920</span><span>orientation</span><span> 1</span><span>camerasoftware</span><span> Adobe Photoshop CS5. Recherche, rédaction, montage sonore, entrevues Judith Jacques Recherche, rédaction, intégration Alex Beausoleil

Ne manquez pas le deuxième épisode d'Arrive en campagne! Ne manquez pas le deuxième épisode d'Arrive en campagne ce mercredi à 19h et en rediffusion ce samedi sur les ondes de TVA! Résumé de l'épisode mettant en vedette notre administrateur M. Patrick Soucy : À la Ferme Lacto-Phylum, située à Saint-Nicolas, sur la rive sud de Québec, Patrick Soucy élève une centaine de vaches Jersey à la génétique exceptionnelle. Journée internationale de la femme : SOS SAHEL lutte pour l’émancipation de la femme Actualités Journée internationale de la femme : SOS SAHEL lutte pour l’émancipation de la femme Chaque année, le 8 mars est l’occasion de rendre hommage aux femmes du monde entier et de faire le bilan des progrès réalisés en faveur du droit des femmes. Célébrée cette année autour du thème « l’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et tous », cette journée permettra de remettre les droits des femmes au centre des débats et de rappeler qu’il reste encore d’importants progrès à faire pour l’atteinte de l’égalité homme-femme. Des disparités hommes-femmes considérables En 2014, les inégalités sont encore flagrantes, même si des avancées ont été réalisées.

Quand la ville empiète sur les terres agricoles Un texte de Dominic Brassard et de Francis Labbé Entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2016, plus de 4000 hectares de terres ont été retirées de la zone agricole dans les régions de la Montérégie, de Laval, des Laurentides et de Lanaudière, selon les statistiques de la Commission de protection du territoire agricole. À l'échelle de la province, le territoire agricole a perdu l'équivalent de la superficie de l'île de Montréal en 10 ans, selon l'Union des producteurs agricoles (UPA). Les revenus des villes reposent sur la taxation foncière. Alors, c'est sûr que, pour elles, faire augmenter la valeur de leur parc foncier immobilier est très intéressant. Mais elles peuvent le faire différemment, par la densification notamment.

Surconsommation: la planète vivra à crédit dès lundi Dès lundi, le robinet de la Terre sera à sec pour le reste de 2016. (Photo: 123rf.com) L'humanité aura consommé lundi la totalité des ressources que la planète peut renouveler en un an et vivra donc «à crédit» jusqu'au 31 décembre, a calculé l'ONG Global Footprint Network, relevant que ce moment survient de plus en plus tôt chaque année. Niger : contre les sécheresses à venir, un programme "argent-contre-travail" « Avant, j'arrivais à récolter cent ballots de millet sur mon champ. Cette année, je n'ai pu en collecter que trois ! » Comme la majorité des agriculteurs nigériens, les faibles pluies touchent fortement Son Allah Maitchangal. Son Allah doit faire face aux inondations et à la sécheresse. « Après la sécheresse sont arrivées les inondations. En pleine saison, quand la pluie s'est mise à tomber en grande quantité, l'eau n'a pas pu être absorbée par la terre aride du plateau, et le village a été inondé.

La fraise est la plus contaminée La fraise est l’aliment qui contient le plus de résidus de pesticides, selon un groupe environnemental américain qui répertorie chaque année les fruits et légumes les plus contaminés. «C’est un petit fruit fragile qu’on ne pèle pas», résume Maryse Bouchard, professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal, pour tenter d’expliquer sa présence au top du palmarès. Les fraises contenaient en moyenne 7,7 pesticides différents, tandis que la moyenne est de 2,3 pour les autres produits. Pour arriver à ces conclusions, le groupe environnemental EWG (Environmental Working Group) a analysé des tests effectués par le U.S. Department of Agriculture, l’équivalent de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, sur 48 fruits et légumes américains ou importés. Bien que ces analyses aient été effectuées aux États-Unis, il se peut que l’on retrouve de ces fruits et légumes contaminés sur nos tablettes.

Le Fonds pédale dans le vide QUÉBEC — Des millions de dollars du Fonds vert financent des programmes qui ont un effet incertain, voire inexistant, sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) du Québec, révèle une série de documents obtenus par . Le Parti québécois a colligé la totalité des « fiches de suivi » remplies par les ministères qui reçoivent de l’argent du Fonds vert. L’analyse de ces 500 pages de documents révèle que les fonctionnaires n’ont parfois pas la moindre idée de l’impact de leurs programmes sur les efforts de lutte contre les changements climatiques. Quelques exemples ? Le ministère des Ressources naturelles écrit noir sur blanc qu’« il n’y a pas de cible de réduction d’émissions de GES » associée au programme Technoclimat. Les responsables de Véloce II, un programme d’aide financière aux infrastructures cyclables, reconnaissent que son impact est « très difficile à documenter ».

Related: