background preloader

Numérique : Il faudra bien que les élèves l'utilisent !

Numérique : Il faudra bien que les élèves l'utilisent !
Si l'on veut que le numérique soit présent dans l'école, il faut que les élèves l'utilisent "vraiment" ! En d'autres termes comment éduquer au numérique si on n’éduque pas avec le numérique, mais seulement par le numérique ? Ce questionnement, posé ici-même lors de l'annonce de la stratégie numérique proposée par Vincent Peillon en 2012, reprochait l'impasse sur le "avec". En d'autres termes, nous disions déjà que éduquer "au et par numérique" était insuffisant pour engager une véritable évolution dans la prise en compte du "fait social total" qu'est le numérique dans l'éducation. L'étude publiée par la DEPP en janvier 2016, à la suite de celle de 2015, sur les collèges connectés conforte nos interrogations (l'étude de 2016 et celle de 2015 ). Un quart seulement des enseignants, en moyenne, mettent les élèves en activité avec des moyens numériques dans des collèges équipés. L'analyse de cette note de la DEPP mériterait d'être approfondie. Bruno Devauchelle

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/02/05022016Article635902536164037765.aspx

Related:  marveille8BYOD - un sujet de controverseusages du numériqueculture numérique

Pourquoi et comment favoriser l’apprentissage par les pairs à l’université ? Dans ce post nous allons aborder l’apprentissage par les pairs, nommé aussi pairagogie, co-apprentissage, co-didaxie ou peer instruction: pourquoi et comment le mettre en place à l’université ? Lors de ma dernière mission de consultance, dans une université au Niger, j’ai commencé la séance par une expérience qui avait pour objectif de faire prendre conscience aux chefs de département de la puissance de l’apprentissage par les pairs. L’énigme ci-dessous était projetée sur le diaporama et les participants avaient à leur disposition quatre cartons de couleur (un vert, un jaune, un bleu et un rouge) pour y répondre. Allez, je suis d’humeur joueuse, je vous laisse trouver vous-même la réponse

Une tendance «irréversible» Au collégial et à l’universitaire, le sac d’école a été remplacé par la tablette tactile ou le portable ; c’est devenu la norme. Au primaire et au secondaire, une enquête conduite auprès de 6057 élèves et de 302 enseignants dans 18 écoles du Québec révèle que les technologies de l’information (TI) sont bien en selle et gagnent sans cesse du terrain : là comme ailleurs, l’envahisseur est intraitable et s’installe irréversiblement. Pour le meilleur ou pour le pire ? Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche sur les technologies en éducation et professeur à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal, est l’auteur de cette recherche, qui est une sorte de work in progress et dont le rapport porte le titre : L’iPad à l’école : usages, avantages et défis. Qu’en est-il de la présence des TI dans le système d’éducation québécois, selon les résultats de son travail ? L’apprentissage en mode techno

Bruno Devauchelle : Inégalités et numérique à l'école : une question vive ? Inégalités sociales, inégalités d'aspiration, inégalités scolaires... Ces expressions largement utilisées aussi bien dans les travaux de recherche que dans les discours politiques ne doivent pas masquer deux autres termes qui sont tout aussi importants et complémentaires : différence et fracture. Dans son ouvrage "Pour en finir avec la fracture numérique" Pascal Plantard (FYP éditions 2011) et ses collègues nous alertent sur la nécessité de ne pas laisser le numérique provoquer ces fameuses fractures, signes de ruptures profondes, voire irréversibles et aux conséquences sociales imprévisibles.

Grand entretien avec danah boyd Une émission spéciale aujourd’hui. Sans plongée dans son ordinateur, sans lecture de la semaine. Mais avec danah boyd (elle tient aux minuscules, comme elle l'explique là), l’ethnographe américaine que Claire Richard a rencontré il y a quelques semaines à New York. Pass éducation : gratuité des musées et monuments nationaux pour les enseignants Extension du Pass Éducation à tous les personnels de l'Éducation nationale exerçant dans les écoles et établissements scolaires publics Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a annoncé l'extension du Pass Éducation à tous les membres des équipes éducatives des écoles et des établissements scolaires publics. L'ensemble des personnels de l'Éducation nationale exerçant de manière effective en école, collège, lycée publics est concerné (personnels de direction, d’éducation, administratifs, sociaux et de santé, d’orientation, AESH, etc.), ainsi que les conseillers pédagogiques du 1er degré et départementaux.

Bruno Devauchelle : Le numérique, c'est pas un cadeau de Noël pour les élèves ? Avec l'arrivée des fêtes de fin d'année, la tendance cadeau utile et en même temps cadeau qui plait, la tablette, le smartphone, l'ordinateur portable sont de bons objets qui, contrairement aux drones et autres objets connectés, serviront au moins à leurs études. C'est ainsi que parents et grands-parents envisagent depuis de nombreuses années le fameux cadeau numérique de Noël. Du côté des enseignants, voici une fameuse opportunité qui se présente. Et si les jeunes utilisaient leur ordinateur pour faire du travail scolaire. On pourrait ainsi contourner cette rivalité technologie/papier livre/numérique et ainsi les ramener à "leurs chères études".

Droit d'auteur, droit à l'image à l'ère du numérique L'agence du patrimoine immatériel de l'état (APIE) a publié en 2015 un guide à propos du droit d'auteur, droit à l'image à l'ère du numérique. L’exploitation de contenus dans l’univers numérique soulève en particulier de nombreuses questions, pour lesquelles cette foire aux questions se propose d’apporter un éclairage pratique et pragmatique. Elle fournit notamment des repères utiles pour la gestion des droits de propriété intellectuelle et du droit à l’image dans le cadre de MOOC, de sites Internet, d’applications mobiles, de plateformes de partage ou encore de réseaux sociaux. Sommaire du cahier pratique :

danah boyd, anthropologue de la génération numérique Enfant d'Internet, l'Américaine a fait de cette passion le lieu de ses recherches sur la vie connectée des adolescents. Au début des années 1990, on disait que le Web était peuplé de freaks, geeks et queers, bref, de gens à la marge. danah boyd, qui a découvert Internet à cette époque, aime à rappeler que c'est l'endroit idéal pour elle, qui est tout cela à la fois. C'est sur Internet que la chercheuse de 37 ans s'est construite à l'adolescence, avant d'en faire son métier. Aujourd'hui, ses études sur la vie connectée des jeunes ont fait de cette anthropologue une universitaire respectée.

Les livres d’artiste de Thierry Le Saëc au musée PAB, jusqu'au 14 février Les livres d’artiste de Thierry Le Saëc au musée PAB, du 6 novembre 2015 au 14 février 2016 Les livres d’artiste de Thierry Le Saëc au musée PAB, du 6 novembre 2015 au 14 février 2016 Les livres d’artiste de Thierry Le Saëc au musée PAB, du 6 novembre 2015 au 14 février 2016 Les livres d’artiste de Thierry Le Saëc au musée PAB, du 6 novembre 2015 au 14 février 2016 Les livres d’artiste de Thierry Le Saëc au musée PAB, du 6 novembre 2015 au 14 février 2016 Les livres d’artiste de Thierry Le Saëc au musée PAB, du 6 novembre 2015 au 14 février 2016 Les livres d’artiste de Thierry Le Saëc au musée PAB, jusqu'au 14 février Le musée PAB d’Alès, qui conserve le fonds bibliophilique d’exception de Pierre André Benoit, expose cet hiver les livres d’artiste de Thierry Le Saëc, édités par les éditions de La Canopée de 2006 à 2015. Thierry Le Saëc conçoit son travail avec les artistes et poètes comme un compagnonnage.

L’école est entrée dans l’ère numérique, la preuve ! L’automne nous apporte, année après année, les résultats de l’enquête dite « Baromètre du numérique 2015 » du Credoc. La presse s’en est fait très largement l’écho et n’a pas manqué l’occasion de repérer les évolutions majeures qui touchent au plus profond les comportements des Français en matière de numérique. Centrée sur les usages — en haut lieu, on considère que chaque Français est un usager consommateur avant d’être un citoyen acteur —, cette nouvelle enquête questionne aussi bien sûr le nombre et la nature des équipements. Plus d’un Français sur deux possède aujourd’hui un « smartphone » Le Crédoc s’intéresse ensuite logiquement au taux d’équipement en fonction de l’âge. Ainsi, les jeunes, entre 12 et 17 ans, sont massivement équipés de téléphones, pour 93 % d’entre eux, ce taux atteignant 98 % entre 18 et 24 ans.

Corriger numériquement (et efficacement) des copies papier Si vos élèves ou vos étudiants vous remettent systématiquement leurs travaux sous forme numérique, vous êtes déjà engagés dans l’augmentation de votre travail de correction. Au cas contraire (c’est largement le mien), vous pouvez faire un détour par la numérisation des copies papier (au format pdf) pour bénéficier de l’efficacité et de la richesse d’une correction numérique. Plusieurs applications permettent en effet de saisir des remarques sur des documents pdf, mais aussi d’y placer ou d’y « tamponner » à la volée des remarques-types bien pratiques. Certes, tous les travaux ne justifient pas ce dispositif. Mais pour les travaux qui requièrent des commentaires fournis, cela se révèle très utile, tant pour l’enseignant que pour l’apprenant.

Biens communs de la connaissance et de l’information : Dossier complet La notion de biens communs de la connaissance et de l’information n’est absolument pas nouvelle mais depuis plusieurs années, elle connaît une nouvelle jeunesse dans le discours et les actions de projets numériques d’associations et collectivités territoriales voire d’entreprises. Des projets de ressources pédagogiques comme biens communs De plus en plus d’EPN et projets qui produisent, collectent et diffusent des ressources et cherchent à définir ce qui fait lien et partage de ces données, réalisations pédagogiques, créations… Dans ce cas, la notion de biens communs fait sens car elle souligne l’organisation de ces ressources par une gestion à plusieurs avec des décisions collectives. Les EPN (espaces publics numériques) ne sont-ils pas déjà des Maisons des biens communs ?

Related: