background preloader

Orphée

Orphée
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Louis Bouquet, La Mort d'Orphée, 1939, huile sur toile, collection particulière Si la plupart des auteurs antiques s'accordent sur l'existence historique d'Orphée[3], pour Aristote, Orphée n'a jamais été poète. Selon lui, l’auteur des hymnes orphiques se nomme Cercops[4],[5]. Orphée est évoqué dans un poème d'Ibycos, au VIIe siècle[6] La légende d'Orphée est liée à la religion des mystères ainsi qu'à une littérature sacrée ; il enseigna les initiations, et à s'abstenir des meurtres par l'instauration des expiations, but des expiations[7]. Mythe Fils du roi Œagre et de la muse Calliope, il savait par les accents de sa lyre charmer[8] les animaux sauvages et parvenait à émouvoir les êtres inanimés. Démythification Sa femme, Eurydice, l'une des Dryades, fut mordue au pied par un serpent. Une autre version veut que lors de la remontée des Enfers, Orphée se rassure de la présence d'Eurydice derrière lui en écoutant le bruit de ses pas. Musique Cinéma

https://fr.wikipedia.org/wiki/Orph%C3%A9e

Related:  ORPHEECatabaseDescente au enferCatabaseCatabase

Eduthèque - Le mythe d'Orphée dans les arts et en musique Issu de la plus haute société romaine, Ovide (43 av. J.C. – 17 ou 18 ap. J.C.) exploita longtemps toutes les tendances de la poésie élégiaque, au caractère volontiers érotique (Les Amours, Les Héroïdes, L’Art d’aimer, etc.). En l’an -1, il débute l’écriture de son chef-d’œuvre, les Métamorphoses, long poème mythologique épique de 15 livres et près de 12 000 vers en hexamètres. Ce poème raconte en 246 fables l’histoire du monde gréco-romain, du chaos primitif à l’apothéose de César, au cours de laquelle s’enchaînent des légendes de transformations de dieux ou d’hommes en animaux, plantes, rochers, etc. L’histoire d’Orphée et Eurydice est racontée dans le Livre X ; la mort d’Orphée dans le livre XI.

Orphée et Eurydice Orphée charmant les animaux Roelandt SAVERY © National Galery, London Orphée ('Oρφεύς) fils d'Oeagre, et de Calliope. Oeagre ou Oeagros était fils d'Arès; il suivit Dionysos aux Indes et fut instruit des Mystères de Dionysos qu'il enseigna à son fils. Calliope "à la belle voix", était la Muse de l'Eloquence et de la Poésie Epique.

les Enfers : catabases et topographie les Erinnyes (cratère d'Apulie ca. 400 ante Christum, exposé au musée du Land de Bade, à Karlsruhe, R.F.A) Proserpine, par F.G. ROSSETTI (Londres, Tate Gallery) Catabase (littérature) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Catabase. La catabase (du grec ancien κατάϐασις / katábasis, « descente, action de descendre ») est un motif récurrent des épopées grecques, traitant de la descente du héros dans le monde souterrain, les Enfers. C'est l'une des épreuves qualificatives les plus décisives de l'initiation et de la formation du héros épique.

La catabase : Tolkien et la tradition antique Introduction n emploie généralement le terme catabase pour désigner de façon technique l'un des motifs les plus récurrents des mythes et de la littérature antiques : la descente effectuée par un héros dans les entrailles de la terre, vers le royaume des Morts. Quatre personnages illustres ont ainsi foulé le sol des Enfers : Le mythe de la descente aux enfers ou la métaphore d'un voyage spirituel - Du mythe au symbole Catabase, descente aux enfers, on parle d’une descente physique ou de l’esprit, ou imaginaire, ou rituelle ou spirituelle. Ce voyage qu’il ait lieu en enfer, au royaume des morts à des buts : acquérir des pouvoirs, trouver des réponses à des interrogations existentielles, fuir la réalité pour chercher un ailleurs … Le mythe de la descente aux enfers est un thème constant dans la littérature, un motif récurrent dans les mythologies. Toutes mythologies traitent du thème de la descente dans le monde souterrain du héros : le lieu apparait comme une épreuve qualificative et décisive dans la formation du héros épique, c’est un rite d’initiation.

descente aux Enfers Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] (Date à préciser) De descente, le royaume des morts étant souvent considéré comme souterrain, et Enfers. Locution nominale[modifier | modifier le wikicode] Ulysse aux enfers - Le mythe d'Orphée Tout comme Hercule, Enée, Thésée et même Orphée, Ulysse est lui aussi descendu aux enfers. Après avoir passé toute une année chez la magicienne Circé, Ulysse décide de rentrer à Ithaque. Celle-ci lui annonce qu'il doit tout d'abord aller interroger l'âme du devin Tirésias aux enfers. Sur les indications de Circé, Ulysse prend la mer, et se laisse guider par le vent durant une journée. Il arrive alors tout au bout de l'océan, dans le royaume d'Hades. Une fois entré dans les enfers, Ulysse procède au rituel de la Nejuai ; il creuse une fosse, dans laquelle il verse les libations (lait miellé, vien et eau pure).

Related:  Descente au enfers