background preloader

Concours « La Flamme de l'égalité »

Concours « La Flamme de l'égalité »

http://www.laflammedelegalite.org/

Related:  EPI 4e: de l'esclavage aux droits civiquesConcours scolaire et ouverture culturelleEsclavage et nantes

BO Journée mondiale de lutte contre le sida - 1er décembre 2016 La 29e journée mondiale de lutte contre le sida qui se tiendra le jeudi 1er décembre 2016 s'inscrit dans la stratégie mondiale de l'Onusida 2016-2021 qui a pour objectif d'accélérer la riposte pour mettre fin à l'épidémie de sida en tant que menace pour la santé publique d'ici à 2030, en permettant à tous de vivre en bonne santé et en veillant à promouvoir le bien-être de tous à tout âge. L'école a, dans le cadre de ses missions éducatives, un rôle essentiel auprès des élèves dans la promotion de la santé et le développement de comportements responsables vis-à-vis d'eux-mêmes et d'autrui. À cet effet, elle met en œuvre, tout particulièrement au collège et au lycée, des actions d'information et de prévention sur le VIH-sida et les infections sexuellement transmissibles (IST) permettant de promouvoir le dépistage précoce, d'informer sur l'accès au système de soins mais aussi de lutter contre la stigmatisation et la discrimination. La promotion de la santé est l'affaire de tous.

Trois collèges REP+ de la Réunion primés pour des travaux sur l'esclavage lors (...) Palmarès 2017 Cette année, 137 établissements répartis dans 28 académies ont participé à la deuxième édition du concours « La Flamme de l’égalité ». Au total, c’est plus de 5.000 élèves qui ont proposé 183 projets créatifs et originaux sur la thématique « Récits de vie ». [...] 1er décembre : journée mondiale de lutte contre le sida Éducation à la sexualité L’éducation nationale, dans le cadre de la promotion de la santé, du parcours éducatif de santé et de l’éducation à la citoyenneté, a un rôle clé à jouer auprès des jeunes en matière d'information et de prévention sur le VIH-sida et les infections sexuellement transmissibles (IST). La prévention, la responsabilisation et la solidarité sont indispensables pour enrayer l’épidémie du sida.

Quelques recettes de la Traite et de l’Esclavage…. à l’occasion de la dernière intervention publique du Pr Lluis Sala Molins, revoyons quelques unes des techniques qui firent la fortune des Grands, et assurèrent les bases du capitalisme Le "Code Noir" rédigé sous Louis XIV par les sous-fifres de Colbert énumérait les règles intangibles de la vie, et de la mort, et surtout des conditions de travail des Africains déportés par la Traite négrière, pour la plus grande fortune des Grands Compagnies naissantes.Puis la société française évolua, on vit même pointer…"Les Lumières"… Un certain Beaumarchais sema quelques graines révolutionnaires et féministes… et poussa même la grandeur jusqu’à mettre sa fortune à la disposition du roi gêné aux entournures… Mais d’où venait sa fortune ? Ajouter un commentaire

Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité (27 janvier 2017) Le 18 octobre 2002, les ministres européens de l'éducation ont adopté, à l'initiative du Conseil de l'Europe, la Déclaration créant la journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité dans les établissements scolaires des États membres. La France et l'Allemagne ont choisi de fixer cette commémoration annuelle au 27 janvier, date anniversaire de la « libération » du camp d'Auschwitz. Cette journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité fournit l'occasion d'une réflexion sur les valeurs fondatrices de l'humanisme moderne, telles la dignité de la personne et le respect de la vie d'autrui, qu'il importe de faire partager aux enfants de notre pays. La journée de commémoration du vendredi 27 janvier 2017 est l'occasion de se souvenir de ces événements tragiques mais aussi de rappeler le rôle crucial de tous ceux qui ont contribué à protéger les persécutés et parfois à les sauver au risque de leur vie.

Notre histoire : la première bande dessinée de Lilian Thuram Télécharger l’article au format pdf Inspirée de son essai Mes Étoiles noires, de Lucy à Barack Obama « Enfant, lorsque l’on me demandait si j’aimais la lecture, je répondais non. Parce que pour moi qui ne lisais que des magazines de BD, la bande dessinée ce n’était pas de la lecture. Les années passant, j’ai compris que la bande dessinée pouvait enrichir nos connaissances et nos imaginaires autant qu’un livre. Dans ce premier volume, je raconte l’histoire de Solitude et du commandant Louis Delgrès qui, en Guadeloupe en 1802, ont résisté contre les troupes du général Richepanse, envoyées par Bonaparte pour rétablir l’esclavage. Leur devise était : « La résistance à l’oppression est un droit naturel. » On y trouve aussi le parcours de Joseph Anténor Firmin, scientifique et intellectuel haïtien qui luttait contre l’invention des prétendues races et contre la hiérarchie selon la couleur qui considérait la prétendue « race blanche » comme la plus parfaite.

Journée franco-allemande du 22 janvier 2017 À l'occasion de la célébration du traité de l'Élysée par le Président de la République française et par le Chancelier de la République fédérale d'Allemagne le 22 janvier 2003, cette date est devenue dans les deux pays, la « Journée franco-allemande ». Cette décision s'inscrit dans le cadre des orientations définies dans le plan stratégique arrêté lors du 4e conseil des ministres franco-allemand du 26 octobre 2004 et dans l' « agenda franco-allemand 2020 » adopté par le 12e conseil des ministres franco-allemand du 4 février 2010. Cette journée permet de présenter aux élèves et à leurs familles les avantages que représente le choix de l'allemand comme première ou deuxième langue vivante dans un parcours scolaire et, plus largement, tout l'intérêt du multilinguisme en Europe et dans le monde aujourd'hui.

GRAND FORMAT. "L'histoire du peuple noir", réinventée par un photographe Thiaroye, 1944 Le 1er décembre 1944, dans un camp militaire de Thiaroye, à Dakar (Sénégal), un groupe de tirailleurs africains, anciens prisonniers de guerre, manifestent pour le paiement de leurs indemnités et pécule promis depuis des mois par la France. Une sanglante répression est ordonnée par l’autorité coloniale. Soixante-dix de ces tirailleurs sont tués sans sommation.

Related: