background preloader

C'est quoi la liberté d'expression ? - 1 jour, 1 question

C'est quoi la liberté d'expression ? - 1 jour, 1 question

http://www.youtube.com/watch?v=Gc0lRoF9GLg

Related:  cours de sixièmeSéance 1: Les enjeux moraux et civiques de la société de l'informationcdi11210La liberté d'expression en France et dans le monde. - CopieRessources pédagogiques

Dharavi, souvent décrit comme le plus grand bidonville d’Asie, couvre une superficie de 2,1 km2 dans laquelle habitent et travaillent plus d’un million de personnes, c’est un des endroits les plus denses du monde. Peu d'écoles à l'intérieur de Dharavi offre un enseignement de qualité, c’est de ce constat qu’est née Reality Gives, une ONG qui s’attache à transmettre aux enfants les compétences dont ils auront besoin dans le monde du travail. Reality Gives est le moyen de restitution à la communauté de Dharavi de l’entreprise de tourisme Reality Tours and Travel. La rédaction a rencontré Charlotte Watkins, Fundraising et Marketing Director pour Reality Gives, qui nous a confié l’histoire de l’ONG, les succès et les difficultés rencontrées aujourd'hui en cette période de crise sanitaire et de confinement strict de Dharavi (For English, scroll down). Des visites du bidonville de Dharavi pour financer l'éducation des enfants y vivant C’est aussi un endroit pour étudier ou jouer.

Liberté d'expression : définition et limites La liberté d'expression est définie par la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 qui dispose que « Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. » Ainsi, chacun a le droit d'avoir son opinion, ses idées et de l'exprimer par n'importe quel moyen et sous n'importe quel format. Le point sur la question.

La lettre « aux Instituteurs et Institutrices » de Jean Jaurès (1888) Lors de l’hommage national rendu à Samuel Paty, assassiné le 16 octobre 2020, des extraits de la lettre de Jean Jaurès aux Instituteurs et Institutrices (1888) ont été lus. Nous vous proposons de retrouver ce texte dans son intégralité. => Lire ici le texte dans la version extraite de l’ouvrage Action socialiste (1899) Jean Jaurès est né dans le Tarn en 1859 d’une famille de la petite bourgeoisie. Normalien, agrégé de philosophie, il est affecté au lycée d’Albi et donne aussi pendant quelques mois des cours à l’École normale d’instituteurs. Dès 1883, il est chargé de cours à la faculté de Toulouse, fonctions qu’il doit bientôt mettre en parenthèses, car il devient le plus jeune député de France en 1885, dans les rangs des républicains « opportunistes » :

Pourquoi travailler la question de la liberté d'expression en classe ? Parce que la liberté d'expression est une liberté fondamentale, qui doit toujours s'exercer dans notre République.Parce que la liberté d'expression est la base du pluralisme, indispensable à notre fonctionnement démocratique.Parce que la liberté d'expression concerne tout le monde sur notre territoire, qu'on soit citoyen français ou pas, pas seulement les journalistes ou dessinateurs de presse.Parce que la liberté d'expression doit pouvoir s'exercer en toutes circonstances pour ne pas se réduire face à celles et ceux qui la remettent en cause.Parce qu'en France, cette liberté se déploie dans le cadre de la loi, qui la protège et en souligne les limites nécessaires.Parce que l'École forme les futurs citoyens aux droits et aux libertés qu'ils exerceront.Parce que ce texte est lui-même une illustration de la liberté d'expression. Dans quels enseignements disciplinaires ancrer cette réflexion ? En histoire

C'est quoi une caricature ? - 1 jour, 1 question Une femme au visage allongé dessiné comme si c’était une poire ; un homme représenté avec des dents gigantesques… Les caricatures sont le plus souvent des dessins qui grossissent les traits ou les défauts d’une personne. Et d’ailleurs, le mot caricature vient du verbe italien caricare qui veut dire « forcer », « exagérer ». L’art de la caricature s’est surtout développé au XIXe siècle avec la multiplication des journaux, et donc des dessins de presse. Parce que la caricature fait souvent sourire, mais elle est bien plus que cela. Elle permet de porter à la connaissance de chacun, une situation que l’on juge scandaleuse ou de montrer le ridicule de certaines personnalités qui ne font pas ce que l’on attend d’elles. Comme le dessin se passe de mots, il frappe l’œil, et donc l’esprit immédiatement.

Situation géographique L'Université du Québec à Montréal est située à Montréal, seconde plus grande ville du Canada après Toronto. Cette ville, francophone, constitue le centre de la culture et des affaires du Québec. Elle est située au sud-ouest de la province du Québec, en bordure du Saint-Laurent près de l’Ontario et des États-Unis. Type de l'accord et domaines concernés Pour le droit de manifester. Pour la liberté d’expression. Rassemblement à Poitiers – Reve 86 samedi 16 mars à 11 heures – Place du Maré­chal Leclerc Il est fait réfé­rence dans l’ap­pel ci-dessous à un commu­niqué natio­nal, ce qui rend la lecture de ce texte diffi­cile. Mais l’im­por­tant est l’appel d’as­so­cia­tions locales pour les liber­tés. Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse Droit des femmes et paix internationale La Journée internationale des droits des femmes trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du XXe siècle, en Europe et aux États-Unis, réclamant des meilleures conditions de travail et le droit de vote. C'est en 1975, lors de l'Année internationale de la femme, que l'Organisation des Nations Unies a commencé à célébrer la Journée internationale des femmes le 8 mars.

Histoire et analyse d'images et oeuvres Au début de l’année 1834, au moment où paraît cette planche, la monarchie de Juillet, régime né de l’insurrection populaire des « Trois Glorieuses » (28, 29, 30 juillet 1830) mais d’assise essentiellement bourgeoise, est entré dans une période de crise économique et d’agitation sociale. Cette situation, attisée par les républicains avec lesquels la monarchie est en conflit ouvert depuis les funérailles du général Lamarque (juin 1832), va conduire le gouvernement à mener une politique de répression et à faire voter des lois restreignant les libertés d’expression et d’association. C’est dans ce contexte que paraît dans le journal La Caricature, auquel Daumier collabore depuis 1831, ce portrait-charge du roi Louis-Philippe. En 1834, toutefois, malgré ses démêlés avec la justice, Charles Philipon, directeur de La Caricature et du Charivari, décrira ouvertement, dans un bois publié par ce dernier journal, le processus qui permet de passer du royal faciès à la poire.

La liberté d'expression et ses limites - CLEMI Chaque année, le théâtre de la ville organise une soirée amusante. Une dizaine d’habitants monte sur scène pour faire tour à tour le portrait d’un voisin. La soirée s’appelle « En toute liberté » et le journal local reprend chaque année les meilleurs portraits.

Related: