background preloader

Formation à la culture numérique : pourquoi est-il inacceptable que les enseignants s’en dispensent ?

Formation à la culture numérique : pourquoi est-il inacceptable que les enseignants s’en dispensent ?
Photo by Doremigirl Parce qu’un enseignant doit réfléchir à son métier d’enseignant dans l’environnement numérique et être en mesure d’assurer les missions qui lui sont confiées, missions d’éducation et d’enseignement. S’il est expert dans sa discipline et en matière de pédagogie et de didactique, il doit également travailler à être un adulte référent pour les jeunes dont il a la charge ce qui implique pour lui l’acquisition de connaissances dans des domaines dont il n’est pas spécialiste comme la psychologie de l’enfant et de l’adolescent ou les mécanismes sociaux et sociétaux. Son devoir est ici de se donner les moyens de poser une réflexion pour éviter de s’ancrer dans l’idée reçue ou le poncif. Le numérique fait partie de ces domaines essentiels. Refuser de réfléchir son métier dans l’environnement numérique c’est à la fois être un adulte défaillant face aux élèves et se priver de technologies qui permettent de repenser sa pédagogie. Pourquoi un adulte défaillant ? Pour être capable de

https://archammi.wordpress.com/2015/10/30/formation-a-la-culture-numerique-pourquoi-est-il-inacceptable-que-les-enseignants-sen-dispensent/

Related:  CAPES Documentation1- Réflexions usages du numériqueProduire, publier et diffuser de l'information sur InternetNumérique & formation

Produire autrement avec les outils numériques “On ne comprend que ce que l’on transforme et on ne le comprend que parce qu’on le transforme”Bertold Brecht Introduction : La production est une étape incontournable de tout travail de recherche ou de lecture, mais dans la précipitation et par habitude du traditionnel diaporama nous n’accordons pas toujours à cette activité pédagogique la place qui est la sienne dans les processus d’apprentissages. Quelle place pour les enseignants et les élèves dans les stratégies numériques ? Acte 3 : état des lieux et propositions « Il faut battre le fer quand il est encore chaud » ! … et autant dire que c’est bien beau de discourir à tue-tête sur ces problématiques envie-réalité, mais il faut aussi se positionner. L’idée de rédiger cet Acte 3 m’a été donnée par une expérience toute récente que j’ai partagé avec certains parmi vous et qui m’a servi de laboratoire sur les attentes réelles que j’imagine parfois avant de les vivre réellement. Cette expérience, n’est pas une expérimentation.

De l’importance des soft skills dans l’éducation inShare14 Compétences du 21ème siècle, soft skills, aptitudes transversales…Depuis quelques années, tous les professionnels de l’éducation ne parlent que de ces nouvelles compétences que les élèves doivent absolument acquérir au même titre que la lecture ou les notions mathématiques, pour faire face aux défis du futur. Evidemment, nous vous avons déjà présenté les compétences indispensables aujourd’hui aux jeunes et qui leur permettront de mieux appréhender leur vie future (notamment professionnelle), mais permettez-nous tout de même d’insister (pour que cela soit bien claire une fois pour toute) sur ces soft skills, leur importance et en quoi elles sont essentielles pour le parcours scolaire des élèves. Les soft skills qui font la différence… Le terme « Soft Skills », ou « compétences transversales » est une notion de plus en plus utilisée dans l’éducation moderne. Etre créatif

Le numérique dans les nouveaux programmes 2016 à l'école 115 Shares Share Tweet Le blog de Jean-François Fiorina » Blog Archive » École du futur : 25 tweets à lire avant qu’il ne soit trop tard ? Trois ou quatre fois par an, je partage ma revue de tweets – et de presse – sur les questions de l’école et de la pédagogie du futur (voir ma dernière synthèse en mai 2016). Je constate actuellement quatre tendances. L’importance de l’approche systémique et culturelle de ces mutations, leurs conséquences globales sur les établissements et leur stratégie.

L'EMI, quel(s) enseignement(s) pour le professeur documentaliste ? 41- Rôle assigné par l'institution aux professeurs documentalistes Le CLEMI, opérateur historique de l'éducation aux médias en France, a été très tôt désigné pour être celui de l'EMI. Si cet élargissement des compétences fondé sur une continuité de service peut paraître naturel à certains, il est pertinent de se demander si le même raisonnement pourrait être tenu s'agissant des professeurs documentalistes. Après tout, n'ont-ils pas été jusque là les acteurs pédagogiques in situ de l'éducation à l'information ?

La pédagogie 3.0 expliquée simplement. Le parcours de Stéphane Côté en est un où une certaine effervescence l’entoure concernant la pédagogie. Si vous l’avez déjà rencontré en personne, vous avez tout de suite remarqué son emballement quasi enfantin lorsqu’il parle de l’enseignement. En effet, il cherche, découvre, évalue, mesure l’impact de ses idées qui se tissent autour d’une approche non conventionnelle qu’il décide d’intituler la pédagogie 3.0. En 2012 il quitte son poste de conseiller pédagogique en TIC qu’il occupait depuis plus de quatre ans pour aller lui-même mettre à l’épreuve cette vision de la pédagogie actualisée afin de voir, si oui ou non, il y a matière à partager et à déployer… À son atterrissage dans la réalité d’une classe, il remarque qu’il avait oublié la pression du temps et ses effets néfastes sur la réflexion.

Le portail terminologique : un outil moderne de partage des connaissances 1Comme tant d’autres domaines, le champ terminologique n’échappe pas à l’influence grandissante des évolutions technologiques et de la problématique de la gestion de la connaissance et de l’information. Ces mutations nous amènent à revoir les théories, les méthodes, les pratiques et les outils et, de fait, à repenser les modèles. 2Travaillant dans un organisme international de recherche chargé notamment de produire des analyses et des préconisations sur ces mutations, les traducteurs de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) qui produisent et gèrent de la terminologie au quotidien ont entrepris une réflexion consciente sur ces évolutions afin de bâtir un modèle d’ergonomie terminologique fondé sur le partage de connaissances entre traducteurs et experts. Ce modèle s’est matérialisé fin 2012 sous la forme d’un portail terminologique baptisé AGORA.

C2I2e : histoire d'une renonciation ? A l'instar du texte officiel publié le 23 aout 2013 (Décret n° 2013-768 du 23 août 2013), la circulaire de rentrée 2014 - 2015 ne fait plus allusion au C2i2e (Certificat informatique et internet pour les métiers de l'enseignement et de la formation) à propos de la formation des enseignants. Le C2i2e est donc enterré définitivement, du moins peut-on le penser. Remplacé par ce qui fait suite au texte cité en référence, par un partage entre formation initiale et continue, mais sans véritables repères. Dans le texte du 23 aout 2013 (Décret n° 2013-768 du 23 août 2013): "Les agents "susvisés peuvent être titularisés nonobstant l’absence de détention du certificat de compétences en langues de l’enseignement supérieur ou du certificat de compétences en informatique et internet.

Related: