background preloader

Un outil « clé en main » pour prévenir la violence verbale

Un outil « clé en main » pour prévenir la violence verbale
La violence verbale (insulter, humilier, propager des rumeurs, menacer, etc.) est la forme la plus courante de violence à l’école. Pour s’attaquer à cette problématique, la prévention est de mise. Le guide « Mes paroles, j’y vois : pour une communication positive à l’école » contient des outils pédagogiques concrets s’adressant aux intervenants scolaires. Diffusé par le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR), ce document est un outil frugal et simple d’utilisation qui vise à encourager le développement de compétences relationnelles chez l’ensemble des acteurs du milieu scolaire. Le guide propose différentes activités pour les élèves de tous les niveaux (primaire et secondaire). La violence à l’école : pistes pour offrir une formation continue de qualité Le sac à mots Invasions positives L’intimidation en milieu scolaire : comment s’y prendre? [Consultez le guide] Related:  Compétences psycho socialesCPE / Vie scolairecomportements

Sommes-nous tous égaux face au conflit ? Qu'en dit la théorie de l'attachement ? Sommes-nous tous égaux face au conflit ? Qu’en dit la théorie de l’attachement ? Un article rédigé par Marie-Noëlle de Theux-Heymans, Psychopédagogue, Formatrice d’adultes formée à la théorie de l’attachement, initialement publié en 2011, dans notre trimestriel. Dernièrement, j’ai eu l’occasion d’observer une classe d’enfants de maternelle durant leur récréation. Qu’il s’agisse de Paul, Marie, Chloé ou Aloys, ces enfants vivaient le même désaccord : utiliser le vélo. Une lecture de la situation via la théorie de l’attachement > La recherche de sécurité avant tout Parler d’attachement dans la théorie de l’attachement renvoie à une notion un peu différente du langage courant. > Rechercher la sécurité pour survivre Le nourrisson naît immature à la naissance. > Se construire une image du monde et de soi-même Lorsqu’il vit un stress, il active son « programme » d’appel. Cycle d’éveil et de la détente ou cycle de la confiance (Fahlberg, 1988 cité par Schoffield & Beek, 2006; Lemieux, 2004)

#TuMaimesTumeRespectes Les tannants ne sont plus punis Fini les punitions à l’école. Des établissements revoient complètement leur façon de faire de la discipline en classe: plutôt que de punir les élèves tannants, ces écoles ont abandonné les retenues et récompensent ceux qui rentrent dans le rang, a appris Le Journal. À l’école primaire de la Fourmilière, à Québec, dirigée par Nicolas Maheux, on demande aux élèves de marcher dans les corridors plutôt que de leur dire de ne pas courir. On félicite les élèves qui gardent le silence en classe au lieu de réprimander ceux qui parlent. La façon de se comporter à l’école est enseignée en classe, au même titre que des notions de mathématiques et de français (voir autre texte). Les retenues après les classes ont disparu et ceux qui ont un comportement exemplaire reçoivent plutôt des jetons qui leur donnent droit à des «activités privilèges». Le scénario est semblable à l’école primaire Prévost, située à Saint-Jérôme. Madeleine Piché, Directrice Échec de la méthode forte Ça fonctionne bien

Les 5C de l'addiction et l'addict-arbre (Laurent Karila) Dans son livre Addictions, dites-leur adieu ! , Laurent Karila propose le concept des 5C de l’addiction pour retenir les principales manifestations de l’addiction : Contrôle (perte de contrôle)Consommation (envie irrépressible de consommer)Compulsion (activité compulsive)Continu (usage continu)Conséquences (usage continu malgré les conséquences négatives) Laurent Karila, psychiatre addictologue, définit l’addiction comme une incapacité à se retenir de consommer. Une conduite addictive peut toucher tout un panel de comportement : consommation de substances licites (tabac, alcool, antalgiques…) ou illicites (cannabis, cocaïne, opiacés…); jeux d’argent ou de hasard; activités sportives; smartphones ou jeux vidéo; ou encore activité sexuelle. L’addiction est une maladie complexe car de nombreux facteurs doivent être présents en partie pour qu’il y ait installation d’une conduite addictive. Laurent Karila utilise l’image de l’addict-arbre pour expliquer l’addiction :

Mon Quotidien, le seul journal d'actualité pour les enfants de 10-14 ans Vous êtes abonné au site www.monquotidien.fr ? Vous avez souscrit un abonnement à monquotidien.fr et vous voulez accéder au contenu complet de votre site. Créez votre compte ici en renseignant vos nom, prénom, adresse email, n° d'abonné, nom d'utilisateur et mot de passe.Attention de bien renseigner les nom, prénom et n° d'abonné correspondant exactement à ceux figurant sur l'abonnement. Vous n'êtes pas abonné au site www.monquotidien.fr ? Créez votre profil ici en renseignant vos nom, prénom, adresse email, nom d'utilisateur et mot de passe. Tetraèdre ou tétra'aide : un outil pour gérer le travail en groupe, (...) - C.P.E et Vie scolaire Un petit outil utilisé à l’origine dans l’enseignement primaire, mais qui peut tout à fait être utilisé dans des séquences de vie de classe, d’heure de permanences, ou encore durant une formation des délégués. Ce tétraèdre est un outil de gestion du travail de groupe et de régulation de la parole, permettant de visualiser quand l’élève a vraiment besoin d’aide ou pas, quand il se fait aider... très pratique ! L’outil propose à l’élève plusieurs nuances dans la formulation de ses activités : Effet collatéral attendu : indiquer clairement que l’on travaille ou que l’on aide un camarade peut cons-tituer, quelque part, un doux rappel de cette tâche. La distinction entre travail nécessitant “une aide immédiate” ou “un coup de main lorsque ce sera possible” peut faciliter l’organisation des tâches de l’élève, en l’amenant justement à se poser cette question : « Ne puis-je vraiment rien faire en attendant de l’aide de l’adulte ?

Enseigner la maîtrise de soi - partie 3 Détails Écrit par Catherine Wilson Il existe une approche disciplinaire très efficace pour enseigner la maîtrise de soi à votre enfant. Cet article est le dernier d'une série de trois articles. Cliquez ici pour lire le premier ou le deuxième des articles précédents. À un moment donné – le plus tôt est le mieux – tous les parents devraient se poser ces questions importantes : Les stratégies de discipline que j’utilise sont-elles vraiement la meilleure façon d'enseigner la maîtrise de soi à mon enfant ? L’une des approches sur la discipline fortement recommandée par l’équipe de conseillers de Focus Famille Canada est celle développée par la psychologue pour enfants, docteur Karyn Purvis, et son collègue, docteur David Cross, travaillant tous deux pour la Institute of Child Development de l’Université chrétienne du Texas. Dans cet article, nous nous penchons sur quelques-unes des stratégies de discipline que les docteurs Purvis et Cross recommandent. 1. • Mon enfant a-t-il besoin de moi ?

Coup de stress: une solution A.T.O.M.I.Q.U.E Certaines situations pénibles qui déboulent sans prévenir déclenchent en nous un stress désagréable et invalidant, qui nous nécrose le citron en moins de temps qu’il n’en faut pour en presser un. Voici une solution imaginaire et atomique pour agir rapidement: l’anatomie d’un stress ponctuel pour mieux l’atomiser, car en désintégrant les noyaux qui ne donnent pas la pêche, on peut en tirer une sacrée énergie;) Souvenez-vous, nous avions évoqué l’intérêt de faire du stress un allié plutôt qu’un “ennemi” à “combattre”. Voici donc un moyen nucléaire de traiter les coups de stress en allant y regarder de près – de très près, atomes obligent – ses constituants pour y trouver des solutions simples. Ou comment traiter les moments de stress en 8 points: A – Arrêtez tout ce que vous faites Lâchez-vous la grappe deux minutes pour apporter une réponse à ce signal d’alarme qu’est le coup de stress. T – Triez émotions et pensées O – Observez la situation M – Modélisez cette situation E- En avant !

Après-attentats : « les profs doivent apprendre comment éduquer leurs élèves aux émotions » (Edith Tartar Goddet, psychosociologue) Pour Edith Tartar Goddet, psychosociologue, l'Ecole doit développer une "éducation aux émotions", en apprenant aussi aux enseignants à "trouver les mots". Au lendemain du 13/11, elle insiste sur l'importance "d'apprendre aux jeunes à vivre avec l'insécurité". Edith Tartar Goddet est psychologue clinicienne et psychosociologue. Edith Tartar Goddet est psychologue clinicienne et psychosociologue. Après le 13 novembre, la majorité des enseignants a adopté une pratique “psychosociale” : ils ont laissé parler leurs élèves… Cette importance donnée aux mots est-elle inédite ? Les attentats n’ont pas transformé notre quotidien, même si l’insécurité actuelle semble inédite. Je constate un emballement, lié à l’intensité inhabituelle des événements violents du 13 novembre. L’enseignant doit savoir mettre des mots sur ce qui s’est passé. L’école ne joue pas un nouveau rôle. Pour aider ses élèves à s’exprimer, doit-on les y inciter, ou au contraire essayer de ne pas les “forcer” à parler ? Fabien Soyez

L'éducateur équitable " Être CPE c’est savoir recevoir et écouter. Recevoir les flots de colère qui se déversent dans le bureau, recevoir les peines, les angoisses, les tensions, les doutes. Puis c’est prendre le temps, qu’on n’a pas toujours, à écouter les histoires de vie, des milliers d’histoires de vie. Épictète disait que « savoir écouter est un art ». Un art qui s’apprend au fil du temps mais l’institution oublie bien souvent de nous en donner les rudiments." L'éducateur équitable Anxiété et pleine conscience : la pratique en classe Depuis les dernières années, une nouvelle vague d’interventions psychosociales connaît un essor important dans le domaine de la recherche scientifique. En effet, les approches basées sur la pleine conscience sont de plus en plus populaires et plusieurs recherches s’attardent à évaluer l’efficacité de ces techniques dans la diminution de l’anxiété auprès de diverses populations. Aussi, ces pratiques sont de plus en plus utilisées en contexte scolaire. par Cynthia Lamarre & Diane Marcotte Dans cet article, nous définissons ces pratiques et leurs influences sur la santé mentale des jeunes ainsi que sur leur réussite scolaire et nous explorons la possibilité de les intégrer en milieu scolaire. Il est connu que les troubles de santé mentale, dont l’anxiété, affectent la réussite scolaire des élèves. Compte tenu des conséquences de l’anxiété sur le fonctionnement scolaire des élèves, il est primordial d’intervenir afin de réduire et de prévenir cet état psychologique. Références

Le syndrome de l'imposteur : le comprendre pour le dépasser Dans son roman coach Le premier jour de ma nouvelle vie, Marie Laure Cuzacq aborde le sujet du syndrome de l’imposteur (étonnamment, après recherche, il semble ne pas y avoir d’équivalent féminin). Savoir profiter de ses réussites est en effet tout aussi essentiel que réagir constructivement à un échec. Or cela présuppose de reconnaître ses réussites et ses qualités à leur juste valeur (sans fausse modestie ni ego démesuré). Cela n’empêche en rien d’être dans une démarche de progression et d’apprentissage mais permet de générer des émotions positives et de savoir sur quels piliers s’appuyer en cas de difficultés. Le syndrome de l’imposteur est cette sensation de ne pas comprendre, voire de ne pas être d’accord, avec les compliments que les autres peuvent nous faire; de douter de nos compétence (même quand d’autres nous les attribuent volontiers). Un imposteur est considéré comme une personne qui cherche à tromper d’autres personnes en se faisant passer pour ce qu’il n’est pas.

3 activités d'éducation émotionnelle pour les enfants Jeu de confiance dans un groupe Ce jeu peut être proposé dans une classe ou une fratrie à partir de 7 ans. 1) Chaque enfant écrit son prénom au centre d’une feuille de papier et l’accroche quelque part dans la classe ou la maison. 2 )Tous les enfants vont ensuite se promener dans la pièce. Ils écrivent un qualificatif amical sur chaque feuille mais ils peuvent aussi faire des petits dessins. 3) Quand toutes les feuilles sont remplies de qualités et de mots positifs, leurs propriétaires peuvent les récupérer. Jeu pour travailler le sens de l’identité : l’orange, moi et les autres Ce jeu est idéal dans une classe de collège, à partir de 12 ans, et dure environ 30 minutes. 1) L’animateur prépare un panier contenant un nombre d’oranges légèrement supérieur au nombre de participants. 2) Lorsqu’ils ont tous une orange dans la main, quelques minutes sont accordées pour l’exploration de celle-ci. 4) Chaque participant est ensuite invité, un à un, en silence, à retrouver et repêcher la sienne.

Isabelle Clou-Menessart : Former des candidats pour les CVL "L'école doit apporter des savoirs mais aussi des savoir agir". Professeure d'histoire-géo au lycée Marie Curie de Nogent sur Oise, Isabelle Clou-Menessart s'est investie dans la préparation des élèves à l'élection du Conseil de la vie lycéenne (CVL). Derrière cet engagement, qui l'a conduit elle-même au CAVL, il y a des convictions et aussi des conceptions pédagogiques qui sont bien en lien avec l'enseignement de l'histoire-géographie - EMC. Une vie lycéenne qui a du mal à emerger La vie lycéenne est un des parents pauvres du système éducatif. Une séquence profession de foi Mais quelques professeurs y croient. Dans le lycée Marie Curie ça marche. Ne pas apprendre, vivre "Depuis longtemps dans les cours d'ECJS puis d'EMC je mets les élèves en actes", nous dit Isabelle Clou-Menessart. Des retombées positives pour l'enseignant Cette position est-elle payante pour le cours d'histoire-géo ? Quel intérêt pour le professeur ? Propos recueillis par François Jarraud La séquence En 2016

Related: