background preloader

BYOD au CDI : est-ce une bonne idée

BYOD au CDI : est-ce une bonne idée
– Par ailleurs, lors des TPE par exemple, iI existe un problème d’équipement (je n’ai jamais vu une machine par personne pour 31 élèves). Or, il y a une phase (la rédaction) où chacun doit pouvoir avoir accès soit à Internet, soit à un traitement de texte. Il m’est souvent arrivé d’autoriser les élèves à venir avec leurs PC portables ou leurs tablettes. Certaines années, les ordinateurs personnels étaient aussi nombreux que ceux du CDI… mais je n’avais pas de Wifi : ils n’avaient que la fonction de machine à écrire… Dans quelles conditions cela peut marcher ? Proposez un Wifi qui soit capable de soutenir les sollicitations : Ce n’est pas la peine de se lancer dans une entreprise comme celle-là sans avoir un réseau digne de ce nom. Proposez d’occuper l’espace avec une offre de ressources dédiés : Il faut investir l’espace créé et profiter des usages nomades pour y intégrer des habitudes autour de l’information. Avoir soi-même un matériel nomade pour éviter les inégalités : Bilan

http://www.ludovia.com/2015/06/byod-au-cdi-est-ce-une-bonne-idee/

Related:  BYOD - Définition + Pourquoi utiliser le BYODBYOD (Bring your own device) - AVANLes bonnes pratiques du BYODBYOD - Culture numériqueExemples

Apps Android : Créer parcours (consignes,aides,vidéos,photos,images,sons,text... Carnet de terrain de Grégoire Pagnier est une application qui permet la saisie de données (texte, photos, vidéos, coordonnées GPS, croquis…) lors d'une classe de terrain. Créer aussi d'autres utilisations pédagogiques sous forme de parcours : chasse au trésor, révisions, découverte de l'établissement scolaire, exposé, parcours littéraire, reportage, parcours de classe au musée, exercices… vous pouvez m'envoyer vos suggestions pour création d'une banque de parcours, merci par avance. Deux utilisations sont possibles : - soit en suivant un parcours préparé sur ordinateur et installé préalablement dans la tablette ; - soit en saisissant directement de nouvelles données sur le terrain ; Pour chaque point d'un parcours préparé, il est possible d'inclure des consignes, des aides (vidéos, photos, images, sons, textes), des images ou photos à légender ou annoter.

Apprendre en mode BYOD (Bring Your Own Device) : Dossier complet Infobourg, portail réputé sur l’éducatif et le numérique au Canada a mis en ligne fin février 2015 un dossier sur la thématique du BYOD autrement dit le Bring Your Own Device ou en français l’AVAN (« Apportez Votre Appareil Numérique ») : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques. Le BYOD : Qu’est-ce que c’est et qu’est-ce que ça change ? Ce type de configuration est de plus en plus prisé dans des contextes d’apprentissage, de formation et bien évidemment dans le monde scolaire et éducatif. Si le fait de travailler avec ses outils personnels confère certains avantages, il reconfigure grandement l’environnement d’apprentissage et la relation apprenant – enseignant/formateur/animateur. Ce dossier vise à toute à la fois à marquer des repères sur l’utilisation du BYOD mais également à apporter un éclairage scientifique sur ce nouveau contexte pour comprendre et apprendre avec le numérique. 8 articles pour apprendre avec le numérique en mode BYOD

LE BYOD : POUR QUEL PROJET PÉDAGOGIQUE ? La possibilité de recourir aux téléphones, tablettes ou autres appareils personnels des élèves et des enseignants en classe a fait son chemin dans le paysage éducatif mondial. Qu’en est-il des conditions logistiques et pédagogiques d’une telle intégration, parfois en contradiction avec les dispositions réglementaires, comme c’est le cas en France ? Quelles potentialités éducatives du BYOD ont pu être identifiées à ce jour ? Autant de questions que se pose la communauté éducative et que la recherche peut contribuer à circonscrire en insistant sur le rôle fondamental de la réflexion pédagogique et de la structuration des scénarios en ce domaine.

Le BYOD, une pratique intéressante pour vos projets TICE Dans un contexte éducatif où, avec la montée en puissance du numérique, les enjeux d’équipement deviennent toujours plus prégnants, des expériences de BYOD (Bring your own device) ou AVAN (Amenez votre appareil numérique) émergent çà et là. Projets-ENT propose un tour d’horizon non exhaustif de ces expérimentations en cours, en France et dans le monde. Le BYOD à l’école, pourquoi maintenant ? Théorie du complot, intox ... J'éduque mes élèves à discerner les vraies infos sur le net Les jeunes sont les plus exposés aux dangers du net. (Balint Szlanko/AP/SIPA) Apprendre à se repérer sur la toile avec un esprit critique pour devenir des e-citoyens avertis, qui consomment et produisent des informations de manière responsable, sans se faire berner ni manipuler : tel est l’enjeu d’un projet inédit d’éducation aux médias que je viens d’expérimenter auprès d’enfants de 10-11 ans. Des clés indispensables pour naviguer sur le net. Mes élèves se sont donnés à fond dans ce projet

L’apprentissage mobile à l’Unesco - L'éducation pour tous, par tous les moyens «Les documents proposés par l’Unesco autour de l’apprentissage mobile rassemblent les enseignements qui ont tirés dans les différentes régions du monde, dans le but d’offrir aux responsables politiques, aux éducateurs et aux autres parties prenantes un outil précieux pour l’application des technologies mobiles à l’amélioration de l’apprentissage, aujourd’hui et demain». Dans les faits, les documents proposés ont tous ce caractère pragmatique et réaliste, un genre de dénominateur commun fondamental, et présentent les principes les plus largement généralisables et sensés dans la plupart des contextes. Ainsi, on veut bien de l'apprentissage mobile, mais pour la poursuite des buts comme : Voilà qui détermine les orientations. Comment les mettre en application est un peu l’objet des différentes publications, projets et ressources présentées dans la section «Les TIC dans l’éducation».

Le BYOD à l’école en 5 questions Le BYOD à l’école, peu importe le niveau des élèves, est un sujet particulièrement intéressant. Sur ce blog, nous avons d’ailleurs publié de nombreux articles sur cette thématique : Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur un document diffusé par l’Académie de Toulouse (Haute Garonne) et centré sur le BYOD et la pédagogie. Mettant de côté l’aspect purement technique du phénomène, l’académie pose cinq questions que l’on peut considérer de fondamentales et qui devraient intéresser plus d’un DSI. 1.

Quand technopédagogie devient pédagogie – L'espace à Zecool Le discours technopédagogique évolue. Il n’y a pas si longtemps, l’accent était surtout mis sur les outils numériques et leur potentiel pour enseigner et apprendre. Quoique généralement bien intentionné (c’est-à-dire visant des apprentissages de qualité), le discours dominant semblait (c’est une impression que j’ai, pas une certitude) laisser une impression d’émerveillement sur l’outil, sur l’application, aux yeux et oreilles de celles et ceux pas convaincus. La technologie semblait une finalité plus qu’un moyen. On a aussi vu/lu le procès des technologies en éducation, justement basé sur cette prémisse.

Programmer en maternelle avec Scratch Jr Peut-on demander à de tout petits de programmer ? Et si oui, pour quoi faire ? Alors que le ministère de l'Education nationale veut inclure de la programmation à tous les niveaux de l'école, à Saint Jean de Braye (45), les enfants de grande section appliquent déjà ces instructions. Ils transforment leurs histoires en animations sur tablettes avec l'aide de Marie Desbrée, leur professeure.

Related: