background preloader

Faux commentaires : dans la nébuleuse des faussaires du Web

Faux commentaires : dans la nébuleuse des faussaires du Web
Qui est à l'origine des commentaires truqués qui pullulent sur la toile ? Des commanditaires aux petites mains, des agences d'e-réputation au marché noir des forums : tour d'horizon. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual On les trouve partout. Sur Tripadvisor, Amazon, Facebook, YouTube et dans les blogs. Souvent difficiles à repérer, les faux commentaires font partie du quotidien des internautes. Qui sont les personnes qui rédigent ces faux commentaires ? Les commanditaires : de petites structures La pratique est vieille comme le Web, et très artisanale : le faux commentaire est, au départ, une affaire de famille. A l'heure où les clients s'informent de plus en plus sur Internet avant une décision d'achat, l'image que renvoie un commerce ou un produit en ligne apparaît plus que jamais primordiale. Sur un site permettant d'embaucher des rédacteurs de faux commentaires, nous avons par exemple repéré une petite boutique en quête d'un « avis honnête » sur Google+. Et pour cause.

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/05/31/faux-commentaires-dans-la-nebuleuse-des-faussaires-du-web_4638853_4408996.html

Related:  Fake, rumeur, complot et vérification de l'info, propagandeFake news, hoaxs, rumeurs, intox: détecter, comprendre, prévenirDésinformation, conspirationnisme, complotismeDésinformation : rumeurs, fake, théories du complotLa fiabilité de l'information sur internet

Attaques à Paris : les rumeurs et les intox qui circulent Le RAID n’est pas intervenu en Alsace, quatre policiers n’ont pas été tués et l’extrême droite n’a pas incendié la « jungle » de Calais… Le point sur les fausses rumeurs à ne pas diffuser. Dans le sillage des fusillades à Paris et en région parisienne, de nombreuses réactions de soutien ont émergé sur les réseaux sociaux, mais aussi des rumeurs et de fausses informations. Le gouvernement a mis en garde contre la propagation de ces rumeurs et édité un guide de bonne conduite, les #MSGU, ou pratique des Médias sociaux en gestion d’urgence. Voici les principales, ainsi que l’explication de leur caractère erroné. 1. Non, quatre policiers n’ont pas été tués

Les fake news : 22 faits et idées pour comprendre et agir Les Fake News (fausses nouvelles) en petits mots. L’expression a ressurgi du vocabulaire journalistique à l’occasion de l’élection présidentielle américaine en 2016. Tour d’horizon des fake news en petits mots pour mieux les appréhender, les comprendre et agir… au fil d’idées, de chiffres et d’études. Like « Bientôt, chaque « like » sur Facebook vous coûtera 10 centimes. » (FranceInfo, 24 novembre 2016).

Un journaliste raconte comment il a piégé des complotistes “Prendre les conspis à leur propre piège”. C’est l’idée qui a germé dans la tête de Thomas Huchon, journaliste pour le nouveau site d’information Spicee, site 100% vidéo, lancé en juin 2015. Il a réalisé un documentaire de 42 minutes (lien payant) dans lequel il tente d’observer la propagation d’une fausse information au sein de celle qui est surnommée la “complosphère”. Après s’être inventé une fausse identité sur Twitter et Facebook sous le nom de “Lionel Perrottin” en avril dernier, le journaliste a créé et propagé un faux documentaire complotiste dans lequel il est affirmé que le virus du Sida a été inventé par les Etats-Unis, que Cuba a, en réponse, développé un vaccin contre la maladie, et que c’est pour cette raison que le Barack Obama a mis fin au blocus contre l’île cubaine depuis la seconde moitié de 2015. Nous avons demandé à Thomas Huchon de nous parler de la genèse de son documentaire ainsi que de ses projets futurs. Quel est le but de ce docu ?

Revue des intox du Net... et comment s'en prémunir C'est désormais la règle : chaque fait d'actualité est l'objet de rumeurs, de faux ou de déformations diverses sur les réseaux sociaux. La vague d'attentats qui a frappé Paris vendredi n'a pas échappé à ce phénomène de bullshit viral. Voici quelques exemples. Et quelques conseils sur la manière de s'en prémunir. 1) Se méfier de la précipitation, des interprétations hâtives et des bruits qui courent (y compris les bruits de pétards) « La désinformation » : 3 questions à François-Bernard Huygue La désinformation n’est pas un phénomène nouveau. Prend-elle plus d’importance et de nouvelles formes aujourd’hui ? On pratique la diffamation, la ruse, l'intoxication, la manipulation, etc. depuis au moins l'Antiquité (en tout cas, on écrit là-dessus depuis vingt-cinq siècles). En revanche, la désinformation apparaît dans les dictionnaires soviétiques et pas avant les années 50. En tant que stratégie visant à "fabriquer" de faux événements - généralement des crimes ou complots attribués à l'autre camp comme fabriquer le virus du sida dans un laboratoire secret - et comme façon de répandre la fausse nouvelle par les mass-médias, comme si cela venait de source neutre, elle est une arme de guerre froide typique et souvent un travail de services secrets.

Ces photos trompeuses qui circulent après les attaques de Paris Certains internautes profitent de l’émotion collective pour manipuler des images sur les réseaux sociaux. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Entretenir la psychose, faire le buzz, diffuser de fausses informations pour attiser la haine… Les photos détournées qui ont commencé à circuler après les attentats de Paris montrent une nouvelle fois combien certains internautes profitent de l’émotion collective pour manipuler les images à des fins peu avouables, sans que ceux qui les partagent ne s’aperçoivent de la tromperie. En voici quelques exemples, repérés samedi 14 novembre sur Twitter.

Manipulation des infos: séance rumeurs et hoax 3- Lecture d’un article du Gorafi sans contexte reaction sur un tableau padlet 20 min Contexte: Sujet de quoi cela parle ? Les théories du complot sont peu plausibles: une équation le prouve On se demande parfois comment les projets maléfiques des méchants de films d’action peuvent rester secrets si longtemps avec autant d’employés qui s’affairent dans des bases hyper secrètes. N’y a-t-il pas un risque qu’au moins l’un d’eux parle de son travail après un verre de trop et ne ruine la conspiration? David Robert Grimes, physicien à Oxford, vient justement de publier un article scientifique qui démontre qu’il est improbable qu’un grand complot impliquant des milliers de personnes reste secret pendant des décennies. Car la probabilité d’une fuite majeure augmente avec le temps et le nombre de personnes impliquées dans le secret. Le scandale de Tuskegee dans l’Alabama a connu une longévité bien supérieure; jusque dans les années 1960, des chercheurs ont intentionnellement laissé des patients noirs infectés de la syphilis pour observer la progression de la maladie. L’opération impliquait 6.700 personnes et le scandale n’a éclaté que vingt-cinq ans plus tard.

Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos. La mauvaise nouvelle, c’est que les médias n’ont pas les moyens de vérifier toutes ces images sur le terrain. La bonne, c’est qu’il existe aujourd’hui tout un panel d’outils et de techniques qui permettent d’enquêter sur ces hoax. Démêler l'info de l'intox sur Internet Une histoire de fake Après les attentats de 2015, chacun s’est accordé à dire qu’il était impérieux d’éduquer plus finement nos élèves à l’utilisation d’Internet. Les fake et autres théories du complot s’immisçant insidieusement sur les murs Facebook et les fils Twitter des ados doivent nous amener à réagir sur le terrain de la pédagogie. Réagir oui, mais comment ? Un cours théorique, aussi documenté et solide que possible, ne suffit plus. Si une large partie des enseignants s’est emparée des réseaux sociaux à des fins personnelles ou professionnelles, il reste des collègues rétifs à ces outils.

Analyse des attentats de Paris sur les réseaux sociaux De nombreux enseignements peuvent être pris de l’ensemble de ce qui s’est passé au long de cette longue semaine. Petite revue du décryptage de ces événements sur les réseaux sociaux : Les 6 phases d’une crise sur les réseaux sociauxLa résurgence des traces dans une situation de criseLe mécanisme des fausses alertesLes légendes urbaines et la rumeurLes erreurs journalistiquesLes complotsLa nouvelle propagation de l’informationLe citoyen-acteur

21 sites canulars pour travailler l'esprit critique Ci-dessous, une sélection de sites canulars permettant un travail avec les élèves dans le cadre du B2I et notamment le point "2 - Adopter une attitude responsable et 4 - S’informer, se documenter" La poudre verte Descriptif présent sur le site, avec les fautes d’orthographe en prime ! : "La solution à tous vos problèmes informatiques. Le procédé exclusif de la poudre verte vous garantie des systèmes d’information pérènes et stables." Voir : Les techniques secrètes pour contrôler les forums et l’opinion publique « Attention, c'est du lourd ! Le 12 juillet dernier, le site Cryptome, sorte d'ancêtre à Wikileaks, qui publie des documents que les gouvernements et les sociétés n'aimeraient pas voir sur le net, a mis en ligne le témoignage et les explications techniques d'un ex-agent de Cointelpro. Cointelpro est une organisation US liée au FBI dont la mission était de faire de la désinformation et de foutre le bordel parmi les groupes d'activistes. Officiellement, Cointelpro a disparu en 71, mais l'organisation a juste changé de noms. Maintenant en plus d'infiltrer de manière classique des groupes d'activistes, cette ou ces organisations gouvernementales officient sur Internet pour enterrer les bad buzz et noyer le poisson sur les forums d'activistes. Le 18 juillet, ce témoignage sur Cryptome a été mis en avant sur Slashdot par un contributeur de longue date.

Related: