background preloader

L'histoire du féminisme et du MLF

L'histoire du féminisme et du MLF
Related:  Féminismen_dy

Les armes numériques de la nouvelle vague féministe Avec #MeToo, les femmes sont véritablement entrées dans la 4e vague du féminisme, l’ère du féminisme connecté. Et comme beaucoup de mouvements sociaux associés au numérique, elle est disruptive et globale : le hashtag lui permet de surfer sur Internet, le « Me » renvoie à l’activité de l’égoportrait collectif, au-delà du selfie narcissique, et le « Too » à l’influence réciproque sur les réseaux. Sa maturité actuelle est liée à la maturité des médias sociaux nés en 2005 qui viennent appuyer cette cybermilitance. Cette 4e vague a été critiquée comme étant trop dépendante d’Internet, mais chaque vague antérieure a été accompagnée par un nouveau média, qui a élargi le cadre des publics subalternes concernés. Vagues féministes et médias La métaphore de « la vague » émerge en 1920 selon Elizabeth Sarah dans son ouvrage Reassessments of “First Wave” Feminism avant de se propager en Europe et dans le reste du monde dans les années 1970. L’outil de la confession : scandaliser l’opinion publique

Langue : mots C'est l'un des mots qui s'acclimatèrent à partir du XVIIIe siècle, au fur et à mesure que cette profession devenait plus courante pour les femmes. Il demeure usité dans le monde francophone, quoique dans l'enseignement secondaire (les femmes du supérieur lui préférant professeure, lancé par les Québécoises dans les années 1980; mais admettre cette distinction reviendrait à accepter l'idée qu'il faut des mots spéciaux pour désigner les femmes exerçant des fonctions supérieures – c'est la même chose pour chercheuse/chercheure). L'auteur cité ci-dessous – on est en 1781 – ne proteste pas contre l'emploi de ce terme, qu'il connaît bien, mais contre ses usages inappropriés (d'après lui): en l'occurrence, lorsqu'on désigne ainsi les épouses de professeurs. La remarque le conduit à évoquer d'autres mots attachés à des professions prestigieuses – les épouses n'ayant pas, selon lui, à participer au prestige de leur mari!

(9) Quand les femmes ne pouvaient pas ouvrir de compte en banque Le XXe siècle a créé la femme d’aujourd’hui. Celle qui travaille, gère ses biens, vote et vit sa vie. La loi de 1965, qui souffle aujourd’hui ses 50 bougies, a ouvert la porte à l’émancipation féminine. Avant elle, une femme ne peut travailler sans l’accord de son mari ni ouvrir de compte en banque à son nom propre. Mais le combat ne s’est pas arrêté là. Il a fallu attendre très longtemps pour qu’elle ait l’autorisation de porter un pantalon ou avoir accès à toutes les écoles hexagonales. Il y a cinquante ans, les femmes obtenaient le droit de… par libezap 1907 Les femmes mariées disposent de leur salaire. 1924 Avant cette date, il est impossible pour une femme de passer le baccalauréat. 1938 L’incapacité juridique des femmes est levée. 1946 Ouverture du statut de juge pour les femmes. 1967 Les femmes sont désormais autorisées à entrer à la Bourse de Paris et à spéculer. 1972 Polytechnique devient complètement mixte, tout comme HEC. 1975 La mariée a désormais droit à un peu d’intimité.

La «Women's March», symbole féministe de la fronde anti-Trump - La Parisienne Deux cent mille. C'est le nombre de personnes qui sont attendues le 21 janvier prochain à Washington pour manifester contre le sexisme et Donald Trump. Le président des Etats-Unis, officiellement intronisé depuis moins de 24 heures, affrontera sa première manifestation monstre. 200.000, c'est en réalité le nombre d'inscrits pour l'instant sur le groupe Facebook de la «Women's March ». Un nombre qui pourrait donc encore augmenter. L'initiative d'une révoltée qui a fait mouche Cette initiative n'est au départ qu'un coup de sang d'une jeune retraitée. Le soir même, quarante femmes répondent positivement. VIDEO. Démonstration de force des libéraux Le comité d'organisation a même recueilli plus de deux millions de dollars de dons pour assurer la sécurité et le bon déroulement de l'événement. Des personnalités hollywoodiennes, comme l'actrice de «Zero Dark Thirty» Jessica Chastain, seront aussi de la partie au pied de l'obélisque de Washington.

sans titre The women of Latin America are on fire right now with their activism and protest as they fight not only for their rights, but for their very lives. In Argentina, a feminist arts collective demanded that the lives of women be taken seriously. **Warning: Nudity, and if you speak Spanish, there are some harsh statistics about violence against women We’ve written before about the femicide epidemic in Latin America. As reported by The Daily Dot, “The 120 women who participated in the flash mob represented the 133 victims of violence against women and girls in 2016. At the top of the video, a title reads “This action was performed in front of the three largest powers in the country: the Presidential Palace, Argentina’s highest court, and Parliament.” A woman on a megaphone shouts for justice. Then they scream, demanding what’s theirs, screaming in frustration and in anger and in defiance. Beneath the surface, there is screaming, and an insistence that women matter. (featured image: screencap)

Discours à la nation - Création Radiophonique Enregistré les 13 et 14 Janvier 2015 au Théâtre du Rond Point à Paris Spectacle créé au Festival de Liège en Belgique Discours à la nation Conception, texte et mise en scène Ascanio Celestini Conception et interprétation David Murgia Composition et interprétation musicale Carmelo Prestigiacomo Adaptation française Patrick Bebi Réalisation Juliette Heymann « Vous comprenez quelle guerre est en train de se dérouler ? Ce sont les économistes qui nous l’ont expliquée. Pour faire un pain il faut des mois, alors qu’en peu d’heures de travail la chaîne de montage désenfourne des dizaines de révolvers. Donc bientôt le prix du pain va grimper en flèche et ils vont offrir les revolvers du marché. Personne n’aura d’argent pour le pain et tous s’armeront gratuitement pour prendre d’assaut les fours. Avec cette tension, il est difficile de former un gouvernement. Certains aspirants-tyrans lèvent la tête de temps à autre, ils cherchent le consentement. Mais lever la tête est dangereux. Ascanio Celestini Suivie de

Les mesures en faveur de l'égalité femmes-hommes Un monde meilleur est un monde dans lequel les femmes ont les mêmes droits que les hommes François Hollande Président de la République (08/03/2017) Pour faire reculer réellement ces inégalités persistantes, le Gouvernement a engagé depuis 2012 une démarche nouvelle et transversale pour transformer l'égalité des droits en égalité réelle. Toutes les politiques publiques sont concernées, et l’égalité est aussi envisagée comme un moteur pour l’emploi, la croissance et le redressement de notre pays. Lutter contre le harcèlement et les violences sexuelles Assurer la sécurité des femmes dans les transports en commun Dans le cadre de la lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun, une étude conduite par le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) montre que l’ensemble des femmes ont un jour été victimes de harcèlement sexiste ou d’une agression sexuelle dans les transports en commun. Le harcèlement sexuel est puni par la loi 1.

Le MLF : Chronique d’une lutte féministe Quelle est l’histoire du Mouvement de Libération des Femmes ? Depuis plusieurs mois, avec l’affaire Weinstein, via les réseaux sociaux ou par des prises de positions publiques, la question des violences et du harcèlement contre les femmes, s’est invitée au cœur de l’actualité dans de nombreux pays. Une fois encore, il a fallu qu’un scandale éclate pour que la parole se libère, pour qu’une réalité sociale, celle de la condition des femmes, souvent oubliée ou tue, surgisse de nouveau. Pour écrire l’histoire du féminisme, on sollicite souvent l’image de la vague. Quelle est l’histoire de ce mouvement ? Vidéo INA : ►►►ET AUSSI | Affaires sensibles : découvrez l'appli Affaires sensibles, une collection d'histoires vraies à lire sur votre mobile. Invitée Anne-Cécile Mailfert Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des Femmes et ancienne porte-parole du mouvement Osez le féminisme ! Ressources Histoire du féminisme de Michèle Riot-Sarcey, collection Repères, aux éditions La Découverte 2002

“Le génie lesbien”, le manifeste anti-hommes de l'activiste féministe radicale Alice Coffin « Les lesbiennes sont la plus lourde menace contre le patriarcat. » Dans son livre Le génie lesbien (Grasset), publié ce mercredi, Alice Coffin le révèle d’entrée de jeu : les hommes entretiennent un système où « ils sont omniprésents et dans tous les domaines », et les lesbiennes sont là « pour bouger les meubles ». Les annales de l’histoire homosexuelle regroupent selon la militante féministe radicale une densité « d’anarchistes, de révolutionnaires et de criminelles ». C’est là tout le combat lesbien : l’ultra-violence. « Nous avons le pouvoir, sans les éliminer physiquement, de priver les hommes de leur oxygène : les yeux et les oreilles du reste du monde », écrit-elle froidement. Sa première action de grande envergure, évoquée dans son ouvrage, se déroule en 2008 avec son groupe féministe nommé « La Barbe » contre Eric Zemmour.

Egalité filles/garçons Introduction Genre et sexeLa notion de ‘sexe’ renvoie aux caractéristiques purement biologiques qui différencient hommes et femmes : comme les différences liées au système reproductif (par ex. les femmes allaitent) ou corporelles (par ex. les hommes ont un cerveau plus lourd). La notion de ‘genre’ renvoie aux différences sociales entre hommes et femmes. Il renvoie à l’ensemble des règles implicites et explicites régissant les relations femmes/hommes et des obligations distinctes. [1] C’est sur cette optique que le terme genre sera traité dans le présent dossier. Références documentaires disponibles à La Case Visualisez et/ou téléchargez le document en cliquant sur l’image Dossiers pédagogiques Filles et garçons à l’école, clichés en tout genre : Guide pédagogique à l’usage des équipes éducativesAcadémie de Clermont Ferrand/ Onisep > Vers qui ? Filles et garçons... 27 photographies noir et blanc format A4 ; Dossiers thématiques Guides, articles, brochures

Les droits des femmes dans le monde : de très fortes disparités entre Nord et Sud En 2017, il reste des pays où les femmes ont besoin d’un tuteur masculin, quand seulement cinquante-sept pays autorisent l’avortement sans condition. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Breteau Dans le sillage de #MeToo, mot-clic créé en octobre 2017 pour dénoncer les violences sexuelles, ou des manifestations françaises de janvier, l’actualité récente montre que les droits humains en général, et ceux des femmes en particulier, sont régulièrement remis en cause. C’était aussi en janvier 2017, juste après l’investitude du président américain, des manifestations aux Etats-Unis pour défendre les droits des femmes et dénoncer les propos de Donald Trump ; d’autres manifestations en Espagne en 2014 pour défendre l’accès à l’avortement ; ou en Pologne, en octobre 2016, pour lutter contre l’interdiction de l’interruption volontaire de grossesse (IVG), même quand la vie de la femme est en danger. Lire aussi : En Europe, cinq pays limitent ou interdisent toujours l’avortement

#MeToo, du phénomène viral au « mouvement social féminin du XXIe siècle » En 2006, Tarana Burke, une travailleuse sociale originaire de Harlem (New York), lance une campagne de soutien aux victimes d’agressions sexuelles dans les quartiers défavorisés. Pour appuyer sur l’empathie et la solidarité, elle choisit un nom très court à cette initiative : « Me too » (« moi aussi »). Deux petits mots que la militante, qui a elle-même subi des violences sexuelles, regrette de n’avoir pas su dire plusieurs années auparavant à une fille de 13 ans qui s’était confiée à elle sur les viols à répétition de son beau-père. Le 5 octobre 2017, l’affaire Weinstein éclabousse Hollywood. « Si vous avez été victime de harcèlement ou d’agression sexuelle, écrivez “moi aussi” en réponse à ce tweet. » If you’ve been sexually harassed or assaulted write ‘me too’ as a reply to this tweet. Alyssa_Milano (@Alyssa Milano) Témoignages de l’an I de #metoo : « Je me sens plus légitime à réagir à des regards appuyés » « Une réalité massive et tragique »

Related: