background preloader

Usage du smartphone à des fins pédagogiques en lycée

Usage du smartphone à des fins pédagogiques en lycée
Nicolas Houpert, professeur de mathématiques DNL Anglais, présente sur Osons Innover un projet pédagogique innovant mené au lycée : les élèves de Seconde et de Première du Lycée François Bazin, utilisent leurs smartphones pour créer des applications, développer des audioguides puis réaliser des affiches en réalité augmentée sur le thème de cryptographie. Les élèves utilisent AppInventor et AurasmaStudio. Différentes matières sont mises à contribution : anglais, technologie et mathématiques. Cet article vous est proposé par Madmagz. Points-clés Contexte et objectifs pédagogiques Contexte Le projet est articulé autour de l’utilisation du smartphone en classe à des fins pédagogiques. dans un premier temps, les élèves créent une application smartphone en anglais pour développer un audioguide sur la ville de Charleville-Mézières destinés à des touristes étrangers. Objectifs Auteurs clés du projet Étapes clés du projet Principaux apports du projet Pour télécharger notre Livre Blanc Related:  BYODSmartphonesRetours d'expériences

Préparer son premier projet d’utilisation des BYOD en classe 1- Définition des BYOD « Bring Your Own Device » autrement dit, « apportez vos objets personnels ». Certains tentent de franciser l’acronyme, il devient donc AVAN « Apportez vos appareils numériques ». Les BYOD sont au nombre de trois : l’ordinateur portable, la tablette, le smartphone 2- L’intérêt pédagogique - Valorisation, lien affectif et motivation: Les élèves qui possèdent un ou plusieurs objets connectés sont très fiers de la maîtrise de celui-ci et des possibilités qu’il offre. - Réflexion sur la citoyenneté et le numérique : Le numérique et les objets connectés qui en sont le support font partie de notre quotidien. - Carences matérielles et gain de temps : l’utilisation des BYOD offre un gain de temps considérable sur une séquence courte. - Assurer la continuité de l’usage des BYOD sur la scolarité : Il est en effet important d’envisager l’utilisation des BYOD en classe, non pas sur une année, mais sur un continuum. 3- Quelques exemples d’arguments « contre » 6- Les liens référence

Livre : « Tournez un film avec votre téléphone portable » Le premier guide complet pour la réalisation de films avec téléphones portables, aux Éditions Dixit en 2008, qui reste une référence. Téléchargeable gratuitement. Téléchargez le livre entier. J’ai écrit ce livre pour qu’il soit un guide concret, autant technique que de tournage et de mise en scène. Chapitres du livre Avant-propos Bien choisir son téléphone Guide express du tournage avec téléphone portable Réussir son tournage avec téléphone Réussir son montage Diffuser et conserver son film Interviews et conseils des lauréats du Grand Prix du Festival Pocket Films Les bases : image, son, numérique, téléphonie, vidéo, informatique... Le Petit Chaperon Rouge entre Tradition et modernité- Centre Académique Reche... A l’heure de l’entrée du numérique à l’école, comment allier la tradition littéraire et la modernité ? Comment optimiser l’enseignement, l’acquisition des compétences, susciter l’intérêt de nos élèves pour la culture littéraire classique et populaire ? Comment le numérique peut-il être un auxiliaire précieux et innovant au service des lettres ? • Le projet Dans le cadre des EGLS (Enseignements Généraux liés à la Spécialité) d’une classe de seconde Bac Professionnel ASSP (Accompagnement, Soins et Services à la Personne), j’ai mis en place un projet annuel de réadaptation d’un conte pour enfants. En effet, dans le cadre de leur formation, ces élèves sont amenés à effectuer leurs stages en crèche ou dans des écoles maternelles. • La démarche BYOD Cette démarche nouvelle est possible si certaines précautions sont adoptées préalablement : Lorsque ce travail préparatoire est mis en place, la pédagogie peut réellement commencer.

Pourquoi utiliser les « BYOD » dans une classe 8 Shares Share Tweet Email L’idée est intéressante, mais est-ce aussi facile qu’on le dit ? Le BYOD représente-t-il une ouverture technologique de l’école ou plutôt une complexification pédagogique? Selon plusieurs études récentes, l’utilisation d’un outil précis dans une salle de classe présente déjà des difficultés de gestion au quotidien. Pourtant, certains établissements scolaires (Outre-Atlantique) ont fait le choix du BYOD. À titre d’exemple, le Peel District School Board, en Ontario, propose depuis 2013 aux élèves d’utiliser leur propre appareil. Afin d’intégrer au mieux le projet BYOD dans les écoles, le conseil scolaire a même mis en place des outils pour aider les parents et les élèves. Une vidéo explicative, un guide pour les parents, un code de conduite numérique et un ensemble de ressources pour les parents viennent ainsi aider l’intégration dans les classes. Des questions pertinentes surgissent alors pour le pédagogue : par où dois-je commencer ? Les avantages Les inconvénients

Créer un film avec son smartphone : Mode d’emploi Comment concevoir et réaliser un film de poche avec un smartphone ? Comment envisager le smartphone ou la caméra de poche comme outil d’éducation et de socialisation ? A l’occasion d’une formation en septembre 2014 de l’expert Benoit Labourdette pour des animateurs à Blois, l’UPOPI (université populaire des images, Région Centre) revient sur la méthodologie de réalisation d’un film avec un téléphone portable (smartphone). Cela comprend un kit complet pour mener à bien ce type de projets en espace public numérique, dans un établissement scolaire ou dans le cadre d’un projet spécifique via le dossier Que faire avec sa caméra de poche qui comprend : – un mode d’emploi : Réaliser un film avec un téléphone portable qui donne des conseils simples pour obtenir de jolies images : éviter le zoom, suivre l’objet filmé, soigner le son, la lumière, le cadrage… – filmer avec un téléphone portable : conseils techniques (pdf) : formats d’image, logiciels…

Évaluer avec son téléphone portable Plickers Principe Plickers est une application servant à faire des QCM en ligne auxquels on répond avec des cartes. L’enseignant conçoit son QCM (questionnaire) sur le site Plickers, il importe sa liste d’élèves et leur affecte un numéro de carte. L’élève donne sa réponse à une question en tournant sa carte de façon à ce que la lettre correspondant à sa réponse soit en haut. Étudiants en BTS SIO 1re année Lycée Geoffroy-Saint-Hilaire / Étampes Mise en oeuvre L’inscription, gratuite, se fait en rejoignant le site Plickers ( et en choisissant sign-up : Peu d’informations sont nécessaires : Une fois connecté, un menu donne les choix possibles : Pour commencer, il faut créer une classe et y importer ses élèves. Lorsque vous créez une classe avec Add new class des informations basiques sont demandées, avec obligatoirement un nom et éventuellement le niveau (year) et la discipline (subject). Les cartes sont affectées dans l’ordre de saisie des étudiants.

Le smartphone au service de la réussite des élèves Le projet est né d’un double constat : le smartphone est une possibilité pour suppléer les carences en équipement, tant des salles de classe d’un établissement qu’au domicile de l’élève ; le smartphone, pourtant interdit par le règlement du collège, est souvent utilisé de manière intempestive par les élèves dans de nombreux cours. L’idée qui découle de ce constat est de définir une place pédagogique pour cet outil à l’école et de permettre aux élèves d’en explorer ses possibilités, dans le cadre de leurs apprentissages, et d’en tirer le meilleur parti pour leur réussite. Le cadre de l’expérimentation Une classe de 3ème à option DP 3, effectif 23 élèves, profil hétérogène, niveau plutôt moyen voire faible. La majorité de la classe dispose d’un smartphone : 17 élèves sur 23. Sous iOS : 10 Sous Android : 4 Sous Windows Phone : 3 Nombre d’élèves disposant d’un accès 3G ou 4G : 13 élèves. Un protocole et des règles d’utilisation en classe Quels usages du smartphone en classe ? 1. 2. L’entrainement

Réaliser des audioguides poétiques Produire des audioguides poétiques autour des œuvres d’un peintre en résidence dans le Centre d’art contemporain de la ville, c’est la mission réalisée par des lycéens de l’Iroise, à Brest, dans le cadre de leur projet i-voix. L’expérience invite à faire des arrêts sur images pour apprendre à regarder les œuvres par les mots. L'activité s’avère particulièrement formatrice par le croisement des domaines travaillés : la peinture et la poésie, l'écrit et l'oral, le « commentaire » et « l’invention », l’Ecole et la cité... Jean-Michel Le Baut Les productions des élèves sur le site i-voix Autres exemples d’audioguides par les collégiens de Bruno Vergnes

Angoulême : Le BYOD pour développer l'autonomie culturelle "Ils ne vont pas au musée ? Que le musée vienne à eux ! " La formule de Valérie Seibel, professeure d'arts appliqués prend tout son sens dans le projet d'exposition virtuelle en anglais réalisée dans le lycée professionnel de Sillac avec sa collègue d'anglais, Isabelle Deveynex, et les lycéens du bac pro menuiserie. Le musée est tellement venu à eux que les élèves se sont emparés du projet des enseignantes, l'ont enrichi de leurs idées et ont mis leurs smartphones à sa disposition. Une exposition virtuelle avec QR Code Les petits lycées peuvent aussi avoir de grands projets. "On a comme point commun de devoir dans les deux disciplines présenter un dossier de contrôle en cours de formation. "Le QR Code ce sont les élèves qui en ont eu l'idée", explique V Seibel. Partis sur l'idée de réaliser les affiches d'une exposition qui regrouperaient leurs meilleurs peintres, les élèves ont développé une véritable exposition virtuelle. Un apprentissage numérique François Jarraud

Veuillez “BYOD” à l’école BYOD (Bring your own device), soit “prenez vos appareils personnels”, à l’école, comment ça se passe ? Toutes les problématiques de ce système, d’abord mis en place dans le monde professionnel, se retrouvent dans le monde éducatif. Avec quelques différences. Le BYOD, qu’est-ce que c’est ? Apparu vers 2005, le concept du BYOD, aussi appelé en français PAP (Prenez vos Appareils Personnels) ou encore AVEC (Apportez Votre Équipement Personnel de Communication), consiste à utiliser son propre matériel numérique dans un cadre professionnel. Il est un exemple de plus de l’effacement progressif des frontières entre la vie personnelle et le travail. De nombreuses questions restent pourtant en suspens, comme la protection de la vie privée des employés, la sécurité des données et leur responsabilité, voire le problème de la légalité d’imposer aux employés d’utiliser leur propre matériel au travail. Le BYOD à l’école La question du BYOD se complexifie dès qu’on entre dans un établissement scolaire.

L'éducation mobile, un moyen de dépasser la crise de l'école ? L'éducation mobile va-t-elle permettre d'alphabétiser le monde entier et rendre les sociétés humaines plus égalitaires et moins machistes ? C'est l'idée qui se dégage des nombreuses expériences présentées les 24 et 25 février à la Semaine de l'apprentissage mobile organisée par l'Unesco et UN Women à Paris. Le mobile apparait come un outil pour contourner les obstacles à l'instruction des jeunes et particulièrement à l'instruction des filles. Le paradoxe c'est que cette capacité révolutionnaire est financée très souvent par des initiatives publiques. Mais suivons trois exemples... Des nombreuses expériences présentées les 24 et 25 février à l'occasion de la Semaine de l'apprentissage mobile, trois projets mettent en évidence des tendances repérées cette année. Au Bangla Desh, le projet BRAC propose à des jeunes femmes d'apprendre l'anglais sur leur téléphone portable. Le dernier exemple s'adresse prioritairement aux jeunes filles. François Jarraud Le projet BRAC Projet sud africain

L'Agence nationale des Usages des TICE - Génération smartphone Génération smartphone Maryse Happe-Charrier, professeure d'allemand du lycée Montmajour à Arles, utilise eTwinning avec ses élèves dans le cadre d'un échange avec une classe autrichienne sur le thème du smartphone. L’origine du projet Les adolescents manifestent un intérêt particulier pour les nouvelles technologies. Le déroulement du projet Le projet a démarré par un QCM sur les habitudes de chacun. Problématique de base : ESPACES ET ECHANGES Dans quelle mesure peut-on dire que les nouvelles technologies ont bouleversé la notion d’espaces et d’échanges ? Problématique corrélée à la première : LIEUX ET FORMES DU POUVOIR On a coutume de nommer linternet « le sixième continent ». Problématique qui en découle logiquement : L’IDEE DE PROGRES Si le progrès a pour objectif d’améliorer et de faciliter la vie des hommes, dans quelle mesure peut-on affirmer ou invalider l’idée selon laquelle le progrès technologique du XXIe siècle naissant est une révolution ? Les apports des TICE Maryse Happe

Le journal de l'animation : Dossier action « Réaliser un film avec un téléphone portable : de la créativité à la citoyenneté » Animer un atelier de réalisation avec téléphone portable. Le Journal de l’animation, outil de référence mensuel pour les animateurs du champ socio-culturel, m’a invité en 2010 à rédiger un « dossier action » pour transmettre les enjeux, l’intérêt et des méthodes d’animation d’ateliers de réalisation de films avec téléphone portable. Introduction du dossier Le téléphone portable est dans toutes les poches. Vous pouvez télécharger le dossier complet.

Jérôme Lagaillarde : Le smartphone en français pour apprendre ? Quand le matériel informatique de l’établissement manque ou défaille, pourquoi ne pas faire appel à celui des élèves ? Au lieu d’interdire les smartphones, ne serait-il pas plus pertinent d’en inventer des usages pédagogiques ? C’est la question, cruciale, du BYOD (« Bring Your Own Device », « apportez votre propre matériel »). C’est le pari lancé et gagné par Jérôme Lagaillarde, professeur de lettres au collège Georges Méliès à Paris. Il éclaire ici les modalités, les possibilités et les enjeux d’une utilisation des smartphones en cours de français : un choix que certains jugeront risqué, et qui s’avère pourtant essentiel pour renforcer certains apprentissages tout en éduquant à la responsabilité. L’usage du smartphone est officiellement interdit dans les collèges : pourquoi avez-vous décidé d’autoriser vos élèves à l’utiliser envers et contre tout ? Concrètement, dans quel cadre avez-vous mis en place cette utilisation ? L’appareil photo est en effet un outil que j’utilise beaucoup.

Mon expérimentation : by monsieurroger Aug 12

Related: