background preloader

Trenaud

Facebook Twitter

Renaud

BTS SIO (SLAM) Promo 2015

Sécurité informatique. La sécurité informatique est un domaine qui relie diverses techniques, applications et dispositifs en charge d’assurer l’intégrité et la confidentialité de l’information d’un système informatique et de ses utilisateurs. Place dans l'entreprise Aujourd’hui, l’entreprise peut mettre en œuvre des mesures de sécurité afin de réduire les risques d’attaque et d’intrusion.- Sécurité par rapport à la menaceIl existe deux types de sécurité dépendant de la nature de la menace : Sécurité logique : des logiciels de sécurité, des outils informatiques, etc.Sécurité physique : maintenance électrique, anti-incendie, humidité, etc. - Menaces à un système informatiqueLes menaces peuvent être liées soit à la sécurité d’un système informatique soit à celle d’un individu : Malware : des logiciels tels que des virus, trojans, Worms, le phishing, le spamming, etc.

Les applications de l'IE - Organiser la recherche d'information et en connaître les limites - Anticiper et gérer les risques informatiques : LES ASPECTS JURIDIQUES DU METIER D’ASR « Guide de Bonnes Pratiques pour les Administrateurs Systèmes et Réseaux. Ce chapitre rédigé par le groupe de travail GBP a été réalisé à partir de diverses formations et conférences juridiques données par Maître BARBRY du cabinet Bensoussan [22].

Référentiel légal du métier d’ASR Il n’existe pas de référentiel légal concernant le métier d’ASR. Autrement dit, le terme d’« Administrateur Systèmes et Réseaux » n’apparaît dans aucune loi, décret ou texte réglementaire, contrairement au Correspondant Informatique et Liberté (CIL), dont la fonction et les responsabilités sont bien définies dans un cadre légal. Deux points sont tout de même à noter. Tout d’abord, l’arrêté du 18 juillet 2010 relatif au secret défense [23] parle de l’administrateur dans sa fonction « sécurité » : on commence donc à lui attribuer un statut juridique dans un cadre particulier.

Ensuite, le second point concerne deux guides pratiques de la CNIL [24a] et [24b]. La jurisprudence nous apporte également quelques précisions sur le régime juridique des ASR. [forum : annoter le chapitre] Informer. Administrateur réseaux. Présentation L’administrateur systèmes et réseaux a pour mission d’offrir un réseau informatique de qualité à l’entreprise. Pour conduire des projets informatiques, administrer le réseau et apporter un support aux utilisateurs, il doit : Établir les exigences de performance du réseau ; Définir les projets d’extension, de modification du réseau ; Configurer et mettre à jour le matériel à intégrer au réseau ; Développer des tableaux de bord de performances du réseau ; Mettre en place et contrôler les procédures de sécurité (droits d’accès, mots de passe etc.) ; Apporter son aide aux utilisateurs sur un problème lié au réseau ; Prévenir les anomalies et les pannes de fonctionnement du réseau ; Faire de la veille technologique.

Missions L'administrateur réseaux est l'homme-orchestre du système informatique d’une entreprise. Sa mission principale est de mettre en place un réseau informatique pour échanger des données en interne ou avec l’extérieur. Axel Raemaekers, Administrateur de système informatique. Axel Raemaekers, 30 ans, est consultant indépendant depuis 2002 auprès de PME. "Mon intérêt pour l’informatique est né sur les salons informatiques où le hasard m’a conduit au plus jeune âge", indique-t-il. Comment se déroule concrètement l’administration d'un système informatique ? Il s’agit de surveiller la disponibilité du système, par exemple si les requêtes des utilisateurs envers les serveurs sont suivies d’une réponse dans des délais normaux. Pour maintenir une qualité de service, une rapidité du traitement des demandes des utilisateurs, il faut maintenir le système optimal en effectuant des opérations de maintenance, des redémarrages, des mises à jour.

Cela implique souvent de travailler lorsque les autres ne travaillent pas. Il y a aussi une bonne part de tâches plus routinières de contrôle des rapports de sécurité, de sauvegardes, ou des opérations effectuées sur et par le système. Quels sont les dangers qu’un système informatique peut rencontrer ? La triade de la sécurité de l’information | Jemm Research.

On dit souvent que les entreprises deviennent sérieuses sur la sécurité après qu’une catastrophe ait affecté leur résultat opérationnel. La sécurité de l’information a trois caractéristiques fondamentales - disponibilité, confidentialité et intégrité - mais ces trois aspects n’ont pas encore la même importance auprès des entreprises. Traditionnellement, nous avons pris en compte la dimension de disponibilité. C’est la caractéristique qui « parle » aux directions métiers. Si le système n’est pas disponible, l’entreprise s’arrête. Beaucoup de sociétés ont investi des sommes importantes dans des plans de reprises d’activité, des systèmes redondants à haute disponibilité, des utilitaires de sauvegarde et récupération des données.

Et c’est au premier incident réel impliquant l’indisponibilité des systèmes qui a permis de calibrer et de justifier ces investissements. Aujourd’hui, la confidentialité des données est le sujet à la mode en matière de sécurité. C’est la bataille qui s’annonce. CYBERSURVEILLANCE ET ADMINSTRATEURS RESEAUX. Pouvant être sujet d'attaques internes comme externes, les entreprises et leurs réseaux ont besoin d'une cybersurveillance des administrateurs de réseaux. Cependant la cybersurveillance et les administrateurs de réseaux doivent obéir à différentes règles notamment le respect à la vie privée et le secret des correspondances. Avant de pouvoir rentrer dans les détails, nous allons définir la cybersurveillance et les administrateurs de réseaux dans un premier temps. Dans un second temps, nous allons présenter les obligations qui pèsent sur les administrateurs réseaux lorsqu'ils font de la cybersurveillance. généralisée de réseaux au sein des entreprises.

Ces réseaux permettent de faciliter le travail des salariés, mais aussi leurs échanges. Tout réseau doit être entretenu, mais aussi surveillé pour éviter sa dégradation. La surveillance et l’interception de courriers électroniques sont considérése comme de la cybersurveillance. Il participe à la gestion technique des équipements. I. II. III. WORKFLOW. Le droit à l'oubli.

BYOD : quelles sont les bonnes pratiques. Sécurité I.T. Hacking/Forensics/Penetration Testing Distributions. Security testing & recovery OS. Kali Linux. Sécurité informatique. Backtrack v4. 5.3. Les Rootkits. Le rootkit est un programme permettant d'automatiser la dissimulation et l'effacement des traces d'un pirate sur une machine. L'objectif d'un rootkit est de modifier les commandes permettant d'administrer le système, de cacher les ports ouverts par le pirate. Les premiers rootkits étaient assez basiques, ils modifiaient juste les commandes ls, ps, netstat.

L'administrateur pouvait détecter ces modifications sur les logiciels concernés. Alors une seconde génération de rootkits apparut. Encore une fois, ceci était détectable. Différents rootkits sont disponibles sur Linux. Je ne donnerai (volontairement) pas dans cette partie une description complète de l'utilisation des rootkits. La plupart des rootkits utilisent le principe des backdoors (Section 5.3, « Les backdoors ») pour permettre au pirate de se connecter selon son envie sur un système. 5.4.1. Les checksums.

Linux et la sécurité. Pentest. Kali - Linux.