background preloader

Agile smells

Facebook Twitter

Agile smells – Rôles et motivation. Agile smells – Pratiques de développement et de test. Suite de la série d’articles consacrée aux Agile smells, je vous propose, au travers de situations réellement vécues, de faire un tour d’horizon des dérives, des fausses bonnes idées ou simplement des phrases prononcées qui peuvent vous amener à vous dire que quelque chose sent mauvais.

Agile smells – Pratiques de développement et de test

Aujourd’hui, parlons des pratiques de développement et de test… Si vous avez manqué un des épisodes de la série des Agile smells, vous pouvez les retrouver ici : Une user story par développeur La situation Au moment d’entamer une nouvelle itération, chaque développeur entreprend l’implémentation de sa propre user story. Pourquoi ça sent mauvais ? L’argument principal généralement mis en avant pour justifier cette manière de travailler se résume au fait d’obtenir une meilleure productivité.

Un code hétérogène Il existe autant de manières de coder que de développeurs présents dans l’équipe. Une connaissance mal partagée Des individualités, pas une équipe Concrètement on fait quoi ? Illustration Martin Fowler. Agile smells – Backlog et user stories. Suite de la série d’articles consacrée aux Agile smells, je vous propose, au travers de situations réellement vécues, de faire un tour d’horizon des dérives, des fausses bonnes idées ou simplement des phrases prononcées qui peuvent vous amener à vous dire que quelque chose sent mauvais.

Agile smells – Backlog et user stories

Aujourd’hui, parlons du backlog et des user stories… Si vous avez manqué un des épisodes de la série des Agile smells, vous pouvez les retrouver ici : Les éléments du backlog sont des user stories priorisées, détaillées et estimées pour les 12 prochaines itérations La situation Les users stories définies dans le backlog de l’équipe ont toutes été revues lors de réunions d’affinage. Au total, en comptant des itérations d’une durée de deux semaines, le backlog est donc entièrement détaillé pour les six prochains mois. Pourquoi ça sent mauvais ? Le suivi du plan initial. Agile smells – Sprint retrospective. Suite de la série d’articles consacrée aux Agile smells, je vous propose, au travers de situations réellement vécues, de faire un tour d’horizon des dérives, des fausses bonnes idées ou simplement des phrases prononcées qui peuvent vous amener à vous dire que quelque chose sent mauvais.

Agile smells – Sprint retrospective

Aujourd’hui, parlons de la sprint rétrospective… Si vous avez manqué un des épisodes de la série des Agile smells, vous pouvez les retrouver ici : « Merci Michel pour les croissants ! » La situation C’est la deuxième rétrospective de suite qu’au moment de recueillir les données, seulement cinq post-it se battent en duel. Pourquoi ça sent mauvais ? Si la rétrospective ne sert plus qu’à faire de l’humour, c’est que vous vous êtes éloigné de son but initial. La routine : l’équipe a déjà effectué des dizaines d’itérations, il se forme une certaine routine accompagnée de lassitude.

Concrètement on fait quoi ? La rétrospective est une brique essentiellement de l’amélioration continue de l’équipe. Contextualiser. Blog Xebia - Cabinet de conseil IT. Suite de la série d’articles consacrée aux Agile smells, je vous propose, au travers de situations réellement vécues, de faire un tour d’horizon des dérives, des fausses bonnes idées ou simplement des phrases prononcées qui peuvent vous amener à vous dire que quelque chose sent mauvais.

Blog Xebia - Cabinet de conseil IT

Aujourd’hui, parlons de la sprint review… Si vous avez manqué un des épisodes de la série des Agile smells, vous pouvez les retrouver ici : « Plus c’est long, plus c’est long… » La situation Quatre feature teams se retrouvent pendant plus de deux heures pour présenter ce qu’il s’est passé durant l’itération. Agile smells - Sprint daily stand-up meeting. Suite de la série d’articles consacrée aux Agile smells, je vous propose, au travers de situations réellement vécues, de faire un tour d’horizon des dérives, des fausses bonnes idées ou simplement des phrases prononcées qui peuvent vous amener à vous dire que quelque chose sent mauvais.

Agile smells - Sprint daily stand-up meeting

Aujourd’hui, parlons du sprint daily stand-up meeting… Si vous avez manqué un des épisodes de la série des Agile smells, vous pouvez les retrouver ici : Plus de 10 min debout ça fait mal aux jambes La situation Le stand-up dure plus de dix minutes, peu importe le nombre de participants. Pourquoi ça sent mauvais ? Quatre causes principales expliquent généralement la longueur d’un stand-up : Les participants détaillent bien trop les informations qu’ils font passer.Les participants essaient de résoudre un problème pendant la cérémonie.Il y a plusieurs conversations en parallèle impliquant des débats toujours plus long.Des personnes extérieures à l’équipe prennent la parole régulièrement.

Blog Xebia - Cabinet de conseil IT. Suite de la série d’articles consacrée aux Agile smells, je vous propose, au travers de situations réellement vécues, de faire un tour d’horizon des dérives, des fausses bonnes idées ou simplement des phrases prononcées qui peuvent vous amener à vous dire que quelque chose sent mauvais.

Blog Xebia - Cabinet de conseil IT

Aujourd’hui, parlons du Sprint Planning… Si vous avez manqué le premier épisode de la série des Agile smells, vous pouvez le retrouver ici : Agile smells – Management visuel « 4h c’est un peu long non ? » La situation L’équipe organise à chaque début d’itération un Sprint Planning dont la durée est au minimum d’une demi-journée. Pourquoi ça sent mauvais ? Les participants sortent généralement lessivés après de telles cérémonies. L’intérêt premier du Sprint Planning est la discussion, mais lorsqu’elle devient interminable elle ne sert à personne. Concrètement on fait quoi ? Trois axes pour réussir l’objectif de cette cérémonie : L’organisation La facilitation « Oui c’est normal c’est elle l’experte » Agile smells – Management visuel. Dans cette série d’articles consacrée aux Agile smells, je vous propose, au travers de situations réellement vécues, de faire un tour d’horizon des dérives, des fausses bonnes idées ou simplement des phrases prononcées qui peuvent vous amener à vous dire que quelque chose sent mauvais.

Agile smells – Management visuel

Commençons par le management visuel… « J’aime les monochromes de Whiteman » La situation La première chose que je regarde lorsque je rentre dans le bureau d’une équipe agile, ce sont les murs. Ce lieu, champs de bataille de nos post-it préférés, est parfois étrangement délaissé par certaines équipes. Pourquoi ça sent mauvais ? Trois principales causes peuvent expliquer cette situation : Pression externe Une personne externe à l’équipe avec une capacité de décision forte est un peu trop présente, elle vient régulièrement mettre un coup de pression à l’équipe en grimaçant devant le burndown chart, ou simplement vient chercher des coupables lors de situations de crise.

Pas de vision produit Le tout numérique.