background preloader

Crowdsourcing & Contribution

Facebook Twitter

L’histoire de l’innovation contemporaine c’est les Big Data. La lecture de la semaine provient de la vénérable revue The Atlantic et on la doit à Erik Brynjolfsson, économiste à la Sloan School of Management et responsable du groupe Productivité numérique au Centre sur le Business numérique du Massachusetts Institute of Technology et Andrew McAfee auteurs Race Against the Machine (“La course contre les machines où comment la révolution numérique accélère l’innovation, conduit la productivité et irréversiblement transforme l’emploi et l’économie”).

L’histoire de l’innovation contemporaine c’est les Big Data

Elle s’intitule : “l’histoire de l’innovation contemporaine, c’est les Big Data” (c’est le nom que l’on donne à l’amoncellement des données). En 1670, commence l’article, à Delphes, en Hollande, un scientifique du nom de Anton van Leeuwenhoek (Wikipédia) fit une chose que beaucoup de scientifiques faisaient depuis 100 ans. Il construisit un microscope. Ce microscope était différent des autres, mais il n’avait rien d’extraordinaire. Cependant, malgré leurs forces, les mesures ont un défaut. Allstate teste l'actuariat en crowdsourcing. La compagnie d'assurance américaine Allstate apprécie les concours d'innovation : après ses "App Attacks" internes, elle organisait au cours de l'été une compétition d'un tout autre genre.

Il s'agissait en effet de faire appel à une communauté (ouverte) de spécialistes pour imaginer de nouveaux modèles de calcul de risques sur les assurances de dommage corporel. Le défi posé aux "amateurs" est classique des préoccupations d'un assureur : prédire au mieux les coûts des sinistres (blessures et décès) en fonction des caractéristiques du véhicule de l'assuré. Pour concevoir leurs algorithmes, les participants avaient à leur disposition les données historiques de la compagnie pour les années 2005 à 2007. Celles des années 2008 et 2009 (fournies sans les "résultats") étaient utilisées pour évaluer la qualité des propositions, les premières en mode "public" pour favoriser l'émulation entre compétiteurs et les secondes pour déterminer les lauréats. Kaggle, data mining.

Entreprise 2.0

Open Innovation. Citoyen 2.0. Sante 2.0. Learning 2.0. Event 2.0. Crowdsourcing. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Crowdsourcing

Le crowdsourcing, ou externalisation ouverte[1] ou production participative[2], est l'utilisation de la créativité, de l'intelligence et du savoir-faire d'un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur. Ceci se fait par un appel ciblé (quand un niveau minimal d'expertise est nécessaire) ou par un appel ouvert à d'autres acteurs. Le travail est éventuellement rémunéré. Il peut s'agir de simplement externaliser des tâches ne relevant pas du métier fondamental de l'entreprise, ou de démarches plus innovantes. C'est un des domaines émergents de la gestion des connaissances, Il existe de nombreuses formes, outils, buts et stratégies du crowdsourcing[3]. Origine du terme[modifier | modifier le code] Le terme crowdsourcing est un néologisme sémantiquement calqué sur l'outsourcing (externalisation).

Historique[modifier | modifier le code]