background preloader

Revue de presse : la raffinerie Total de la Mède

Facebook Twitter

Après la fermeture de la raffinerie LyondellBasell à l'été 2014, c'est le site de la Mède, appartenant au groupe Total qui pourrait connaître le même sort.

Revue de presse du traitement de l'information ces derniers mois par les différents médias locaux et nationaux. Bouches-du-Rhône: La Mède pourrait devenir une «bioraffinerie» Afin d'être publiée, votre note : - Doit se conformer à la législation en vigueur.

Bouches-du-Rhône: La Mède pourrait devenir une «bioraffinerie»

En particulier et de manière non exhaustive sont proscrits : l'incitation à la haine raciale et à la discrimination, l'appel à la violence ; la diffamation, l'injure, l'insulte et la calomnie ; l'incitation au suicide, à l'anorexie, l'incitation à commettre des faits contraires à la loi ; les collages de textes soumis au droit d'auteur ou au copyright ; les sous-entendus racistes, homophobes, sexistes ainsi que les blagues stigmatisantes. - De plus, votre message doit respecter les règles de bienséance : être respectueux des internautes comme des journalistes de 20Minutes, ne pas être hors-sujet et ne pas tomber dans la vulgarité. - D'autre part, les messages publicitaires, postés en plusieurs exemplaires, rédigés en majuscules, contenant des liens vers des sites autres que 20Minutes ou trop longs seront supprimés. Les salariés de la raffinerie Total de la Mède veulent du " cartes sur table "

« Il y a déjà quelques semaines que Total annonce des changements profonds par voie de presse, sans jamais nous en parler et cela crée un climat anxiogène sur le site » : pour Fabien Cros, délégué CGT à la raffinerie Total de La Mède, il est temps que la direction du groupe joue cartes sur table et expose son projet pour le site devant les instances représentatives. « On fait partie d’un ensemble » S’il fallait une nouvelle illustration de l’imbrication des sites industriels de l'étang de Berre et même au-delà, les propos de Fabien Cros la fournirait : « On fait partie d’un ensemble, avec Kem One, on fournit tous les acteurs pétroliers, la matière première vient de Total.

Les salariés de la raffinerie Total de la Mède veulent du " cartes sur table "

L’affaire (aussi) du gouvernement L’UD CGT, qui a fait de l’avenir industriel des Bouches-du-Rhône un dossier majeur, n’entend pas se satisfaire des 30 minutes d’entretien accordées par un collaborateur de Manuel Valls lors de sa visite à Marseille. Jean-François Arnichand. Total dément avoir confirmé l'arrêt de tout raffinage à La Mède. PARIS, 25 février (Reuters) - La direction du groupe Total n'a pas confirmé l'arrêt de toutes ses activités de raffinage de produits pétroliers sur son site de La Mède (Bouches-du-Rhône) lors d'une réunion avec les syndicats cette semaine, a déclaré mercredi un porte-parole de la 'major' française.

Total dément avoir confirmé l'arrêt de tout raffinage à La Mède

Economie, La Mède : "Le PPRT de Total doit être gelé" (collectif PPRT 13) Economie, Châteauneuf : Total. Réaction du maire de Châteauneuf-les-Martigues. Social - Châteauneuf : Total - La Mède. La CGT attend des informations tangibles. Raffineries : Total s’engage à ne fermer « aucun site » en France. Résultats du quatrième trimestre et de l’année 2014. Le plan de Total face à la baisse des prix du pétrole. « Réagir sans surréagir. » Patrick Pouyanné, le nouveau directeur de Total a le sens de la formule pour expliquer la manière avec laquelle il compte aborder les prochains mois, alors que le prix du baril a dévissé de 50 % depuis l’été. « Une baisse des cours du brut de 10 % représente 2 milliards de dollars (1,75 milliard d’euros) de cash en moins pour Total », rappelle son patron, en expliquant vouloir « une entreprise qui résiste quel que soit le prix du baril ».

Le plan de Total face à la baisse des prix du pétrole

La période actuelle peut être « transformée en opportunités, en abaissant le point mort, c’est-à-dire en dépensant moins », dit-il. Le dividende a été augmenté de 2,5 % à 2,44 € par action, payable en numéraire ou en actions nouvelles avec une décote de 10 %. Baisse des bénéfices Les résultats 2014, présentés jeudi 12 février, sont forcément la marque de cette nouvelle donne. Réduction des effectifs Baisse des investissements « Mieux vaut garder le gaz sous terre plutôt que de l’extraire à perte. Le projet Yamal va se poursuivre. Les ports français en baisse, les concurrents en hausse. L’analyse sur dix ans des trafics des grands ports maritimes français face à leurs concurrents n’est guère flatteuse.

Les ports français en baisse, les concurrents en hausse

Parti presque au niveau de Rotterdam, leur trafic cumulé n’a fait que baisser quand celui du premier port d’Europe augmentait régulièrement. L’explication par la baisse (réelle) des trafics pétroliers français ne suffit pas car Rotterdam, comme Anvers, est aussi un très grand port pétrolier qui n’a pas connu d’effondrement dans ce domaine. Les ports français, qui ont mis des années à se réformer sur fond de crise économique très dure, ont donc clairement raté le coche de la décennie passée.