background preloader

#OccupyZad/ TESTE - SIVENS

Facebook Twitter

Rémi Fraisse : il y avait une équipe fantôme. Sur la mort de Rémi Fraisse, on croyait avoir tout lu.

Rémi Fraisse : il y avait une équipe fantôme

Voici le récit qui s’est imposé : le weekend des 25 et 26 octobre 2014, à Sivens, le rassemblement festif contre le projet de barrage dégénère. Les forces de l’ordre ont pour mission de défendre une « base de vie », sur le site même où le barrage est prévu. Sur cette base sont habituellement rangés les engins de chantier, mais cette nuit-là, il n’y en a aucun. Les heurts avec les manifestants s’étirent dans la nuit. À 1h45 du matin, une grenade offensive est lancée par les forces de l’ordre et tue, sur le coup, le jeune homme. Plus d’un an et demi après le drame, l’enquête judiciaire, confiée aux juges toulousaines Anissa Oumohand et Élodie Billot, est toujours en instruction. Reprenons tout dans le détail : non pas la version officielle jusqu’ici diffusée, mais celle que révèlent les auditions des gendarmes. Plus la soirée avance, plus les contradictions s’enchaînent dans les auditions. Barrage de Sivens : projet définitivement abandonné. C’était attendu depuis le mois de mars mais l'Etat a officialisé la suppression du projet initial du barrage de Sivens, en toute discrétion.

Barrage de Sivens : projet définitivement abandonné

Le sénateur Les Républicains de Tarn-et-Garonne, François Bonhomme révèle sur son compte Twitter que le projet de barrage de Sivens a été définitivement abandonné "en catimini" selon l'élu. Un tweet accompagné de l'arrêté signé le 24 décembre par le prefet du Tarn Thierry Gentilhomme et celui du Tarn-et-Garonne Jean-Louis Géraud stipule que la déclaration d'intérêt général concernant le projet de barrage de Sivens est abrogée. L’Etat accordera au département du Tarn 3,4 millions d’euros en compensation, 2,1 millions pour les dépenses en pure perte et 1,3 million pour réhabiliter la zone humide. Alors que le projet initial était d’une capacité d’1,5 million de mètres cubes, le nouveau projet est deux fois plus petit, capable de retenir 750.000 m³, situé 300 m en amont du site du projet initial.

Mort de Rémi Fraisse : les arrangements des gendarmes avec la vérité. Toulouse, correspondance Que s’est-il exactement passé la nuit du décès de Rémi Fraisse, naturaliste qui a perdu la vie après avoir reçu une grenade offensive dans le dos ?

Mort de Rémi Fraisse : les arrangements des gendarmes avec la vérité

Un an après les faits, la conclusion d’une enquête administrative et l’ouverture d’une information judiciaire, les circonstances de la mort du jeune homme de 21 ans sur la Zad de Sivens ne sont pas éclaircies. Comme le révélait Reporterre en début de semaine, la première phase de l’enquête ouverte dans le cadre d’une information judiciaire pour « violences par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entrainé la mort sans intention de la donner » est truffée de zones d’ombres et de contradictions. L’hommage à Rémi Fraisse interdit à Sivens. Toulouse, correspondance L’appel était coiffé d’une renoncule, la fleur devenue le symbole de Rémi.

L’hommage à Rémi Fraisse interdit à Sivens

Cette invitation à participer à une grande marche pacifiste à Sivens pour rendre hommage au jeune naturaliste circulait depuis quelques semaines sur les réseaux sociaux. Pourtant ce dimanche, il n’y aura pas de moment de recueillement sur l’ex-Zad du Testet. En tout cas, légalement. Au Testet… Vous trouverez sur cette page les informations pratiques concernant la manif’ le 25 octobre 2015 à Sivens… Besoin de bénévoles : prêt-e-s à donner un coup de main ?!

Au Testet…

Appellez au 06 05 78 97 39 ou envoyez un message à testet25octobre@riseup.net Appel et affiches : –l’appel pour une marche à Sivens le 25 octobre 2015 en format A5. N’hésitez pas à le diffuser ! (la liste des signataires est susceptible de s’allonger, il faut d’ores et déjà ajouter : Alternative & Autogestion national et France-Palestine 81) -les deux affiches, de nos deux graphistes préféré-e-s (cliquez dessus pour les télécharger, celle de droite en pdf bien résolu est ici). Manifestation en hommage à Rémi Fraisse : un étudiant toulousain condamné à de la prison ferme. A Sivens, les « zadistes » évacués manu militari.

Une nuit sur la Zad du Testet. Zad du Testet, Lisle-sur-Tarn (Tarn), reportage 1 h 30 du matin, la température extérieure tombe à -7 degrés.

Une nuit sur la Zad du Testet

Une poudre glacée recouvre la vallée du Tescou. Il fait à peine plus chaud dans la guérite du checkpoint « Barikade », une cabane construite en bois, isolée par des couvertures et des bâches en plastique. Cette nuit de février, ils sont cinq zadistes dont une femme, âgés de 19 à 23 ans. Groupés autour d’un petit poêle centenaire, ils sirotent du thé à la menthe. Face-à-face tendu entre anti et pro-barrage à Sivens. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Rémi Barroux A quatre jours de la décision finale du conseil général du Tarn sur l’avenir du projet de barrage à Sivens, la tension est très forte autour de la zone humide du Testet, occupée en partie par des militants hostiles au chantier.

Face-à-face tendu entre anti et pro-barrage à Sivens

Lundi 2 mars, une centaine d’agriculteurs, à l’appel notamment des structures départementales de la FNSEA, bloquaient les deux routes permettant l’accès à cette zone boisée et vallonnée, encerclant de fait la « zone à défendre » (ZAD) tenue depuis quinze mois par des militants écologistes et « antisystème ». 280 gendarmes séparent les deux camps Entre les deux camps, très remontés, deux cents gendarmes mobiles ont été déployés.

Toulouse : 20 arrestations à la manif de soutien aux ZAD. Manifestations tendues à Nantes et Toulouse : 25 interpellations. Une manifestation contre les violences policières à Nantes et une autre en soutien aux ZAD à Toulouse ont été émaillées d’incidents ce samedi.

Manifestations tendues à Nantes et Toulouse : 25 interpellations

Une vingtaine de personnes ont été interpellées. Manifestations perturbées ce samedi. D’abord à Nantes. Un millier de personnes se sont regroupées contre les "violences policières". La manifestation a été émaillée de jets de projectiles sur les nombreux policiers et gendarmes mobiles déployés pour l'occasion, qui ont dispersé la foule à l'aide de canons à eau. "13 policiers et gendarmes ont été blessés à Nantes, dont un policier, plus sérieusement atteint, souffre d'une fracture de côte", indique le ministère de l'Intérieur. Dix personnes ont été interpellées notamment pour "port d'arme" et "jet de projectiles", annonce le ministère de l'Intérieur. Le retour des «Zadistes» : une nouvelle manifestation attendue - 13/02/2015. Si l'appel à la manifestation se concrétise, Toulouse devrait de nouveau être le théâtre d'un grand rassemblement de ceux qui ont une «zone à défendre» — d'où leur appellation de «Zadistes»- samedi prochain.

Le retour des «Zadistes» : une nouvelle manifestation attendue - 13/02/2015

Chacun s'organise… «Samedi 21 février à Toulouse, à 60 kilomètres de la «ZAD» du Testet, rassemblons-nous nombreux. Nous ouvrirons une nouvelle brèche dans le monde formaté de la Métropole… Nous nous réapproprierons nos espaces…» Le message est finalement assez clair chez tous ceux qui estiment avoir une «zone à défendre», d'où leur dénomination de «zadistes». Dans huit jours, ils ont prévu de revenir à Toulouse, deux mois et demi après avoir investi la Ville Rose quatre samedis de rang en novembre. Quatre manifestations qui, on s'en souvient, ne s'étaient pas déroulées sans heurts, blessés et interpellations à la clé. ZAD du TESTET : la zone humide s’enflamme (VIDÉO automédia) SIVENS-TESTET : menaces, milices et silences. Un très mauvais scénario.

SIVENS-TESTET : menaces, milices et silences

Sivens : les projets « de rechange » au barrage semblent en l’état « inacceptables. Le 16 janvier, la ministre de l’Écologie a enterré le projet initial du barrage de Sivens, dans le Tarn. Les experts ont proposé deux scénarii, que les opposants jugent inacceptables en l’état. La balle est désormais dans le camp du Conseil général du Tarn, maître d’œuvre du projet. Barrage de Sivens: l’UE ouvre une procédure contre la France. Le Premier ministre français Manuel Valls s'était dit confiant lundi 24 novembre à l'approche d'une décision de la Commission de Bruxelles à propos du barrage de Sivens. Un projet dans le sud de la France plus que controversé, surtout depuis qu'un jeune manifestant a été tué par des policiers. Mercredi 26 novembre, le bras exécutif de l'Europe a tranché : le barrage ne respecte pas la législation communautaire. Une procédure d'infraction va être engagée.

Nouvelle attaque des Anonymous : 30 sites internet du Tarn hors-services. Infos locales Migrations - sans-papiers Rafle à Boulogne : stop aux politiques racistes Une rafle a été menée, ce mer­credi 19 novem­bre au soir au Bois de Boulogne. Il sem­ble­rait d’après nos pre­miè­res infor­ma­tions que les forces de l’ordre visaient essen­tiel­le­ment à trou­ver des tra­vailleu­ses sans-papier.

Anonymous ► #OpTestet ZAD Partout / Barrage de Sivens - TESTET #RemiFraisse. Hommage à Rémi FRAISSE. Texte de Daniel Mermet en hommage à Rémi Fraisse pour les 20 ans des Ogres de Barback. Révélations sur les conversations des gendarmes lors de la mort de Rémi Fraisse. Sivens : la gestion des forces de l'ordre et les violences policières. «A Sivens, un drame était inévitable» - Page 1.

Sivens: la faute des gendarmes, le mensonge de l'Etat - Page 1. «Grenade ! », crie le chef J. à l’attention de ses hommes, en joignant le geste à la parole. Des grenades offensives (OF) de ce type, la plupart des gendarmes mobiles avouent ne jamais en avoir lancé. Ce sont des armes de guerre, que seul un gradé peut projeter, et encore : dans certains cas bien précis, et seulement en les jetant à terre, prévoit le règlement.

Mais cette nuit du 25 au 26 octobre, dans la forêt de Sivens, environ 40 grenades de type OF sont lancées par les militaires, sur un total de plusieurs centaines d’engins divers utilisés. Or, selon plusieurs témoignages de gendarmes présents sur place, qui ont été recueillis dès le lendemain pour les besoins de l’enquête judiciaire et dont Mediapart a pris connaissance, le chef J. lance cette grenade-là en l’air, et directement sur un petit groupe de quatre à cinq jeunes dont fait partie Rémi Fraisse et qui leur lançait des pierres et des mottes de terre. Les gendarmes n’étaient pourtant pas en danger. Sivens: la faute des gendarmes, le mensonge de l'Etat - Page 1.

«Grenade ! », crie le chef J. à l’attention de ses hommes, en joignant le geste à la parole. Des grenades offensives (OF) de ce type, la plupart des gendarmes mobiles avouent ne jamais en avoir lancé. Ce sont des armes de guerre, que seul un gradé peut projeter, et encore : dans certains cas bien précis, et seulement en les jetant à terre, prévoit le règlement. Mais cette nuit du 25 au 26 octobre, dans la forêt de Sivens, environ 40 grenades de type OF sont lancées par les militaires, sur un total de plusieurs centaines d’engins divers utilisés.

Or, selon plusieurs témoignages de gendarmes présents sur place, qui ont été recueillis dès le lendemain pour les besoins de l’enquête judiciaire et dont Mediapart a pris connaissance, le chef J. lance cette grenade-là en l’air, et directement sur un petit groupe de quatre à cinq jeunes dont fait partie Rémi Fraisse et qui leur lançait des pierres et des mottes de terre. Les gendarmes n’étaient pourtant pas en danger. Mort de Rémi Fraisse : blocus lycéen à Paris contre les violences policières. Une ZAD s'est installée durant la nuit en plein Rouen. Plutôt que par des défilés et des bris de vitrines, une cinquantaine de personnes ont choisi d’exprimer pacifiquement leur colère en installant un campement au centre de Rouen. Ils y ont passé la nuit, et créent la première Zad urbaine du pays. Conflit de pouvoirs : pour Rémi Fraisse. Casseur, djihadiste vert, ecoloterroriste…. Le discours du gouvernement ou de certains syndicats agricoles s’est établi et n’a cessé de monter en puissance.

D’abord pour tenter de nier l’existence même des origines de sa mort. Rappelons-nous que dans les premiers moments, on ne parlait que d’un corps découvert dans la foret. 2-Le conseiller général, l'arbre et le débat démocratique. Barrage-tarn-sivens_5047740.jpg (JPEG Image, 605 × 270 pixels) Barrage de Sivens : "On est prêts à tout péter"

Testet : le rapport d'experts confirme les arguments des opposants au barrage. Le rapport d’experts sur le barrage de Sivens constate la surestimation des besoins, la médiocrité de l’étude environnementale, la faiblesse du montage financier. Ce que disent, depuis des années, les opposants au barrage. Mort de Rémi sur la Zad du Testet, réactions et rassemblements dans toute la France. Barrage de Sivens: un mort lors d'affrontements, selon les opposants - L'Obs. SIVENS/TESTET : nouvelles mobilisations avant la grande manifestation des 25 et 26 octobre. SIVENS/TESTET : nouvelles mobilisations avant la grande manifestation des 25 et 26 octobre. ZAD du Testet : « Les arbres volaient au-dessus de nos têtes. A environ 15 mètres de haut, le chêne qui m’accueille, ce jeudi 4 septembre, offre une vue imprenable sur le carnage.

DOSSIER : La bataille pour sauver la zone humide du Testet. Zone du Testet (Tarn)