background preloader

Initiative 4 pour mille

Facebook Twitter

ADEME - Journée technique Sol. CO2 et climat. L’excès de CO2 change le climat de la Terre Principale cause des changements climatiques de la planète, le gaz carbonique (CO2) n’a jamais été aussi abondant dans l’air depuis 800’000 ans, accentuant la capacité de l’atmosphère de conserver la chaleur du soleil par effet de serre.

CO2 et climat

Les origines de cet excès sont connues: la déforestation et, surtout, une consommation effrénée de combustibles fossiles: mazout, essence, gaz, charbon. Notre civilisation dégage aussi dans l’atmosphère d’autres gaz à effet de serre, tels le méthane, le protoxyde d’azote et les gaz fluorés. Touchez les points rouges. Civilisation-CO2 Si les habitants d’Amérique du Nord émettent le plus de CO2 par personne, ils sont suivis de près par les autres régions où on mène une vie industrielle et motorisée: Europe, Japon, grandes villes d’Asie et d’Amérique du sud.

4 pour 1000 — Comprendre. Comprendre Qu’est ce que l’initiative 4 pour 1000 ?

4 pour 1000 — Comprendre

L’initiative 4 pour 1000, lancée par la France, consiste à fédérer tous les acteurs volontaires du public et du privé (États, collectivités, entreprises, organisations professionnelles, ONG, établissements de la recherche,…) dans le cadre du Plan d'action Lima-Paris. L'initiative vise à montrer que l’agriculture, et en particulier les sols agricoles, peuvent jouer un rôle crucial pour la sécurité alimentaire et le changement climatique. En s’appuyant sur une documentation scientifique solide, cette initiative invite donc tous les partenaires à faire connaître ou mettre en place les actions concrètes sur le stockage du carbone dans les sols et le type de pratiques pour y parvenir (agro-écologie, agroforesterie, agriculture de conservation, de gestion des paysages…). Comment contribuer ? Que signifie « 4 pour 1000 » ? Comment ça fonctionne ? Pourquoi c’est important ?

Rejoignez l'initiative 4 pour 1000 ! Kittridge French. Puits de carbone. Un puits de carbone est un réservoir qui capte et stocke le carbone atmosphérique.

Puits de carbone

Capture et stockage de carbone : le rôle des milieux naturels dans la lutte contre le changement climatique. Le carbone fait partie des éléments indispensables à la vie.

Capture et stockage de carbone : le rôle des milieux naturels dans la lutte contre le changement climatique

De ce fait, il circule constamment entre organismes et réservoirs. Il existe deux cycles du carbone en interaction étroite, mais répondant à des échelles de temps très différentes : un cycle court, qui implique le vivant, les océans de surface et les sols, et un cycle long dans lequel interviennent l’océan profond, les roches et sédiments, les volcans et les combustibles fossiles. Les réservoirs de carbone sur terre (en Gigatonnes) Roches et sédiments : 66 000 000 Océan profond : 38 000 Combustibles fossiles (pétrole, gaz naturel, charbon) : 5000 Sols : 1560 Océan de surface : 1000 Atmosphère : 800 (600 avant l’industrialisation)

Le travail du sol impacte peu le stockage de carbone. Dans le contexte du changement climatique et de l’augmentation des émissions de CO2 liée à l'activité humaine, le travail du sol serait un paramètre clé pour le stockage de carbone dans les sols cultivés.

Le travail du sol impacte peu le stockage de carbone

De nombreuses études affirment que la simplification du travail du sol voire la suppression du labour permet d’augmenter ce stockage. Cette recommandation, soutenue par le Groupement d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)1, est issue de nombreux résultats obtenus surtout en Amérique du Nord. Synthese colloque zh1. LA SÉQUESTRATION DU CARBONE DANS LE SOL POUR UNE MEILLEURE. Chapitre 1Tendances générales de la séquestration du carbone dans les sols Il est devenu évident que 1'augmentation des gaz à effet de serre (GES) dans l'atmosphère et le changement climatique qui en résulte auront des effets majeurs au 21ème siècle.

LA SÉQUESTRATION DU CARBONE DANS LE SOL POUR UNE MEILLEURE

Même si les scénarios exacts sont encore incertains, on prévoit des effets négatifs sérieux et il est essentiel que plusieurs actions soient entreprises afin de réduire les émissions de GES et d'augmenter leur séquestration. A ce propos, des nouvelles stratégies et des politiques appropriées pour la gestion de l'agriculture et de la sylviculture doivent être développées.

Une option concerne la séquestration du carbone dans les sols ou la biomasse terrestre, en particulier les sols utilisés pour l'agriculture ou la sylviculture. Depuis le protocole de Kyoto, c'est ce que l'on dénomme l'utilisation des terres, le changement d'utilisation des terres et la foresterie (LULUCF) et cela concerne les articles 3.3 et 3.4 du Protocole (IPCC, 2000). LA SÉQUESTRATION DU CARBONE DANS LE SOL POUR UNE MEILLEURE. Chapitre 6Propositions En référence à l'article 3.3 du Protocole de Kyoto concernant le boisement, le reboisement et le déboisement, et à la période de 2008 à 2012 pour les pays mentionnés à l'annexe 1 du Protocole, le bilan entre les deux premières activités (46 millions de t/C/an) et la troisième (déboisement - 90 millions t/C/an), est négatif.

LA SÉQUESTRATION DU CARBONE DANS LE SOL POUR UNE MEILLEURE

Art ZHInfos 59 60. CGLE 2015 CAMA OragnisationRERZH. Les zones humides 64p. Autour de Pierre Rabhi. Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Images Site Web pour cette image Composition de l'air sciencejunior.fr Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur.

Résultats Google Recherche d'images correspondant à

Augmenter la séquestration de carbone dans les sols.