Le marketing sur Facebook expliqué par Facebook

Le marketing sur Facebook expliqué par Facebook

Développer sa présence sur Facebook n’est pas une mince affaire, ça peut même devenir rapidement intimidant. Il existe déjà un certain nombre de livrets blancs et d’études sur le sujet, mais comme dit le proverbe : “On est jamais mieux servi que par sois-même“. Dans cette optique, les équipes de Facebook sont petit à petit en train de mettre en ligne un certain nombre de ressources tout à fait intéressantes pour vous aider dans vos campagnes de recrutement, de fidélisation… Pour le moment le plus gros de ce contenu est en anglais, mais visiblement les traductions sont en cours. Je vous propose donc un rapide tour d’horizon des contenus disponibles :
Why I Don't Like Your Brand on Facebook Brian Solis Why I Don't Like Your Brand on Facebook Brian Solis inShare1,089 Guest post by Andrew Blakeley. Follow him on Twitter (for exclusive deals and offers!)
Pour animer une page Facebook, il faut définir en amont une ligne éditoriale globale qui entraîne souvent la création de contenus. 1. Définition de la marque ProduitsServicesRetombées pressesPhotos / Vidéos / Podcast 2. Animation de page Facebook et statistiques d’applications Animation de page Facebook et statistiques d’applications
As you may have noticed over the weekend, there is no longer an action link to send an update to your Facebook Page fans directly on the sidebar. Instead, you’ll now need to go through an extra click to get updates sent. While many Page administrators don’t take advantage of updates, the click through rate on updates has increased dramatically since the new Facebook inbox launched. How To Send Facebook Page Updates How To Send Facebook Page Updates
Facebook Groups Vs Pages: The Definitive Guide Facebook Groups Vs Pages: The Definitive Guide Over the past couple years the Facebook Pages and Groups products have moved closer together, forcing marketers to ask themselves: which one should they use? After writing a complete guide to Facebook Pages, we thought it would be useful to highlight the core differences between Facebook Pages and Facebook Groups. If you had any lingering questions, this guide should completely clear things up for you! If you don’t know what Facebook groups are, there’s a good chance you haven’t spent more than an hour on Facebook. However if you are a rare exception, we thought it would be useful to explain groups. According to Facebook, groups are “for members of groups to connect, share and even collaborate on a given topic or idea”.
The following is part of our series, Facebook Tips, which answers some of the most commonly asked questions about using Facebook. While we hope the tips we share will be informative, we are unable to answer individual questions on this blog. Visit the Help Center for additional information about any topics we cover. Making connections on Facebook is not limited to friends. Through both Facebook Pages and Facebook Groups, you can stay more connected with everything that matters in your life—from businesses and public figures to common interests and hobbies. Tips: What’s the Difference between a Facebook Page and Group? Tips: What’s the Difference between a Facebook Page and Group?
Je dois avouer avoir sauté une fois de plus de ma chaise lorsque j’ai découvert cette interview : Ignorer Facebook est une erreur professionnelle. Un exemple supplémentaire d’une vision “média” des médias sociaux et orientée outils ! Je n’ai jamais travaillé avec DDB Paris et ne connaît personne dans cette agence donc mon propos n’est à aucun moment diriger spécifiquement vers cette agence. Ce propos témoigne par contre des intérêts opportunistes que représentent Facebook. Si Facebook peut permettre de tout faire (Facebook : le couteau-suisse de la présence des marques sur les médias sociaux ?), on peut estimer qu’il peut être intégrer dans chaque business vendu par un prestataire / agence. Ne pas être présent sur Facebook n’est pas une faute professionnelle ! Ne pas être présent sur Facebook n’est pas une faute professionnelle !
Je fais écho à l’article de Cédric avec le témoignage de British Telecom dont j’ai eu la chance d’interviewer la responsable social media (Bian Salins - @B1an). Leur approche des médias sociaux est particulièrement intéressante, car ils font preuve de beaucoup de maturité sur le sujet : Un gros travail a été réalisé en amont pour préparer les équipes internes et les collaborateurs à intégrer les médias sociaux dans leur quotidien (ils utilisent Yammer et OfficeTalk pour faire du microblog d’entreprise) ;Ils ont créé la marque BTCare pour redorer l’image et la réputation du service client sans interférer avec les actions menées sur la marque BT ;Ils ne sont pas présents sur Facebook car ils ont préféré privilégier les médias où se trouvaient les conversations les plus intéressantes (Twitter avec @BTCare et les forums de spécialistes ainsi que BTCare Community Forums) ; Pourquoi British Telecom n’est pas sur Facebook Pourquoi British Telecom n’est pas sur Facebook
Facebook a publié la semaine dernière ses résultats trimestriels, et les chiffres sont très impressionnants : Facebook passes 1.19 billion monthly active users, 874 million mobile users, and 728 million daily users. Non seulement le rythme de croissance de Facebook est maintenu, mais la rentabilité est en hausse : Presque 1,2 milliard d’utilisateurs mensuels (728 M d’utilisateurs journaliers et 874 M d’utilisateurs mobiles) 2 milliards de $ de C.A. trimestriel (dont 49% grâce à la publicité mobile) et un bénéfice de 425 M$ pour une marge opérationnelle de 37% (Facebook revenue hits $2B in Q3, now has 507M mobile DAUs) Rien à redire, ces chiffres sont très bons, voir excellents. En développant de façon spectaculaire ses revenus publicitaires mobiles, Facebook est devenu une véritable machine à cash : Facebook Mobile Ad Revenue Rockets 478% Year-Over-Year. MediasSociaux.fr

MediasSociaux.fr

DigiBonus